Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 19:42
Metro Manila (Sean Ellis)

Plus d’originalité avec « Metro Manila » de Sean Ellis.

Sorti en 2013, ce petit film se déroule aux Philippines, ou un couple de paysans, Oscar Ramirez (Jake Macapagal) et Mai (Althea Vega) fuient la misère de leur campagne avec leurs deux filles en bas âge pour tenter leur chance dans à la capitale Manille.

L’arrivée dans cette ville de plus d’un million d’habitants est un choc pour cette famille de paisibles paysans.

Perdu dans cette immensité, Oscar fait la connaissance à la gare routière d’un homme (Danny Magisa) qui lui propose un logement à un prix modéré.

Sautant sur cette occasion inespérée, les Ramirez emménagent dans un petit appartement en dur en payant avec l’essentiel de leurs économies.

Courageux et vaillant, Oscar repart tout de suite pour se faire embaucher à la journée par un des entrepreneurs locaux cherchant des hommes pour des travaux de force.

Après plusieurs heures d’un travail harassant à porter des pierres avec trois autres hommes, il a la désagréable surprise de n’avoir qu’un maigre repas comme salaire.

Pire que cela, sa famille se trouve délogée par la police en son absence, victime d’une arnaque par l’homme de la gare.

Sans ressources, les Ramirez échouent logiquement dans un des bidonvilles de Manille.

Mae se résigne à travailler dans un bar à entraineuses chez Charlie (Mailes Kanapi) ou elle doit danser et faire consommer les clients en acceptant au minimum d’être touchée et embrassée.

Ses enfants l’accompagnent, restant dans les vestiaires pendant qu’elle se produit dans la salle principale.

La chance semble finalement sourire à Oscar qui à sa grande surprise est pris dans une entreprise de convoyage de fonds, aidé par un généreux employé, Ong (John Arcilla) qui lui explique comment s’attirer les bonnes grâces du patron (Moises Magisa).

Devenu à présent un convoyeur chez Metro Manila, Oscar reçoit un uniforme, un casque, un gilet pare balles et un fusil mitrailleur.

Il est formé au métier par son coéquipier Ong qui participe à son intégration au sein de l’équipe de convoyeurs au cours d’une soirée arrosée et l’invite même à manger chez son épouse.

Les deux hommes se rapprochent et Ong se montre très intime avec lui, allant jusqu’à lui révéler sa liaison avec une maitresse.

En échange, Oscar lui révèle avoir perdu son emploi dans un usine de textile après que le patron Mr Santos (Johnny Burnes) ait été assassiné par des voyous payés par un concurrent sans scrupules, ce qui a conduit son fils Alfred (JM Ramirez) à un acte de braquage désespéré dans un avion et à sa mort.

De manière encore plus surprenante, Ong permet à sa famille de s’installer dans sa garçonnière ce qui permet aux Ramirez de s’extirper du bidonville pour connaitre un certain confort avec eau courante et douche.

Mais après une livraison à un jeune mafieux arrogant, Ong laisse éclater sa rage devant ce système si injuste qui favorise les pourris.

Il révèle ensuite à Oscar que lors du braquage fatal qui a cause la mort de son coéquipier il a subtilisé une des boites contenant des milliers de pesos et qu’il la garde chez lui.

Mais sans la clé permettant de l’ouvrir gardé au Central il ne peut rien.

Ong révèle sa vraie nature et exerce un chantage sur Oscar pour qu’il vole la clé pour se partager le butin.

Il va même jusqu’à organiser un faux braquage en payant quelques jeunes voyous pour permettre à Oscar d’avoir une excuse pour retourner au Central mais son stratagème échoue et il est tué par un réel voyou.

Sans son coéquipier, Oscar est tiraillé par la tentation.

Enceinte, Mae devient moins excitante pour les clients et doit accepter de prostituer sa fille pour espérer garder son emploi.

Soumis à une puissante pression psychologique, Oscar agit, découvre la boite cachée sous le plancher de l’appartement de Ong, résiste aux menaces de sa veuve et profite de sa visite au dépôt Central pour pénétrer dans la salle des clés.

Mais il est vu par les caméras de sécurité et finit abattu par les fonctionnaires de Metro Manila.

Lorsque son dernier coéquipier remet à Mae ses effets personnels, elle découvre un moule de la clé du coffre qui lui permet d’accéder au butin.

Elle comprend alors le sacrifice d’Oscar pour assurer un avenir meilleur à sa famille et l’arracher à la misère…

En conclusion, « Metro Manila » est un chef d’œuvre trop peu récompensé malgré quelques distinctions anglaises, française et américaines.

Film magistral racontant le destin trop commun de tous ces pauvres fuyant la misère des campagnes pour s’entasser dans les villes et y perdre leurs illusions, « Metro Manila » est soutenu par un scénario puissant, des acteurs inconnus en Occident et une réalisation à l’esthétisme superbe.

L’univers des convoyeurs des fond a certes été maintes fois explorés notamment par le cinéma français avec l’efficace « Le convoyeur » ou « 11.6 » mais aucune de ces productions ne contient le puissance émotionnelle et la qualité de réalisation de « Metro Manila ».

A voir de toute urgence pour tous les amoureux du « grand cinéma » !

Metro Manila (Sean Ellis)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 10:10
Sons of anarchy, saison 4, épisode 11 (Kurt Sutter)

On caracole vers la fin de la saison 4 avec « Sons of anarchy, saison 4, épisode 11 ».

Long d’une heure soit vingt minutes de plus que les quarante réglementaires des chaines US, ce onzième épisode se montre particulièrement riche en évènements/rebondissements.

Wendy Case (Drea de Matteo) tout d’abord refait surface et vient trouver une Tara (Maggie Stiff) alitée pour faire valoir ses droits de visite à Abel pour dit elle lui apprendre la vérité.

Cette visite perturbe beaucoup une Tara fragile qui frappe violemment son plâtre, se fracturant de nouveau la main.

Lorsque Jax (Charlie Hunnam) découvre le visage de Gemma (Katey Sagal) il a toutes les peines du monde à ne pas se ruer sur Clay (Ron Pearlman).

Gemma parvient à le raisonner et préfère mijoter sa vengeance en solo.

De son coté, Clay fait face avec son habituel arrogance, balayant les critiques de Jax et détournant son attention sur les corps de deux Lobos exhibés par Parada (Danny Trejo) et Torres (Benito Martinez) pour tenter d’apaiser son désir de vengeance.

Mais Jax exhibe de participer avec Galindo à la traque du troisième tueur ce que le cartel accepte en grinçant des dents.

Il reçoit un appui massif des autres Sons qui se lancent dans une opération à haut risques pour débusquer les Lobos dans leur tanière en pleine foret.

Les éclaireurs tombent sur un champs de mines qui tue le malheureux Kozik (Kenny Johnson) et piège Clay, Parada et Juice (Théo Rossi).

En posture délicate, Jax se fait livrer en urgence des lance roquettes de l’IRA pour surclasser leurs adversaires.

Les Lobos finissent par être massacrés et Juice marque les esprits par son comportement suicidaire pour sortir du champs de mines.

Chibs (Tommy Flanagan) a un entretien avec lui et le rassure sur ses origines noires car il est écrit « hispanique » sur ses papiers d’identité.

Il pense avoir tiré d’embarras le jeune portoricain mais ignore qu’il est à présent dans les griffes de Potter (Ray Mc Kinnon) qui cherche à piéger à travers luis les cartels mexicains et les chefs de l’IRA avec en bonus possible les Sons.

Clay qui a déjà fort affaire avec ses problèmes conjugaux et de cartel, envoie Bobby (Mark Boone Jr), Opie (Ryan Hurst) et Tiger (Kim Coates) régler le problème Georgie Caruso (Tom Arnold) le producteur de films porno qui n’a pu empêcher des investisseurs japonais de financer le programme immobilier de Hale (Jeff Kober).

Sorti de ses studios de X, Georgie est finalement liquidé sur un parking et avoue avant de mourir à Bobby être bien l’auteur du meurtre de Luann Delauney (Dendries Taylor).

Même si Bobby s’apprête donc à parler à Otto (Kurt Sutter) pour lui dire la vérité sur la mort de sa femme, il est pris de vitesse par Potter qui passe un deal avec le prisonnier : lui livrer tous les Sons (Clay compris) contre quelques avantages en prison, notamment une exécution plus rapide.

Pourtant l’accord n’est pas encore scellé, Otto désirant toujours que son ami Lenny bénéficie également d’un traitement de faveur à sa mort.

De son coté, Gemma (Katey Sagal) sort d’un entretien musclé avec Wendy, qui se disant guérie et stable, lui tient tête pour revoir Abel.

Agissant sous ses ordres, Unser (Dayton Callie) menace Clay de mort et parle ensuite à Ope très affecté par la découverte du corps de son père.

Unser révèle tout à Opie et désigne Clay comme l’assassin de son père et de sa femme.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 4, épisode 11 » se surpasse en intensité et délivre un épisode d’une puissance et d’une richesse insoupçonnées.

Les affaires de famille se complexifient avec le retour de la première femme de Jax et un jeu mortel Gemma-Clay-Unser se met en place avec comme pions potentiels Ope ou Jax.

Le vieux chef apparait de plus en plus contesté/isolé au sein du gang, même son fidèle bras droit Tiger renonçant à ses prérogatives de sergent après avoir découvert le visage défiguré de Gemma.

Avec ses personnages fragiles et hauts en couleur comme Opie et Juice, ou le plus complexe Otto, cet épisode onze atteint de véritables sommets scénaristiques pour notre plus grand plaisir !

Sons of anarchy, saison 4, épisode 11 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 20:43
Sons of anarchy, saison 4, épisode 10 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 4, épisode 10 », Jax (Charlie Hunnam) accompagne Tara (Maggie Stiff) ainsi que leurs deux enfants, Abel et Thomas pour quelques jours de vacances dans l’Oregon.

Mais ils ignorent que Clay (Ron Pearlman) a lancé le tueur du cartel Galindo sur leur piste pour le croit il uniquement tuer Tara.

Gemma (Katey Sagal) comprend que Clay est passé aux actes lorsqu’il prend les 40 000 dollars de leur coffre personnel pour payer le tueur.

En plein pic nic sur une pelouse, les tueurs tentent d’enlever Tara dans un van mais Jax intervient, ouvrant le feu et parvient à récupérer sa femme sérieusement blessée à la main.

L’opération est un échec total pour Clay et Tara est rapatriée à Charming pour subir une opération de la main, qui le pense t elle restera paralysée et l’empêchera d’exercer son métier son chirurgien.

Furieux, Jax est aiguillé habilement par Clay sur un règlement de compte avec les Lobos sorona.

Parada (Danny Trejo) et Torres (Benito Martinez) passent outre la volonté de Clay d’arrêter l’opération et projette de finir le sale boulot à l’hôpital.

Mais Gemma intervient auprès lui rappelant qu’il a menti à sa parole donnée.

Une violente dispute éclate qui se termine à coups de gifles et de poings sur la malheureuse Gemma qui a osé émettre une objection à sa souveraineté.

De nouveau incarcéré, Juice (Théo Rossi) subit la pression de Potter (Ray Mc Kinnon ) qui dit vouloir faire tomber les mafieux russes et épargner son club de motards.

Le jeune homme est finalement libéré avec les excuses de Roosevelt (Rockmond Dunbar) furieux d’avoir été manipulé par Potter mais doit pointer toutes les 4 heures au téléphone sous peine d’une descente de l’ATF au club.

Lorsque Unser (Dayton Callie) qui a maquillé la mort de Piney (William Lucking) découvre le visage tuméfié de Gemma il prend la décision de se venger de Clay en le livrant à la police, ce que Gemma refuse, préférant le faire tuer par un des membres du club.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 4, épisode 10 » crée un climat réellement malsain avec la machine infernale de mort enclenchée par Clay vis-à-vis de Tara, une scène d’une immense violence à l’égard de Gemma, qui en représailles décide de le faire assassiner avec la complicité de son amour Unser.

Difficile de savoir comment tournera la fin haletante de cette saison et si Juice parviendra à se défaire des mâchoires d’acier de l’ATF contre lui.

De quoi se ruer sur les derniers épisodes ?

Sons of anarchy, saison 4, épisode 10 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 10:22
Sons of anarchy, saison 4, épisode 9 (Kurt Sutter)

Passer d’Albert Cohen aux Sons of anarchy relève sans doute du grand écart mais j’assume parfaitement cette versatilité comme partie intégrante de l’âme humaine aussi voici « Sons of anarchy, saison 4, épisode 9 ».

Ici la tentative de suicide de Juice (Theo Rossi) est constatée par Jax (Charlie Hunnam) qui pressent une exclusion pour faiblesse impardonnable mais Chibs (Tommy Flanagan) couvre son jeune ami de manière surprenante en se remémorant avec émotions ses propres errements lorsqu’il a du tuer son premier homme en Irlande.

Pourtant les deux hommes ignorent les pressions sur Juice, car Roosevelt (Rockmond Dubar) aiguillonné par Potter (Ray Mc Kinnon) continue de le harceler sans relâche malgré sa répugnance.

Lorsque Potter le rencontre personnellement et lui délivre l’étendue de son dispositif pour le faire craquer et obtenir sa coopération Juice explose et agresse Roosevelt.

Une fois calmé, Potter lui apprend qu’il a déjà retourné Otto Delauney (Kurt Sutter) condamné à mort, en lui montrant que Bobby (Mark Boone Jr) lui avait menti et était probablement le violeur-tueur de sa femme.

Du coté du business, Laroy Wayne (Tory Kittles) le leader black des One niners est suspecté d’avoir conclu un deal avec le Lobo sorona le cartel mexicain rival de Galindo, en affaires lui avec les Sons.

Cette alliance perturbe les relations entre Sons et Niners, aussi Clay (Ron Pearlman) organise t il un rendez vous d’affaires avec Laroy.

Mais à son arrivée sur le lieu de deal, Laroy est pris en tenailles entre les Sons et Galindo commandés par Luis Torres (Benito Martinez).

Le choix est alors simple pour les Niners, être exécutés par Torres et ses hommes ou se soumettre aux cotés des Sons.

Affolé par la réaction de Sorona, Laroy hésite et court sans le savoir vers la mort, que lui évite de justesse Jax en plaidant pour la nécessité de conserver des alliances locales entre gang à Charming pour la stabilité du business.

Sa plaidoirie passe et Laroy est épargné en promettant de rouler à présent pour Galindo.

Du coté plus privé, Tara (Maggie Stiff) va voir Gemma (Katey Sagal) avant de partir pour l’Oregon pour lui demander ou sont passées les lettres de Jax Teller.

Gemma lui avoue qu’Unser (Dayton Callie) les a volé pour lui mais que même si elles ont été détruites, la menace qui plane sur elle n’en est pas moins réelle.

La reine mère des Sons se propose d’intervenir auprès de Clay pour lui faire suspendre l’exécution de la sentence de mort.

Gemma qui a pris connaissance de la mort de Piney (William Lucking) tué par Clay tente d’empêcher un nouveau bain de sang et demande à Unser d’intervenir pour « arranger » le décès du vieux biker.

Partisan de livrer Clay à Roosevelt, Unser renâcle mais finit par accepter par amour pour Gemma.
Lors d’un entretien à la pleine lune, Gemma assure Clay que Tara n’a plus les lettres de John Teller et qu’elle ne fera rien contre lui, préférant plutôt changer de vie avec Jax.

Le vieux chef semble accepter de lever sa sentence, mais sort le téléphone du tueur de Galindo une fois sa femme partie…

Il ignore cependant que Jax a prévu de partir avec Tara pour l’Oregon, quittant plus tôt que prévu son ancienne vie de gangster.

En conclusion, comme à chaque fin de saison, la machine infernale s‘emballe et « Sons of anarchy, saison 4, épisode 9 » continue de tutoyer les sommets.

Clay confirme sa nature profonde de pourri n’hésitant pas tuer quiconque le menace, y compris les membres de sa famille ou de son club comme John Teller, Piney ou même Tara.

On apprécie fortement l’intervention de Gemma parfaite pour conserver la paix et la cohésion dans le club, sauver la vie de Tara et empêcher une guerre à mort entre Jax et Clay.

Impossible de prédire l’issue de cette lutte incertaine.

A un niveau moindre, Juice continue de se débattre contre les mailles du filet qui l’enserre de plus en plus inextricablement et même le vieux Otto éborgné semble vaciller en prison, sa fidélité étant mise à l’épreuve par la pression infernale de Potter.

Derrière ces drames personnels, on en oublierait presque la guerre entre cartels, c’est dire la qualité de la série !

Sons of anarchy, saison 4, épisode 9 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 15:35
Sons of anarchy, saison 4, épisode 8 (Kurt Sutter)

On enchaine sans coup férir avec « Sons of anarchy, saison 4, épisode 8 ».

Ce huitième épisode commence aussi fort que la fin du septième avec Juice (Theo Rossi) qui survit miraculeusement a sa pendaison, sa branche ayant craqué sous le poids de la lourde chaine qu’il avait enroulé autour de son cou.

Ramassé hagard en pleine nuit et foret par Chibs (Tommy Flanagan) et Ope (Ryan Hurst), Juice est ramené au club pour le vote de destitution de Clay (Ron Pearlman) au profit de Bobby (Mark Boone Jr).

Mais en plein milieu du vote, une nouvelle attaque au fusil mitrailleur survient.

Les Sons ripostent et parviennent à repousser les assaillants dont l’un d’entre eux est récupéré blessé.

Sans autres dégâts que matériels, les Sons découvrent avec horreur les têtes décapitées de trois de leur franchise de Tucson en Arizona, dont le chef Armando (Lobo Sébastian) avec un message fort du cartel de Lobo Sorona.

Bien entendu, Roosevelt (Rockmond Dubar) et ses hommes sautent sur l’occasion pour rappliquer et perquisitionner.

Chucky (Michael Marisi Ornstein) se distingue encore une fois en subtilisant les tetes, les cachant dans une marmite servant à cuisiner du chili con carne pour la soirée de soutient aux jardins de Rita (Merle Dandrige), la femme du shérif.

De manière plutôt humoristique, Chucky fait gouter le chili con carné à la tête de bikers morts aux policiers en plein travail.

Mis sous pression les Sons exigent des explication de Parada (Danny Trejo) qui envoie son bras droit Luis Torres (Benito Martinez) et quelques hommes en soutien des Sons et des Mayans sérieusement malmenés par plus forts qu’eux.

Le nom d’une taupe des Mayans est lâché par le Lobo torturé et l’homme est utilisé pour donner une fausse information au Lobo Sorona afin de les attirer dans un guet append et de les éliminer.

Malheureusement le plan de Luis et Jax échoue complètement, les Lobos ayant été prévenus laissent juste un camion avec le reste des corps des trois Samtaz décapités.

Le doute est encore plus présent que jamais chez les Sons, Ope (Ryan Hurst) et Jax s’en voulant d’avoir voulu suivre Clay dans une voie trop périlleuse pour leur gang.

Mais tout n’est pas perdu pour Clay également qui lors de la soirée de soutien aux jardins de Rita, fait un discours populiste pour redorer l’image de son club et avec l’appui d’Elliott Oswald (Patrick Saint Esprit) aligne les 75000 dollars manquant pour empêcher Hale (Jeff Kober) de s’accaparer les terrains.

Le maire enrage lorsqu’il comprend que Oswald soutenu par Clay va de nouveau s’opposer à lui.

De son coté, Tara (Maggie Stiff) repousse l’aide de Roosevelt et prend la décision en accord avec Jax de quitter Charming pour passer quelques temps de l’Oregon avec les enfants afin de s’éloigner des menaces pesant sur elle.

Le malheureux Juice décide une nouvelle fois d’en finir mais est rattrapé par Chibs (Tommy Flanagan) qui comprenant son acte désespéré, le réconforte dans la nuit.

De nouveau violemment contesté dans ses choix, Clay est menacé par Piney (William Lurcking) de révéler la contenu des lettres de John Teller aux autres membres du club dont Jax qui veut tirer un trait sur le passé.

Le vieux lion réagit à sa manière, brutale et tue l’un des neufs bikers fondateurs du club chez lui après lui avoir menti en lui promettant d’arrêter le trafic avec Galindo.

Cet épisode encore riche en émotion se solde donc par la mort du légendaire « Piney » pilier essentiel du club.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 4, épisode 8 » reste fantastique, prenant tout le monde de court avec la fausse mort de Juice et son puissant désarroi intérieur et la vrai mort de Piney, puissant contre pouvoir à Clay, de part son ancienneté et son statut de membre fondateur des Sons of anarchy.

Au milieu de tant d’émotions entre Piney et Juice, le reste des activités semblerait presque anodin, entre situation critique avec le cartel de Sorona trop puissant pour les Sons et les Mayans seuls, la menace pesant sur la vie de Tara et les manœuvres de communication du club pour repousser le maire et torpiller son programme immobilier…

Du grand art, assurément, qui vient vous submerger sans répit, pour votre plus grand plaisir !

Sons of anarchy, saison 4, épisode 8 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 14:56
Sons of anarchy, saison 4, épisode 7 (Kurt Sutter)

Toujours les gros bras tatoués dans « Sons of anarchy, saison 4, épisode 7 ».

Ce septième épisode commence fort avec l’attaque du gang de Marcus Alvarez (Emilio Rivera) par hommes masqués lourdement armés en voiture.

Présents chez les chef des Mayans au moment de l’attaque, les Sons répliquent, protégeant Alvarez blessé à l’épaule, tandis que le fougueux Jax (Charlie Hunnam) se lance à la poursuite des tueurs sur sa moto.

Après une course poursuite haletante et la mort d’un des assaillants blessé par Jax puis achevé par ses complices pour ne pas qu’il parle, le beau blond des Sons parvient à localiser les deux derniers survivants du commando.

Alors qu’Alvarez est évacué dans le garage des Sons pour être mis en sécurité et soigné, le reste des Sons rejoint Jax et lance l’assaut contre l’appartement du commando responsable de l’attaque.

Ils tombent sur des familles entières de Mexicains avec femmes et enfants qui refusent par peur de parler.

Sous la pression, l’un des deux tueurs est abattu après avoir lui-même tué des membres de sa propre famille qui menaçaient de céder aux bikers.

Le dernier survivant avoue avoir été chargé par le cartel Lobo Sorona de liquider Alvarez très étroitement lié au cartel rival de Galindo.

De retour de leur expédition vengeresse, les Sons tentent d’établir un lien entre cette agression et les menaces de mort à l’encontre de Tara (Maggie Stiff), puis rassemblent tous leurs proches pour se retrancher dans leur club transformé en forteresse solidement gardée.

Dans un intérieur transformé en cocotte minute, Bobby (Mark Boone Jr) demande un vote pour destituer Clay (Ron Pearlman) responsable selon lui de cette situation en s’étant mis en affaires avec les redoutables trafiquants de drogues mexicains.

Avant le vote, Roosevelt (Rockmond Dubar) qui a été également prévenu par Margaret Murphy (Mc Nally Sagal) des menaces contre Tara, trouve le temps de venir embarquer Juice (Tito Rossi) pour l’inculper sur ordre de pour du tout puissant Potter (Ray Mc Kinnon) de détention de drogue.

Toujours en position inconfortable le pauvre Juice est finalement relâché après que Roosevelt ait fait part de son dégout à Potter.

Le jeune portoricain en proie à un violent tourment intérieur entre sa fidélité passionnel au club, la quête de son père et la peur d’être rejeté ou pire pour ses origines noires, finit par craquer et se rend dans la foret pour se pendre à un arbre.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 4, épisode 7 » rehausse encore si il en était besoin le niveau avec un épisode de haute tenue mélangeant action/violence sur fond de guerre contre un cartel extrêmement dangereux et puissant, mais aussi drame intérieur autour de la personnalité si attachante et fragile de Juice, le portoricain des Sons dont les qualités de hacker informatique ont toujours été utiles au club.

La souffrance et la mort de Juice provoquent une émotion très puissante et font de cet épisode 7 un des meilleurs de la saison 4 voir de la série tout court !

Sons of anarchy, saison 4, épisode 7 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 20:17
Sons of anarchy, saison 4, épisode 6 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 4, épisode 6 », l’enquête interne autour du vol de drogues gardées par les Mayans et les Sons of anarchy fait rage.

Marcus Alvarez (Emilio Rivera) soutient que le voleur fait parti des rangs des Sons et Clay (Ron Pearlman) tout en sauvant la face, se met en quête de preuve en questionnant deux des prospects gardiens de l’endroit, Philip Russell (Christopher Douglas Reed) et Ratboy (Niko Nicotera) avec la complicité du troisième et Eric Miles (Frank Potter) faussement torturé dans un hangar par Happy (David Labrava).

La tension monte quand aucun des deux ne se décide à avouer et face à l’arrivée prochaine de Romero Parada (Danny Trejo) qui face au manque à gagner va exiger la mort d’un homme.

La roulette russe ayant échoué, la décision est prise de les laisser s’entretuer.

Mais Juice (Theo Rossi) le réel voleur ne peut accepter la mort d’un innocent et demande à Happy et Chibs (Tommy Flanagan) un délai de quinze minutes hors du hangar pour tirer les vers des nez des prospects-suspects.

Juice en profite pour récupérer le paquet de drogue mais est surpris par Miles qui comprend qu’il est le coupable.

Sans réfléchir, Juice bondit sur lui et le tue après avoir pris une balle et un coup de couteau dans la jambe.

Blanchi comme héros, Juice sauve la situation au prix du sacrifice d’un innocent et apaise le duo Alvarez-Parada.

Mais le malaise sur ses origines black continue de le ronger et de créer un problème potentiel vis-à-vis de sa présence dans le club.

Du coté plus « léger » des Sons, Dawn (Rachel Trager) la fille de Tiger (Kim Coates) revient le voir pour lui réclamer 12000 dollars à partir d’une histoire à dormir debout pour aider sa sœur anorexique, somme que Tiger paye pour avoir la paix.

Le coupe d’Opie (Ryan Hurst) et Lyla (Winter Ave Zoli) n’en finit pas de se déchirer lorsque le fragile bucheron couche avec Ima Tite (Kristen Renton) briseuse de couple numéro un des Sons, qui quitte le club en menaçant avec une arme Gemma (Katey Sagal) et Tara (Maggie Stiff) deux autres de ses irréductibles ennemies.

Mais Ima ne l’emporte pas bien et est frappée par Jax (Charlie Hunnam) en représailles.

De manière plus inquiétante, Clay passe un marché avec Romero en lui demandant de tuer Tara afin de faire disparaitre la menace interne contre son club.

Mais Unser (Dayton Callie) veille au grain, alertant Roosevelt (Rockmond Dubar) d’une menace sur la médecin et allant jusqu’à déposer une première lettre de menace sur la siège de sa voiture.
En conclusion, « Sons of anarchy, saison 4, épisode 6 » dépeint un univers d’une grande dureté ou les chefs mafieux sont prêts à sacrifier leurs hommes lorsque les circonstances l’exigent, notamment le business ou la survie du club.

Si Juice se tire à court terme d’une situation désespérée, sa situation reste fragile avec peut être quelques soupçons du coté de Chibs.

Mais plus que la sacrifice d’un prospect par essence faisant parti des consommables, le choix de Clay de mettre un contrat sur sa future belle fille peu après l’annonce de ses fiançailles avec Jax, se montre des plus choquant, montrant toute la brutalité du vieux chef mafieux lorsqu’il se sent menacé.

De quoi réserver des émotions fortes avec Jax qui mettra tout en œuvre pour protéger sa chère et tendre !

Sons of anarchy, saison 4, épisode 6 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 11:19
Sons of anarchy, saison 4, épisode 5 (Kurt Sutter)

De manière très différente « Sons of anarchy, saison 4, épisode 5 », tourne autour du chantage de Piney (William Lucking) autour des lettres de John Teller pour faire arrêter Clay (Ron Pearlman) son dangereux trafic de drogue avec le cartel Galindo.

Piney sa fait aussi menaçant avec Clay que le leader des Sons l’avait été à son égard.

Inquiété par des preuves accablantes montrant son implication ainsi que celle de Gemma (Katey Sagal) dans le meurtre du père de Jax, Clay entreprend de réagir, demandant au vieux Unser (Dayton Callie) de s’introduire dans le bureau de Tara (Maggie Stiff) afin de dérober les lettres et de les lui remettre.

Embarrassé par une requête similaire de Gemma, le vieux ex shérif s’exécute mais ne trouve que des photocopies, qu’il ne peut s’empêcher de lire.

Choqué par ce qu’il lit, Unser tente de détruire les lettre mais est arrêté juste à temps par Clay furieux qu’il n’est pas respecté ses consignes.

Gemma intervient donc directement auprès de Tara, lui racontant sa version de l’histoire entre John et elle, son départ pour l’Irlande ou il a rencontré Maureen (Paula Malcomson) et la perte d’un fils, Thomas qui était le frère de Jax.

La reine mère des Sons tente ainsi d’apaiser Tara et de ne pas provoquer une guerre interne poussant Clay à vouloir la tuer ainsi que Piney ou pire Jax.

Gemma intervient également pour apaiser Otto (Kurt Sutter) ébranlé par les révélations de Potter (Ray Mc Kinnon) sur l’implication possible de Bobby (Mark Boone Jr) dans le meurtre de sa femme et demande à Jax de coincer l’affreux producteur porno Georgie Caruso (Tom Arnold), le véritable meurtrier.

Jax et les Sons utilisent les contacts de Lyla (Winter Ave Zolle) dans le porno notamment le producteur rival Dondo (David Hasselhoff !) pour attirer Georgie dans un piège et le livrer aux Sons.

Ligoté et menacé, Caruso n’en mène pas large mais est finalement épargné par Clay au motif qu’il peut lui livrer le nom d’investisseurs japonais susceptibles de vouloir faire mine de rentrer dans le programme immobilier de Hale (Jeff Kober) pour mieux le torpiller.

En retour, Bobby est chargé d’apaiser Otto en lui avouant sa liaison avec Luann mais en mentant sur l’exécution de Caruso.

De son coté Potter, demande à Roosevelt (Rockmond Dunbar) de coffrer le jeune Juice (Theo Rossi) afin de le menacer de révéler aux Sons les origines noires de son père New-Yorkais, ce qui l’exposerait à des graves menaces compte tenu du racisme supposé des Sons.

Pris au piège, Juice doit dérober un échantillon de drogue au dépôt gardé conjointement par les Mayans et les Sons afin de le rapporter aux policiers pour analyse.

Prenant de gros risques, Juice vole un paquet au dépôt mais dévoré par un conflit intérieur ne peut le remettre à la police.

Il s’endort dans la foret et y laisse le paquet enfoui.

Lorsque les gangsters comptent la marchandise ils découvrent inévitablement le manque…

En conclusion, toujours brillant « Sons of anarchy, saison 4, épisode 5 » continue de remplir parfaitement son rôle, délivrant de multiples histoires enchevêtrées.

Comme Stahl avec Opie, Potter cherche le point faible des Sons, s’attaquant au jeune et fragile Juice dont les origines portoricaine new yorkaise restent mystérieuse.

Soumis à la pression et mis dans une position quasi intenable, Juice craquera-t-il ?

Mais la grande affaire reste le tiraillement autour du passé de John Teller, l’ex leader des Sons et père de Jax avec un nouvel élément Unser, mis dans la confidence par la force des choses.

L’affaire se complique donc pour Clay, face à Piney et Tara… avec Gemma et Unser en intermédiaires.

On est également ravi et étonné de revoir David Hasselhof parfait dans un rôle de producteur porno à contre courant de tout ce qu’il a pu réaliser dans sa jeunesse de jeune premier aux muscles saillant et aux dents blanches !

Un régal !

Sons of anarchy, saison 4, épisode 5 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 10:39
Sons of anarchy, saison 4, épisode 4 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 4, épisode 4 », le vote permet aux Sons de partir pour un long trajet en Arizona afin d’acheminer les armes au cartel Galindo avec en retour le convoyage de drogue.

Pour se faire un contact est pris avec Samtaz, une filiale des Sons en Arizona dirigée par Armando (Lobo Sebastian).

Après un long voyage ou les mains remplie d’arthrose de Clay (Ron Pearlman) sont mises à la torture, les Samcro rencontrent leurs collègues à Tucson et découvrent qu’ils se sont mis au trafic de drogue sans leur autorisation.

Une discussion orageuse éclate alors entre Clay et Armando qui tient tête, revendiquant son autonomie et un vote réalisé en interne.

Suspicieux, Jax (Charlie Hunnam) découvre que ce vote a été obtenu dans des circonstances troubles avec la mort de Little Paul un biker opposé à cette décision et au départ d’un autre Reggie (John Bishop).

Alors que la transaction finale avec le cartel Galindo est repoussée en raison de la présence de policiers en planque que les motards doivent écarter pour rassurer les trafiquants mexicains par nature méfiant, les Sons vont trouver Reggie dans le magasin animalier ou il s’est reconverti.

Soumis à la pression de Jax, Reggie avoue que son ami Little Paul est mort pour son opposition au trafic de drogue et que le vice président Huff (Brian Goodman) et son lieutenant Benny (Rolando Molina) l’ont fait partir en raison de ses liens avec l’ex femme de Little Paul.

Les Sons amènent alors Reggie et un skinhead local faisant du trafic de drogue avec Huff et Benny pour montrer à Armando la vérité des faits et l’implication de Huff et Benny.

Ceci ne change rien au résultat et Armando tout en continuant à revendiquer son droit de dealer, assurer à Clay de sa discrétion pour ses propres transactions avec Galindo.

Un accord à contre cœur est passé et les Sons peuvent ainsi livrer Romero Prada (Danny Trejo) et son adjoint Luis Torres (Benito Martinez).

Les Sons reçoivent en retour un paiement confortable pour les armes, une avance pour la prochaine livraison et la drogue (héroïne) à convoyer aux Etats-Unis.

Pour des armes plus puissantes voulues par le cartel contre son rival mexicain des Lobos sonoro, un rendez vous doit être organisé avec l’IRA avec les Sons en intermédiaires.

Pendant qu’ils font affaires en Arizona, Piney (William Lucking) fait une crise cardiaque et doit être hospitalisé.

Bien soigné par Tara (Maggie Stiff) il se remet doucement et partage avec elle le secret des lettres.

Une union de circonstances semblent s’établir entre eux autour de l’opposition présumée de John Teller aux activités mafieuses (armes, drogues) des Sons.

De son coté, Gemma (Katey Sagal) ne reste pas inactive et prend contact avec Rita (Merle Dandrige), la femme fleuriste du shérif Roosevelt, qui a crée un comité de soutien pour combattre les visées expansionnistes du programme immobilier de Hale (Jeff Kober).

Enfin, Lincoln Potter (Ray Mc Kinnon) réadapte sa stratégie après la perte de son agent russe infiltré chez Putlova (Keith Szarabajka) et établie une liaison entre les Sons et Galindo.

Prada et Torres sont profilés comme ex militaires des forces spéciales anti cartel ayant démissionné pour rejoindre le Galindo.

La dernière action de Potter consiste à influencer Otto Delauney (Kurt Sutter) mis à l’isolement en prison pour ses crimes, en lui faisant croire que Bobby (Mark Boone Jr) est le meurtrier de sa femme en raison du sperme retrouvé sur son corps…

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 4, épisode 4 » hausse encore le niveau, ajoutant de l’ampleur aux activités de Sons avec la virée en Arizona, des conflits à régler avec une filiale de bikers et l’activité principale mais risquée avec le cartel Galindo.

En parallèle, l’action continue de se développer à Charming avec une stratégie de Potter visant à utiliser les Sons et le sheriff Roosevelt pour arriver à ses fins : faire tomber Galindo et l’IRA.

Du grand art on vous dit !

Sons of anarchy, saison 4, épisode 4 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 09:48
Sons of anarchy, saison 4, épisode 3 (Kurt Sutter)

Grosse pincée de « Sons of anarchy, saison 4, épisode 3 ».

Tout commence par l’agression de Kozik (Kenny Johnson) qui répond stupidement à un défi de basketball lancé par quelques jeunes noirs mais se fait agressé et volé le camion transportant le précieux chargement d’armes destiné au cartel Galindo.

Arrivés sur place, Jax (Charlie Hunnam), Tiger (Kim Coates) et les autres Sons suspectent Vivica (Marianne Jean-Baptiste) une mère de famille noire trafiquant avec ses enfants, d’avoir récupéré les armes mais la marâtre tient tête, niant farouchement toute implication.

Lorsque les Sons tombent par hasard sur les voleurs, une course poursuite acharnée s’engage et mène à la prise des deux basketteurs qui finissent par avouer avoir effectivement traité avec Vivica.

Face à la pression, Vivica comprend que ce sont ces deux idiots de fils qui ont fait affaire avec le petit gang local et les sermonnent violemment.

Les Sons récupèrent les armes recevant au passage un petit dédommagement financier.

En interne, la tension est toujours forte dans la perspective du vote pour accepter ou non de servir de mulet pour convoyer la drogue du cartel Galindo en Californie du Nord.

Clay (Ron Pearlman) et Jax manœuvrent politiquement pour obtenir une courte majorité contre l’avis de Bobby (Mark Boone Jr) pourtant assuré par Clay de prendre la tête du club après son départ et celui de Jax, Chibs (Tommy Flanagan) et surtout Piney (William Lucking) qui tente d’utiliser Gemma (Katey Sagal) pour influencer Clay.

Gemma reste toujours préoccupée par la possession des lettres de John Teller par Tara et cherche par tous les moyens à en découvrir le contenu.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 4, épisode 3 » est un épisode intermédiaire dans la saison 4 mais toujours réalisé avec brio et savoir faire.

L’intrigue reste soutenue avec comme objectifs principaux, le vote pour une alliance sulfureuse avec des trafiquants de drogue et la question du passé venant hanter Gemma et Clay avec la mort trouble du père de Jax…

Sons of anarchy, saison 4, épisode 3 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens