Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 11:14
Lost saison 2, épisodes 9 et 10 (Jeffrey Jacobs Abrams)

« Lost saison 2 , épisodes 9 et 10 ».

Dans l’épisode 9 réalisé par Paul Edwards sur un scénario de Steven Maeda et Craig Wright, la situation semble se stabiliser autour des survivants réunifiés.

Kate (Evangeline Lilly) secouée par un réveil brutal de Sawyer (Josh Holloway) revit son passé, avec l’incendie de la maison de sa mère Diane (Beth Broderick) pour tuer un beau père violent qu’elle ne supportait pas.

En cavale après ce meurtre, Kate informe néanmoins sa mère que l’assurance de la maison lui assurera de confortables revenus et rend visite à son père Sam Austen (Lindsey Guinter), un militaire qui la reçoit gênée par sa situation de hors la loi et lui apprend que l’homme qu’elle a tué était son père biologique.

Capturée par le marshall Edward Mars (Fréderic Lehne), Kate profite d’un accident de voiture pour lui fausser compagnie mais est victime d’une curieuse hallucination qui lui fait voir un cheval noir qu’elle retrouve partiellement sur l’ile.

A l’intérieur du bunker, Michael (Harold Perrineau Jr) se penche sur l’ordinateur activant les codes de survie et parvient o surprise à dialoguer avec son fils Walt (Malcom David Kelley).

Il cache la vérité aux autres, même si Jake (Matthew Fox) a pour but d’organiser une expédition pour secourir son fils.

Alors que les couples se reforme notamment Jin (Daniel Dae Kim) et Sun (Yunjin Kim) et les Sandler, on termine sur une cérémonie émouvante dans laquelle Shannon (Maggie Grace) est enterrée après un beau speech de Sayid (Naveen Andrews) son dernier ami en date.

L’épisode 10 réalisé par Matt Earl Beesley sur un scénario de Damon Lindelof et Carlton Cuse est centré sur Eko (Adewale Akinnuoye-Agbaje), capturé enfant au Nigéria par des trafiquants de drogues et devenu ensuite leur chef.

C’est en chef de guerre impitoyable qu’Eko retourne voir son jeune frère Yemi (Adetokumboh M’Cormack) devenu prêtre, pour le contraindre à l’ordonner prêtre afin de passer de la drogue dans des statuettes religieuse.

Mais la transaction tourne mal, les militaires tirant sur les trafiquants et dans la confusion Yemi est embarqué dans l’avion pour fuir les balles.

Pris de remord, Eko se reconverti réellement en prêtre et reçoit un violent choc lorsque Charlie (Dominic Monaghan) lui révèle l’existence d’un avion écrasé dans la jungle avec à son bord les statuettes.

L’ancien rocker est mal à l’aise devant Claire(Emily de Ravin), et nie son accoutumance à la drogue, mais contraint par la force d’Eko, l’amène sur place, ou le Nigérian trouve le corps de son frère.

Très affecté, Eko est épargné par une brume mystérieuse, puis prie sur la plage emmenant sans son sillage Charlie également croyant, même si secrètement taraudé par l’envie de replonger dans la consommation de réserves de drogues qu’il a caché dans la foret.

En conclusion, « Lost saison 2 , épisodes 9 et 10 » alterne poursuite de l’exploration pas réellement passionnante d’anciens personnages comme la petite poupée fadasse Kate tout en proposant une nouvelle approche sur d’autres personnages comme Eko, dont la vie passée, partagée entre violence et religion, se montre particulièrement difficile.

L’action reste suffisamment intéressante avec le retour du petit Walt par ordinateurs interposés pour que le téléspectateur ait encore envie de poursuivre la série …

Lost saison 2, épisodes 9 et 10 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 09:32
Lost saison 2, épisodes 7 et 8 (Jeffrey Jacobs Abrams)

On continue dans les séries avec « Lost saison 2 , épisodes 7 et 8 ».

Dans l’épisode 7 réalisé par Eric Laneuville sur un scénario de Damien Lindelof et Carlton Cuse, le spectateur est violemment ramené en arrière le premier jour du crash pour suivre l’évolution des autres rescapés du vol 815.

La situation est aussi dramatique que pour les premiers survivants avec son lot de cadavres, de disparus et de blessés graves qui sans soins ne passent pas plus de quelques jours.

Rapidement, Ana Lucia (Michelle Rodriguez) prend les opérations en main avec du reste une très forte autorité.

Elle est secondée par Goodwin Stanhope (Brett Cullen) et Libby (Cynthia Watros) qui possèdent des rudiments de médecine et l’aident à recueillir Bernard Nadler (Sam Anderson), un homme mur en fâcheuse posture sur un arbre.

Pourtant une autre menace se fait rapidement sentir avec l’agression du petit groupes par d’autres hommes, la fameux Autres, qui les enlèvent avec une prédilection pour les enfants.

L’imposant africain Eko (Adewale Akinnuoye-Agbaje) parvient à tuer deux agresseurs à coups de pierre mais en temps que prêtre vit mal ce meurtre, préférant se retrancher derrière un mutisme de pénitence.

Les avis divergent pour se protéger de leurs agresseurs mais on choisit pour l’instant de rester sur la plage.

Dans un climat de paranoïa intense, Ana Lucia pense avoir détecté un traitre, Nathan (Josh Randall) au comportement étrange, le capture et le jette dans une fosse pour le faire parler.

Devant le refus de Nathan pour parler, la tension monte et le jeune homme est finalement libéré en secret par Goodwin, qui le tue dans la foulée.

Perspicace, Ana Lucia comprend que le traitre est en réalité Goodwin et le tue après une lutte à mort dans la jungle.

Les choses s’arrangent ensuite puisque les survivants trouvent une sorte d’abri appartenant à la société Dharma et s’y réfugient.

Jin (Daniel Dae Kim) est finalement recueilli épuisé après le naufrage du radeau de fortune et bien que ligoté, parvient à s’enfuir pour rejoindre Sawyer (Josh Holloway) et Michael (Harold Perrineau Jr) qui sont eux même capturés.

On bascule donc à nouveau dans le « temps présent » dans l’épisode 8 réalisé par Stephen Williams sur un scénario de Léonard Dick et Javier Grillo-Marxuach.

Après le meurtre par accident de Shannon (Maggie Grace), Sayid (Naveen Andrews) devient enragé et tente de tuer Ana Lucia.

Il est maitrisé et ligoté à un arbre.

Très nerveuse, Ana Lucia commande le petit groupe à l’aide de ses pistolets et force Michael à aller au camps des autres survivants lui ramener de quoi survivre seule dans la jungle.

Eko lui désobéit clairement en portant sur ses épaules Sawyer mourant car gagné par l’infection.

Le robuste africain l’amène auprès de Jake (Matthew Fox) et Kate (Evangeline Lilly) qui le soignent immédiatement dans le bunker.

Très mal en point, le beau rebelle est veillé nuit et jour par Kate.

Du coté de la jungle, Ana Lucia se voit désavouée par ses troupes et reste seule avec Sayid dans un face à face angoissant.

La latina américaine se remémore son passé de policier de terrain à Los Angeles, avec son traumatisme après qu’un voyou lui ait tiré dessus alors qu’elle était enceinte.

Suivie par un psychologue, Ana Lucia remonte la pente, bien aidée par sa mère, le commissaire Cortez (Rachel Ticotin) et reprend finalement du service tout en étant sévèrement perturbée.

Son agresseur est finalement arrêté mais Ana Lucia l’innocente en apparence pour le filer dans un bar et l’assassiner.

Au final, prise de remords, Ana Lucia détache Sayid, qui se sentant lui aussi perdu, refuse de l’abattre.

En conclusion, « Lost saison 2 , épisodes 7 et 8 » reprend un peu de vitesse avec une exposition sommaire mais efficace des autres rescapés de l’ile, avec un vedette absolue la teigneuse Michelle Rodriguez, plus masculine que jamais.

L’exploration de son passé de policière permet d’expliquer les raisons de son agressivité, ce qui l’amène à rejoindre par instant le tourmenté Sayid, qui sait avoir du sang sur les mains.

On ne peut que trouver succulent cet épisode dans le contexte de protestation contre les violences policières aux Etats-Unis.

Du coté des figures historiques de la série, on sera ravi d’apprendre que Sawyer finit par sortir de la spirale infernale de sa blessure/maladie requinqué par le soins amoureux de Kate.

Un regain d’intérêt donc se profile, à confirmer après la réunion des deux groupes.

Lost saison 2, épisodes 7 et 8 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 21:56
Lost saison 2, épisodes 5 et 6 (Jeffrey Jacobs Abrams)

On continue dans les séries avec « Lost saison 2, épisodes 5 et 6 ».

Dans l’épisode 5 réalisé par Stephen Williams sur un scénario de Damien Lindelhof et Carlton Cuse, la cohabitation entre Sawyer (Josh Holloway) toujours blessé à l’épaule, Jin (Daniel Dae Jim) et Michael (Harrold Pineau Jr) est difficile avec les autres survivants emmenés par Ana Lucia (Michelle Rodriguez).

La patibulaire Latina finit par accepter la supériorité du Coréen dans la pêche au poisson mais se montre très dure avec le rebelle Sawyer.

Soumis à la peur des Autres qui les ont traqués et décimés, les survivants décident de rejoindre le groupe de Jake (Matthew Fox) plus nombreux et mieux organisé.

La progression dans la jungle épaisse et toujours dangereuse s’effectue sous la protection de Eko (Adewale Akinnuoye-Agbaje), imposant pisteur à la peau noire.

Eko accepte finalement de suivre Jin pour retrouver Michael, qui a complètement perdu la tête et se lance éperdument dans la jungle pour retrouver Walt (Malcom David Kelley) qui fait quelques mystérieuses apparitions sur l’ile, hantant notamment Shannon (Maggie Grace).

Du coté des flash backs, Jin et Sun (Yunjin Kim) sont au centre de l’histoire, avec un projet de mariage arrangé de la jeune femme avec Tony Lee (Jae Lee) le fils d’un homme d’affaires qui tourne court, la blessant durement, tandis que Jin, embauché comme simple portier dans l’hôtel de luxe ou a eu lieu la rencontre, se rebiffe contre son employeur et démissionne.

Dans l’épisode 6 réalisé par Adam Davidson sur un scénario de Elisabeth Sarnoff, Eko et Jin parviennent à retrouver puis raisonner Michael, parti seul affronter les redoutables et énigmatiques Autres.

Le père accepte de rejoindre le groupe qui continue d’avancer la peur au ventre dans la jungle.

La blessure de Sawyer s’aggrave et Ana Lucia se montre prête à l’abandonner sur place lorsque des chuchotements se font entendre, avant que Libby (Cynthia Watros) soit elle aussi enlevée.

Sur la plage ou se trouve les autres survivants, la situation est tout aussi étrange, Shannon perdant la tête devant une nouvelle apparition de Walt et se jetant à sa poursuite dans la jungle avec Sayid (Naveen Andrews) à ses trousses.

Malheureusement la belle est abattue par Ania Lucia, qui l’avait prise pour une menace et expire dans les bras de son amant.

Dans un flash back douloureux, Shannon apprend la mort de son père, tué dans l’accident de voiture qui a failli rendre infirme Sarah, la future femme de Jake.

Dévastée par la douleur, Shannon est de surcroit déshéritée par sa belle mère Sabrina (Lindsay Frost), qui lui préfère ostensiblement son fils Boone (Ian Somerhalder).

En conclusion, « Lost saison 2, épisodes 5 et 6 » est clairement pour moi une fournée faible au sein de la série.

L’intensité de l’intrigue chute sensiblement et l’action s’embourbe quelque peu avec une cohabitions sous tension entre survivants toujours soumis aux invisibles Autres dont on se demande si leur dangerosité n’est pas finalement un mythe.

En suspens plane aussi la mort de Shannon, personnage à vrai dire secondaire, dont le coté manipulateur et croqueuse d’hommes à la Sharon Stone n’a pas été pour moi pleinement exploité.

On ne peut donc qu’être déçu du manque d’avancée de la saison 2 et ne peut que penser que les scénaristes jouent la montre en délayant leur talent …

Lost saison 2, épisodes 5 et 6 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 12:02
Lost saison 2, épisodes 3 et 4 (Jeffrey Jacobs Abrams)

La suite avec « Lost saison , épisodes 3 et 4 ».

Dans l’épisode 3 réalisé par Jack Bender sur un scénario de Javier Grillo-Marxuach/Craig Wright, l’intervention de Kate (Evangeline Lilly) fuyant sa cellule par les gaines de ventilation permet de surprendre l’étrange Desmond (Henry Ian Cusik) qui semble terrorisé par l’endommagement de son ordinateur vintage.

Sous pression, l’homme révèle à Jake (Matthew Fox), Locke (Terry O’Quinn) et Kate qu’il doit toutes les 108 minutes entrer une combinaison de nombres afin d’empêcher une catastrophe qu’il demeure incapable de décrire précisément.

Malgré son incrédulité, Jake accepte de visionner avec Locke un vieux film ou le Dr Chau (Marvin Candle) un professeur asiatique explique que son entreprise appelée Dharma initiative a crée le bunker dans le but d’une expérience scientifique mais que à la suite d’un problème technique, deux gardiens sont obligés de renter périodiquement le fameux code.

Desmond qui à l’origine souhaitait effectuer un tour du monde à la voile, explique qu’après le naufrage de son navire, est arrivé sur l’ile et a été attiré par son prédécesseur pour le relayer dans sa tache absurde.

Bien que toujours sceptique, Jake qui comprend que l’ile est le siège d’étranges phénomènes magnétiques, laisse Hurley (Hugo Reyes), qui les a rejoint dans le bunker malgré sa peur, chercher Sayid (Naveen Andrews) seul capable de réparer un ordinateur.

Du coté du radeau de fortune, Sawyer est finalement sauvé du requin par Michael qui fait feu sur lui et au petit matin, les deux naufragés découvrent que le courant les a ramenés sur l’ile.

De nouveau sur la terre ferme, leur joie de retrouver Jin (Daniel Dae Kim) est de courte durée car celui-ci est poursuivi par d’autres habitants de l’ile, qui armé de masses, les assomment, les capturent et les jettes dans une fosse dans laquelle les rejoint Ana Lucia (Michelle Rodriguez) une passagère du vol 815, qui avait dragué Jake à l’aéroport.

Cette épisode riche en information adresse son flash back à Locke, toujours en grande détresse après la trahison de ses parents, et inscrit à un groupe de soutien psychologique ou il tombe sous le charme de l’animatrice Helen Norwood (Katey Seagal).

Dans l’épisode 4 réalisé par Alan Taylor sur un scénario de Adam Horowitz/Edward Kitsis, Sayid est parvenu à réparer l’ordinateur de Desmond qui avant de filer apeuré, à accepté de donner le code à Jake.

Locke et Jake entrent in extremis la combinaison de nombres que connait trop bien Hurley puisque c’est celle-ci qui a causé à la fois son bonheur en le faisant gagner au loto mais également son malheur avec la série de catastrophes qui a suivi.

Les voila tranquilles pour 108 minutes et ils organisent des tours de garde avant de poursuivre la tache de Desmond.

Hurley qui s’est vu affecté à la garde de le nourriture, a du mal à résister à l’envie de se goinfrer de sucre, et choisi Rose (L Scott Caldwell) la discrète rescapée ayant perdu son mari dans le crash pour l’accompagner.

Il lui fait découvrir le bunker et les machines à laver installées avec un confort insoupçonné sur une ile sauvage.

Le flash back lui est consacré, avec lors de la découverte de son gain au loto, la dernière journée passée dans son minable job de serveur de fast food avec son meilleur ami Johnny (DJ Qualls) dans une liberté totale.

Du coté de Sawyer, Jin et Michael, la situation est moins reluisante puisqu’ils sont soumis à la brutalité de leurs geôliers.

Pire que cela, Sawyer qui propose d’utiliser l’arme du radeau pour tuer leurs gardiens, est désarma par Ana Lucia, en réalité un des leurs.

Jin et Michael sont extraits, puis plus tard le beau rebelle, qui découvre que leurs ennemis sont en réalité d’autres passagers du vol 815, établis sur une autre partie de l’ile.

Malgré la tension entre Sawyer toujours blessé et la bouillante Ana Lucia, les choses finissent par se normaliser lorsqu’ils découvrent que les autres rescapés ne sont qu’une poignée se cachant dans un abri.

Sawyer et Michael découvrent même Bernard (Sam Anderson), le mari de Rose, auquel elle se raccroche depuis le crash, est encore en vie …

En conclusion, « Lost saison 2 , épisodes 3 et 4 » continue sur l’exploration de l’ile et la découverte de la structure enfouie sous terre mais aussi de nouveaux rescapés qui ne font pas partie des « Autres » tant redoutés par la française Rousseau.

La progression dans l’histoire demeure cependant lente et parfois irritante, notamment avec cette histoire improbable de nombres à entrer périodiquement sur un ordinateur hors d’âge sans trop savoir pourquoi.

On découvre cependant l’existence d’un projet scientifique, peut être nucléaire dans les années 80 qui aurait mal tourné.

Peu d’émotion également dans les flash backs avec l’irritant Locke se débattant dans sa vie familiale dévastée et l’obèse Hurley prenant du bon temps avec son bon ami d’infortune …

On attend donc mieux de la suite de la série …

Lost saison 2, épisodes 3 et 4 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 11:16
Lost saison 2, épisodes 1 et 2 (Jeffrey Jacobs Abrams)

On embraye avec « Lost saison 2, épisodes 1 et 2 ».

Cette seconde saison sortie en 2005 commence par un épisode réalisé par Jack Bender sur un scénario de Damien Lindelof.

Dans celui-ci, après l’explosion à coups de bâtons de dynamite de la fameuse trappe qui tenait en échec les naufragés, Jake (Matthew Fox) décide de reporter sagement la descente au fond d’un tunnel situé à quinze mètres sous terre.

Bien entendu l’énigmatique Locke (Terry O‘Quinn) ne l’entend pas de cette oreille et descend avec Kate (Evangeline Lilly) explorer la galerie.

Kate disparait happée par une étrange lumière et Locke ne tarde pas à la rejoindre.

Jake est donc contraint de revenir dans la jungle pour leur porter secours.

Il descend armé d’un pistolet et d’une lampe torche et découvre une sorte de bunker avec de la lumière et un système d’observation à base de miroirs savamment disposés.

Puis les flash backs se superposent et le chirurgien se revoit opérer Sarah (Julie Bowen) une jeune femme accidentée de la route peu avant son mariage.

Jake semble échouer à réparer sa colonne vertébrale et vit mal ce sentiment.

Après une opération éreintante, il va courir la nuit dans un stade et rencontre un autre jogger, qui le surclasse et discute brièvement avec lui.

L’homme donne son nom, Desmond (Henry Ian Cusik) à Jake avant de le laisser avec une cheville douloureuse et de profonds troubles intérieurs.

Dans le bunker les choses tournent mal et Jake est braqué par un homme qui vit en ermite.

L’homme qui tient en otage Locke et lui met la pression est en réalité par un hasard invraisemblable le même Desmond du stade.

Desmond semble vivre seul dans le bunker au milieu de systèmes informatiques des années 80 et d’une installation assez bien aménagée comportant équipements de gymnastique, nourritures, disques vinyles et médicaments.

A la fin du flash back, Jake découvre qu’il a réussi son opération et que Sarah qui deviendra plus tard sa femme remarchera un jour …

Dan l’épisode 2 de Stephen Williams sur un scénario de Leonard Dick et Steven Maeda, un éreintant flash back montre ce qui est arrivé à Locke puis à Kate lors de leur entrée dans le bunker.

Bien que capturée, Kate reçoit de Locke un couteau pour se libérer plus facilement des liens que lui a passé Desmond.
Locke s’entretient avec Desmond qui le tient en respect avec un fusil.

De manière plus intéressante, on prend connaissance du sort de Sawyer (Josh Holloway) et Michael (Harold Pineau Jr) après l’attaque de leur radeau et l’enlèvement de Walt (Malcom David Kelley).

Les deux hommes se disputent sur une épave flottante avec un requin tournant autour d’eux, attiré par la blessure par balle de Sawyer.

Michael est obsédé par la disparition de Walt et revit le difficile combat contre Susan (Tamara Taylor), qui souhaite le garder avec elle et son nouveau mari Porter.

Malgré un accident de voiture et une situation financière critique, il tient bon mais Susan finit par le convaincre sans passer par les avocats de laisser son fils partir avec elle afin d’avoir une meilleure vie.

La situation des deux hommes reste critique, isolés et blessés la nuit en pleine mer.

En conclusion, « Lost saison 2 , épisodes 1 et 2 » ouvre une nouvelle ère dans la découverte de la situation des naufragés.

L’heure est moins à la survie et plus à l’exploration de l’ile à présent, avec la découverte d’une étrange et complexe structure sous terraine semblant héritée des années 80, gardée par un homme seul au psychisme passablement ébranlé.

Du coté des flashs back, on en apprend plus sur la rencontre tragique entre Jake et Sarah avec à la clé beaucoup d’émotions.

Les démêlés familiaux de Michael personnage de second rang à la mentalité de looser, passionnent moins.

Une reprise à petite vitesse donc …

Lost saison 2, épisodes 1 et 2 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 17:55
Lost saison 1, épisodes  23, 24 et 25 (Jeffrey Jacobs Abrams)

On termine la première saison avec « Lost saison 1, épisodes 23, 24 et 25 ».

Dans l’épisode 23 écrit par Leonard Dick et Carton Cuse puis réalisé par Jack Bender, Danielle Rousseau (Mila Furlan) dit la Française fait irruption sur la plage et avertit les survivants de l’arrivée imminente de ce qu’elle appelle les Autres, un groupe représentant une menace pour eux.

Leur arrivée est annoncée par une fumée noire.

Sans comprendre réellement la nature exacte de la menace, Jake (Matthew Fox) juge plus prudent d’écouter la Française et décide d’ouvrir coute que coute la trappe afin de s’y réfugier.

Cette annonce et les conseils du scientifique Leslie Artz (Daniel Roebuck) qui juge les courants favorables, précipitent également les préparatifs de Michael (Harold Pineau Jr) pour mettre à flot son radeau.

Les quelques problèmes techniques notamment la fracture de son mat lors de son déplacement, retardent encore le moment de la fuite, mais Sawyer (Josh Holloway) redouble d’efforts pour reconfectionner un mat et gagner ainsi le respect de Michael.

Avant de quitter son rival Jake, Sawyer lui confie en guise de cadeau, avoir rencontré son père dans un bar australien, et lui répète tout le bien qu’il pensait de son fils avant de mourir.

Sayid (Naveed Andrews) complète leur équipement avec un radar et un pistolet d’alerte, ne disposant hélas que d’une seule fusée éclairante.

Ecoutant toujours les divagations de Rousseau, Jake, Kate (Evangeline Lilly), Locke
(Terry O ‘Quinn) et Hurley (Jorge Garcia) s’enfoncent dans la jungle pour trouver des explosifs et ainsi ouvrir l’inviolable trappe.

Artz qui se revendique comme un expert, les accompagne pour leur prodiguer ses conseils.

Croyant tomber sur un rocher noir, ils découvrent en réalité un vieux navire à voile transporteurs d’esclaves mais rempli également de dynamite.

Les flash backs s’entremêlent, Jake fraichement divorcé rencontrant une belle hispanique Anna Lucia (Michelle Rodriguez) à l’aéroport, tandis qu’on apprend que Sawyer a été expulsé d’Australie après frappé un ministre dans un bar.

On termine dans les deux derniers épisodes toujours écrits et réalisés par la même équipe, par l’exploration du Rocher noir et la délicate extraction de bâtons de nitroglycérine.

Malgré sa prudence, Artz paye le prix fort et explose littéralement sous les yeux horrifiés de ses camarades.

Jake et Locke s’organisent alors pour prendre la relève et parviennent au prix de gros efforts à acheminer en sécurité la dynamite près de la trappe.

Mais cette victoire est de courte durée, car l’abominable monstre géant refait surface, happant Locke parti courageusement à sa rencontre.

Le vieux baroudeur ne doit sa survie qu’à Jake, qui le retient in extremis au dessus d’un trou béant, et expédie un bâton de dynamite pour mettre en fuite le monstre.

L’équipe partie en mer, composée de Michael, Walt qui a confié son chien à Shannon (Maggie Grace), Sawyer et Jin (Daniel Dae Kim), s’élance par temps calme, voguant vers les courants sensés les porter vers des routes maritimes plus fréquentées pour trouver du secours.

L’invraisemblable Rousseau profite de la confusion de l’arrivée des Autres pour dérober Aaron, le bébé de Claire (Emilie de Ravin) après l’avoir assommée d’un coup de crosse de son fusil.

La tension est alors à son paroxysme et pousse, Sayid et Charlie (Dominic Monaghan) armés de pistolets automatiques à foncer dans la jungle à sa poursuite.

Charlie est blessé par un des redoutables pièges de la française mais continue courageusement la poursuite.

Leur ténacité paye puisque Rousseau accepte sans violence de leur restituer le bébé, avant de s’enfoncer se cacher dans la jungle pour échapper aux Autres.

Malheureusement en cours de route, Charlie a trouvé les icones religieuses remplies d’héroïne et est à nouveau tenté par ses vieux démons.

L’action se précipite alors, Jake et Locke parvenant à faire exploser la trappe à coups de dynamite malgré les mises en garde de Hurley qui a vu la combinaison fatale de nombres amenant les catastrophes, mais pire que cela, les naufragés du radeau voient leurs efforts réduits à néant, lorsque pensant être secourus par un petit navire de pécheurs, ils sont attaqués par des pirates qui dérobent Walt et jettent à l’eau les autres rescapés.

Quelques flash back viennent agrémenter le dernier épisode déjà riche en rebondissements, Hurley dans une course poursuite frénétique à l’aéroport pour attraper son avion en luttant contre un sort décidément peu favorable, Charlie se délaissant à grand peine d’une groupie toxicomane et violente, Sayid prit à tort pour un terroriste par une manipulation de Shannon, et enfin Jin, traqué jusqu’à l’aéroport par un des hommes de l’affreux Paik, son beau père mafieux.

En conclusion, « Lost saison 1, épisodes 23, 24 et 25 » culmine dans sa dernière ligne droite, particulièrement réussie.

Les histoires s’entremêlent et l’action s’accélère, pour le plus grand plaisir du spectateur.

On se prend en raison des flash backs à s’attacher aux personnages principaux et à leurs blessures internes, notamment Jake le leader courageux, Sawyer le rebelle écorché vif sans oublier Sayid, l’un des plus riches en raison de ses origines militaires et arabes.

Rendons également hommage à Boone, disparu avec les honneurs de cette première saison et dont la présence flotte encore sur sa sœur Shannon.

Locke reste le plus mystérieux, le plus mystique et aussi parfois le plus agaçant en raison de son coté omniscient.

Difficile également de comprendre réellement qui est Kate …

Du coté de l’intrigue, tous les ingrédients sont en place : présence d’une autre groupe invisible forcément hostile, d’une rescapée solitaire à moitié folle, d’épaves (avion, navire) retrouvées peu à peu, mais également d’un monstre terrifiant insaisissable …

Fort logiquement, le spectateur ne peut qu’être taraudé par l’envie de découvrir la seconde saison !

Lost saison 1, épisodes  23, 24 et 25 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 17:39
Lost saison 1, épisodes  21 et 22 (Jeffrey Jacobs Abrams)

« Lost saison 1, épisodes 21 et 22 ».

Dans l’épisode 21 écrit par Leonard Dick et Carton Cuse puis réalisé par David Grossman, Locke (Terry O‘Quinn) après la mort de Boone (Ian Somerhalder) et surtout ses multiples mensonges, est soumis à une intense pression de Jake (Matthew Fox) et Shannon (Maggie Grace) qui cherche elle le faire tuer en dérobant les pistolets du marshal pourtant dissimulés dans une mallette et les confie à Sayid (Naveed Andrews).

Locke conduit Sayid à l’emplacement de l’avion ou Boone a trouvé la mort, et après lui avoir montré les sachets de drogue cachés dans les icones religieuses, lui révèle qu’il l’a lui-même assommé lorsqu’il cherchait à localiser le signal de détresse de la française Rousseau.

Sous la pression de Shannon et de Jake, Locke leur montre l’endroit ou se trouve l’inexpugnable trappe, ce qui plonge le groupe dans une intense perplexité.

En parallèle, un passionnant flash back se centre sur Sayid, transfuge de l’armée irakienne, forcé par la CIA a infiltrer un réseau terroriste islamique australien en bénéficiant d’une vieille amitié avec Essam Tasir (Donnie Keshawarz), un ancien camarade de fac.

Obligé de coopérer pour retrouver son amour Nadia, Sayid obtempère et retrouve Essam dans une mosquée australienne.

Ses capacités militaires et sa proximité avec Essam lui permettent de pénétrer assez facilement la petite cellule terroriste dirigée par Haddad (Dariush Kashani).

Lorsque Essam lui annonce vouloir/devoir se faire exploser dans un acte kamikaze, Sayid demande à la CIA d’intervenir, mais celle-ci refuse, annonçant qu’il est pour leur stratégie, nécessaire qu’il aille au bout de son acte.

Dans un tête à tête intense dans une camionnette, Sayid révèle à son ami sa condition d’agent de la CIA et celui-ci ne le supporte pas, préférant se suicider que d’accepter l’affront d’avoir été trahi pour une femme.

L’épisode 22 écrit Javier Grillo-Marxuach par et réalisé Tucker Gates, montre une féroce compétition entre Kate (Evangeline Lilly) et Sawyer (Josh Holloway) pour embarquer sur le radeau construit par Michael (Harold Perrineau Jr ).

Lorsque ce dernier est victime de malaise après que son eau ait été empoisonnée, les soupçons se portent tout d’abord sur Sawyer, méchant idéal, avant que celui-ci menacé d’être évincé, ne se rebiffe et charge Kate, en révélant son passé de criminel et une tentative d’usurpation d’identité pour se refaire une nouvelle vie hors de l’ile.

Ecœuré, Michael écarte Kate sans se douter que c’est en réalité Sun (Kim Joon Jim) qui a voulu empoisonner son mari Jin (Daniel Dae Kim) afin qu’il reste sur l’ile.

Seul Jake comprend la manœuvre mais garde le silence.

De son coté, le jeune Walt (Malcom David Kelley) qui doit également embarquer, s’explique avec Locke puis avec son père, en lui révélant avoir mis le feu au premier radeau.

Les traditionnels flash backs se concentrent sur Kate, qui bien qu’en cavale, cherche à faire passer à sa mère gravement malade un scanner en bénéficiant de la complicité de son amour d’enfance Tom Brennan (Mackenzie Austin) médecin et marié.

Après avoir observé un curieux rituel consistant à déterrer un avion jouet et écouter une vieille casette audio scellant leur liaison, Tom accepte par amour d’aider Kate mais l’opération se passe mal.

Découverte, Kate agresse un policier et se retrouve prise en chasse dans la voiture de Tom, qui l’accompagne dans une folle virée sous les balles des policiers.

Tom trouve la mort dans cette folie et le Marshal chargé de l’acheminer depuis les Australie aux Etats-Unis, ne manque pas d’insister cruellement sur cette lourde responsabilité qui pèse sur ses épaules.

En conclusion, « Lost saison 1, épisodes 21 et 22 » marque quelque peu un ralentissement dans la progression de l’histoire pour se centrer sur deux personnages majeurs mais depuis quelques temps en retrait : Sayid et Kate.

Si le premier demeure passionnant en raison de son implication dans l’infiltration de groupes terroristes et d’une trahison d’une ancienne amitié pour l’amour vacillant d’une femme, la seconde est plus convenue et étrange, avec un parcours de fugitive difficile à suivre.

Pas assez donc d’avancées majeures à mon gout et une attente enfiévrée des deux derniers épisodes de la série !

Lost saison 1, épisodes  21 et 22 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 16:35
Lost saison 1, épisodes  19 et 20 (Jeffrey Jacobs Abrams)

« Lost saison 1, épisodes 19 et 20 ».

Dans l’épisode 19 écrit par Damon Lindelof et Carton Cuse puis réalisé par Robert Mandel, Locke (Terry O‘Quinn) et Boone (Ian Somerhalder) s’échinent comme des beaux diables pour ouvrir la maudite trappe enfouie dans la jungle qui résiste à leurs inventions les plus sophistiquées.

Blessé à la jambe au cours d’une tentative, Locke se replonge dans son passé, voyant le retour de sa mère Emily (Swoosie Kurtz) psychologiquement perturbée qui lui révèle l’identité du père qu’il n’a jamais connu : Anthony Cooper (Kevin Tighe).

Dès lors, Locke n’a de cesse de reprendre contact avec lui et le retrouve dans une villa cossue californienne.

Féru de chasse, l’homme se montre plutôt affectueux à l’égard de son fils qui frôle tout de même la soixantaine mais son insuffisance rénale force Locke a prendre une décision courageuse, lui donner un rein.

Malheureusement à son réveil, Locke découvre qu’il a été manipulé par son père qui cherchait juste un donneur, avec la complicité de sa mère.

Le choc est d’une violence inouïe et la réalité le ramène brutalement sur l’ile ou il découvre avec Boone un avion écrasé.

L’exploration de la carcasse métallique perchée sur une falaise est confiée à Boone plus valide que son mentor, et le jeune homme découvre que l’avion appartenait à des trafiquants des drogues transportant leur marchandise dans des statues de vierges.

Lorsque Boone tente de faire marcher la radio pour lancer un SOS, l’avion bascule et s’effondre une vingtaine de mètres plus bas.

Locke prend alors sur lui pour ramener son ami grièvement blessé au camp.

Dans l’épisode 20 écrit par Janet Tamaro et réalisé par Stephen Williams, Jack (Matthew Fox) est mis à rude épreuve entre son obstination à sauver Boone, qui a une jambe brisée et un poumon perforé et l’accouchement surprise de Claire (Emilie de Ravin) en pleine jungle.

Il effectue alors une transfusion de son propre sang pour tenter l’impossible, assisté par la courageuse Sun (Kim Yoon Jin) tandis que par un cruel hasard, sa demi sœur Shannon (Maggie Grace) et amour de sa vie file le parfait amour sur plage avec Sayid (Naveed Andrews).

Un flash back centré sur Jack le montre en phase de se marier avec une de ses ex patientes Sarah (Julie Bowen) sous l’œil bienveillant de son père Christian (John Terry).

Au final, malgré son acharnement, Jake doit se résoudre à l’évidence et est arrêté in extremis dans sa volonté d’amputer le malheureux Boone qui lui révèle les mensonges de Locke concernant son accident, la présence de l’avion et surtout de la trappe.

Bonne meurt finalement tandis que Claire donne naissance à un bébé, Aaron.

En conclusion, « Lost saison 1, épisodes 19 et 20 » est une cuvée particulièrement prenante et émouvante.

Bien sur la mort de Boone se montre particulièrement poignante, tant ce personnage certes mineur, força le respect par son courage, sa volonté de chasser, explorer et secourir le groupe.

Sa disparition laisse Shannon bouleversée et haineuse envers Locke qu’elle tient pour responsable.

Il est vrai que l’attitude solitaire et mystérieuse du vieux baroudeur commence également à agacer Jake, lui aussi très atteint par son échec, qui lui réclame des explications de manière plutôt directe.

Le vieux sage reste en effet difficile à cerner, même si certaines zones de son passé s’éclairent peu à peu, notamment l’expérience traumatisante d’un père froid, manipulateur et égoïste.

Dernière ligne droite à venir.

Lost saison 1, épisodes  19 et 20 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 10:57
Lost saison 1, épisodes  17 et 18 (Jeffrey Jacobs Abrams)

« Lost saison 1, épisodes 17 et 18 ».

Dans l’épisode 17 écrit par Javier Grillo Marxuach/Leonard Dick et réalisé par Tucker Gates l’action se focalise sur un flashback autour de Jin Soo Kwon(Daniel Dae Kim) en Corée, avec son serment d’allégeance prêté à Mr Paik (Byron Chung) pour qu’il lui concède la main de sa fille Sun (Kim Yoon Jin).

Jin devient donc l’exécuteur des basses œuvres de Paik, qui est derrière une vitrine d’hommes d’affaire, cache un des plus puissants parrains de la mafia coréenne, si puissant qu’il l’envoie menacer Butler (John Shoi), le Ministre de l’environnement qui refuse de le laisser ouvrir une usine ne respectant pas les normes.

Encore tendre et empli de scrupules, Jin se contente transmettre un message exempt de violence et en retour Butler bloque l’ouverture de l’usine, ce qui met Paik dans une fureur noire.

Chargé avec un collègue tueur à gages d’éliminer le ministre récalcitrant, Jin le tabasse à mains nues afin d’épargner se vie de père de famille.

Lorsqu’il revient ensanglanté auprès de Sun qui ignore tout des réelles activités de son père, une dispute éclate.

Ecœuré par ce qu’il est devenu, Jin va prendre conseil auprès de son père Mr Kwon, un modeste pécheur, qui lui recommande de quitter la Corée pour sauver son couple.

Ce sera Los Angeles avec à la clé d’autres difficultés.

Sur l’ile, Jin n’est pas au bout des ses peines, puisque suspecté d’avoir incendié le radeau que fabriquait Michael (Harold Pineau Jr) après que celui-ci soit intervenu pour l’arrêter de battre sa femme, trop dénudée à ses yeux.

Sawyer (Josh Holloway) qui devait participer à l’expédition maritime se charge de le capturer et le livre pies et poings liés à la colère de Michael.

Le coréen échappe de peu au lynchage par l’intervention de Sun, qui est du coup obligée de révéler au groupe qu’elle parle anglais.

Au final, Locke (Terry O‘Quinn), émet l’hypothèse que les autres habitants de l’ile ont probablement incendié le radeau de Michael mais arrache en réalité les aveux de Walt (Malcom David Kelley), qui ne souhaitait pas encore une fois déménager.

Malgré cela le couple coréen ne résiste pas à la tension et se sépare.

Libérée, Sun peut ainsi se baigner en maillot de bain dans l’océan.

Enfin de manière surprenante, une relation intime se crée entre Sayid (Naveed Andrews) et Shannon (Maggie Grace), malgré une froide mise en garde de Boone (Brian Somerhalder).

Dans l’épisode 18 écrit par Brent Fletcher/David Fury et réalisé par Dan Tallias, l’action s’oriente autour de la recherche d’un poste radio pour le radeau qui sera reconstruit avec chose inédite une collaboration entre Michael et Jin finalement réconciliés.

Sayid est mis à contribution pour retourner voir la française folle de la jungle Rousseau (Mira Furlan) mais prétexte ne pas être capable de retrouver le chemin.

Contre toute attente, Hurley (Jorge ), prend l’initiative et se rend seul dans la jungle pour trouver la française et la radio.

Lorsque le groupe s’aperçoit de l’imprudence de son raid solitaire, il envoie Jake (Matthew Fox), Charlie (Dominic Monaghan) et Sayid pour le récupérer.

Le petit groupe s’enfonce dans la jungle et retrouve Hurley en fâcheuse posture face aux pièges mortels placés par la Rousseau.

Cet épisode est l’occasion d’un flashback enfin consacré à Hurley, gagnant au loto de plusieurs centaines de millions de dollars mais victime après coup d’une incroyable série de malédictions aboutissant à la mort ou la blessure de ses proches.

Mal à l’aise, Hurley se rend à l’hôpital psychiatrique ou il rencontre Leonard Simms (Ron Bottita), l’homme qui lui a fourni la combinaison gagnante, mais le malade très agité, le met en garde contre la malédiction associés à ces chiffres et l’oriente vers l’Australie pour en déterminer l’origine.

La boucle se boucle de manière frappante, lorsque Hurley finalement arrivé seul jusqu’à Rousseau, parvient à instaurer un dialogue, gagner sa confiance et comprendre que l’avion de Rousseau s’était écrasé après avoir capté la même combinaison de chiffres qui lui a permis de gagner au loto.

Bonne pate, Rousseau accepte de donner sa radio à Hurley mais on comprend ensuite également que la combinaison fatale figurait également sur le fuselage de l’avion des naufragés.

En conclusion, « Lost saison 1, épisodes 17 et 18 » crée une nouvelle dimension à la série, en plongeant plus profondément dans la passé des différents acteurs, notamment le couple coréen, avec les surprenants tourments intérieurs de Jin, modeste pécheur éduqué autour de valeurs simples, happé par amour dans le monde corrompu et violent de la mafia coréenne.

Le personnage de « bon gros » de Hurley est lui aussi finalement un peu plus développé et introduit une mystérieuse histoire de chiffres, apparemment connectée de manière étroite aux déboires de nos naufragés, ce qui ne peut que rendre que captivante la suite des épisodes !

Lost saison 1, épisodes  17 et 18 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 09:01
Lost saison 1, épisodes  15 et 16 (Jeffrey Jacobs Abrams)

« Lost saison 1, épisodes 15 et 16 ».

Dans l’épisode 15 écrit par Damon Lindelof et réalisé par Kevin Hooks, la découverte de Claire (Emilie de Ravin) par Locke (Terry O ‘Quinn) dans la foret provoque un vent de panique au sein des survivants.

Mais la jeune femme toujours enceinte ne se rappelle de rien.

C’est au tour de Charlie (Dominic Monaghan) de revivre son passé à mesure qu’il subit une nouvelle fois la pression d’Ethan (William Mapother) qui menace de tuer un survivant par jour si il ne lui ramène pas Claire.

Charlie se revoit junky en Grande Bretagne, obligé de séduire Lucy (Sally Strecker), la riche fille d’un homme d’affaires, pour lui dérober un objet de valeur et le revendre pour obtenir sa dose.

Sur l’ile, la résistance s’organise avec l’élaboration d’un système d’alerte sensé prévenir une nouvelle attaque d’Ethan, même si ceci ne l’empêche pas de tuer un naufragé et de laisser sa dépouille prêt du rivage.

Jack Shephard (Matthew Fox) change de stratégie et en accord avec Kate (Evangeline Lilly), déterre la valise contenant 3 pistolets automatiques 9 mm.

Il distribue les armes à Locke et même à Sawyer (Josh Holloway) qui bon prince confie celle qu’il a récupéré sur le corps du marshal à sa chère Kate.

Jack a l’idée d’utiliser Claire comme appât pour attirer Ethan.

La ruse fonctionne et un corps à corps intense s’engage.

Contre toute attente, Jack remporte le combat mais Charlie trop ivre de revanche surgit et tue Ethan.

Dans son flashback, il ne peut aller jusqu’au bout de sa trahison envers Lilly qui lui a de surcroit trouver un job de représentant en photocopieuses et pris sur le vif, ne peut que piteusement s’excuser d’avoir trahi la confiance de la jeune femme.

Dans l’épisode 16 écrit Drew Goddard par et réalisé par Jack Bender, l’histoire se resserre autour de Sawyer, qui se sent victimes d’attaques d’un sanglier.

Hanté par un problème plus complexe lié à son passé, il se lance seul dans une battue pour tuer l’animal qui le persécute.

Kate l’accompagne et une relation plus étroite se lie entre eux autour d’un feu de camps.

On découvre la traque de Sawyer pour retrouver l’escroc qui a séduit sa mère et poussé son père au suicide, et le tuyau que lui fournit le voyou Hibbs (Robert « Terminator II » Patrick), sur la présence de l’homme en Australie sous le nom de Frank Duckett (Jeff Perry).

Aveuglé par son désir de vengeance, Sawyer fait le déplacement, rencontre l’homme qui vend des crevettes, mais ne peut se résoudre à le tuer.

Perdu dans un bar glauque, il croise Christian Shephard ( John Terry), le père de Jack, en déroute en Australie et s’entretient avec lui.

Christian lui confie admirer le courage de son fils, et lui recommande d’aller au bout de son affaire pour se sentir apaisé, tout en ignorant la nature exacte.

Sawyer revient voir le marchand de crevettes et le tue, mais comprend plus tard qu’il n’était qu’un mauvais payeur dont voulait se débarrasser Hibbs.

Sawyer devient donc comme Charlie hanté, par le sentiment d’avoir tué un homme, même si ce dernier en nie farouchement les impacts sur son psychisme.

Ebranlé, Sawyer écoute les sages conseils de Kate et épargne le sanglier …

En conclusion, « Lost saison 1, épisodes 15 et 16 » continue de susciter l’attention en s’attachant à des personnages intéressants, le rocker sur le déclin Charlie, obligé de profiter de son capital notoriété pour séduire de riches groupies pour satisfaire son addiction à la drogue et Sawyer, charismatique et torturé escroc aux faux airs de Viggo Mortensen.

Ces flash back très sombres collent à merveille avec l’ambiance générale de la série, même si sur l’ile, la situation reste tout aussi mystérieuse et opaque, pour le moment.

Lost saison 1, épisodes  15 et 16 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens