Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 20:41



« Une imposture française » est le résultat d’une enquête menée par deux journalistes Nicolas Beau et Olivier Toscer autour de la personnalité de Bernard Henri Lévy.

Beau travail au Canard Enchaîné et Toscer au Nouvel Observateur.

Comme l’indique son titre offensif, ce livre est un dossier à charge contre l’écrivain philosophe, journaliste et homme d’affaires le plus médiatique de France.

Le livre insiste longuement sur la puissance des réseaux de BHL dans le monde des média ou il demeure un ami des personnages aussi influents que Arnaud Laguardére ou François Pinault.

Selon les auteurs, ses relations lui permettent d’exercer des fortes pressions sur les principaux journaux de France, et nul rédacteur en chef que ce soit au Monde, à Libération, à l’Express ou dans Elle ne peut y être insensible.

BHL se servirait aussi de ses réseaux pour orchestrer des campagnes de presse pour promouvoir ses livres, actionnant les relais adéquats comme Thierry Ardisson ou Michel Drucker deux des plus grand diffuseurs de culture du paysages audiovisel français.

Ce qui semble frappant c’est l’envie maladive que l’écrivain semble avoir sur tout sur son image, tout ce qui est dit ou écrit sur lui ou ses proches.

Le livre le fait paraître comme terriblement orgueilleux, paranoïaque, hyper sensible et agressif dés qu’on touche à cet aspect la.

Plusieurs journalistes semblent ainsi avoir fait les frais de leur objectivité.

Après cette première attaque en règle, le duo journalistique creuse  la brèche plus profondément et dénonce l’appétit du gain de cet héritier d’une grande entreprise ayant fait fortune dans la déforestation de l’Afrique.

Les nombreux placements financiers et le train de vie de nabab de l’écrivain font de lui un hommes d’affaires sans scrupule cadrant mal avec l’image de haute moralité et de détachement matériel que l’on peut se faire d’un véritable philosophe.

Mais l’attaque la plus virulente est pour moi sur le domaine de la création.

Que le duo dénonce certaines incohérences dans les inclinaisons politiques de BHL ne me choque pas outre mesure, les intellectuels ayant le droit de changer d’avis mais c’est surtout son incroyable opportunisme qui est ici mis en cause.

La manière d’obtenir des crédits publics pour monter son film raté « le Jour et le Nuit » ou celle assez insupportable de romancer l’exécution horrible du journaliste Daniel Pearl, pourront paraître à ce titre très révélatrices de la personnalité de cet homme prêt à tout pour sa gloire personnelle.

Plus drôle est la vision des journaliste américains sur son livre « American vertigo » dans une tentative visiblement ridicule de se comparer à De Tocqueville.

Le livre fait aussi état d’accusations de plagiat ce qui ternit encore plus l’image de BHL.

Si les saillies sur son manque de courage physique semblent être un peu gratuites, l’idée dominante est tout de même celle d’un escroc, bâclant ses enquêtes, inventant, mentant et projetant ensuite une image toute à sa gloire par son puissant réseau de connaissances économico-politico-médiatiques.

Au final « Une imposture française » amuse par son coté au vitriol, tournant en dérision un personnage déjà assez caricatural et peu sympathique au premier abord.

Il doit sans doute y avoir une grande part de vraie dans l’analyse qui est faite, les journalistes citent en effet à chaque fois précisément leurs sources,  mais ce pilonnage en règle ne laisse à vrai dire pas l’ombre d’une chance à l’écrivain qui apparaît quelques fois comme un monstre egoiste et froid.

Il me paraît évident que comme tous les hommes médiatiques d’un haut rang, BHL possède des réseaux et de l’argent, par contre la question de son total manque d’intégrité peut à mon sens prêter à débat.

L’étape suivante serait donc pour se faire une opinion objective de lire un livre de cet « imposteur français » , voir son film avec Arielle Dombasle s’avérant sans doute au dessus de mes forces déjà limitées.

« Une imposture française » est donc à prendre comme un livre distrayant tout en gardant le sens de la mesure.

Repost 0
Published by Seth - dans Journalisme
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens