Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 20:41
Gone baby gone (Ben Affleck)

Cycle Ben Affleck avec « Gone baby gone » première de ses réalisations sortie en 2007.

Adapté d’un difficile roman de Denis Lehane qui avait déjà inspiré Clint Eastwood pour traiter d’un sujet similaire pour « Mystic river », « Gone baby gone » se déroule à Boston ou une enfant nommé Amanda Mc Cready (Madeline O‘Brien) est enlevée.

Lionel (Titus Welliver) et Béatrice Mc Cready (Amy Madigan), l’oncle et la tante de l‘enfant, décident pour maximiser les chances de la retrouver font appel à un couple de détectives privés de la ville, Patrick Mac Kenzie (Casey Affleck) et Annie Gennaro (Michelle Monaghan) en espérant que leurs contacts dans les quartiers mal famés de la ville pourront les aider à faire avancer l’enquête.

Le couple hésite en découvrant Helen Mc Cready (Amy Ryan) la mère de l’enfant, une femme agressive ne supportant pas l’initiative de son frère mais accepte finalement cette lourde responsabilité.

Avec un certain culot, ils se rendent dans un bar ou Helen a ses habitudes et recueillent les confidences d‘un habitué Lenny (Brian Scannel), qui leur confirme la toxicomanie et l’irresponsabilité d’Helen et de son petit ami un certain Ray.

Patrick est obligé de sortir une arme pour sortir du bar et échapper aux clients de plus en plus menaçants vis-à-vis de leurs questions.

Il fait alors jouer ses contacts, notamment Bubba Rogoski (Slaine) un dealer de la ville qui le met sur la piste d’un rival haïtien nommé Cheese (Edi Gathegi) principal fournisseur d’Helen à qui elle aurait volé de l’argent avec son petit ami Ray Likanski (Sean Malone).

Ces informations transmises à la police font accepter le couple aux enquêteurs le sergent Remy Bressant (Ed Harris) et son associé Nick Pole (John Ashton) travaillant tous les deux sous les ordres du capitaine Angie Gennaro (Morgan Freeman).

Suspectant Cheese d’avoir tué Ray et fait enlever Amanda pour avoir son argent, Patrick et Annie tentent de parlementer avec lui mais se heurtent à un mur de surcroit particulièrement menaçant.

Malgré ses bravades, le dealer accepte de rendre l’enfant si on lui rend son argent et donne rendez vous au couple dans une carrière désaffectée partiellement inondée.

Mais malgré la présence de la police, l’échange tourne mal, Cheese est abattu et le corps d’Amanda jeté dans l’eau non retrouvé.

Déçu, Gennaro annonce la clôture de l’enquête et par la même occasion sa démission de la police.

Lorsqu’un nouvel enfant est enlevé, Patrick aidé par Rogoski trouve la piste d’un trio de pédophiles les Trett, Roberta (Trudi Goodman), Léon (Marl Margolis) et Corwin Earl (Matthew Maher) et donne une information cruciale à Remy et Nick pour intervenir.

Malheureusement l’intervention tourne court, Nick est mortellement blessé et Patrick doit alors lui-même entrer dans la baraque pour découvrir l’enfant tué.

Pris de rage, il abat le tueur-violeur Earl mais est finalement considéré comme un héros pour cet acte, recevant au passages les félicitations et certaines confidences embarrassantes de Remy.

Après l’enterrement de Nick, Patrick interroge le policier Devin (Kevin K Williams), qui confirme ses doute sur la position ambigüe de Remy dans cette affaire.

En creusant la question Patrick découvre que Remy connaissait Ray qui était un indicateur de la police.

Son enquête lui permet de trouver le maillon faible de l’histoire, Lionel qui ayant une dette auprès de Remy après une vilaine bagarre, avoue avoir enlevé Amanda avec sa complicité pour récupérer l’argent volé par Helene et Ray.

Le coté bon garçon de Lionel se fissurant, Remy fait irruption armé dans un bar afin de le tuer mais est mortellement blessé par un tir de défense du barman.

Patrick le poursuit sur les toits et assiste à son agonie…

Plus tard son instinct le pousse à rendre visite à Gennaro et à constater que l’ex flic élève Amanda que Remy lui avait confié pour lui offrir un avenir meilleur.

Après un débat philosophique sur l’avenir de la gamine, Patrick se montre inflexible et livre Gennaro à la police pour l’enlèvement avec complicité de Lionel.

Annie qui était plutôt d’avis de laisser Amanda à Gennaro pour qu’il l’élève loin des histoires de toxicomanes, quitte en retour Patrick qui se retrouve à prendre soin d’elle aux cotés d’Hélène apparemment remise en selle par cette aventure…

En conclusion, accueilli par une pluie de récompenses, « Gone baby gone » est un film incroyablement tordu au scénario plus que bancal surfant de surcroit sur un thème particulièrement abject : l’enlèvement et le viol d’enfants.

Sorti ce défaut majeur, « Gone baby gone » offre le premier rôle à Casey Affleck, un acteur au physique de boys band assez peu crédible pour un enquêteur proche des bas fonds de Boston et montre un Titus Welliver affublé d’une énorme et ridicule moustache devant laquelle il est difficile de ne pas rire.

Les autres personnages sont caricaturaux en diable entre dealers roulant des mécaniques, affreux pédophiles vivant comme des porcs et la gentille petite copine-potiche que le héros trimballe partout.

Et ce ne sont pas les vieux routiers de Freeman et Harris qui parviendront à sauver la mise de ce film malsain et plus que poussif.
A fuir donc pour moi…

Gone baby gone (Ben Affleck)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 16:14
Hacker (Michael Mann)

On reste dans le tout technologique avec « Hacker » film de Michael Mann sorti en 2015.

« Hacker » débute par un piratage informatique d’une centrale nucléaire chinoise, dont les automates programmables (PLC) sont infectés par un virus qui met en surrégime les turbines de réfrigération du processus nucléaire et entraine un incendie radioactif.

Peu après un nouvel incident, cette fois mondial se fait sentir avec un nouveau piratage de la bourse entrainant la flambée des cours du soja.

Le capitaine Chen Dawai (Leehom Wang) spécialiste de cyber sécurité est chargé de l’enquête avec sa sœur Lien Chen (Tan Wei) pour la Chine et se rend aux Etats-Unis pour collaborer avec une équipe du FBI commandée par Carol Barett (Viola Davis).

Arrogant comme tous les informaticiens, Chen exige pour percer le mystère de cette attaque de travailler avec son ex colocataire au MIT, Nicholas Hathaway (Chris Hemsworth) qui purge une peine de prison pour avoir détourné des millions de dollars des banques américaines.

Les négociations avec Hathaway sont âpres mais le hacker accepte finalement de collaborer avec le FBI contre la promesse d’une commutation de peine en cas de réussite.

Hathaway reconnait le code qui a infecté le routeur de périphérie de l’usine pour en avoir été l’auteur plusieurs années auparavant.

L’enquête sur l’affaire du soja met Hathaway et Chen sur la piste de Lozano (Manny Montana) un employé latino ayant introduit une clé USB dans les sous sols pourtant hyper sécurisés de la bourse de Chicago.

Mais Lozano est retrouvé mort chez lui, avec un tchat en ligne permettant de prendre rendez vous dans un restaurant coréen de la ville dans lequel Hathaway et Lien affrontent trois tueurs, heureusement surclassés par les étonnantes capacités physiques de l’athlétique hacker.

L’équipe chino-américaine localise ensuite les comptes en banque de trois chinois de Hong-Kong s’étant fortement enrichis après la flambée du soja et se rendent donc sur place pour enquêter.

Hathaway flanqué de Barett et de Jessup (Holt Mc Callany) un US marshall expérimenté qui ne le lâche pas d’une semelle en le gardant sous contrôle d’un bracelet électronique, fait preuve de ses étonnantes capacités d’analyses en repérant le point commun entre ses trois hommes un parc du centre ville ou une équipe de surveillance chinoise confie y voir souvent Kassar (Ritchie Coster) un redoutable terroriste libanais.

Kassar est filé par la police mais son interpellation tourne au fiasco, l’homme et ses gardes puissamment armés, triomphant des troupes d’assauts chinoises après d’intenses fusillades qui laissent sur le carreau l’inspecteur Alex Trang (Andy On).

Pour faire avancer l’enquête, Hathaway récupère le serveur infecté dans la centrale nucléaire chinoise stabilisée puis pirate avec la complicité de Barett, la toute puissante NSA afin d’utiliser un logiciel spécial permettant de reconstituer le code manquant.

La piste semble ensuite s’orienter vers la Malaisie.

Sommé par leurs supérieurs de lâcher Hathaway après son acte anti NSA, Chen et Barett temporisent, mais une violente attaque de Kassar et ses hommes aboutissant à la mort de Chen, Barett et Jessup bouleversent tous les plans.

Dès lors Hathaway et Lien devenus amants et fugitifs, utilisent des réseaux parallèles pour se rendre en Malaisie sur un site de production d’extraction d’étain irrigué par un immense fleuve.

Hathaway finit par comprendre que le commanditaire de toute cette affaire qui utilise Kassar comme homme de main, vise plus gros encore et un coup financier encore plus juteux en plaçant les gains du soja sur la flambée de ceux de l’étain afin de décrocher un mirobolant pactole.

Cette théorie est confirmée par les similarités des PLC entre la centrale nucléaire et la mine d’étain.

Pour damner le pion à ce redoutable hacker, Hathaway aidé par Lien se rend à Jakarta pour pirater ses comptes bancaire et détourne l’argent du soja, exigeant 20% des bénéfices.

Privé de mise, l’homme appelé Sadak (Yorik Van Wagenlingen) est obligé de se dévoiler et force un rendez vous à Jakarta.

Hathaway esquive les gardes armés de Cassar, changeant le lieu pour un parc plus fréquenté en raison d’une procession religieuse.

Il s’y rend armé d’un couteau et le corps protégé d’une couches de cartons collées entre elles.

Avec un culot incroyable et aussi beaucoup de chance, Hathaway tue Cassar, ses hommes et Sadak, non sans avoir été superficiellement blessé au ventre et à la gorge.

Devenu riche et libre, Hathaway quitte Jakarta avec Lien et l’argent du soja toujours sur leurs comptes…

En conclusion, surfant sur l’ère du temps et les affaires « Stuxnet » d’attaque virales contre les automatismes des centrales nucléaires iraniennes, « Hacker » est un grand film d’action mené de main de maitre par le virtuose Michael Mann qui n’a pas son pareil pour filmer la beauté des mégalopoles de nuit.

Original et exotique car majoritairement tourné dans la fascinante Asie, « Hacker » tient en haleine par son action trépidante.

Malgré le savoir faire de Mann et son sens de l’esthétisme toujours impressionnant, on pourra lui reprocher sa violence et le choix d’Hemsworth, armoire à glace nordique trop imposante pour incarner un hacker crédible…

Reste bien évidemment une production estampillée « Mann » de bonne facture.

Hacker (Michael Mann)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 09:26
Sons of anarchy, saison 6, épisode 10 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 6, épisode 10 », Jax (Charlie Hunnam) qui a fait en sorte d’aider financièrement Putner (Clint Culp) en faisant intervenir Oswald (Patrick Saint Esprit), s’établit chez Diosa et est pris sous la protection de Colette Jane (Kim Dickens).

Tara n’est pour l’instant pas inquiétée mais placée sous constante surveillance des Sons of anarchy ce qui ne l’empêche pas de fausser compagnie à Juice (Theo Rossi) après avoir endommagé sa moto.

Elle perd toutes ses alliées, Margaret Murphy (Mc Nally Sagal) qui apeurée par les menaces de mort de Gemma prend trois semaines de congés pour quitter la ville puis Wendy (Drea de Matteo) qui ayant replongé dans la drogue sous la pression, renonce à toute velléité d’être la mère de Thomas et Abel.

Gemma (Katey Sagal) retourne ensuite parachever son œuvre, en le menaçant directement de mort si elle cherche à lui arracher encore la garde des enfants.

Lorsqu’elle tente de parler à Jax, elle tombe sur ses ébats sexuels avec Colette et l’agresse avant de se faire sortir de chez Diosa.

Aux abois elle sort une arme contre Jax, puis va voir Pounder (Tyne Patterson) pour témoigner contre les Sons mais la procureur ayant déjà un deal en cours, refuse à sa grande surprise sa collaboration.

Après une discussion tendue avec Nero (Jimmy Smits) ou Gemma lui avoue avoir tué son premier mari John Teller parce qu’il menaçait de faire s’écrouler le club (?), le maquereau latino se charge avec Unser (Dayton Callie) d’aller chercher Wendy en piteux état.

Les deux hommes collaborent malgré la jalousie d’Unser, et finissent par sauver la toxicomane qui est finalement récupérée par Gemma pour une cure de désintoxication de choc.

De son coté, Clay (Ron Perlman) obtient d’être placé en isolement et même un téléphone avec l’aide d’un médecin corrompu.

Il peut ainsi parler à ses amis de l’IRA mais ceci en l’empêche pas d’encaisser une sévère raclée de la part des gardiens qu’il a agressé.

Lorsqu’il apprend que son transfert est avancé au lendemain, il prévient Galen O’Shay (Timothy Murphy) qui bouleverse tous ses plans.

O’Shay montre toute sa violence lors de la négociation avec Cacuzza (Jeff Walcott) en mitraillant le gang asiatique concurrent pour affermir son autorité.

Ce geste choque les gangsters italiens mais également les Sons qui s’attendent à des représailles de Bohai Lin (Keone Young) l’oncle d’Henry Lin (Kenneth Choi) et chef des triades.

La réaction ne tarde pas, les Sons sont capturés et Happy (David Labrava) pris en otage pour forcer les Sons à favoriser les Asiatiques dans la conquête du trafic d’armes californiens face à l’IRA.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 6, épisode 10 » continue logiquement de muscler le jeu avec l’apparition d’une nouvelle inconnue, les gangs asiatiques qui se mêlent à l’intrigue déjà complexe entre les Sons, les autorités, l’IRA et les Italiens.

Gemma se montre de son coté souveraine dans les débats et pousse Tara vers la sortie après lui avoir sapé tous ses alliés.

Comme souvent la situation semble inextricable pour Jax, tandis que de son coté, Clay continue même en prison de fasciner par son intelligence et sa brutalité.

Une seule question subsiste : comment tout cela tournera-t-il à la fin de la saison ?

Sons of anarchy, saison 6, épisode 10 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 09:03
Sons of anarchy, saison 6, épisode 9 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 6, épisode 9 », les nouveaux locaux des Sons sont attaqués par une jeune fille qui lance une clé à molette dans la vitrine et abime la moto de Tiger (Kim Coates).

Après s’être renseigné, Jax (Charlie Hunnam) identifie Broke Putner (Hayley Mc Farland) la fille d’un ouvrier Gary Putner (Clint Culp) dont la femme a été tuée dix huit auparavant dans un accident causé par Clay Morrow (Ron Perlman).

Les Sons vont parler à Putner et Jax qui comprend que la jeune fille est perturbée se montre conciliant avec le père, en lui offrant son aide.

Du coté des affaires, Baroski (Peter Weller) et Colette Jane (Kim Dickens) annoncent à Jax que le procureur Pounder (Tyne Patterson) a fait fermer leur établissement d’escorts, ce qui les forcent à se retirer de leur association.

Le président des Sons met au vote l’idée d’une collaboration avec Pounder et lui propose de lui donner l’IRA comme responsable du trafic d’armes en échange de l’immunité pour les Son of anarchy.

La sévère femme de loi finit après quelques hésitations par accepter le marché et donne dix jours aux Sons pour ficeler l’affaire sous peine de nouvelles poursuites.

Du coté de l’IRA justement, Galen O’Shay (Timothy Murphy) et Malone (Scott Anderson) continuent de mener la danse et demandent aux Sons of anarchy de participer directement à l’évasion de Clay lors de son prochain transfert.

Contre son gré, Jax est alors contraint de collaborer à l’évasion de son pire ennemi.

Plus que cela, O’Shay demande à Jax un entretien direct avec Jimmy Cacuzza (Jeff Wincott) le chef du gang italien qui hésite encore à distribuer les armes de l’IRA en Californie du Nord.

Chez les femmes, Gemma (Katey Sagal) fait pression sur Margaret Murphy (Mc Nally Sagal) pour la dénoncer au conseil d’administration de son hôpital pour le dossier médical falsifié de Tara (Maggie Stiff) et la menace ensuite de mort.

Nero Padilla (Jimmy Smits) tente de son coté une négociation maladroite avec Tara qui se termine par un affrontement avec Jax qui n’apprécie pas son intervention.

Après la bagarre chez Diosa, Gemma intervient et livre une version convaincante des faits en montrant à Jax que Tara lui a menti sur sa grossesse, son agression, et souhaite simplement emmener ses enfants dans l’Oregon après avoir divorcé.

Jax rencontrer ensuite l’avocate Lowen (Robin Weigert) qui sous la menace confirme les dires de Gemma.

Furieux il retrouve Tara et lui annonce sa décision de quitter le foyer tout en plaçant les enfants sous surveillance.

Enfin, Clay s’illustre en prison en mordant un gardien au nez au cours d’un office religieux et est mis à l’isolement…

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 6, épisode 9 » densifie en version allongée (plus d’une heure) la fin de la saison 6 avec un club de motard comme souvent pris entre deux feux, celui des gangs avec les conditions sévère de l’IRA et celui de la justice avec un accord branlant passé sous la contrainte.

Jax qui a été très affecté par la trahison de Tara parviendra-t-il à garder l’esprit suffisamment clair pour tirer profit de son double jeu ?

Enfin cet épisode marque le retour en force de Gemma, qui toujours soutenu par son cher Nero, reprend l’avantage sur sa rivale…vis-à-vis de Jax et de la garde des enfants !

Sons of anarchy, saison 6, épisode 9 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 12:30
The town (Ben Affleck)

A la fin des années 2000, Ben Affleck change de statut, passant de celui d’acteur beau gosse fade à réalisateur talentueux.

En 2010 sort « The town » sa seconde réalisation adapté d’un roman de Chuck Hogan.

L’histoire se déroule à Boston ou quatre malfrats Doug Mac Ray (Ben Affleck), James Coughlin ( Jeremy Renner), Albert Mc Gloan (Slaine), Desmond Delden (Owen Burke) issus du quartier défavorisé de Charlestown, se lancent dans le braquage d’une grosse banque.

Le casse se passe presque sans accroc, mais l’impulsif James frappe violemment le directeur à la tête après que quelqu’un ait donné l’alerte et prend en otage la directrice adjointe Claire Keesey (Rebecca Hall) qu’il libère finalement après avoir semé la police.

Les gangsters qui ont pris soin d’effacer leurs empreintes confient le butin à Fergie (Pete Postlethwaite), un vieux parrain local travaillant comme fleuriste, mais lorsque James découvre que Claire vit à proximité de leur quartier, il décide de l’éliminer, ce que se refuse à faire Doug.

Les deux hommes se disputent souvent, Doug ayant une vision plus large que son petit quartier de prolétaires, tandis que James est prêt à tout pour ne pas retourner en prison.

Mais entre eux se trouve Kris (Blake Livey) la sœur de James, qui a eu un enfant de Doug.

Alors que Adam Frawley (Jon Hamm) le directeur d’enquête du FBI se saisit de l’enquête aux cotés de Dino Campia (Titus Welliver), Doug prend contact avec Claire dans une laverie.

Lorsque Claire s’effondre en larmes, victime d’un choc post traumatique, Doug la réconforte et une relation clandestine s’établit entre eux.

Tout en jouant avec le feu et la surveillance étroite du brutal James qui finit par découvrir leur liaison, Doug envisage sérieusement de changer de vie après avoir achevé sa série de braquages.

Progressant dans leur enquête, Frawley et Campia identifient Delden comme employé d’une compagnie de téléphone ayant servi à faire des repérage et a trafiqué les lignes et remontent jusqu’au gang qui interrogé par la police, nie fermement toute implication.

Mise sur écoute, Claire est identifiée comme proche de Doug et décide de ne plus voir son petit ami après que Frawley lui ait révélé la véritable « profession » du braqueur.

Le dernier gros coup du gang se déroule dans un dépôt de l’équipe de base ball des Red Sox ou Doug et James pénètrent déguisés en policiers pour braquer les gardiens.

Mais Frawley fait pression sur Kris dont la fille a été placée dans les services sociaux et localise les braqueurs.

Pris aux pièges par un important dispositif policier, les gangsters se défendent violemment.

Desmond est tué, tout comme Albert qui tente une sortie désespérée pour faire diversion.

James et Doug remettent alors leurs habits de policiers et profitent du chaos pour s’enfuir discrètement avec le butin.

Mais Frawley repère James qui ouvre une nouvelle fois le feu sur les policiers et finit par se faire tuer.

Choqué, Doug fait un détour chez Fergie qu’il abat froidement pour avoir fait tuer sa mère et fait mettre en prison son père Stephen (Chris Cooper) qui travaillait pour lui.

Il s’arrange ensuite pour que Claire trouve l’argent du casse caché dans son jardin et tient sa promesse de partir loin de Charlestown refaire une nouvelle vie.

En conclusion, « The town » est un polar très voir trop classique à la gloire des braqueurs de banques qui ont le beau rôle du film, surclassant régulièrement des policiers dépassés.

Même doté d’un nouveau physique body buildé, Ben Affleck trop beau, peine à se montrer convaincant en gangster au grand cœur, laissant tomber sa vie par amour dans une improbable histoire avec une directrice de banque…

Si on oublie ses énormes carences, « The town » a pour lui ses scènes d’action musclés très efficacement filmés malgré leur violence extrême et également la présence très forte de Boston, sa population blanche, ses immeubles en briques et la fierté d’appartenir à une ville au passé aussi historique !

The town (Ben Affleck)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 08:19
Sons of anarchy, saison 6, épisode 8 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 6, épisode 8 », le procureur Pounder (Tyne Patterson) manipule la presse californienne pour établir un lien entre la tuerie de Jennings (Tate Berney) et les gangs trafiquants d’armes comme Sons of anarchy et Byz lat.

Sous pression, Jax (Charlie Hunnam) décide d’aller rencontrer Fiasco (Rey Gallegos) afin de serrer les rangs pour ne rien divulguer.

Au cours de leur entretien, un homme fonce avec sa voiture sur eux et tue un des Byz lat.

Pounder saisit ce nouvel incident pour demander à Baroski (Peter Weller) de lui livrer le tueur sous peine de mettre fin à ses activités illégales sur le port de Stockton.

L’ex flic véreux se retourne donc logiquement vers Jax pour exiger qu’il lui remette cet homme.

Les Sons mettent tout en œuvre et retrouve l’homme un père de famille latino voulant venger son fils.

Au cours d’une action confuse ou les Byz lat cherchent à se venger brutalement en tuant l’homme, Jax parvient à l’épargner mais l’homme finit par s’égorger devant les hommes de Baroski venus le chercher pour recueillir son témoignage.

Jouant sur plusieurs tableaux, Pounder agit également sur Nero Padilla (Jimmy Smits) qui se charge pour le meurtre de Jennings en échange de mesures de soins améliorées pour son fils handicapé.

Mais Roosevelt (Rockmond Dunbar) démontre son innocence dans le meurtre de l’escort de Diosa et Pounder plus intéressée par les Sons que les Byz lat renonce finalement à ce marché et le fait libérer en faisant travailler sa conscience en lui soumettant des photos des enfants tués.

Du coté du jeu à trois de Tara (Maggie Stiff), Unser (Dayton Callie) annonce la lâcher après l’incarcération de Gemma (Katey Sagal) après la fausse agression de l’hôpital.

Tara ne dépose pas finalement plainte contre la reine mère des Sons, ayant réussit à obtenir une injonction du juge pour la tenir à l’écart de ses enfants.

Hésitante sur son avenir, elle consulte Bobby (Mark Boone Jr) qui tente de la convaincre de rester avec Jax en lutte pour remettre le club sur le chemin de la légalité.

Gemma organise sa riposte, faisant pression sur Wendy (Drea de Matteo) pour la rallier de son coté en la menaçant de la réaction de Jax quand il apprendra la vérité sur le comportement de Tara.

Wendy craque et replonge dans la drogue…

Pour l’heure, Jax reste toujours ferme à l’égard de Gemma, lui interdisant fermement de s’approcher de ses enfants.

L’avenir du couple semble toujours incertain.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 6, épisode 8 » continue dans cet intrigue mais les démarches de Pounder semble assez peu convaincantes pour coincer des adversaires aussi aguerris que les Sons ou même Nero le leader des Byz lat.

L’action semble assez peu avancer et on se doute de l’issue qui devrait être similaire à toutes les autres tentatives légales face aux Sons.

Et pendant ce temps là, les actions avec l’IRA ou Brown se font oublier…

Sons of anarchy, saison 6, épisode 8 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 20:20
Sons of anarchy, saison 6, épisode 7 (Kurt Sutter)

« Sons of anarchy, saison 6, épisode 7 », marque une sorte de temps mort dans la série avec l’intronisation des trois nouveaux membres ramenés par Bobby (Mark Boone Jr) : Quinn (Rusty Coones), Montez (Jacob Vargas), Orlin West (Douglas Bennett) plus finalement Ratboy (Nick Nicotera) récompensé pour sa fiabilité.

Jax (Charlie Hunnam) temporise avec les Irlandais, ayant besoin de temps et surtout d’argent pour reconstruire le club house dans les locaux qu’il loue à Jacob Hale (Jeff Kober).

Mais cet épisode voit aussi l’intensification des manœuvres de Tara (Maggie Stiff) pour avec l’aide de Wendy (Drea de Matteo) et Unser (Dayton Callie) attirer Gemma (Katey Sagal) dans un traquenard en la poussant à l’agresser devant témoin à l’hôpital en simulant une blessure en ventre à l’aide de son propre sang préalablement prélevé.

Gemma tombe dans le piège et Tara ainsi victimisée peut ensuite manipuler Jax (Charlie Hunnam) pour lui faire signer une déclaration lui permettant d’évincer sa belle mère de la garde des enfants au profit de Wendy.

En réalité, Tara voit plus loin encore et envisage de demander le divorce de Jax pour enlever ses enfants à l’enfer de la vie de gangster.

Le président des Sons a été il est vrai plutôt occupé en accédant à une demande de Nero Padilla (Jimmy Smits) de porter secours à Venus Van Dam (Walton Goggins) le sculptural transsexuel qu’il a pris sous sa protection.

Venus explique que son jeune neveu Joey (Israël Broussard) est sous la menace de sa mère Alice (Adrienne Barbeau), une femme très dangereuse qui risque d’abuser de lui comme elle l’a fait avec lui dans sa prime jeunesse.

Poussé par Gemma, Jax et les Sons rendent visite à Alice et à compagnon, qui vivent avec quelques gros bras.

L’explication entre Venus et Alice est orageuse et se termine par la fuite de cette dernière avec Joey.

Pourchassée Alice est finalement rattrapée dans ses studios d’enregistrements de films pédophiles.

Ulcéré par le discours haineux d’Alice qui dénigre le droit à Venus de s’occuper de son fils, Jax abat la mère indigne et demande à Baroski (Peter Weller) de faire le ménage dans ses troubles activités.

Le flic ripoux accepte mais demeure sous la menace de Pounder (Tyne Patterson) et Roosevelt (Rockmond Dunbar) qui lui demande de donner les Sons sous peine de voir la tranquillité de ses affaires réduite à néant.

Pounder a en effet compris que Padilla tout comme Tara ne trahira pas les Sons et change donc de tactique, ciblant des éléments extérieurs au gang.

Pour terminer, Tiger (Kim Coates) conserve son étrange attraction pour Venus et la prend sous son aile…

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 6, épisode 7 » fait largement chuter l’intensité il est vrai jusque là faramineuse avec l’IRA, Lee Toric, Otto et Clay en prison…

Les histoires de familles de Venus sur fond de pédopornographie dégueulasses paraissent bien dérisoires et artificielles comparées aux sommets précédemment atteints.

Et on ne croit pas un instant que la procureur puisse réussir à coincer les Sons là ou Stahl, Zobelle ou Potter ont échoué…

Le retour des membres forts vite ?

Sons of anarchy, saison 6, épisode 7 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 15:21
Sons of anarchy, saison 6, épisode 6 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 6, épisode 6 », les Sons of anarchy se remettent du choc causé par l’explosion d’une bombe de l’IRA.

Le shérif Eli Roosevelt (Rockmond Dunbar) ne manque pas de les questionner sur cette affaire et renonce à une certaine clémence vis-à-vis d’eux en raison de l’impact de leurs agissements concernant la tranquillité de Charming.

Mais malgré cette réaction du reste prévisible, Roosevelt emploie une énergie considérable à trouver des preuves montrant la culpabilité de Toric (Donal Logue) pour faire inculper Nero Padilla (Jimmy Smits) dans le meurtre de l’escort afin de faire tomber les Sons.

La perquisition de la chambre de motel du marshal prend la bonne direction puisque met en évidence l’existence de drogues, armes et surtout impact de balles dans le sol.

Tandis que Roosevelt demande l’intervention de la police scientifique, Padilla est activement soutenue par Gemma (Katey Sagal) qui fait un forcing acharné pour lui parler en prison.

Depuis sa prison, Clay (Ron Perlman) lui fait savoir que c’est lui que l’IRA pressent pour prendre la place des Sons dans le trafic d’armes et lui fait comprendre que Jax (Charlie Hunnam) a besoin de lui vivant pour se sortir de ce piège mortel.

En position de faiblesse, le président des Sons fait en effet mine de céder aux exigences des Kings de l’IRA pour mettre en place la succession de Clay et leur offre en prime la vie de Malone (Scott Anderson) toujours stratégiquement épargné.

Les Sons se rendent ensuite à Eden, une autre ville de Californie pour une réunion de tous les clubs de Sons of anarchy mais tombent sur deux policiers de la route violents et corrompus qui tentent d’immobiliser leurs motos pour alimenter un trafic de pièces détachées.

Juice (Theo Rossi) perd patience et boxe un des deux policiers ce qui provoque une bagarre générale.

Les Sons fuient une fourgonnette de quatre policiers qui finit dans le décor et s’en tirent avec la moto de Juice laissée sur place.

La réunion au sommet est présidée par Jax en présence des autres chefs dont Quinn (Rusty Coones) et Bobby (Mark Boone Jr) qui revient avec quatre membres surs fraichement recrutés.

Bobby fait de nouveaux allégeance à Jax et les deux hommes se réconcilient.

Après un discours emphatique, Jax se montre convaincant pour demander aux autres bandes de laisser tomber le trafic d’armes et se reconvertir dans un business légal comme la prostitution ou la pornographie à l’instar de son affaire avec Nero Padilla.

Cette décision semble donc sur le papier ben acceptée.

Mais avant quitter la ville, les Sons font un détour à la fourrière, agresse le gardien et constate un important trafic de motos et voitures volées alimenté par la police locale.

Ils s’arrangent donc pour attirer les policiers dans un traquenards et les menacent de mettre à jour leur trafic si ils tentent de les poursuivre pour leurs actes.

De manière humiliante, les policiers sont obligés de présenter leurs excuses à la bande avant leur départ.

Enfin Tara (Maggie Stiff) est acculée au pire par Pounder (Tyne Patterson) qui avance son procès et entrevoit le spectre d’une lourde condamnation pour complicité dans le meurtre des Toric.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 6, épisode 6 » baisse un peu d’intensité après la violente attaque de l’IRA contre le club

Jax sait qu’il joue à présent sur un fil, risquant d’un coté la destruction si il ne collabore pas avec son pire ennemi Clay et de l’autre la perte de sa femme avec la terrible pression de la procureur sur Tara, maillon faible de l’organisation qui tient bon, mais pour combien de temps encore ?

Difficile donc de savoir ou va le club dans pareil contexte, même si les affaires de Padilla semblent s’arranger et si la petite bagarre contre une police corrompue apporte une distraction plaisante.

Sons of anarchy, saison 6, épisode 6 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 09:55
Sons of anarchy, saison 6, épisode 5 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 6, épisode 5 », le procureur Pounder (Tyne Patterson) réagit à la mort de Lee Toric (Donal Logue) en mettant la pressions sur le shérif Eli Roosevelt (Rockmond Dunbar) afin de l’aider à coincer Nero Padilla (Jimmy Smits) pour faire tomber ensuite les Sons of anarchy.

Roosevelt effectue une filature renâclant mais est rapidement dissuadé par Baroski (Peter Weller) qui le menace en faisant jouer ses contacts dans la police.

Furieux de cette intrusion dans ses affaires, Baroski doit être rassuré par Collette (Kim Dickens) pour ne pas rompre son association avec Jax (Charlie Hunnam) et Nero.

La mort de Toric par Otto (Kurt Sutter) a un effet très négatif sur la situation de Tara (Maggie Stiff) qui refuse la proposition de Pounder de livrer Jax contre son immunité et sa protection.

Dès lors, elle va devoir se préparer à être inculpée pour complicité de meurtre.

Prévoyante, Tara s’associe à Wendy (Drea de Matteo) pour qu’elle obtienne la garde des ses enfants en cas de malheur, mais Unser (Dayton Callie) tout en proposant son aide, s’arrange pour être au courant de leurs intentions.

En prison, Clay (Ron Perlman) obtient un droit de visite conjugal et lui explique avoir été contacté par l’IRA pour devenir le distributeur officiel en Californie.

Ceci signifie que l’IRA va refuser l’offre de Jax de travailler avec
d’August Marks (Billy Brown) pour des motifs raciaux et met le doute sur la fragilité de la position des Sons.

Lors de la visite en prison, Clay profite de la complicité des gardiens pour abuser de Gemma qui en ressort traumatisée.

A son retour, Jax reçoit le message et fait enlever Connor Malone (Scott Anderson) le bras de droit de Galen O’Shay (Timothy V Murphy) afin de contacter les Kings de l’IRA, Brendan Roarke (Bob Mac Cracken), Peter Dooley (Paul Collins) et Declan Brogan (Bart Mc Carthy) restés en Irlande du Nord.

Tout en s’excusant de ses méthodes brutales, Jax leur explique la nécessité pour eux de se retirer du trafic d’armes et tente de leur vendre l’idée de s’associer à Marks.

En guise de sa bonne fois, Jax propose de relâcher vivant Malone et ses hommes puis tente de les faire douter de la sincérité de O’Shay qu’il pense plus intéressé par le profit que par la cause de l’armée d’Irlande du Nord.

Les Kings l’écoutent et lui propose de lui faire savoir leur décision le lendemain à 20h.

Soucieux à présent de ne pas froisser Chibs (Tommy Flanagan) qui l‘a mis en garde contre cette stratégie dangereuse, Jax devra réunir le club pour avoir l’agrément de tous au vote.

Lors de la réunion, Jax détecte quelque chose d’étrange avec des livreurs de bière et demande l’évacuation du club.

Bien lui en prend puisque le club explose sous les yeux de Roosevelt et ses hommes venus coffrer Padilla pour le meurtre de l‘escort.

Jax sauve in extremis ses hommes et sa famille de la mort…

En conclusion, l‘intrigue se tend encore dans « Sons of anarchy, saison 6, épisode 5 » avec une procureur qui prend immédiatement le relai du tordu et vicieux marshal Toric et met une pression considérable sur tout le monde, Roosevelt, Padilla et surtout la pauvre Tara, mouillée à présent jusqu’au cou dans les affaires tordues de son gangster de mari.

Cette épisode montre toute la férocité et la dangerosité de l’IRA qui n’hésite pas à feindre une négociation et apaisement avec les Sons pour mieux les éradiquer.

Avec ce puissant adversaire irlandais, Jax a peut être face à lui son plus dangereux adversaire.

La série se renouvelle donc en permanence et atteint ici des sommets d’intensité dramatique !

Sons of anarchy, saison 6, épisode 5 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 20:10
Sons of anarchy, saison 6, épisode 4 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 6, épisode 4», Tiger (Kim Coates) mal embarqué face aux hommes d’August Marks (Billy Brown) échappe par miracle à une exécution et demande des comptes à Jax (Charlie Hunnam) qui le rassure alors qu’il est le premier surpris de ce revirement.

En réalité Marks testait la fidélité de Jax et satisfait du résultat lui annonce vouloir s’investir dans le trafic d’armes de l’IRA.

Ces tractations secrètes agacent Chibs (Tommy Flanagan) qui conteste de plus en plus les décisions du président des Sons.

Mais Unser (Dayton Callie) est violemment agressé dans son mobil home et exposé le ventre tailladé d’une croix gammée.

Choqué, le vieux ex shérif est comme toujours soigné par son amie Tara (Maggie Stiff) qui se rapproche de Wendy (Drea de Matteo) pour son testament.

Jax est alors obligé de réagir et va retrouver Ernst Darby (Mitch Pileggi) l’ex leader néo nazi des Nords fraichement sorti de prison.

Tout en se disant rangé des affaires et marié à une Mexicain, Ernst avoue sa peur d’un dénommé Eddie Gerber (Colin Hoffmeister) ex membre de son gang aujourd’hui devenu chef d’un groupuscule.

Sous la contrainte, Darby est forcé de conduire Tiger, Juice (Theo Rossi) et Ratboy (Nick Nicotera) dans la ferme des néo nazis.

Tiger et Ratboy tentent maladroitement de se faire enrôler pour sous tirer des informations mais échouent en se faisant capturer.

Seule une réaction a propos de Ratboy permet aux Sons de s’en tirer sans trop de casse.

Mais Darby se trouve à présent menacé de mort par Gerber et sa bande de brutes.

Jax qui est allé annoncé aux représentants de l’IRA que la franchise de Sons de Californie du Nord identifiée avait refusé de reprendre le trafic d’armes finit par s’énerver face à l’insistance et l’arrogance de Galen O’Shay (Timothy V Murphy).

O’Shay fait mine de laisser tomber mais s’en prend brutalement à V-Lin (Walter Wong) et Phil (Christopher Douglas Reed) qu’il tue et découpe en morceaux pour servir d’exemple.

Cette horrible mort choque Jax qui contacte les Sons de Belfast pour on s’en doute faire payer à O’Shay sa folie.

Pour se défouler, Jax récupère les fusils mitrailleurs de l’IRA et fait un carnage dans la ferme de Gerber l’anéantissant ainsi que sa bande de crétins tatoués.

Du coté de Lee Toric (Donal Logue), l’étau semble se resserrer sur Nero Padilla (Jimmy Smits) qui est interrogé par le shérif Eli Roosevelt (Rockmond Dunbar) après les preuves embarrassantes laissé par le marshal pour l’accuser de la mort de son escort.

Mais le flair de Roosevelt joue en sa faveur et lui permet plutôt de soupçonner une manœuvre de l’étrange Toric.

Relâché, Padilla confie néanmoins à Gemma (Katey Sagal) son désir de se retirer des affaires avec les Sons.

Leur amour résistera-t-il à ce déchirement ?

N’ayant plus beaucoup de cartes à jouer, Toric intensifie sa pression sur Clay (Ron Perlman) et le menaçant de se faire violer chaque jour si il ne signe pas le document de sa collaboration avec les autorités.

Mais le vieux lion tient encore une fois bon et transmet lors d’une ultime entrevue un poinçon à Otto Delaney (Kurt Sutter) aveugle et muet, qui en une ultime vengeance poignarde à mort Toric avant de se faire abattre.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 6, épisode 4» est un épisode d’une grande complexité et d’une extrême violence.

Les problèmes entre gang s’entremêlent, avec un affrontement à présent inévitable entre les Sons et l’IRA, ces derniers étant réputés plus puissants et dangereux.

A coté de cette menace, les néo nazis aussi stupides que violent semblent presque du menu fretin.

De son coté Clay impressionne toujours, parvenant à tenir le choc face au redoutable Toric dans une situation de grande vulnérabilité et Otto le motard martyr signe un nouveau crime abominable en quittant ce monde.

Toric quitte donc la série après avoir fait forte impression durant quelques épisodes.

La disparition d’Otto sonne également la fin d’un élément central de la série depuis les premiers épisodes, mais il semble difficile de pleurer ce concentré de douleur et de haine à l’état pur, devenu une bête sauvage par l’isolement et la violence de la prison.

On reste toujours impressionné par la qualité et la tension des épisodes !

Sons of anarchy, saison 6, épisode 4 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens