Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 07:39

Sorti en 2017, « Thor 3 : Ragnarok » de Taika Waiti est le troisième volet des aventures du dieu nordique hors Avengers.
Ici, Thor (Chris Hemsworth) se réveille enchainé au royaume de Surtur, l’équivalent de Satan chez les Vikings, qui lui explique que le Ragnarok, la destruction d’Asgard sera avéré lorsqu’il placera sa couronne dans la flamme éternelle du royaume d’Odin (Anthony Hopkins).
Après l’avoir écouté, Thor fait appel à mjolnir, son marteau enchanté, assomme avec une facilité déconcertante le dieu des Enfers, lui vole sa couronne puis s’enfuie de son royaume avec un dragon aux trousses.
Téléporté à Asgard, Thor voit qu’un dénommé Skurge (Karl Urban) a pris la place d’Heimdall (Idris Elba) le gardien de Bifrost et que son père Odin agit avec une désinvolture surprenante alors que les 9 royaumes dont il a la responsabilité sont soumis à une grande menace.
Il est aisé de découvrir que Loki (Tom Hiddleston) a usurpé l’identité d’Odin et que le véritable roi d’Asgard a été exilé sur Terre.
Trainant son demi frère jusqu’en Norvège, Thor comprend qu’Odin se retire de la gouvernance d’Asgard et laisse ses fils décider de la conduite à tenir.
Odin disparu, Héla (Cate Blanchett) sa fille ainée reine du royaume des morts revendique le trône dans le but d’étendre l’influence d’Asgard dans tout l’univers.
Surpuissante, Héla détruit mjolnir et profite de l’ouverture d’un portail dimensionnel pour rejoindre directement Asgard.
Ejecté du portail, Thor se retrouve sur une autre planète nommé Sakaar.
Considéré comme un déchet, il est capturé par une chasseuse de prime, Scrapper 142 (Michelle Rodriguez), qui lui insère un disque d’obéissance à la gorge.
Soumis par force, Thor doit donc participer à un tournoi de gladiateurs organisé par le Grand Maitre (Jeff Goldblum), chef de Sakaar.
A sa grande surprise, Loki est également présent sur place et fait parti des proches du Grand Maitre, un homme excentrique ne rêvant que de divertissements.
Alors qu’il se prépare, Thor rencontre Korg et Miek, deux autres gladiateurs qui le mettent en garde contre le dangerosité du champion du Grand Maitre.
Sur Asgard, Héla vainc Hogun (Tadanobu Asano) et les guerriers Vikings puis prend le contrôle du royaume, s’attachant la fidélité de Skurge qu’elle nomme son Exécuteur.
Héla libère ses soldats morts et enterrés sous le trône d’Odin, dont le terrible loup mythologique Fenris.
Seul Heimdall réussit à protéger les quelques Asgardiens en fuite.
Sur Sakaar, Thor découvre que son adversaire est Hulk (Mark Ruffalo) lui aussi échoué sur cette planète.
Le combat dans l’arène est violent mais Thor même sans son marteau tient tête, invoquant la foudre pour choquer son adversaire.
Le Grand Maitre intervient pour donner l’avantage à son champion et les deux gladiateurs se retrouvent ensemble dans les appartement privés de Hulk qui a trouvé un certain équilibre et une reconnaissance en tant que guerrier de Sakaar.
Usant de ruse et force, Thor subtilise la commande du disque d’obéissance de Scrapper 142, une Valkyrie exilée et tente de s’enfuir dans le quinjet des Vengeurs en emmenant avec lui Bruce Banner l’alter égo humain de Hulk.
Mais le véhicule étant inutilisable, les deux héros doivent se dissimuler dans la foule alors que le Grand Maitre les traque.
Recevant l’aide de Scrapper 142 qui a finalement été convaincue de lutter contre Héla, puis finalement de Loki, peu avare de trahisons, Thor et Banner volent deux véhicules haut de gamme du Grand Maitre pour s’enfuir via une porte dimensionnelle appelée l’anus de Satan (!).
Après une course poursuite échevelée, les trois héros trouvent la sortie dans le vaisseau le plus profilé mais Loki parvient à embarquer avec Korg et les siens délivrés par Thor pour faire diversion.
Sur Asgard, les héros arrivent à point pour secourir Heimdall en dernière ligne face à Héla et ses troupes de morts-vivants.
Alors que Thor prend tous les risques pour affronter la déesse de la mort, usant de la foudre pour la secouer, Banner et Scrapper 142 mitraillent sans relâche Fenris.
Au final, Banner comprend qu’il doit se changer en Hulk pour avoir une chance de vaincre le loup mythologique.
La bataille atteint ensuite son apogée, mais Héla même secouée reste supérieure à Thor à qui elle prend un œil.
Un nouveau retournement de Loki permet de jeter la couronne de Surtur dans le feu éternel pour permettre au Seigneur des Enfers de croitre suffisamment pour menacer Asgard.
Thor et Loki préfèrent en effet déclencher le Ragnarok plutôt que de voir Héla régner.
Surtur tue Héla puis détruit Asgard, mais les derniers Asgardiens peuvent évacuer avec l’aide inattendue de Skurge qui choisit de se sacrifier pour racheter sa conduite indigne.
Thor, Loki, Scraper 142, Hulk/Banner ainsi que Korg et le fils de Miek se retrouvent ainsi embarqués dans un vaisseau à destination de la Terre pour refonder Asgard.
Mais une ombre immense vient couvrir leur optimisme relatif…
En conclusion, « Thor 3 : Ragnarok » choisit le parti pris du divertissement à outrance en faisant de l’Apocalypse selon la mythologie Viking un épisode « fun » et « créatif ».
Le scénario mixte allégrement les monde Marvel : une pincée de « Planet Hulk », une autre du « Grand Tournoi » pour introduire avec Sakaar et le Grand Maitre, un monde futuriste et plastique évoquant avec talent « Le 5ièeme élément » de Luc Besson.
Techno et festif, usant d’un humour plein d’autodérision comme l’aime les Américains, ce Thor new look surprend et malgré l’efficacité de sa grosse artillerie d’effets spéciaux, écœurer un tantinet par la capacité de Marvel/Disney à tout recycler.
Ne boudons pas notre plaisir, malgré son coté racoleur ce 3ieme opus reste un divertissement plutôt haut de gamme notamment dans ses phases de combat traversés par l’ « Immigrant song » de Led Zeppelin.

 

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 09:50

Fin de la saison 1 de Iron-fist avec  « Iron-fist, saison 1, épisode 13 ».

Bien peu reconnaissant de son sacrifice, Harold Meachum(David Wenham) s’arrange pour faire accuser Danny (Finn Jones) de trafic de drogue et propose ensuite à Ward (Tom Pelphrey) et Joy (Jessica Stroup) de se réunir pour reprendre le contrôle de Rand entreprises.

Le machiavélique homme d’affaires est en effet satisfait de l’élimination de la menace Bakuto (Ramon Rodriguez) dont le corps n’a cependant pas été retrouvé et fait mine de pardonner la trahison de Ward au nom des intérêts supérieurs de la famille et des affaires.

Affaiblie à sa sortie de l’hôpital, Joy (Jessica Stroup) suit le mouvement, tout comme Ward, choqué de voir son père sortir au grand jour 15 ans après sa mort par cancer.

Traqués, Danny et Colleen (Jessica Henwick) échappent de justesse à une rafle de la DEA lachée par Harold sur eux et reçoivent l’aide de Hogarth (Carrie Ann Moss) pour tenter de retrouver la tablette de Madame Gao (Wai Ching Ho) disculpant Danny.

Le duo retrouve Madame Gao dans sa prison de Bakuto (Ramon Rodriguez) mais la vieille femme avoue avoir effacé toutes les données.

Pire, ses révélations troublent davantage Danny sur la responsabilité de Harold dans la mort de ses parents pour diriger seul Rand entreprise.

Après avoir consulté Claire (Rosario Dawson), Danny et Colleen bénéficient d’une complicité de Ward pour partir à l’assaut de Rand entreprise malgré les gardes surarmés de Harold.

Danny prend le dessus à l’aide de son adresse et du poing de fer, et lutte avec Harold sur le toit du building.

Blessé mais ayant confiance en son pouvoir d’immortalité, Harold continue le combat mais est finalement abattu par Ward frappé blessé à la tete.

Son corps bascule donc dans le vide ce qui met en principe fin à la menace d’Harold Meachum.

Au final, tiraillé par Davos qui le somme de revenir faire son devoir de protection de Kun Lun et son attachement à Colleen, Danny finit par proposer à la jeune femme de l’accompagner ce qui la touche énormément…

En conclusion, « Iron-fist, saison 1, épisode 13 » conclue une première saison globalement assez inégale, partant sur les chapeaux de roues puis s’essoufflant à mi-chemin avec beaucoup de combats d’arts martiaux sans Ninja contrairement à Daredevil, une absence de costume pour Iron-fist comme son futur acolyte Luke Cage et surtout une absence de super criminel digne de ce nom.

Du reste, ce premier Iron-fist tient la route par son aspect gestion d’une multi nationale avec les relations familiales complexes de la famille Meachum, dont plus de 75% de succès tient sur le personnage tourmenté et complexe de Ward.

Autre aspect trop peu développé à mon gout, le passage à Kun Lun avec ses rites et ses épreuves menant à la transformant de Danny Rand en immortel guerrier.

Un score honorable malgré tout pour cette adaptation d’un super héros de 2nd division de Marvel, un peu en dessous de Daredevil et bien au dessus de Luke Cage !

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 09:09

Dans « Iron-fist, saison 1, épisode 12 », Ward (Tom Pelphrey) est sorti de l’hôpital psychiatrique par Bakuto (Ramon Rodriguez) puis conclue une alliance avec lui pour éliminer son père Harold (David Wenham) et ainsi devenir le n°1 de Rand entreprise.

Ward surgit donc dans la tour de son père pour tenter de faire comprendre à Joy (Jessica Stroup) sa dangerosité et de rallier son camps.

Mais l’influence de Harold est trop fort et c’est Ward qui passe pour un malade au yeux de sa sœur.

Repoussé par les gardes du corps d’Harold, Ward dégaine une arme mais Bakuto surgit avec ses propres hommes, liquide les gardes et exerce un terrible chantage sur Danny (Finn Jones) : se rendre ou assister au massacre de Harold et Joy.

En réalité Joy est déjà blessée par un tir au ventre et doit être secourue en 30 minutes et Bakuto entend bien tuer Harold en le décapitant au sabre, seul moyen de mettre fin à son immortalité.

Pris à la gorge, Danny décide contre l’avis de Davos (Sacha Dhawan) de céder.

En échange, Bakuto épargne Harold et Joy.

Mais Danny parvient à se libérer en usant de son poing de fer et secondé par Davos et Colleen (Jessica Henwick) engage un combat contre Bakuto et se redoutables sbires.

Finalement, Colleen relève le défi singulier contre Bakuto son ancien maitre et le blesse grièvement au sabre.

Malgré les incitations de Davos, Danny se refuse à l’achever ce qui force Davos à le faire.

Furieux, Davos décharge sa rancœur et sa honte contre Danny qui a trahi son engagement d’Iron-fist et est ensuite chassé physiquement.

En conclusion, « Iron-fist, saison 1, épisode 12 » est un épisode plus nerveux/animé que le précédent qui culmine dans un affrontement décisif entre Bakuto et Colleen.

La famille Meachum a eu très chaud et revient d’une élimination annoncée avec dans le rôle parfait du fils ambitieux et parricide Tom Pelphrey.

Bien qu’ancienne membre de la Main, Colleen choisit donc clairement son camps et se range du coté de Danny, particulièrement torturé entre son devoir en tant qu’Iron-fist et son attachement à ses amis New-Yorkais.

De quoi rêver d’une fin grandiose de la première saison ?

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 07:33

Dans « Iron-fist, saison 1, épisode 11 »,  Dany (Finn Jones) en cavale avec Davos (Sacha Dhawan) parvient à le convaincre de rester un peu à New-York pour finir de détruire la Main avant de rentrer à Kun Lun.

Mais avant, Danny va trouver Claire Temple (Rosario Dawson) qui soigne tant bien que mal sa blessure en le recousant avec des moyens de fortune.

Plus tard, Colleen (Jessica Henwick) revient mais est fraichement accueillie en tant que membre déclarée de la Main.

Même si ses explications ne convainquent ni Claire ni Danny, Colleen agit en tentant de récupérer des antibiotiques dans un hôpital pour soigner Danny mais son contact prévient les hommes de la Main, qui envoient un petit groupe dirigée par Brian (Patrick Walker) l’enlever.

Harold (David Wenham) utilise quant à lui les compétences de sa chère Joy (Jessica Stroup) pour pister les flux financiers sortant de Rand entreprise et détecte que Bakuto (Ramon Rodriguez) est en train de reprendre les parts de Madame Gao (Wai Ching Ho) après l’avoir remplacée.

Le but de Harold est d’agacer suffisamment Bakuto pour l’obliger à sortir de sa forteresse afin que Danny et Davos le tuent plus facilement.

Promise à une mort prochaine, Colleen parvient à se libérer et à échapper aux hommes de Bakuto.

Elle retrouve ensuite Danny qui finit par s’adoucir à son propos.

Mais le problème de la perte du Chi reste d’actualité.

Cet épisode est également parcouru par de longs flash backs assez opaques ou le processus de sélection de Danny en tant qu’Iron-fist est esquissé avec comme accompagnateur déçu Davos.

En conclusion, « Iron-fist, saison 1, épisode 11 » connait une grosse perte de vitesse.

L’intrigue s’enlise en discussions oiseuses, les flashbacks n’apportent rien de bien neufs et l’action est aux abonnées absents.

On se demande donc vers quoi va aboutir la fin de cette première saison ?

Deux épisodes pour le savoir….

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article
25 octobre 2017 3 25 /10 /octobre /2017 06:58

Dans « Iron-fist, saison 1, épisode 10 »,  Dany (Finn Jones) et Colleen (Jessica Henwick) sont hébergés dans l’école de Bakuto (Ramon Rodriguez) qui forme des jeunes pour devenir des experts en arts martiaux.

Bienveillant, Bakuto apprend à Danny à recharger son Chi épuisé après avoir soigné Colleen puis se montre évasif lorsqu’on le questionne sur le sort de Madame Gao (Wai Ching Ho) détenue dans ses murs.

En tête à tête, Bakuto avoue à Danny sa fascination pour les arts martiaux et chercher à le recruter depuis qu’il connait l’existence des Iron-fist, gardiens et guerriers immortel.

Têtu, Danny retrouve Gao dont les insinuations finissent par le troubler.

Après confrontation, il s’avère que Gao avait raison et que Bakuto et Colleen appartiennent eux aussi à la Main, mais dans une version selon Colleen non criminelle.

De son coté, Harold Meachum (David Wenham) reprend les choses en main après sa résurrection et manœuvre pour éliminer Lawrence Wilkins (Clifton Davis) le nouveau PDG de Rand entreprise, en faisant croire à un suicide.

Ensuite, Joy (Jessica Stroup) entre en action et s’arrange pour convaincre le conseil d’administration de la réintégrer ainsi que Ward (Tom Pelphrey) et Dany.

Furieux d’avoir été manipulé par la Main et surtout par Colleen, Dany saccage le poste de surveillance implanté dans l’école et affronte Bakuto en combat singulier.

Il triomphe et reçoit l’aide de Davos (Sacha Dhawan) un ex élève de Kun Lun venu le chercher pour le faire réintégrer son poste de gardien.

A eux deux, les guerriers triomphent de gardes de Bakuto, même si Danny se révèle incapable de réutiliser le pouvoir d’Iron-fist.

Blessé au ventre, il parvient néanmoins à s’échapper avec l’aide de Colleen et erre avec Davos qui cherche à le convaincre de quitter New-York.

La menace Bakuto se précise définitivement lorsqu’il entre en scène auprès d’Harold pour remplacer Gao en tant que chef de la Main.

En conclusion, « Iron-fist, saison 1, épisode 10 » démarre très lentement sur un faux rythme sécurisant avant ensuite d’accélérer en mélangeant théories paranoïaques de complot autour de Danny et scène de combat pieds-poings.

En cette fin de saison, Danny apparait de plus en plus isolé et ne pouvant faire confiance à personne, y compris Colleen pourtant son alliée des premiers jours !

Le potentiel d’Iron-fist parait en revanche lui beaucoup plus élevé que prévu.

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 18:07

Dans « Iron-fist, saison 1, épisode 9 »,  Harold Meachum (David Wenham) montre son surprenant pouvoir de résurrection en s’extirpant du marais ou l’avait lâché Ward (Tom Pelphrey) après l’avoir assassiné.

Il erre dans les rues de New-York en état d’amnésie avant finalement de reprendre ses esprits et de se souvenir de son identité.

Retrouvant un Ward blême de peur, Harold fait mine de le pardonner mais manœuvre en réalité pour le faire coincer pour possession de drogue.

Ward se retrouve donc dans la même posture que Dany (Finn Jones) en début de saison, accusé de troubles mentaux et d’addiction.

Tout en écartant Ward, Harold s’arrange pour mener Joy (Jessica Stroup) jusqu’à lui afin de lui faire comprendre que son père adoré est bel et bien en vie.

Mais cette apparente bonté cache en réalité la nature brutale d’Harold qui se venge sur son assistant Kyle (Alex Wyse) qu’il tue à coups de cuillère à glace.

De retour de chine, Dany, Claire (Rosario Dawson) et Colleen (Jessica Henwick) séquestre Madame Gao (Wai Ching Ho) dans l’espoir de la faire parler sur la mort du père de Danny et les rouages de l’organisation qu’elle dirige.

Mais la vieille femme résiste, sème le trouble par rapport à ses ravisseurs et parvient presque à se faire libérer lorsque des groupes d’assauts tenter de forcer le dojo de Colleen.

Lorsque Colleen blessée à l’épaule par le poison de la Main, commence à se sentir mal, les priorités changent et sa survie passe avant tout.

Bakuto (Ramon Rodriguez) le maitre de Colleen est appelée au secours compte tenu de la situation à présent désespérée, et le sensei guide Dany pour se servir du pouvoir de l’Iron-fist afin de guérir la belle d’une mort certaine.

En conclusion, « Iron-fist, saison 1, épisode 9 » continue de surprendre par l’immortalité révélée d’Harold au prix d’un lourd tribut versée à la Main.

La frêle Madame Gao semble elle aussi touchée par le surnaturel, avec des pouvoirs télépathiques sournois et des connaissances enfouies la rendant particulièrement dangereuse.

Cette épisode marque également le début de la descente aux enfers de Ward et l’arrivée de deux mystérieux personnages, Bakuto et Davos (Sacha Dhawan).

Excitant ?

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article
21 octobre 2017 6 21 /10 /octobre /2017 11:21

Dans « Iron-fist, saison 1, épisode 8 »,  Ward (Tom Pelphrey) et Joy (Jessica Stroup).se retrouvent en grande difficulté lorsque Lawrence Wilkins (Clifton Davis) leur présente un contrat à 100 millions de dollars pour négocier leur départ de Rand Services.

Si Ward est prêt à accepter et même à revoir la négociation à la baisse pour s’extraire de la société, Joy refuse en revanche et est prête à se battre pour retrouver son poste.

Au cours d’un entretien privé, Joy confie sa déception à son frère qui contient de toute évidence tous les attributs d’un toxicomane.

Il apparait également que Ward est déchiré par le crime qu’il vient de commettre, l’assassinat de son père Harold Meachum (David Wenham) ce qui semble lui faire surgir de sanglantes hallucinations.

Si il essaie de donner le change à Danny en l‘accusant indirectement par son attitude frontale et irresponsable d‘avoir causé la mort de son père, il bute en revanche sur Joy et se révèle incapable de lui expliquer la vie secrète de son père.

Danny justement qui a compris qu’Harold était mort, décide de se rendre en Chine avec Colleen (Jessica Henwick) et Claire (Rosario Dawson) pour traquer Madame Gao Madame Gao (Wai Ching Ho).

Sur place face à l‘un de ses entrepôts, le trio se heurte à une farouche résistance des hommes de la Main.

Danny triomphe difficilement de Zhou Chen (Lewis Tan) un expert en kung-fu qui pratique la technique de combat de l’homme ivre et incapable de contrôler sa rage, le frappe à mort.

Puis aidé de Colleen et Claire, il élimine deux gardes aux armes empoisonnées et utilise la technique du poing de fer pour impressionner Madame Gao et la forcer à plier.

En conclusion, « Iron-fist, saison 1, épisode 8 » est un épisode un peu en dedans ou les enfants Meachum semblent hésiter sur la conduite à tenir, Ward se montrant définitivement le plus intéressant et complexe des deux avec ses hallucinations causées par la drogue et sa conscience tourmentée.

Du coté d’Iron-fist les choses semblent plus balisées et prévisibles avec de classiques combat d’arts martiaux…

Un petit coup de mou bien excusable après le spectaculaire parricide d’Harold Meachum…

La suite, plus excitante ?

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 08:23

Dans « Iron-fist, saison 1, épisode 7 »,  Danny franchit un cap avec Colleen (Jessica Henwick) en devenant son amant.

L’arrivée de Madame Gao (Wai Ching Ho) dans Rand entreprises démontre son contrôle direct sur l’entreprise en utilisant une commerciale Sophia (Jeanna de Waal) pour lui rendre compte de l’atteinte de objectifs de vente de la nouvelle drogue mise sur le marché.

Danny intervient et contraint Sophia à fuir après lui avoir donné son mot de passe.

Il a donc ainsi accès à tous les relais de diffusion interne de la Main et transmet le précieux dossier à Harold Meachum (David Wenham) farouchement déterminé à détruire l’Organisation qui l’a mis sous tutelle.

Harold est d’autant plus déterminé que Danny l’a aidé à se débarrasser de deux tueurs de la Main venus lui trancher une phalange pour sa désobéissance.

Ward est encore une fois mis à contribution mais cette fois pour faire le sale boulot en faisant disparaitre dans un étang les corps des tueurs.

Lorsque Danny intervient une nouvelle fois au conseil d’administration pour faire fermer l’usine chimique responsable de plusieurs cas de cancers dans la région de Staten Island, les autres membres du Conseil manœuvrent pour l’écarter ainsi que les Ward (Tom Pelphrey) et Joy (Jessica Stroup).

Pire, Joy est brutalement virée…

Rand et Colleen qui a repris contact avec un ancien amant Bakuto (Ramon Rodriguez), mobilisent astucieusement le gang de Hai Quin  Yang (Henri Yuk) pour prendre d’assaut les plateformes de fabrication de drogue et libérer ainsi Bernivig (Olek Krupa), dont les compétences de chimiste sont essentielles dans la stratégie de développement des trafics de la Main.

De son  coté, Ward qui s’apprêtait à quitter New-York pour se soigner discrètement est rappelé à l’ordre par Harold qui avait repéré depuis des années ses manœuvres pour détourner l’argent de la société à son profit.

Furieux et humilié d’avoir été découvert, Ward réagit mal à l’attitude méprisante de son père et le tue sur un coup de plusieurs coups de couteaux.

Il fait disparaitre son corps dans l’étang, enfin soulagé d’avoir brisé l’influence de ce père envahissant.

En conclusion, « Iron-fist, saison 1, épisode 7 » est assurément un tournant dans la première saison avec le rapprochement entre Rand et Colleen, mais surtout la spirale de tourments de Ward, qui se retourne in extremis contre son père pour le tuer.

Ce septième épisode est aussi marqué par le rejet de la nouvelle gouvernance de Rand, jugée irresponsable et les prémisses d’une attaque de grande envergure contre la Main avec une bande de yakuza rivaux comme alliés…

Excitant !

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 07:59

Dans « Iron-fist, saison 1, épisode 6 », en situation de santé critique, le chimiste Radovan Bernivig (Olek Krupa) finalement emmené à l’hôpital sur décision de
Claire Temple (Rosario Dawson).

Mais en bénéficiant de complicités internes, Radovan est enlevé par les hommes de la Main ce qui afflige, Colleen (Jessica Henwick), qui chargée de sa protection, se sent coupable de cet échec.

Obsédé par le secours de Bernivig et de sa fille Sabina (Alessia Sushko), Danny Rand (Finn Jones) relève un défi de guerrier lancé par Madame Gao (Wai Ching Ho) la directrice de la Main.

Alors que Ward (Tom Pelphrey) fuit l‘évidence concernant l‘implication de la Main dans les activités de Rand entreprise, son addiction à la drogue devient de plus en plus difficile à masquer et inquiète sa sœur Joy (Jessica Stroup) qui lui conseille de se faire soigner.

Danny se rend seul sur le lieu du défi dont l’enjeu et le retrait de la Main de la ville.

Il affronte tout d’abord deux tueurs russes les Temnikov (Nikita Bogolyobov et Stan Demidoff) et les vainc assez facilement malgré leur dangerosité.

La seconde épreuve est plus délicate, puisque la Fiancée des neuf araignées (Jane Kim) est une sorcière revêtant l’aspect d’une belle jeune femme qui use de charme pour droguer Rand et tenter de le tuer.

Rand doit puiser dans les enseignements de son maitre Lei Kung (Hoon Lee) pour venir à bout de la redoutable tueuse.

Dans l’ultime défi, Rand fatiguée et blessé triomphe de Scythe (David Sakurai) un tueur expert en maniement d’armes mais doit se plier aux exigences de Madame Gao pour se retirer du défi afin de laisser partir Sabina vivante.

Lorsqu’il revient auprès de Colleen, Rand trouve tout de même le réconfort à ses douleurs et devient son amant…

En conclusion, « Iron-fist, saison 1, épisode 6 » est très axé sur l’affrontement martial avec un défi façon jeu de vidéo que relève Iron-fist sans même se servir de son fameux pouvoir.

Malgré l’efficacité de la réalisation on ne peut s’empêcher de trouver un air de déjà vu à ses combats à l’arme blanche.

Plus intéressant en revanche, le personnage de Ward rongé par ses démons intérieurs et s’enfonçant de plus en plus dans la consommation de drogues/médicaments…

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 08:31

Dans « Iron-fist, saison 1, épisode 4 », Danny Rand (Finn Jones) échappe à une mort certaine après une chute vertigineuse et e réveille face à Ward (Tom Pelphrey) qui lui présente son père Harold (David Wenham).

Le choc est terrible pour Danny qui le croyait mort également et les retrouvailles curieusement chaleureuses.

Harold reconnait la légitimité de Danny et ordonne qu’on lui octroie 51% des parts de Rand entreprise ce qui en fait l’actionnaire majoritaire.

Plus que l’argent, ce qui pousse Danny à accepter est l’aveux d’Harold sur le contrôle en sous marin de la société par la Main, dont les techniques avancées en magie lui ont permis d’échapper au cancer.

Danny passe donc brutalement du monde des sans abris à celui des réunions en costume cravate.

Mais son caractère entier et son soucis de la moralité provoque quelques remous lorsqu’il met à terre le Business plan de Ward sur la mise en vente d’un nouveau médicament révolutionnaire et contrant le conseil d’administration à le vendre au prix coutant sans dégager de bénéfices donc.

Tout en ravalant sa fierté, Ward fait donc répandre l’idée d’un patron au grand cœur mais demande à Joy (Jessica Stroup) de le mettre sous contrôle.

A son appartement Joy est agressé par des gangsters asiatiques et ne doit la vie sauve qu’à la présence de Danny qui les met en déroute à mains nues.

Danny place ensuite Joy sous la protection de Colleen Wing (Jessica Henwick) de plus en plus accro aux combats clandestins ou son coté sauvage peut s’exprimer à loisir.

L’agression de Joy par les Triades semble provenir du rachat des quais de Raj Patel (Alok Tewari) par Rand industries.

Danny va donc trouver leur chef Hai-Quin-Yang (Henry Yuk) qui s’incline lorsqu’il lui dit que cet achat a été fait sur ordre de la Main.

Madame Gao (Wai Ching Ho) la directrice de l’organisation va ensuite trouver Harold et lui permet de voir sa fille à travers la vitre d’un immeuble.

Le PDG s’émeut de la voir blessé et réclame une vengeance exemplaire.

Habillé en ninja et épaulé par des hommes de la Main, il va exécuter l’homme qui a osé porter la main sur elle.

En conclusion, « Iron-fist, saison 1, épisode 4 » marque un tournant majeur dans la première saison avec la réhabilitation de Danny Rand au sein de son entreprise sans avoir recours à un long et épuisant combat juridique.
Les désirs de Danny convergent avec ceux d’Harold pour combattre leur ennemi commun de la Main mais cet épisode montre un certain déficit en action avec de trop convenus combat à la machette face à des gangsters asiatiques.

Un épisode de transition ?

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens