Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 11:22
Les Quatre fantastiques (Tim Story)

Afin de combler les manques de ce blog, voici à présent « Les Quatre fantastiques » première adaptation cinématographique officielle de Tim Story.

Sorti en 2005, en plein boom sur les super héros drivé par X-men et Spider-man, « Les Quatre fantastiques » s’attachent de manière plutôt classique à décrire les origines des super héros, en narrant un projet d’exploration spatiale afin d’étudier les rayonnements cosmiques, source potentielle de progrès pour l’humanité.

Mais malgré ses brillantes théories scientifiques, Reed Richards (Ioan Gruffud) connait de grosses difficultés financières et doit faire appel à un riche industriel, le Docteur Victor von Fatalis (Julian Mc Mahon) pour financer l’expédition et en tirer les éventuels bénéfices.

Fatalis apparait tout de suite comme un homme ambitieux, froid, orgueilleux sans doute jaloux du génie de Richards et ravi d’avoir engagé son ex petite amie, Susan Storm (Jessica Alba) parti furieuse après leur rupture.

Richards fait avec cette situation difficile, mettant sa fierté de coté et embarque dans le vol, Johnny (Chris Evans), le propre frère de Susan, beau garçon adepte des sports de vitesse et tombeur de ses dames, ainsi que son ami Ben Grimm (Michael Chiklis) dernier pilote de la bande.

Fatalis les accompagne en personne pour superviser l’expédition mais les choses ne tournent pas comme prévu, les cinq hommes se trouvant pris dans une tempête cosmique.

Ils survivent et sont accueillis dans un centre médical appartenant à Fatalis, mais découvrent peu à peu que l’accident à modifié leur ADN, faisant d’eux des super héros.

Johnny est le premier à s’en apercevoir au cours d’une ride de snowboard en montagne, lorsque son l’effet de l’adrénaline son corps s’enflamme, faisant de lui une Torche humaine, puis viennent Reed qui peut étirer son corps à volonté et Susan, capable de devenir invisible ou de projeter des champs de force.

Mais le plus douloureux est à venir pour Ben, dont la peau mute horriblement, devenant une gargouille de pierre à la force surhumaine.

Devenu la Chose, Ben fuit, son ex petite amie ne supportant pas son apparence, les autres humains le rejetant avec peur.

Solitaire et déprimé, Ben se retrouve seul sur un pont et en tentant de secourir un homme en pleine tentative de suicide, bloque un camion à l’aide de son corps de pierre.

Mais son intervention provoque un enchainement de catastrophe, explosion d’un camion citerne, basculement d’un camion de pompier dans le vide …

Heureusement ses trois amis interviennent, Susan bloquant l’explosion à l’aide de son champs de force, Red rattrapant les gens basculant dans le vide, tandis que Ben hisse le camion sur le pont.

Devenus des héros populaires, il se font appelés à présent les 4 Fantastiques.

Cependant, Fatalis qui a été lui aussi irradié de manière moins visible, voit aussi son corps changer, se revêtir d’une fine couche métallique mais aussi être capable de drainer quasiment toute forme d’énergie, surtout électrique pour la projeter en rafales.

Il règle à sa manière ses énormes problèmes financiers qui mettent sa société au bord du gouffre après l’échec cuisant du vol spatial, en tuant le représentant des actionnaires.

Désireux de détruire son rival, Richards qui s’est rapproché à nouveau de Susan, Fatalis convainc la Chose toujours complexé par son physique disgracieux, de pénétrer dans une machine sensée lui rendre son apparence humaine, mais le grille à en réalité à grand coups de rafales.

Privé de son garde du corps, Richards ne fait pas le poids face à un Fatalis déchainé, qui a de surcroit revêtu, un masque de fer pour renforcer son apparence métallique.

La Torche intervient, déviant un missile à guidage thermique sur sa propre chaleur avant de le conduire pour exploser au large de la ville mais laisse la voie libre à Fatalis pour torturer son rival en refroidissant sa peau afin de la rendre friable.

La Chose qui survécu à la traitrise de Fatalis, inverse le processus de transformation, redevant un colosse de pierre capable de tenir un match contre Hulk et affronte bravement son ennemi dans les rues de New York transformées en champs de bataille.

Mais seul le retour de la Torche humaine permet d’équilibrer les forces.

Conjuguant leurs pouvoirs sous la direction de Mr Fantastic, les FF emprisonnent Fatalis dans un champs de force, tandis que la Torche porte sa flamme à l’intensité d’une super nova, afin de porter sa carcasse de métal à incandescence.

Une fois le processus achevé, la Chose brise une bouche d’incendie pour le refroidir et solidifier le metal, transformant Fatalis en statue.

Les FF peuvent donc faire la fête ensemble pour célébrer leur victoire, Ben ayant finalement trouvé en la personne d’Alicia Masters (Kerry Washington) une aveugle l’acceptant pour sa personnalité, un havre de paix, même si les vilaines blagues de la Torche continuent de l’asticoter, tandis que Susan et Reed filent à nouveau le parfait amour, au point de songer au mariage.

De son coté, le corps statufié de Fatalis est acheminé par cargo jusqu’en Latvérie.

En conclusion, sans atteindre la catastrophe du second Ghost rider, « Les Quatre fantastiques » est une médiocre adaptation de comic books.

L’histoire est d’une grande faiblesse, les personnages assez peu attachants, entre un Richards aux pouvoirs ridicules et au coté « génie déconnecté » irritant, une Jessica Alba potiche sexy à la décoloration ratée et un Fatalis remis au gout du jour, en méchant classique, riche et assoiffé de pouvoir en oubliant sa dimension de sorcier d’Europe de l’Est torturé par son passé de tzigane.

Story modifie également le personnage en faisant de Fatalis un irradié doté de pouvoirs, alors que le comics base toutes ses capacités sur son armure et ses gadgets.

Seuls acteurs dignes d’intérêt, Evans pas encore Captain america mais déjà gonflé aux stéroïdes, parfait en flambeur inconséquent et Chiklis, dont le physique trapu et la « gueule » de costaud cadrent parfaitement avec son personnage.

Sans être un naufrage, ce divertissement fade et lisse, ne laissera que peu de souvenirs aux spectateurs.

Aujourd’hui, sept ans après le semi échec second volume, le projet FF est au point mort, car loin d’atteindre le succès de ses rivaux de toujours : Vengeurs ou X-men.

Les Quatre fantastiques (Tim Story)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens