Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 16:08
Silver Surfer n°27 (Steve Englehart, Ron Lim)

Le Surfer d’argent toujours mais dans des aventures plus lointaines en 1989 avec « Silver surfer n°27 ».

Ici Steve Englehart (scénario) et Ron Lim (dessins), montre un Surfer semblant avoir choisi son camp en plein milieu de la sempiternelle guerre entre Krees et Skrulls, avec un préférence très nette pour ces derniers en dépit de leurs détestables méthodes invasives.

Sur la planète Satriani (bel hommage au guitar-héro fan du Surfer), le Surfer prend conscience de l’importance de l’impératrice Skrulls, S’Byll, qui réimplante le pouvoir de changer de changer de forme à son peuple, tandis que du coté des Krees, Clumsy Foolup, un ancien membre d’équipage de Captain Reptyl, allié des Skrulls accepte de trahir son maitre en échange de la protection du leader suprême.

En réalité, Foolup n’est qu’un pion manipulé par un doyen de la Galaxie, le Contemplateur dont le corps a été tué et dévoré par Reptyl, mais dont l’esprit encore vivant peut encore agir par manipulation pour prendre sa revanche.

Sur Satriani, le Surfer d’argent allié au Super Skrull doit faire face au redoutable Etranger, divinité supérieure de l’Univers, qui capture S’Byll pour étude et l’emporte avec lui malgré une résistance acharnée des deux héros surclassés par plus fort qu’eux.

La situation gagne en confusion lorsque la race extra-terrestres de Badoons alliée des Krees malgré son apparence de reptile, est débusquée de son invisibilité sur Satriani et engage le combat contre les Skrulls sous les yeux de Reptyl qui observe la situation depuis son vaisseau.

Ceci n’empêche pas le Surfer vexé d’avoir été aussi sèchement écarté par l’Etranger, de se lancer à sa poursuite dans l’espace, et si le combat s’équilibre, sa puissance ne suffit pas néanmoins à libérer l’impératrice.

Un nouveau retournement survient quand Reptyl négocie avec l’Etranger de lui donner tout son équipage dont un pilote mutant contre S’Byll ce qu’il accepte assez facilement à la surprise générale et disparait aussi soudainement qu’il était venu !

Surmontant sa répugnance envers les Skrulls, Reptyl s’allie avec eux en raison d’une solidarité entre reptiles face aux Krees humanoïdes qui de leur coté, s’apprêtent à utiliser Foolup comme appât pour l’attirer à eux tandis que le Contemplateur observe la scène en silence.

En conclusion, « Silver surfer n°27 », n’est pas malgré la belle réputation du duo d’artiste officiant, un grand cru.

On trouve le Surfer un brin perdu dans cette guerre Krees-Skrulls et englué dans une alliance contre nature auquel personne ne croit en la solidité.

Les retournements sont des plus improbables et le design du fameux Captain Reptyl des plus grossiers.
Du coté plus positif, on appréciera un face à face spectaculaire entre le Surfer et l’Etranger même si celui-ci apparait un ou deux crans au dessus et le graphisme toujours puissant et dynamique de Lim.

Ceci ne suffira pas cependant à rentre ce n°27 impérissable.

Silver Surfer n°27 (Steve Englehart, Ron Lim)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens