Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 20:22
Le bonheur est facile (Edney Sylvestre)

Littérature brésilienne toujours avec « Le bonheur est facile » d’Edney Sylvestre.

Sorti en 2014, « Le bonheur est facile » est un polar se déroulant dans le São Paulo des années 90, ou un Brésil en pleine transition fait ses premiers pas difficiles dans la démocratie après plusieurs années de dictature militaire.

Un enfant sourd-muet fils d’Irène Bauer une modeste employée de maison est enlevé par erreur par une organisation criminelle composée de plusieurs tueurs sud américains triés sur le volet par leur chef Antonio, un ancien de la sécurité intérieure brésilienne à présent en fauteuil roulant.

Il est en réalité victime d’un qui proquo car l’organisation visait en réalité le fils d’un riche publicitaire Olavo Guaimiaba Bettencourt, qui s’est enrichi en participant au système de détournement d’argent des plus grands politiciens du pays dont le président lui-meme Fernando Collor de Mello.

Proche des cercles du pouvoir, notamment de Ernesto Passeri conseiller en communication du gouvernement, Bettencourt qui est marié à Mara, une ancienne escort girl, constitue une cible de choix pour une organisation ambitieuse.

Lorsqu’il réalise la méprise, Bettencourt décide de retourner la situation en sa faveur en s’arrangeant pour faire accuser son ancien chauffeur un ex militaire appelé le Major assassiné pendant l’assaut et laisser liquider sans aucun état d’âmes l’enfant.

Mais c’est sans compter sans Mara, qui ne supportant plus cet homme gros et obsédé, qui décide de faire de la sauvegarde de l’enfant une affaire personnelle.

Remontant le temps depuis l’enlèvement jusqu’au temps dit présent, le livre met également en lumière la vie de Barbara, la fille préférée du Major, qui aspire à une vie meilleur en étudiant l’anglais pour accéder à des études de pharmacie.

Lorsqu’elle apprend que son père qui vivait dans le dénuement est accusé de trahison, de pacte avec des trafiquants des favelas pour l’enlèvement du fils Bauer, Barbara ne peut y croire.

La découverte de la mort de son père est un tel choc, que Barbara écœurée par la violence, prend la décision de quitter le Brésil pour les Etats-Unis en imitant son ami Luis Claudio Grosso.

Quand à Mara, après avoir tenu tête sans succès à sa brute de mari, elle prend la courageuse décision d’informer la presse des manœuvres de corruption auxquelles il a participé.

Quand aux gangsters, après s’être aperçus de leur méprises et avoir craint la réaction des amis de Bettencourt, ils prennent la décision sage de fuir chacun dans leur pays, Augusto et l’Argentin Daniel décidant toutefois de monter d’autres opérations contre des cibles plus à leur portée, comme des patrons de PME.

Dans un happy end imprévu, Alfonso l’un des tueurs chargé de liquider le malheureux sourd muet est tué par Emiliano, qui prend en charge l’enfant pour l’amener en sécurité.

En conclusion, « Le bonheur est facile » est un polar noir basique, classique et nerveux sur fond de milices criminelles et de corruption sud-américaine.

Les personnages sont à l’image du Brésil des années 90, grossiers, machistes et brutaux.

Sombre et sans pitié, le roman se débarrasse dans ses dernières pages d’une fin optimiste bâclée qui laisse quelque peu sur sa faim.

Malgré son caractère mineur, « Le bonheur est facile » a au moins le mérite de décrire une certaine partie de la réalité du Brésil notamment sa violence et sa corruption.

A réserver aux aficionados du genre.

Le bonheur est facile (Edney Sylvestre)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 09:09
Sons of anarchy, saison 7, épisode 7 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 7, épisode 7 », Juice (Theo Rossi) est finalement mystérieusement relâché par les Sons, enfourche sa moto et fait feu sur des policiers afin de se faire arrêter.

En prison il est contacté par un homme de Tully (Marylin Manson) pour une mission qu‘on imagine secrète…

De son coté, Jax (Charlie Hunnam) décide d’utiliser également la voie légale pour contrecarrer son rival Marks (Billy Brown) et parvient à convaincre Loutreesha Haddem (April Grace) et son fils Grant Mc Queen (Arjay Smith) de déposer une plainte pour chantage contre le parrain black afin de bloquer ses visées immobilières.

Très habilement, Jax utilise des clichés de la mort du pasteur Haddem (Marc Lear) maquillés pour faire croire que Marks l’a assassiné alors que ce sont en fait les Sons qui l’ont tué par erreur lors d’une partie fine.

La veuve accepte de témoigner mais demande en échange une aide contre un proxénète du nom de Greenblatt (Christopher Backus) qui les fait chanter pour des vidéos compromettantes d’Haddem,

Jax lui assure de régler le problème et lui propose une protection dans le chalet possédé par les Sons.

Mieux, il propose à Mc Queen d’aider sa mère à se désintoxiquer.

L’accord est scellé et la mère et la fille signent la déposition compromettante contre Marks.

Avec l’aide de Nero (Jimmy Smits) finalement relâché par Alvarez (Emilio Rivera), il traque avec Chibs (Tommy Flanagan) Greenblatt mais le maquereau juif se révèle plus coriace que prévu.

Greenblatt est finalement trahi par une de ses filles Winsome (Inbar Lavy) contre l’échange de meilleures conditions de travail chez Padilla.

Après avoir tenté de prendre en otage une prostituée toxicomane, Greenblatt est finalement retrouvé puis « suicidé » une fois les vidéos compromettantes retrouvés.

Nero profite de la présence de Jax pour lui annoncer son désir de se retirer du business.

Il lui propose de vendre ses part dans les maisons d’escorts ainsi qu’à Alvarez (Emilio Rivera) afin d’acheter son ranch et d’y installer son fils handicapé.

Nero va plus loin et propose à Gemma (Katey Sagal) de s’installer avec lui et de quitter cette vie infernale de gangs et de violence…

Troublée, Gemma refuse puis hésite…

Elle est ensuite réquisitionnée par Jax pour porter assistance à Loutreesha en piteux état au chalet.

Mais avant de partir, Gemma se confie partiellement à Wendy (Drea de Matteo) puis à Thomas, en ignorant que Abel (Evan Londo) l’entend dire qu’elle a tué Tara (Maggie Stiff).

Jax fixe un nouveau rendez vous à Marks avec l’appui d’Alvarez mais le parrain ne s’y rend pas, coinçant Bobby (Mark Bonne Jr) en route pour le chalet et lui envoyant son œil en guise de réponse à la convocation.

Moses Cartwright (Mathew Saint Patrick) l’imposant chef de la sécurité de Marks fait ici office de messager.

Le plan de Jax commence donc à se fissurer…

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 7, épisode 7 » se surpasse dans le génie avec l’utilisation d’armes « légales » contre August Marks en parallèle d’une union entre gangs mineurs proches des Sons.

La tactique de Jax est brillante, son art de la manipulation effrayant.

Mais Marks ne se laisse pas faire si facilement et réagit avec violence, coinçant Bobby, le mutilant et devenant de fait une menace potentielle pour Loutreesha.

Juice qu’on pensait cuit, est encore une fois utilisé, on s’en doute pour approcher Tully et Lin en prison tandis que Nero toujours surprenant fait une proposition inattendue à Gemma pour enfin quitter cette vie de crime et de trahison.

A mi saison, cette saison 7 se révèle d’hors et déjà un chef d’œuvre !

Sons of anarchy, saison 7, épisode 7 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 08:41
Sons of anarchy, saison 7, épisode 6 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 7, épisode 6 », alors que Lin (Kenneth Choi) tombe pour trafic de drogue, des rumeurs commencent à filtrer que Marks (Billy Brown) chercherait par son intermédiaire faire tomber les Sons of anarchy.

Conscient de la menace, Jax (Charlie Hunnam) décide d’accélérer son plan anti Marks en s’assurant de la solidité de son alliance avec les One niners, les Mayans et même les Frères aryens.

Pour ces derniers, il négocie avec Tully (Marylin Manson) une compensation de la perte due au trafic de drogue et accepte un nouveau rendez vous avec un de ses lieutenants Leland Gruen (Brad Carter), un petit homme agressif.

Tully promet également de l’aider à assassiner Lin en prison si il rentre dans ses fonds.

Le rendez vous entre les Sons et Leland tourne à la bagarre à mains nues car ce dernier ne supporte pas la présence des blacks des Grimm bastards dans ses rangs.

Derrière une façade de fermeté, Jax qui souhaite intégrer les Bastards chez les Sons doit également montrer patte blanche vis-à-vis de Tully.

Les Grimm bastards l’aident donc à éliminer le gang des East dubs commandé par un certain Dulain (Shane Woods), trop proche de Marks au gout des Sons.

Les corps des gangsters morts sont ensuite exhibés devant Leland afin de montrer que les Sons haïssent les noirs autant que les néo-nazis.

Leland fléchit et accepte de rentrer dans le jeu, Jax se proposant de faire l’intermédiaire entre les Mayans et les Frères aryens dans le trafic d’armes.

D’abord méfiant au point de séquestrer Nero Padilla (Jimmy Smits), Alvarez (Emilio Rivera) s’avère un allié fiable qui livre Juice (Theo Rossi) venu chercher un passage au Mexique pour fuir son ancien gang.

La capture de Juice rend nerveuse Gemma (Katey Sagal) épuisée après une nuit à marcher dehors malgré le réconfort d’une serveuse affable Gertie (Lea Michele).

Unser (Dayton Callie) peine à croire la version de Gemma sur la tentative de meurtre de Juice à son encontre et fait pression sur elle pour aller témoigner officiellement à la police pour incriminer Lin dans le meurtre de Tara.

Le sort de Juice, le traitre reste donc la clé…

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 7, épisode 6 » continue de conserver un haut niveau de qualité avec une intrigue toujours complexe et pleine de rebondissements.

Embringué dans un jeu d’inextricables alliance, Jax tente de maximiser ses chances contre Marks plus puissant que lui en raison de ses contacts politiques et de son assise financière.
L’étau se resserre également entre Juice enfin capturé et Gemma qui offre une touchante et longue scène intime aux cotés d’une serveuse anonyme…

Du grand art !

Sons of anarchy, saison 7, épisode 6 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 09:24
Sons of anarchy, saison 7, épisode 5 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 7, épisode 5 », après l’attaque sanglante des hommes de Lin (Kenneth Choi) contre les clubs d’escort géré par Nero Padilla (Jimmy Smits), ce dernier est pris à parti par le représentant des triades qui exige qu’il lui livre Jax Teller (Charlie Hunnman) ou que lui et son fils handicapé meurt.

Althea Jarry (Annabeth Gish) pourtant amante de Chibs (Tommy Flanagan) et touchant régulièrement de l’argent pour fermer les yeux, est obligée devant l’ampleur du massacre de réagir et vit dans la peur d’une enquête du FBI.

Stressé, Nero va trouver Jax et exige des explications.

Le leader des Sons doit alors avouer ses mensonges et se justifie en avançant que Lin a fait tuer Tara (Maggie Stiff).

Dubitatif, Nero hésite sur la conduite à tenir mais Jax se rabat ensuite sur Baroski (Peter Weller) étonnamment neutre et détaché dans cette affaire qui a pourtant touché un de ses bordels et tué son ex maitresse Colleen (Kim Dickens).

Soumis à la pression, Baroski emmène Jax et ses hommes interroger Paul Guyer (Gus Buktenica) le gardien supposé de l’entrepôt ou ont été volé ses armes par Lin, mais l’homme s’embrouille avant d’avouer finalement avoir été corrompu par Lin.

Mais avant qu’il ne réponde davantage aux question des Sons, Baroski l’abat.

Tandis que Jax prépare sa riposte face à Lin, Juice (Théo Rossi) perd les pédales face à un asiatique qui le recherche dans la petite chambre qu’il occupe dans un motel, et l’abat sans savoir que l’homme n’était pas un gangster mais un simple employé.

Cet évènement oblige Gemma (Katey Sagal) à accélérer le départ de Juice mais la reine mère des Sons change ses plans et l’emmène en pleine nuit dans un coin reculé de Californie.

Juice comprend le danger et réagit in extremis, échappant à la mort et épargnant Gemma qui cherchait simplement à se débarrasser du seul témoin capable de l’accuser du meurtre de Tara.

A Stockton, Jax utilise Nero pour attirer Lin dans un piège.

Venu avec tout son gang, Lin récupère une partie de sa cocaïne, hésite à tuer Jax puis se fait cueillir par les policiers ripoux de Baroski.

Jax peut alors se déchainer à mains nues sur son rival et lui faire payer le meurtre supposé de Tara.

Mais Jarry qui a envoyé les SWAT pour arrêter Lin et ses hommes, le sauve paradoxalement de la mort.

Enfin, confiné dans un blockhaus, Abel (Evan Londo) montre des signes inquiétants de violence en réactions aux évènements stressants qu’il a vécu.
En conclusion, « Sons of anarchy, saison 7, épisode 5 », frappe encore plus fort que l’épisode précédent en montrant une lutte frontale et à mort entre Jax et Lin avec comme point central du litige, une fausse information propagée par Gemma sur la mort de Tara.

Dans cette lutte de prédateurs, Nero semble pris entre deux feux mais se range après quelques hésitations du coté de Jax en raison de son amour pour Gemma.

Si Jax prend un avantage, celui ne se révèle pas décisif…

Toujours en semi perdition, Juice semble être la clé de l’énigme et sa vie menacée, notamment par Gemma qui révèle pour l’occasion sa vraie figure de monstre froid.

Juice mais aussi Unser qui tourne autour de la mort de Tara, pourraient donc faire basculer complètement la situation…

Du grand art, un scénario façon épicerie fine avec de multiples rebondissements et une haute dose d’action sur une bande son toujours irréprochable, cet épisode 5 s révèle un must !

Sons of anarchy, saison 7, épisode 5 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 08:54
Sons of anarchy, saison 7, épisode 4 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 7, épisode 4 », Jax (Charlie Teller) cherche à vendre la drogue d’Henry Lin (Kenneth Choi) aux hommes de Tully (Marylin Manson) le leader emprisonné des Frères aryens.

Tyler Yost (Mo Mc Rae) fait aussi état d’un gros problème, la recherche par August Marks (Billy Brown) du Pasteur Haddem (Marc Lear) tué par erreur par les Sons, pour signer un accord l’autorisant à acquérir les terrains de son église pour un programme immobilier destiné à blanchir de l’argent sale.

Embarrassé par cette affaire, Jax se met en quête de Loutreesha (April Grace) la femme du pasteur également recherché par Marks pour signer la procuration à la place d’Haddem.

Venus Van Damm (Walton Goggins) visiblement très proche de Tiger (Kim Coates) donne une indication cruciale pour retrouver Loutreesha dans un chalet discret appartenant au Pasteur.

Dans le chalet, les Sons sont accueillis à coups de fusil et Tiger reçoit une salve de plombs dans le ventre.

Grant Mc Queen (Arjay Smith) le jeune beau fils d’Haddem tente une fuite désespéré en voiture avec sa mère mais sa manœuvre échoue.

Il est récupéré dans un lac par Jax et Chibs (Tommy Flanagan) qui leur expliquent que si ils veulent vivre ils n’ont pas d’autre choix que de signer la procuration pour Marks.

Tandis que Tiger est soigné par sa chère Venus, Jax se rend pour sa transaction avec les hommes de Tully mais est suivi en chemin par une patrouille de police composée de Cane (Lamonica Garett) et Eglee (Marya Delver).

La présence de la police fait échouer la transaction et les Frères aryens ouvrent le feu sur les deux flics pris par surprise.

Cane est tué, Eglee survit miraculeusement et reste dans un état grave.

Cette affaire de meurtres de flic oblige Althea Jarry (Annabeth Gish) à se montrer un peu plus active dans son rôle de shérif et émeut jusqu’à Unser (Dayton Callie) en personne.

Quant à Juice (Theo Rossi), il reste terré dans son motel, de plus en plus nerveux et dans l’attente d’une fuite organisée par Gemma.

A la fin de l’épisode, Lin organise une riposte imprévue et envoie son bras droit Ryu Tom (Ron Yuan) effectuer un massacre au club d’escorts tenu par Collette Jane (Kim Dickens).

Jax et Nero Padilla (Jimmy Smits) demeurent choqués… mais ceci n’en restera pas la !

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 7, épisode 4 » se surpasse dans la complexification de l’intrigue et la violence brutale avec des accrochages meurtriers occasionnant des dommages collatéraux comme la mort des policiers, d’un pasteur mais aussi d’escort girls et de clients.

Le jeu tel que Jax l’avait prévu ne tourne pas à son avantage, Lin se montrant particulièrement féroce et précis dans sa riposte, tandis que Marks fait toujours figure de menace potentielle.

Dans ce contexte, la shérif locale se montre pour l’instant complètement dépassée par les évènements…

Sons of anarchy, saison 7, épisode 4 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 09:26
Sons of anarchy, saison 7, épisode 3 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 7, épisode 3 », Jax (Charlie Hunnam) continue de manipuler les autres gangs et accuse les deux associés de Jury White (Michael Shamus Wiles), d’avoir tué et volé la drogue d’Henry Lin (Kenneth Choi) qui furieux menace de mener sa propre enquête pour connaitre le fin mot de l’histoire.

L’alibi commode trouvé par Jax ne convainc qu’à moitié Lin et son bras droit Ryu Tom (Ron Yuan), et éveille méfiance d’August Marks (Billy Brown ) qui en retour menace Jax de mort si il déclenche une guerre à Charming et Stockton.

Sachant que Brown finira tôt ou tard par découvrir le pot aux roses, Jax se cherche de nouveaux alliés et contacte Tyler Yost (Mo Mc Rae) le chef des Ones niners pour lui proposer une alliance contre son patron, avec à la clé partage des bénéfices.

Frileux à l’idée de défier Brown, Yost se détend en recevant la moitié de la cocaïne de Lin et demande pour sceller l’accord que les Sons élimine un de ses lieutenants rebelles, Chester (Rich Paul).

L’affaire est rondement menée, et Chester et trois de ses hommes, attiré par un guet append avec la complicité de Baroski (Tom Weller) est éliminé dans un hangar ou les Mayans stockent leurs armes.

Le flic ripoux attise logiquement la haine des latinos contre les blacks pour les pousser à masser les derniers rebelles au camp de Yost.

Nero Padilla (Jimmy Smits) participe au massacre aux cotés de Oscar Ramos (Ivo Nandi) le bras droit d’Emilio Alvarez (Emilio Rivera).

Tout va pour le mieux pour Jax qui avec ce nouvel allié lance une opération de tabassage des clubs de massages asiatiques de Lin avec les motard noirs des Grim bastards afin de faire accuser Marks.

Mais White qui a pressenti la traitrise de ses frères Sons dans l’affaire de l’attaque du trafic de Lin, a fait disparaitre le corps de Gib (Tanc Sade) et répond du bout des lèvres à l’interrogatoire de Bobby (Mark Boone Jr) tout en méditant sur sa vengeance.

Du coté du business, la maison de production Red Woody prend son envol avec Laya (Winter Ave Zolle) aux commandes et Jax est fier de montrer à la nouvelle shérif Althea Jarry (Annabeth Gish) , sa volonté de rester dans des affaires permises par la légalité.

De manière étonnante, Jarry semble perméable à la corruption puisqu’elle accepte une rétribution de Chibs (Tommy Morgan), contre des échanges d’informations.

Jarry utilise également Unser (Dayton Callie) qui menant l’enquête autour de la mort de Tara (Maggie Stiff) tente sur la fois d’informations de Juice (Théo Rossi) toujours en cavale de faire porter le chapeau aux hommes de Lin.

Unser organise une tentative de médiation entre Juice et Chibs, mais celle-ci échoue.

Enfin, Gemma (Katey Sagal) qui quitte les locaux de Diosa pour suivre Padilla à Stockton, se montre toujours aussi virulente en envoyant Jax massacrer à mains nues le père d’une des prostituées venu chercher de l’argent et s’étant battu avec Padilla en personne.

Abel qui a déjà assisté à des scènes de bagarre, demeure choqué.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 7, épisode 3 » propose déjà un rythme de croisière de haut niveau, entre manipulations des gangs asiatiques, noirs et latino par Jax devenu un monstre de machiavélisme et de violence froide et faibles tentative de la nouvelle shérif, qui déjà soumise à la corruption ne parait pas faire le poids dans ce jeu ou des plus costauds qu’elles y ont déjà laissé leur vie.

Les jokers, Unser et Juice continuent de demeurer les personnages les plus intéressants à mes yeux…et l'ensemble de former un ensemble aussi noir qu'excitant !

Sons of anarchy, saison 7, épisode 3 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 10:37
Sons of anarchy, saison 7, épisode 2 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 7, épisode 2 », aveuglé par son désir de vengeance, Jax (Charlie Hunnam) avale sans discernement un nouveau mensonge de Gemma (Katey Sagal) sur la mort de Tara (Maggie Stiff) qui désigne le gang d’Henry Lin (Kenneth Choi) comme responsable.

Jax informe alors le reste des Sons de son désir d’annihiler Lin mais en s’y prenant avec des précautions.

Il saute donc alors sur la tentative de médiation proposée par Nero (Jimmy Smits) afin de réunir Lin, Jax et Alvarez (Emilio Rivera).

Tout en faisant profil bas, Jax leur propose de prendre une partie du trafic d’armes de l’IRA afin d’apaiser leurs inquiétudes et de les brancher sur Baroski (Tom Weller) le flic véreux contrôlant les docks des Stockton pour leur trafic de cocaïne.

Les deux chefs se montrent séduits par la proposition et acceptent l’invitation de Jax dans leurs nouveaux studios de pornographie appelés Red Woody gérés par Layla (Winter Ave Zolle).

Tout en festoyant en galante compagnie, Jax charge Gemma d’isoler le tueur présumé de Tara, un des gardes du corps body buildé de Lin.

A la sortie de la boite, l’homme est capturé par TJ Cross (Michael Beach) et ses hommes, redevable de Jax après une intervention catastrophique ayant abouti à l’exécution d’un pasteur noir adepte de pratiques sado masochistes, puis livré aux Sons.

De son coté après quelques hésitations, Wayne Unser (Dayton Callie) accepte la proposition de Pounder (Tyler Patterson) de travailler comme consultant pour épauler la nouvelle shérif Althea Jarry (Annabeth Gish) dans le but de faire la lumière sur le meurtre de Tara.

Unser découvre la planque de Juice (Theo Rossi) chez Wendy et est finalement relâché par l’ex Son complètement perdu qui attend toujours une aide logistique de Gemma pour fuir le courroux de Jax.

Mais il ignore que Gemma découvre également son nouvel emploi d’enquêteur privé.

Le tueur présumé de Tara est torturé pendant des heures par Jax qui finit par le tuer de la même manière à l’aide d’un instrument de cuisine planté dans la tête.

Mais ceci n’est qu’une étape menant vers Lin, et Jax frappe ensuite un grand coup en massacrant les hommes de Lin réalisant une transaction de drogue pour le compte de triades asiatiques et en récupérant la drogue.

Jax commet pourtant une erreur en liquidant deux des hommes de Rane Quinn (Rusty Coones) ayant prêté main forte durant l’attaque, sans savoir que l’un d’entre eux Gib (Tanc Sade) était un proche.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 7, épisode 2 », se surpasse dans l’horreur pure avec un meurtre sadique d’une brute innocente et le massacre sauvage de gangsters asiatiques, véritables punching balls des Sons, tous comme l’étaient les Russes de Pavlova.

Derrière la brutalité et la cruauté de Jax, devenu aussi animal que son prédécesseur, se développent d’autres alternatives plus intéressantes, avec le retour d’Unser dans la police et l’arrivée d’un nouveau shérif, féminin cette fois.

Pour le reste, Juice parait toujours en perdition et Gemma toujours aussi glaçante de machiavélisme mais à vrai dire on attend mieux des Sons of anarchy que de sombres histoires de règlement de comptes entre gangsters.

Mieux dans la suite ?

Sons of anarchy, saison 7, épisode 2 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 10:10
Sons of anarchy, saison 7, épisode 1 (Kurt Sutter)

Sortie en 2014, « Sons of anarchy, saison 7, épisode 1 », marque donc le début de la dernière saison de la série crée par Kurt Sutter.

Sans preuve à charge pour le meurtre de sa femme Tara (Maggie Stiff), Jax Teller (Charlie Hunnam) est finalement libéré par le procureur Pounder (Tyne Patterson) qui se montre étrangement proche en lui livrant quelques confidences intimes sur la mort d’un de ses fils tué par un gang.

Avant de sortir de prison, Jax dont l’accord avec Pounder pour le massacre de Matthew Jenkins, tombe sans plus d’explications, massacre un indicateur qui s’apprêtait à balancer Ron Tully (le goth rocker Marylin Manson) numéro 3 du gang néo nazi des frères aryens.

Le but de Jax est d’apaiser les tensions avec les frères aryens en faisant table rase du passé en leur proposant, chose difficile à accepter, d’entrer en affaire avec August Marks (Billy Brown), proposition devant laquelle Tully reste méfiant et évasif.

De retour dehors, Jax ne perd pas de temps, reprend logiquement ses prérogatives de chef et prête main forte à TJ Cross (Michael Beach) le leader des Grim bastards afin de rechercher les agresseurs de trois de ses hommes.

Les Sons procèdent à l’interrogatoire musclé de Flint (Chris Chalk), un chef de gang noir privé de ses jambes et parviennent à obtenir l’adresse présumé des tueurs.

De son coté Nero Padilla (Jimmy Smits) qui a rejoint à contre cœur l’alliance entre les Asiatiques et les Latinos tente de jouer les intermédiaires entre Jax, Alvarez (Emilio Rivera) et Lin (Kenneth Choi).

Il obtient un statu quo de la part du leader des Sons et se renoue avec Gemma.

En cavale après les meurtres de Tara et du sheriff Roosevelt (Rockmond Dunbar), Juice (Theo Ortiz) bénéficie de l’aide de Gemma (Katey Sagal) et se réfugie chez Wendy (Drea de Matteo) alors en cure de désintoxication.

Mais sans argent et soutien, sa position reste précaire… aussi cède il vite à l’inquiétude lorsque Wendy de retour chez elle lui demande de partir.

En conclusion, après la mort de Tara et Clay, les cartes sont rebattues dans « Sons of anarchy, saison 7, épisode 1 » qui se montre comme un épisode de transition toujours aussi violent.

Jax redevient très voir trop rapidement le chef, effectuant un séjour beaucoup trop rapide en prison et bénéficiant à mon sens d’une trop grande clémence de Pounder.

La mort de Tara est le prétexte à un nouvel exutoire de vengeance dirigée vers les gangs adverses tout en conservant la tête suffisamment froide pour préserver l’alliance économique fragile péniblement acquise dans le sang.

Toujours aussi ambigus, Nero et Juice demeurent à présent les personnages les plus intéressants de la série.

On saluera également l’arrivée d’un nouveau « guest » prestigieux venu du monde du rock, Marylin Manson dont le visage bouffi a pris un sacré coup de vieux !

Sons of anarchy, saison 7, épisode 1 (Kurt Sutter)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 20:15
Trois jours et une nuit (Pierre Lemaitre)

Sorti en 2016, « Trois jours et une vie » est un roman de Pierre Lemaitre, considéré depuis son prix Goncourt en 2013 comme un des maitres du roman noir.

L’histoire se déroule à la fin de l’année 1999 ou Antoine, un jeune garçon d’un petit village du Loire et Cher appelé Beauval, tue par accident dans la foret de Saint Eustache, un autre enfant appelé Rémi Desmedt car il tient son père un ouvrier brutal pour responsable de la mort du chien avec qui il partageait ses sorties de petit garçon.

Paniqué, Antoine trouve néanmoins les ressources mentales et physiques suffisantes pour hisser le corps de Rémi jusqu’à un trou perdu dans la foret et l’y enfouir.

De retour à Beauval, Antoine ment à sa mère divorcée Blanche Courtin, fait un malaise après avoir ingéré plusieurs médicaments et laisse l’inquiétude puis l’angoisse gagner peu à peu les habitants.

Mais malgré les recherches et les battues de la Gendarmerie, rien n’y fait, le corps de Rémi demeure introuvable.

Vu sur place, Andrei Kowalski, le boucher au physique étrange, est arrêté, soupçonné puis relâché faute de preuves.

La tempête Lothar qui ravage la France à la fin de l’année sonne un coup d’arrêt définitif à une enquête qui piétine.

Rongé par la peur d‘être pris, Antoine s’arrache à son village et onze années après termine ses études de médecine.

Il fréquente Laura une étudiante en médecine aussi et compte partir avec elle pour se consacrer à l’humanitaire et donc quitter la France.

Mais son destin le rattrape par l’intermédiaire de sa mère, qui renversée par une voiture, nécessite son retour à Beauval ce qui lui fait prendre conscience des projets de construction d’un parc d’attraction sur la foret de Saint Eustache et donc de futurs travaux mettant probablement à nu le corps de Rémi.

Paniqué, Antoine assiste impuissant à la découverte inéluctable du corps de Rémi, à la relance d’une enquête qui ne donne pas plus de résultats.

Se croyant sorti définitivement d’affaires, Antoine est rattrapé par Emilie Mouchotte son fantasme d’enfance qui le recontacte, enceinte de lui après une étreinte fugace à Beauval.

Les démarches d’Emilie, une fille séduisante, volage et un brin stupide, agace Antoine qui cherche à la faire avorter mais se retrouve pris en tenailles par Mr Mouchotte, qui le menace de lui faire un procès et d’exiger un test ADN pour le forcer à reconnaitre le futur bébé.

Antoine qui sait que le test ADN démontrera de manière univoque sa culpabilité, cède et épouse à contre cœur la ravissante idiote, mettant un terme à sa passion avec Laura.
Pire, il retourne s’établir comme médecin à Beauval prenant la relève de son vieux prédécesseur le docteur Dieulafoy qui l’avait soigné peu après le meurtre de 1999.

Avant de quitter le village pour s’établir dans le sud de la France, le vieux Kowalski lui fait une surprenante confidence : il l’a vu le soir du meurtre mais n’a rien dit car il entretenait une relation secrète avec sa mère et voulait l’épargner.

Abasourdi, Antoine reçoit peu après par la poste sa montre son brassard fluo perdu dans le foret le soir du meurtre.

En conclusion, « Trois jours et une vie » est une découverte permettant de comprendre le succès de cet écrivain au style simple, construisant sa petite histoire de meurtre franchouillard bien maitrisée, mais sans trop forcer non plus.

Généraliste et (trop) grand public, Lemaitre joue distille habilement son suspens s’inspirant d’un de ses maitres, Alfred Hitchcock avec un nœud coulant qui se referme lentement sur le personnage principal.

Il manque donc au final pour moi à « Trois jours et une vie », de l’originalité, du rythme et l’intensité, mais ce succès populaire peut aussi être vu comme un message d’espoir pour tous les apprentis écrivains en mal de sujets…

Trois jours et une nuit (Pierre Lemaitre)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 22:06
La firme (Sydney Pollack)

Envie de me replonger dans les classiques des années 90 comme dans « La firme » ou quand un grand réalisateur, Sydney Pollack, rencontre un grand écrivain John Grisham.

Sorti en 1993 soit deux ans après le roman, « La firme » commence par un conte de fée : Mitch Mc Deere (Tom Cruise) un jeune avocat est débauché d’Harvard par un gros cabinet de droit des affaires.

Avec un salaire mirobolant, une maison et une Mercedes sport de fonction, Mitch s’enflamme vite et entraine sa femme Abigail (Jeanne Tripplehorn) loin de leur ville de Boston pour s’établir à Memphis, siège de la société.

Accueilli par Oliver Lambert (Hal Holbrook) le PDG de la firme, il découvre le mentor qu’on lui a assigné : Avery Tolar (Gene Hackman).

Mais rapidement Mitch découvre la mort étrange de deux collaborateurs de la firme, tué lors d’un accident de plongée au cours d’un séminaire aux iles Bahamas.

L’attitude très froide d’Avery choque également Abigail qui a pu aisément trouver un poste d’enseignante dans la ville mais ceci ne l’empêche pas d’inviter Mitch aux Bahamas pour rencontrer un de ses clients qui apparait comme en liaison avec les Morolto, une famille appartenant à la Mafia.

Après l’entretien ou Mitch se distingue par son culot, Avery l’invite à une soirée arrosée et lui propose une fille, ce que le jeune avocat refuse.

Mais une agression sur la plage le force à secourir une jeune femme maltraitée, qui pour le remercier s’offre à lui.

De retour à Memphis, Mitch qui a trouvé étrange que deux policiers l’abordent dans un restaurant, va voir en Arkansas son frère Ray (David Strathairn) en prison et lui fait part de ses doutes sur les agissements de son entreprise.

Ray lui conseille donc de contacter Eddie Lomax (Garey Busey) un détective privé qui travaille avec sa secrétaire Tammy Hémophile (Holly Hunter).

Mais Lomax ne va pas très loin dans ses recherches puisqu’il est abattu par deux hommes, un chauve trapu (Dean Harris) et un blond albinos (Tobin Bell).

Tammy survit et rejoint Mitch pour l’avertir du danger…

Mitch préfère faire équipe avec elle plutôt que de renseigner le FBI représenté par Wayne Tarrance (Ed Harris) qui lui propose de servir de taupe pour faire chuter la firme.

Il prend la décision courageuse de révéler son infidélité à Abby au risque de la perdre mais pour ne pas dépendre des pressions exercées par William Devasher (Wilford Brimley) le chef de la sécurité de la firme qui tente d’exercer avec le blond un chantage.
Comme on pouvait s’y attendre, Abby désire prendre du recul dans leur relation et rentrer chez ses parents, mais se ravise en acceptant une invitation au Bahamas d’Avery.

Sur place, elle drogue le vieil avocat et obtient d’autres informations supplémentaires qu’elle transmet à Tammy.

Ayant failli, Avery se sait condamné par la firme et meurt.

De son coté, Mitch manœuvre avec doigté et audace, négociant avec le FBI la sortie de prison de son frère, puis dérobant les factures de la firme montrant son implication dans l’arnaque de clients et la fraude fiscale.

Pourchassé par les deux tueurs de la firme, il leur échappe après une course poursuite dans le centre de Memphis et finit par tuer en état de légitime défense Devasher qui avait abattu par erreur le blond.

Il fait jusqu’au bout cavalier seul vis-à-vis du FBI et négocie directement auprès des Morlto (Paul Sorvino et Joe Vitelli) l’utilisation de leurs fausses factures tout leur promettant leur tranquillité.

Afin d’assurer sa sécurité, il leur fait savoir avoir mis un double en lieu sur des documents auxquels il a pu avoir accès et transmet finalement les fausses factures à Tarrance pour démanteler la firme.

Une fois sorti de cet enfer, Mitch qui a appris l’aventure d’Abby aux Bahamas, fait table rase du passé et décide de revenir avec sa belle s’établir dans son cher état du Massassuchetts tandis que son frère débute une nouvelle vie avec Tammy au Bahamas.

En conclusion, bien qu’aujourd’hui un peu daté, « La firme » est un très bon polar surfant sur une atmosphère paranoïaque à souhait et sur son rythme soutenu dans lequel un Tom Cruise alors en pleine jeunesse se donne sans compter.

Appuyé par un acteur aussi charismatique que Gene Hackman toujours parfait en salaud ambigu, le film fonctionne comme une mécanique bien huilée, montrant la réussite individuelle par le courage et l’audace d’un homme seul pris en étau entre puissante société mafieuse et autorités aux méthodes elles aussi brutales.

Trop cliché sans doute pour certains, « La firme » reste pour moi un modèle bien peu égalé de ce type de films.

La firme (Sydney Pollack)
Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens