Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 18:54
Lost saison 4, épisodes 5 et 6 (Jeffrey Jacobs Abrams)

La suite avec « Lost saison 4, épisodes 5 et 6 ».

La dream team Jack Bender (réalisation), Carlton Cuse-Damon Lindelof (scénario) reprend les manettes de l’épisode 5 pour illustrer une histoire complètement folle dans laquelle Desmond (Henry Ian Cusick) se trouve piégé dans le temps et vivre simultanément dans le passé, le présent et le futur.

Le résultat est qu’il perd les pédales et se met à délirer dans l’hélicoptère qui le ramène au navire de sauvetage.

Après un atterrissage compliqué en raison d’un temps subitement exécrable, les choses ne s’arrangent pas pour Desmond qui ne reconnait plus personne, Sayid (Naveen Andrews) compris.

Très agité, il est isolé dans une cabine dans l’attente de voir un médecin du bord.

En réalité, Desmond revit son passage dans l’armée ou son comportement lunaire lui fait accumuler les punitions sous la colère de ses camarades de chambrée.

Son esprit saturé de flash back est mis à l’épreuve lorsqu’il découvre le fameux George Minkowski (Fisher Stevens), premier contact radio avec les sauveteurs, sanglé sur un lit et délirant.

Le médecin (Marc Vann) lui administre un calmant en intraveineuse sous les yeux horrifiés de Desmond.

De son coté Sayid qui fait face à deux matelots américains Keamy (Kevin Durand) et Omar (Anthony Azizi) négocie de pouvoir appeler l’ile en échange de la remise de son arme à Frank (Jeff Fahey).

Le contact avec Jake (Matthew Fox) est bref mais suffit à alerter Daniel Faraday (Jeremy Davies), le scientifique de l’équipe qui explique que le proximité de l’ile provoque des anomalies temporelles allant jusqu’à provoquer la démence et la mort chez certains sujets.

L’histoire devient complètement folle lorsque Faraday conseille à Desmond de prendre contact avec lui dans le passé à son laboratoire de Cambridge pour lui demander des explications.

On retrouve donc Desmond dans le laboratoire de Faraday qui à la suite d’une expérience sur un rat allant dans le futur après avoir été exposé à des radiations, lui explique la nécessité de se raccrocher à une constante lors de ses voyage dans le temps (!) comme lui le fait avec Desmond !

Sans surprise, Desmond choisit son amour Penny Widmore (Sonya Walger) qu’il parvient à recontacter du bateau, ce qui a pour effet de calmer ses troubles…

Dans l’épisode 6 réalisé par Eric Laneuville sur un scénario de Drew Goddard et Christina M Kim (scénario), l’action se tend lorsque sur la plage, les rescapés découvrent que Charlotte (Rebecca Mader) et Daniel (Jeremy Davies) ont quitté le camp.

Sans réfléchir, Juliet (Elisabeth Mitchell) et Jake (Matthew Fox) se lancent à leur poursuite, d’autant plus que Juliet reçoit dans la jungle l’étrange visite d’Harper Stanhope (Andrea Roth), la psychologue chargée par Benjamin (Michael Emerson) de la surveiller à son arrivée parmi les Autres.

Sans détour, Harper informe son ancienne patiente de la nécessité de tuer David et Charlotte qui comptent aller dans une fausse centrale électrique répandre un gaz mortel pour tuer tous les habitants de l’ile.

Juliet refuse d’informer Jake et se rend seule dans la centrale après que celui-ci ait fait une halte pour secourir Kate (Evangeline Lily) blessée à la tête après avoir été assommée par la brutale Charlotte.

Arrivée sur place, Juliet lutte avec Charlotte et menace David de son arme alors que celui lui avoue qu’il cherche en réalité à rendre inerte le gaz toxique.

Après un suspens total, Juliet ne tire pas et laisse David annuler au dernier moment le menace, ce qui corrobore les dires du duo et confirme la volonté de Benjamin de vouloir éliminer les membres de l’équipe de secours qu’il perçoit comme des ennemis mortels pour lui.

Dans le camps des Autres, Locke (Terry O’Quinn) finit par une nouvelle fois négocier avec Benjamin et le libère partiellement en échange de précieuses informations sur le commanditaire de l’expédition de sauvetage, Charles Widmore (Alan Dale) en personne qui semble un individu bien peu recommandable capable de tuer quiconque se dresse entre lui et l’exploitation commerciale qu’il pourrait faire des étranges propriétés de l’ile.

Le flashback montre Juliet nouer progressivement une relation amoureuse avec Goodwin (Brett Cullen) le mari d’Harper ce qui lui attire les foudres de la psychiatre qui la met en garde contre une possible réaction négative de Ben, profondément amoureux de la docteur.

Malgré cette mise en garde, le couple illégitime continue et Ben en représailles expédie Goodwin dans une périlleuse mission d’infiltration auprès des autres rescapés ou il se fera finalement tuer par Ana Lucia Cortez (Michelle Rodriguez).

A cette occasion, Juliet découvre la passion exclusive de Ben à son encontre et les folies dont il est capable face aux hommes qui l’approche de trop près.

En conclusion, « Lost saison 4, épisodes 5 et 6 » commence de manière des plus déroutantes avec les errements de Desmond dans le temps et une histoire disons le assez peu compréhensible d’équations de la Physique et de constantes temporelles, puis provoque un net regain d’intensité avec la course poursuite haletante dans la jungle pour arrêter un couple qu’on pense criminel alors qu’en réalité il ne cherchait qu’à court circuiter une arme mortelle de Benjamin.

Même si le plan de Benjamin est encore une fois déjoué, l’ex leader des Autres reste dangereux et capable d’influence Locke pour obtenir sa semi libération, même si il lui reste à trouver les 3,2 millions de dollars pour se tirer d’affaires face à son ennemi supposé le puissant Widmore.

On appréciera également de découvrir la relation amoureuse entre Juliet et Goodwin, avant que ce dernier ne soit cruellement fauché par la jalousie de Ben, jalousie qui pourrait aussi frapper Jack…

Toujours aussi riche et se jouant maintenant à trois niveaux : le sauveteurs, le camp de Locke et celui de Jack, cette saison 4 tient pour l’instant toutes ses promesses !

Lost saison 4, épisodes 5 et 6 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 18:12
Lost saison 4, épisodes 3 et 4 (Jeffrey Jacobs Abrams)

Vu récemment « Lost saison 4, épisodes 3 et 4 »

Dans l’épisode 3 réalisé par Jack Bender sur un scénario de Adam Horowitz et Edward Kitsis, Sayid (Naveen Andrews) qui désire plus que tout partir de l’ile négocie avec Frank Lapidus (Jeff Fahey) le fait que le pilote les emmène sur la bateau de sauvetage en échange d’un raid auprès de la tribu de Locke (Terry O’Quinn) pour ramener saine et sauve Charlotte (Rebecca Mader).

Sayid est accompagné dans sa mission par Miles et Kate (Evangeline Lilly).

Dans le village des Autres, Sayid trouve Hurley (Jorge Garcia) ligoté dans un placard et se fait prendre par surprise par ce piège imaginé par Locke.

En difficulté, il négocie la libération de Charlotte contre l’abandon en échange de Miles (Ken Leung), dont Locke se méfie comme la peste.

Le nouveau leader de l’ile se trouve donc avec deux prisonniers sur les bras dont l’encombrant Benjamin (Michael Emerson) aux manipulations toujours dangereuses.

Ayant retrouvé Sawyer (Josh Holloway), Kate se laisse convaincre de rester au village avec lui tandis que revenus dans la foret avec Charlotte, Sayid embarque avec Desmond (Henry Ian Cusick) dans l’hélicoptère de Frank pour rejoindre le navire.

Le flash back montre un Sayid dans le futur qui sous des apparence oisives et prospères suite à un prétendu dédommagement de l’Océanic airline, continue d’exercer un métier de tuer à gage, éliminant un homme sur un terrain de golf puis se retrouvant à Berlin pour un mission spéciale ou il séduit Elsa (Thekla Reuten) assistante d’un puissant homme d’affaires, en réalité sa prochaine cible.

La surprise de Sayid n’est que plus grande lorsqu’après lui avoir révélé qu’il devait tuer son patron, Elsa lui tire dessus dans sa chambre d’hôtel, révélant ainsi sa vraie nature de garde du corps-tueuse.

Usant de ses réflexes, Sayid réagit et tue Elsa avant qu’elle ne le fasse.

On découvre ensuite que le commanditaire de Sayid n’est autre que.. Ben lui-même !

Dans l’épisode 4 réalisé par Stephen Williams sur un scénario d’Elisabeth Sarnoff et Gregory Nations, Kate repousse Sawyer qui comptait s’établir en couple avec elle et prend contact avec Miles pour s’enquérir si son statut de fugitive est connue de l’équipe de secours.

Libéré par Sawyer et Kate, Miles approche Ben pour lui proposer de lui livrer 3,2 millions de dollars en échange de son silence sur sa présence sur l’ile.

Du coté des rescapés, Jack commence à s’inquiéter de l’absence de nouvelles de Sayid et Desmond partis la veille sur le bateau.

Dans le flash back, Kate est jugée pour ses crimes en Californie et le témoignage en sa faveur de Jack lui aussi assez perturbé ne parvient pas à attendrir les jurés.

Mais Diane, la propre mère de Kate se retire au dernier moment comme témoin clé contre sa fille ce qui lui évite la prison contre une période de probation de dix ans.

Au sortir du tribunal, Jack toujours amoureux de Kate ne peut s’établir avec elle car trop gêné de la présence à ses cotés d’Aaron.

En conclusion, assez inégal « Lost saison 4, épisodes 3 et 4 » tient surtout par l’exploration du futur de Sayid avec une vie assez passionnante de tueur professionnel et une relation à la James Bond avec une tueuse défendant sa cible dans le cadre romantique et luxueux des hôtels berlinois.

Pour le reste l’intrigue avance assez peu, on comprend qu’il va y avoir une lutte à mort entre Benjamin et les prétendus sauveteurs mais le mystère reste assez épais dans l’attente de l’arrivée proche d’un petit groupe sur le fameux navire…

La suite, tout de suite ?

Lost saison 4, épisodes 3 et 4 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 11:17
Lost saison 4, épisodes 1 et 2 (Jeffrey Jacobs Abrams)

Très écourtée par un mouvement de grève des scénaristes à Los Angeles, « Lost saison 4, épisodes 1 et 2 » voit le jour en 2008.

Dans l’épisode du trio Bender-Lindelof-Cuse (réalisation/scénario), Desmond (Henry Ian Cusick) parvient à retourner à la plage et annonce à tous la mort de Charlie (Dominic Monaghan).

Passé la violence du choc, les survivants écoutent les mises en garde de Desmond réalisent également que les sauveteurs emmenés par Naomi ( Marsha Thomason) sont peut être une menace et décident de remonter vers la station pour prévenir Jack (Matthew Fox) et les autres.

Ce sentiment semble partagé par Locke (Terry O ‘Quinn) qui surgit sur la station et plante un couteau dans le dos de Naomi.

Très déterminé, il met en joue Jack pour qu’il n’appelle pas les secours mais Jack tient bon, frappant à son tour le vieux baroudeur qui finit par céder.

Lorsque les deux hommes reprennent leurs esprits, Naomi bien que blessée à mort est parvenue à s’échapper sous le regard goguenard de Benjamin (Michael Emerson).

La traque de Naomi dans la jungle aboutit à un cul de sac, seule l’opiniâtre Kate (Evangeline Lilly) parvenant à la trouver mourante et parler brièvement avec l’équipe du cargo chargé de les secourir.

Dans la foret, Hurley (Jorge Garcia ) s’égare et trouve la maison de Jacob.

Terrifié par les manifestations surnaturelles, Hurley court et crie mais tombe sur Locke décidément partout à la fois.

Locke ramène Hurley auprès de Sawyer (Josh Holloway), Sayid (Naveen Andrews), Bernard (Sam Anderson), Juliet (Elisabeth Mitchell) et Jin (Daniel Dae Kim).

Une fois réunis sous la carcasse des restes de l’avion, deux groupe se scindent, l’un se rangeant aux cotés de Jack et Kate partisan d’attendre les secours, l’autre partisan de Locke, désireux de se mettre à l’abri du camps des Autres auquel se joignent tous les membres de la bataille de l’ile sauf Sayid (Naveen Andrews), Bernard et Desmond.

Jack abandonne par dépit Benjamin à Locke qui le traine ligoté.

Fidèle à son tempérament égoïste, Sawyer abandonne Kate sans un remord pour suivre Locke mais a bien du mal avec les incessantes provocations de Benjamin qu’il ne frappe lui aussi alors qu’il joue sur la jalousie présumée entre lui et Jack.

Le flash back se focalise sur Hurley, lui aussi revenu à la vie réelle aux Etats-Unis mais en proie à de violentes crises de paniques qui le font de nouveau interner.

Dans son hôpital psychiatrique, il reçoit la visite d’un homme mystérieux Matthew Abbadon (Lance Reddick) qui se fait passer pour un représentant de la compagnie Oceanic, mais qui déguerpit une fois que Hurley refuse de répondre à ses questions.

Hurley voit également Jack arriver et les deux hommes ont une brève entrevue autour d’un terrain de basket.

Très perturbé, Hurley revoit Charlie revenu d’entre les morts mais trop ému et paniqué, ne peut pas soutenir un dialogue avec lui.

Dans l’épisode deux réalisé par Stephen Williams sur un scénario de Drew Goddard et Brian K Vaughan, un hélicoptère de secours connait les mêmes difficultés que les autres avions ou navires s’étant approchés de l’ile et ses occupants s’éjectent sous les yeux des survivants.

Jack et Kate trouvent le premier d’entre eux, Daniel Faraday (Jeremy Davies) un homme peu sur de lui, dont les réponses évasives ne tendent pas à les rassurer sur la nature des réelles motivations de sauveteurs.

En suivant la balise d’un des parachutistes, ils localisent un second homme, Miles Straume (Ken Leung) beaucoup plus agressif qui n’hésite pas à braquer une arme contre les survivants au motif qu’ils ont tué Naomi (Marsha Thomason).

Straume dispose en réalité de faculté extra-sensorielles lui permettant d’entrer en communication avec les morts, et après avoir exigé qu’on le conduise jusqu’au corps de Naomi, confirme le fait que ni Jack ni Kate l’ont tuée.

Jack en profite alors pour exiger à son tour qu’il pose non sans difficulté son arme mais l’arrivée de Sayid et Juliet, également armés, contribuent à faire plier la détermination du mercenaire qui semble en réalité à la recherche de Benjamin.

Une bonne nouvelle arrive cependant lorsque Frank Lapidus (Jeff Fahey) le pilote de l’hélicoptère entre en contact avec eux en leur montrant qu’il a pu poser son appareil sans dommage… ce qui ouvre la porte à une future évacuation.

Le dernier parachutiste, Charlotte Lewis (Rebecca Mader) est retrouvée par le clan de John mais son abord sympathique est rapidement douché lorsqu’elle comprend que le but de ce clan est plutôt de se cacher pour éviter les sauveteurs comme elle.

Benjamin réagit violemment en dérobant une arme et tirant sur Regina qui ne survit que par son gilet pare balles.

Désarmé et une nouvelle fois malmené par Sawyer et Locke, Benjamin arrache encore une fois sa survie en leur révélant avoir des informations sur ses sauveurs par l’intermédiaire d’un espion se trouvant parmi eux…

Les flash back se basent essentiellement sur les membres de l’équipe de secours, Lewis s’avérant être une anthropologue ayant trouvé les restes d’un ours polaire de Dharma en Tunisie, Straum un medium, Faraday un scientifique et Lapidus un pilote expérimenté, tous placés sous la protection de Naomi par Abbadon, qui semble être le véritable instigateur de l’expédition.


En conclusion, « Lost saison 4, épisodes 1 et 2 » réactive non sans quelques naturelles difficultés de compréhension la machine à intrigues.

Les survivants apparaissent perdus dans le futur de leur vie à Los Angeles, que ce soit Jack en misérable drogué suicidaire ou Hurley en proie à des troubles psychiatriques ce qui inquiète pour le futur.

Dans le présent, l’arrivée des sauveurs aux motivations ambigües, fait éclater le groupe en deux et créent un climat de paranoïa intense.

Aguerris par des années sur l’ile, les survivants y font face, avec la présence toujours diabolique de Benjamin, maitre en manipulation.

Emotions (déchéance de Jack, deuil de Charlie) et action perpétuellement renouvelée sont donc au cœur de ce début de saisons 4 !

Lost saison 4, épisodes 1 et 2 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 09:35
Lost saison 3, épisodes 21 à 23 (Jeffrey Jacobs Abrams)

La fin de la saison 3 avec « Lost, saison 3, épisodes 21 à 23 ».

Dans l’épisode 21 réalisé par Stephen Williams sur un scénario de Edward Kitsis et Adam Horowitz, l’intrigue prend un tour dramatique avec le retour de Sawyer (Josh Holloway) sur la plage avec une preuve accablante montrant le double jeu d’infiltration de Juliet (Elisabeth Mitchell) et fragilisant la position de Jack (Matthew Fox) comme protecteur.

Juliet ne peut nier mais reçoit encore le soutien de Jack qui propose au camp de profiter de l’attaque prévue dans deux jours du camp par les Autres pour enlever toutes les femmes enceintes, pour piéger les tentes à l’aide de la dynamite qu’a prise Rousseau (Mira Furlan) dans la vieux navire négrier.

Ce revirement évite à Juliet un lynchage mais l’officialisation de la présence de Naomi (Marsha Thomason) donne comme idée à Sayid (Naveen Andrews) d’utiliser son téléphone satellite pour appeler son navire au secours.

Le brouillade du signal par celui de Rousseau est un moment évoqué, mais Juliet leur apprend que les Autres brouillent tous les signaux allant vers l’extérieur au moyen d’un station sous marine.

L’arrivée impromptue de Karl (Blake Bashoff) envoyé par Alex (Tanya Raymonde) change pourtant la donne dans la mesure ou les survivants n’ont plus que quelques heures pour se préparer à l’attaque des Autres, précipitée par Benjamin (Michael Emerson) après l’incident mortel avec Locke (Terry O’Quinn).

Jack réagit en leader, accélérant les plan de piégeage des tentes en positionnant quelques tireurs masculin et en mettant à l’abri les femmes dans la station de Rousseau.

La décision de désactiver la station sous marine est également prise, et aboutit à une mission quasi suicide pour laquelle se propose Charlie (Dominic Monaghan) convaincu par les visions de Desmond (Henry Ian Cusick) que l’heure de mourir est arrivée.

Charlie se prépare courageusement, notant sur un bout de papiers les meilleurs moments de sa vie, la première fois que son groupe est passé en radio, la fois ou il a sauvé une femme d’une agression dans la rue, le cadeau d’une bague de famille par son frère, et enfin la rencontre avec Claire (Emilie de Ravin) et leur amour essentiellement platonique.

Il fait des adieux sobres à Hurley (Jorge Garcia) qui ne comprend pas le dramatique de la situation et plus touchants à Claire, avec la présence du petit Aaron.

Son ami Desmond l’accompagne à bord d’une pirogue et décide même au dernier moment de prendre sa place, quitte à se sacrifier.

Mais il est assommé par Charlie qui souhaite affronter seul son destin.

Le rocker plonge, bravant le danger et finit par arriver à la station à bout de souffle mais en vie.

Il est malheureusement mis tout de suite en joue par deux femmes armées jusqu’aux dents.

Dans l’épisode 22 de Jack Bender (réalisation)/Carlton Cuse/Damien Lindelof (scénario), place à l’action avec l’attaque des Autres menés par Tom (M C Gainey) qui sont tombent dans le piège et subissent d’importantes pertes de sept hommes dans l’explosion de la dynamite placée dans les tentes.

Mais malheureusement Jin (Daniel Dae Kim) ratte sa cible et après un fusillade, lui, Sayid et Bernard (Sam Anderson) sont faits prisonniers.

Sur l’eau, Desmond se fait tirer dessus par l’affreux Mikhaïl (Andrew Divoff) et n’a d’autres choix que de plonger à son tour pour accéder à la base sous marine.

Il se cache, échappant aux gardiennes Bonnie (Tracy Middendorf) et Greta (Lana Parnilla), qui indécises contactent Ben après avoir tabassé le malheureux Charlie.

Il ne tarde pas a être rejoint par Mikhaïl qui alerte les gardiennes sur la probable présence de Desmond avant de prendre de nouveaux ordres auprès de Benjamin (Michael Emerson).

Le flash back montre un Jack dans le futur à la dérive à Los Angeles, prêt après avoir appris la mort d’un rescapé de l’ile, à se jeter d’un pont mais renonçant in extremis par l’arrivée d’un accident, d’une femme et d’un enfant à sauver.

Dans l’épisode 23, Benjamin venu à la rencontre des survivants avec Alex effectue un chantage sur Jack, lui disant que Naomi n’appartient pas à un groupe de secours mais va faire venir une équipe chargée de les tuer, puis commande une simulation d’exécution à distance des prisonniers.

Enragé par l’exécution des ses amis, Jack tabasse Benjamin et se retient in extremis de le tuer.

Le message émetteur de Rousseau est désactivé.

Redescendus sur la plage, Sawyer (Josh Holloway) et Juliet désarmés reçoivent l’aide de Hurley qui fonce à l’aide du combi Volkswagen pour semer la confusion chez les Autres, permettant ainsi à ses amis de les tuer.

Sawyer exécute lui-même Tom, en représailles à l’enlèvement de Walt (Malcom David Kelley), qui devenu adulte à présent apparait une nouvelle fois pour donner la force à Locke de sortir de sa fosse malgré sa balle dans le ventre.

Dans la station sous marine, Mikhaïl exécute froidement les deux gardiennes, obéissant ainsi aux ordres de Benjamin, mais est à son tour touché par un harpon sous marin par Desmond avant qu’il ne tue Charlie.

Charlie obtient des informations de Bonnie avant qu’elle ne meure et notamment un code permettant de désactiver la station basé sur une chanson des Beach boys.

Le musicien ne perd pas de temps, désactive le brouillage et peut même parler à Penny (Sonia Walger) qui confirme que Naomi n’a pas été envoyée par elle pour trouver Desmond.

Malheureusement Mikhaïl resurgit et fait exploser une vitre de la station avec une grenade, ce qui provoque l’envahissement du poste de contrôle.

Charlie se sacrifie alors volontairement et prévient avant de mourir Desmond du danger représenté par Naomi.

Sa mort en héros constitue un des moments les plus émouvants de la série.

Les survivants accueillent les bonnes nouvelles de Hugo avec une grande joie, sans se douter que Charlie est mort et que les sauveurs sont peut être des meurtriers.

Dans un dernier flash back, on voit se même Jack hirsute et hagard, accro à un analgésique stupéfiant, parler à Kate non loin de l’aéroport de Los Angeles, en prenant l’avion chaque semaine dans l’espoir de mourir en vol.

Le médecin semble brisé par sa réinsertion dans la vie normale.

En conclusion, « Lost, saison 3, épisodes 21 à 23 » constitue le point d’orgue de la longue saison 3.

Le suspens est donc à son paroxysme, montre une contre attaque cinglante de survivants qui parviennent enfin à infliger de sérieuses pertes aux Autres, mais culmine dans le raid suicide sous marin de Charlie, personnage qui révèle toute sa dimension de martyr dans les ultimes épisodes.

La belle relation entre Charlie et Desmond illumine également la mort du rocker…

L’action ne semble jamais s’arrêter car un doute est d’hors et déjà distillé sur les réelles motivations des sauveteurs…

Même blessé et prisonnier, Benjamin reste un redoutable manipulateur et un danger permanent pour les survivants.

Le Russe Mikhaïl, quasiment increvable s’avère aussi d’une extrême dangerosité.

Enfin le futur semble trouble avec l’incapacité patente de Jack à se réinsérer dans la vie réelle, sa dérive dans la drogue, la dépression et ses pulsions suicidaires.

Il aura fallut attendre trois saisons pour que je finisse par basculer et à devenir un réel accro à la « Lost » et à ses personnages.

Chapeau bas à Abrams, Cuse, Lindelof, Bender et Williams !

Lost saison 3, épisodes 21 à 23 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 16:29
Lost saison 3, épisodes 19 et 20 (Jeffrey Jacobs Abrams)

En mode accéléré, « Lost, saison 3, épisodes 19 et 20 ».

Dans l’épisode 19 réalisé par Eric Laneuville sur un scénario de Carlton Cuse et Damon Lindelof, Locke (Terry O’Quinn) fait un retour remarqué au camp des survivants et parvient non sans peine à convaincre Sawyer (Josh Holloway) de l’accompagner dans la jungle pour dit il tuer Benjamin (Michael Emerson) qu’il a fait prisonnier.

En revenant en arrière, on comprend qu’en réalité Benjamin lui a demandé dé tuer son père l’affreux escroc Anthony Cooper (Kevin Tighe) pour prouver qu’il pouvait faire table rase de son passé et intégrer le groupe des Autres.

Cette manœuvre est en réalité une ruse pour discréditer Locke aux yeux des Autres en montrant qu’il n’est pas capable de tuer quelqu’un et ainsi d’éliminer un potentiel rival pour Benjamin.

Soutenu par Richard Alpert (Nestor Carbonell), l’ex patron de Mittelos science ayant embauché Juliet (Elisabeth Mitchell), Locke a comme idée d’utiliser Sawyer pour réaliser cette basse besogne.

Il emmène donc Sawyer dans la black rock, ce vieux navire négrier truffé d’explosifs ou se trouve Cooper ligoté.

Mis en face d’un homme qu’il ne connait pas, Sawyer refuse tout d’abord un meurtre de sang froid, mais en écoutant parler le vieil escroc cynique, comprend qu’il est l’homme qui a séduit sa Mère, conduit son père à la tuer et au suicide.

Incapable de se contrôler il étrangle Cooper comme l’avait prévu Locke qui en profite pour faire d’une pierre deux coups.

Après cette épisode particulièrement intense qui plonge dans le passé de Locke et Sawyer, Locke annonce à ce dernier sa décision d’abandonner le camp des survivants pour rejoindre les Autres et lui donne un enregistrement vocal montrant explicitement que Juliet est une taupe travaillant pour Ben.

Dans l’épisode 20 réalisé par Bobby Roth sur un scénario de Elisabeth Sarnoff et Drew Goddard, Locke de retour au camp des Autres, livre le corps sans vie de Cooper et gagne ainsi le respect de tous, devant un Benjamin médusé.

Le leader des Autres se dérobe pourtant aux question de Locke et l’oriente vers un mystérieux Jacob que seul lui connait et qui serait selon lui le seul amène à lui fournir des réponses.

Malgré sa suspicion, Locke ne se dérobe pas et contraint Benjamin à l’emmener voir ce fameux Jacob.

Après une longue ascension nimbée de mystères, le duo pénètre dans une modeste bicoque esseulée.

Benjamin semble délivrer un simulacre de dialogue avec un être invisible ce qui le ridiculise auprès de Locke.

Pourtant une voix ténébreuse s’élève et les objets de la pièces bougent ce qui sème le doute.

En retournant au camp, Benjamin ait un détour vers un charnier contenant les corps des participants du projet Dharma et annonce à Locke qu’il aurait pu finir comme eux si il n’avait pas pris les devants.

Médusé, Locke est ensuite abattu et jeté dans la fosse.

Le flashback se centre sur Benjamin qu’on découvre dans les années 70 adolescent emmené par son père Roger Linus (Jon Gries) sur l’ile pour travailler comme mécanicien chez Dharma.

Pris en main par le complexe Dharma, Benjamin a une vie presque normale et même une petite amie Annie (Madeline Caroll) dans un environnement finalement assez protégé bien à l’abri derrière les barrières soniques du camp.

Mais irrité par l’attitude de Roger qui lui reproche d’avoir causé la mort de sa mère (Carrie Preston) lors de sa naissance aux Etats-Unis et par son fort penchant pour l’alcool, Benjamin finit par fuir le camp, rencontrant Albert qui fait partie du camps des Autres, les premiers habitants de l’ile.

En grandissant, Benjamin participe à une action d’envergure visant à gazer tous les membres de l’initiative Dharma et s’occupe personnellement de son père qu’il tue dans le combi Volkswagen qui sera retrouvé plus tard par Hurley (Jorge Garcia).

En conclusion, « Lost, saison 3, épisodes 19 et 20 » continue sur sa lancée et grimpe encore en intensité en montrant la montée en puissance de Locke devenu un rival embarrassant pour Benjamin lui-même dans son désir de connaitre la vérité auprès du mystérieux Jacob, au point d’être laissé pour mort dans une horrible fosse.

Même si Locke apparait en posture désespérée, il a tout de même réglé un fameux compte personnel en faisant éliminer son père, une véritable crapule lui ayant volé un rein et privé de l’usage de ses jambes, rendant du coup un fameux service à Sawyer, lui aussi torturé depuis son enfance par cet homme.

Ces épisodes permettent également de comprendre un peu mieux Benjamin et du coup l’origine de la situation, une expérience scientifique avec une communauté destinée à étudier les étranges propriétés physique de cette ile perdue au Pacifique, avant d’aboutir à l’émergence d’une communauté dirigée par le leader des Autres une fois les membres de Dharma éliminés sans préavis.

Digne d’un dictateur prêt à tout pour assouvir ses ambitions, la personnalité de Benjamin apparait comme réellement effrayante.

Le suspens est donc à son comble pour la suite, Locke survivra-t-il ?

Lost saison 3, épisodes 19 et 20 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 13:57
Lost saison 3, épisodes 17 et 18 (Jeffrey Jacobs Abrams)

Dernière ligne droite avec « Lost, saison 3, épisodes 17 et 18 ».

Dans l’épisode 17 réalisé par Stephen Williams sur un scénario de Brian K Vaughan et Jeff Prinkner, Desmond (Henry Ian Cusick ) habité par une entêtante vision dans laquelle Penny (Sonia Walker) viendrait le chercher sur l’ile, pousse Charlie (Dominic Monaghan), Hurley (Jorge Garcia) et Jin (Daniel Dae Kim) a l’accompagner en foret sous le motif fallacieux de faire du camping.

Mais Charlie n’est pas dupe et demande à Desmond si il l’a vu mort dans sa vision, ce qui trouble Desmond car en réalité la venue de Penny est dans son rêve conditionné par la mort de Charlie dans la foret, tué par une flèche en pleine gorge.

Pas très rassuré, Charlie accepte finalement de venir dans la foret, après avoir constaté sur la plage la chute d’un hélicoptère et l’éjection d’un pilote.

Paniqué, Desmond pousse l’équipe à pénétrer dans la foret pour secourir celle qui le pense-t-il est sa chère Penny.

Il déjoue le destin une nouvelle fois en sauvant Charlie de la flèche fatale et le groupe découvre finalement le corps du pilote pris dans des arbres.

Détachée, la pilote s’avère être une femme brune Naomi (Marsha Thomason) parlant plusieurs langues mais surtout gravement blessée par une branche ayant pénétrée son poumon dans sa chute.

Desmond est au cœur des flashbacks avec une tentative malheureuse pour devenir moine et sa rapide éjection pour manque de discipline et problème de violence avec Derek (Jack Maxwell) le frère de Ruth (Joanna Bool) la femme qu’il a refusé d’épouser au dernier moment.

Le destin lui sourit tout de même en lui faisant rencontrer Penny venue acheter du vin au moment de quitter le monastère.

Entre les deux le charme opère…

Dans l’épisode 18 réalisé par Fred Toye sur un scenario de Edward Kitsis et Adam Horowitz, la tension est toujours intense sur la plage entre Sawyer (Josh Holloway et Kate (Evangeline Lilly) lorsqu’il découvre qu’elle a couché avec lui en constatant la proximité irritante entre Jack (Matthew Fox) et Juliet (Elisabeth Mitchell).

Juliet toujours protégée par un Jack plus dominateur que jamais, est brutalement sommée de s’expliquer par Sun (Yunjin Kim), sur ses activités concernant les femmes enceintes.

Lorsque Juliet découvre que Sun est également enceinte, elle se propose de l’amener dans un bunker pour faire une échographie et déterminer si elle est tombée enceinte avant ou après de venir sur l’ile.

Cette question est fondamentale pour comprendre si Jin est le père de l’enfant.

Sun reçoit sa confirmation, ce qui la condamne de fait à la mort à échéance de deux mois, car Juliet estime impossible la survie des femmes tombées enceinte sur l’ile.

Dans la foret, Hurley lance par mégarde une fusée de détresse ce qui attire Mikhaïl (Andrew Divoff), qu’on découvre avec stupeur en vie après avoir subi un bombardement sonore réputé fatal.

Capturé par Jin après une lutte farouche qui met en évidence les techniques de combat du coréen suffisante pour lui permettre de prendre le dessus sur un ex soldat russe, Mikhaïl met à profit ses capacités de médecin pour sauver Naomi.

Il retire la branche, évacue l’air des poumons, éponge la plaie et estime Naomi sauvée dans quelques jours au motif que les durées de cicatrisation sont particulières sur l’ile.

Malgré de violentes dissensions, Desmond honore la parole donnée et laisse le russe partir contre l’avis de ses camarades.

Revenue à elle, Naomi confirme être une pilote envoyée par Penny pour localiser Desmond mais surtout que le vol 815 a été finalement retrouvé avec tous les passagers morts.

Naomi est ramenée en secret sur la plage avec à ses cotés un téléphone satellite précieux pour contacter son bateau à 85 miles de là.

Le flashback se focalise sur Sun, qui soumise au chantage d’une femme menaçant de révéler l’origine modeste de Jin, emprunte une énorme somme d’argent à son père pour acheter sa tranquillité.

Sun qui a compris que la femme était la mère de Jin, lui donne l’argent mais la menace de représailles si elle reprend contact avec elle.

L’autre conséquence est la mise sous tutelle de Jin par Paik (Byron Chung), qui devient son chef direct pour rembourser l’argent.

En conclusion, « Lost, saison 3, épisodes 17 et 18 » continue de garder un cap prenant avec le développement de l’histoire autour de Desmond, personnage atypique et véritable électron libre du groupe dont les facultés surnaturelles et la grande générosité à l’égard de Charlie ne peuvent que rendre sympathique.

La découverte d’une jolie pilote métissée est loin d’être déplaisante, même si elle s’accompagne de l’annonce de la mort officielle des passagers et de la résurrection de l’affreux Mikhaïl.

Enfin, la jolie Sun a pour soulagement de se savoir enceinte de Jin même si cette nouvelle s’accompagne d’une condamnation à mort.

Riche, intéressante, complexe et surprenante, l’intrigue se tend dans la dernière ligne droite.. Pour le plus grand plaisir du spectateur !

Lost saison 3, épisodes 17 et 18 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 10:41
Lost saison 3, épisodes 15 et 16 (Jeffrey Jacobs Abrams)

Voici sans perte de temps, « Lost saison 3, épisodes 15 et 16 ».

Dans l’épisode 15 réalisé par Karen Gaviola sur un scénario de Damon Lindelof et Elisabeth Sarnoff, Kate (Evangeline Lilly) voit les Autres quitter leur camp et se trouve gazée.

Elle se réveille dans la jungle menottée à Juliet (Elisabeth Mitchell) elle aussi laissée sur place par ses anciens amis.

Entre les deux femmes la méfiance est de mise mais la précarité de leur situation les pousse à coopérer notamment pour échapper au terrible monstre de l’ile qui les poursuit sous la forme d’une fumée noire.

Terrorisées, Kate et Juliet trouvent refuge derrière les protections sonores du camp des Autres, qui bloquent l’étrange créature et la forcent à reculer sans toutefois la tuer.

Dans la panique de l’action, Juliet libère Kate qui comprend qu’elle les a attachées volontairement pour créer une relation de dépendance entre elles.

Si du coté de l’ile des survivants un petit jeu plaisant Hurley (Jorge Garcia) instaure un jeu plaisant en manipulant le farouche Sawyer (Josh Holloway) pour lui faire croire qu’il doit se sociabiliser sous peine d’être banni du camp, ce qui force Sawyer à de touchants et maladroits efforts, le flash back se centre principalement sur Kate qui cherche par tous les moyens à entrer en contact avec Diane (Beth Broderick), une mère qui l’a reniée après la mort de son compagnon.

Perdue dans l’Iowa, Kate sympathise avec Cassidy (Kim Dickens) la petite amie de Sawyer en la tirant d’affaires alors qu’elle s’apprêtait à escroquer un gérant de station service.

Les deux femmes sympathisent et s’unissent mues par la même vie de marginales.

Cassidy accepte de se faire passer pour Kate afin de leurrer les agents fédéraux et parvient à amener Diane, à la revoir dans les toilettes de la station service ou elle travaille.

L’entretien est des plus glacials, Diane refusant obstinément de pardonner à sa fille.

Cette épisode plutôt calme pour ne pas dire ennuyeux se termine par l’annonce faite à Sawyer du jeu auquel il a été soumis dans le but d’améliorer ses rapports avec les membres du camps.

On peut donc conclure à la générosité de Hurley et son amitié envers Sawyer, pourtant son antithèse physique.

Dans l’épisode 16 réalisé par Jack Bender sur un scénario de Carlton Cuse et Drew Goddard, Juliet parvient à inciter Kate à revenir au camp désert des Autres.

Elles y découvrent Jack (Matthew Fox) et Sayid (Naveen Andrews) et prennent alors la décision de rentrer au camps des survivants.

La présence de Juliet incommode Sayid qui souhaite l’interroger mais Jack intervient avec autorité, la prenant sous sa protection.

L’arrivée de Juliet sème en effet un trouble sur le camp et atténue fortement la joie des retrouvailles.

Mais la femme profite d’une situation dramatique, la maladie soudaine de Claire (Emilie de Ravin), pour décréter le besoin de lui faire un injection de toute urgence afin de la sauver.

Le passé ténébreux de l’austère blonde se révèle alors peu à peu, avec son embauche par la société Mittelos science afin de profiter de ses dons de médecin chercheur pour permettre aux femmes de l’ile d’avoir des enfants alors qu’elles meurent toutes d’un mal mystérieux.

Prise en main par le mystérieux Richard Alpert (Nestor Carbonell) PDG de Mittelos, Juliet qui vient de permettre à sa sœur Rachel (Robin Weigert) ex cancéreuse de tomber enceinte, accepte de se faire droguer pour arriver sur l’ile à bord du sous-marin.

Son travail sur place avec les chirurgiens Ethan (William Mapother) et Godwin (Brett Cullen) dont elle tombe amoureux, ne donne aucun résultat positif mais la découverte de la fécondité de Claire est vécue comme une aubaine scientifique.

Claire est donc enlevée et reçoit plusieurs injections pour lui permettre d’accoucher.

Si Juliet apparait dans un premier temps comme une victime de Benjamin (Michael Emerson), qui la manipule par l’intermédiaire de sa sœur Rachel restée aux Etats-Unis, à qui il assure la survie face au cancer en échange de sa présence permanente sur l’ile à ses cotés, elle se révolte ensuite en découvrant la maladie de son mentor.

Ensemble, Juliet et Benjamin bâtissent un plan machiavélique, utiliser les capacités de chirurgien de Jack pour l’opérer et infiltrer le camps des Autres en profitant de la relation entre Jack et Juliet.

Dans ce vaste ensemble, il apparait que même la soudaine crise de Claire semble etre un coup monté.

On peut donc dire que la paranoïa règne à présent à tous les étages autour de la personnalité ambigüe de Juliet..

En conclusion, « Lost saison 3, épisodes 15 et 16 », est assez inégal, car si l’épisode 15 se montre plutôt faible avec les sempiternels rapport mère-fille entre Kate et sa chère Moman, et ceux de camaraderie chien-chat entre Sawyer et Hugo, l’épisode 16 se montre lui réellement impressionnant par le coté diabolique de Juliet.

Insaisissable, ce personnage passe à la fois comme victime et bourreau, alliée ou ennemi des deux camps.

La méfiance légitime de Sawyer, Sayid et Kate se trouve compensée par la confiance du leader Jack.

Au final, si Benjamin semble tirer les ficelles, Juliet apparait elle aussi jouer un rôle dans cette organisation complexe et diablement vicieuse, capable d’utiliser des sous-marins, de faire crasher des avions et de collecter à distance toutes les informations sur les profils des survivants par l’intermédiaire de réseaux mystérieux et sophistiqués dirigés par la base de l’ex agent Mikhaïl Bakunin (Andrew Divoff).

Si la suite se révèle du même niveau que l’épisode 16, je prédis une addiction finale de ma part la série, ce qui n’est pour l’instant par (encore) le cas…

Lost saison 3, épisodes 15 et 16 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 09:28
Lost saison 3, épisodes 13 et 14 (Jeffrey Jacobs Abrams)

Lost toujours avec les épisodes 13 et 14.

Dans l’épisode 13 réalisé par Jack Bender sur un scénario de Drew Goddard et Jeff Pinkner, le trio de choc composé de Sayid (Naveen Andrews), Locke (Terry O’Quinn) et Kate (Evangeline Lilly) parvient a entrer en contact avec Jack (Matthew Fox) qui semble avoir sympathisé avec les Autres.

Sayid et Kate sont rapidement capturés puis interrogés.

A sa grande surprise, Kate apprend que Jake a passé un marché avec Benjamin (Michael Emerson) pour être évacué de l’ile à bord du sous-marin des Autres après lui avoir sauvé la vie.

L’action se centre sur Locke, qui s’infiltre dans la maison de Benjamin et le prend en otage ainsi que sa fille Alex Rousseau (Tania Raymonde).

Sous la menace d’une arme, Benjamin toujours cloué sur son lit après son opération de la colonne, accepte de dire à Locke ou se trouve le sous-marin mais comprend que le doyen de l’ile ne compte pas embarquer à son bord pour fuir mais le faire exploser à l’aide des explosifs récupérés chez Mikhaïl (Andrew Divoff).

Benjamin semble avoir des dossiers sur chaque personne de l’ile et savoir que Locke est hors de l’ile paralysé des jambes.

L’explication de ce handicap se trouve dans un long flash back au cours duquel Locke retrouve son père l’affreux Anthony Cooper (Kevin Tighe) par l’intermédiaire d’un jeune homme Peter (Patrick J Adams) dont la mère Madame Talbott (Barbara Baehler) une milliardaire s’apprête à épouser.

Après que Peter ait été tué, Locke est alors obligé d’intervenir et lorsque son escroc de père comprend que par ses révélations il peut faire capoter son mariage, se jette sur lui et le jette par la fenêtre.

Locke survit à une chute vertigineuse mais perd l’usage de ses jambes.

De retour sur l’ile, il prend l’initiative et fait exploser le sous-marin, damnant in extremis le pion à Jake, sous l’œil amusé de Benjamin, trop heureux que plus personne ne puisse s’échapper de l’ile à présent.

A son retour chez les Autres, Locke découvre aves stupeur son père enfermé et bâillonné…

Dans l’épisode 14 réalisé par Stephen Williams sur un scénario d’Edward Kitsis et Adam Horowitz, deux personnages jusqu’ici en retrait prennent pour un épisode les premiers rôles, Nikki (Kiele Sanchez) et Paulo (Rodrigo Santoro) retrouvés mystérieusement morts par Hurley (Jorge Diaz) et Sawyer (Josh Holloway).

Une enquête policière se déroule alors sur l’ile, menée par Hurley, Sawyer et Charlie (Dominic Monaghan).
Les auteurs rembobinent astucieusement le film mélangeant passé proche et flash backs.

On comprend que Nikki et Paulo sont un couple criminel ayant assassiné en Australie Zuckerman (Jacob Witkin) un riche et vieux producteur de séries B, que le corps de danseuse de Nikki avait séduit.

Le vieux producteur empoisonné, Nikki et Paulo lui volent des bijoux à 20 millions de dollars et tentent de fuir vers les États-Unis.

Le destin en décide autrement et le couple miraculeusement rescapé du crash n’a ensuite qu’une obsession, retrouver son sac avec ses bijoux.

La relation malsaine entre eux se remarque assez vite, Paulo trouvant en réalité assez vite le sac au fond d’un petit lac mais cachant les bijoux dans les toilettes du bunker sous terrain avant de les garder dans ses sous vêtements.

Nikki finit par se douter de quelque chose et lui jette au visage une araignée dont le venin provoque la paralysie.

Elle peut ensuite récupérer les bijoux mais est à son tour piqué par d’autres araignées attirées par les phéromones de la première.

Les deux amants présentant tous les aspects de la mort clinique sont ensuite enterrés alors qu’ils ne sont que paralysés…

En conclusion, « Lost saison 3, épisodes 13 et 14 » se révèle un très bon cru, permettant de comprendre enfin la raison de la paralysie de Locke, ravivant sa relation vicieuse avec son père et information importante aboutissant à la destruction du seul moyen des Autres pour quitter l’ile !

On se régale également de l’incroyable du couple vénéneux, de leurs péchés et de leur vraie-fausse-vraie mort sur fond d’enquête policière, qui ravira le spectateur !

La suite, vite ?

Lost saison 3, épisodes 13 et 14 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 10:18
Lost saison 3, épisodes 11 et 12 (Jeffrey Jacobs Abrams)

Lost toujours avec les épisodes 11 et 12.

Dans l’épisode 11 réalisé par Stephen Williams sur un scénario du duo fatal Damon Lindelof et Carlton Cuse, l’action se replace sur les naufragés restés sur l’ile, avec la traque d’un individu mystérieux et borgne aperçu sur un des moniteurs du projet Dharma.

Sayid (Naveen Andrews) dirige les opérations secondé par Locke (Terry O’Quinn) et Kate (Evangeline Lilly).

Le trio de choc arrive jusqu’à ce qui ressemble à une ferme plutôt confortable ou réside l’homme apparemment seul.

Sayid avance sans arme jusqu’à lui mais se fait tirer.

Touché à l’épaule, il parvient à raisonner suffisamment le borgne pour le faire approcher et le placer sous la menace des armes de Locke et Kate.

Désarmé, l’homme se confie, disant être Mikhail Bakunin (Andrew Divoff), le dernier survivant du projet Dharma laissé en vie par les Autres en échange de sa non ingérence dans leurs activités.

Bakunin est un russe, ex soldat mal à l’aise dans la vie civile après son départ de l’armée, ayant rejoint le projet Dharma pour redonner un sens à sa vie.

Tandis que Locke explore la maison du russe, découvrant un système de communication complexe et surtout un curieux jeux d’échecs sur ordinateur, Sayid relâche sa surveillance et permet à Bakunin de soigner sa blessure.

Pourtant un malaise s’installe assez vite compte tenu de la complexité des équipements de la maison.

Sayid révèle à demi mot à Kate que Bakunin ment et est un des Autres, mais une lutte violente éclate rapidement dans laquelle le Russe prend en otage Locke.

Mais Sayid et Kate ont également fait prisonnière Bea Klugh (April Grace) une femme noire membre des Autres, qui avait agressé violemment Kate dans le noir, aussi s’engage un échange périlleux entre prisonniers.

Locke refusant de céder au chantage, Bakunin tue Klugh mais est à son tour capturé.

Tandis qu’il est de nouveau interrogé, Locke pénètre les secrets de l’ordinateur et découvre que l’ile pouvait communiquer avec l’extérieur via une radio et une balise sous marine toutes deux malheureusement hors d’usage.

Il déclare alors la maison tombée aux mains de l’ennemi ce qui déclenche sa destruction.
Malgré les protestation de Sayid et Kate, Locke assume son acte, sachant en secret qu’il ne veut pas retourner à la vie normale pour se retrouver à nouveau paralysé des jambes.

Sur l’ile, Sawyer (Josh Holloway) ulcéré d’avoir perdu ses affaires, demande leur restitution au groupe au travers d’une partie de ping pong décisive, mais prend une humiliante défaite face à Hurley (Hugo Reyes), ce qui le contraint à ne plus user de surnoms pendant une semaine.

Les flash backs se focalisent sur Sayid, reconverti en cuisinier à Paris, mais enlevé par Sami (Shaun Toub) le mari d’une de ses anciennes victimes en Irak, Amira (Anne Bedian).

Après une violente séance de torture, Amira accepte de l’épargner devant ses remords sincères… mais l’ex soldat restera à jamais marqué par l’expérience.

Dans l’épisode 12, réalisé par Paul Edwards sur un scénario de Christina M Kim et Jordan Rosenberg, Sayid aidé par Rousseau (Mira Furlan) reconstitue à l’aide d’un plan de câblage électrique le réseau des maisons des Autres et se repère pour arriver jusqu’à leur village, hélas défendu par des pylônes capables de générer selon Bakunin, des hautes fréquences mortelles.

Locke perd patience devant les provocations de Bakunin et le jette entre les pylônes ce qui provoque sa mort instantanée.

Convaincus de la dangerosité du système de défense, les naufragés ont alors l’idée d’abattre un arbre pour passer au dessus.

Sur la plage, Claire (Emilie de Ravin) a comme idée de capturer des oiseaux migrateurs bagués pour faire passer un message de détresse sur terre.

Cette idée parait farfelue à Charlie (Dominic Monaghan) mais l’ex rocker accepte à regret d’aider la jeune femme.

Détourné de son aide par Desmond (Henry Ian Cusick) qui tente de l’écarter d’un danger mortel et fait fuir les oiseaux à coup de fusil, Charlie se sent très mal à l’aise avec Claire et négocie auprès de Desmond, la capture d’un oiseau qui se révèle en effet être bagué.

Cet épisode se penche longuement sur Claire, qui enceinte voit sa mère grièvement blessée après un lourd accident de voiture en Australie et découvre que son père est le chirurgien Christian Shephard (John Terry) le propre père de Jake (Matthew Fox).

Au final, Sayid, Danielle, Locke et Kate pénètrent à la lisière du village des Autres et découvrent avec stupeur Jake en train de jouer au football avec l’affreux Tom (MC Gainey).

En conclusion, « Lost saison 3, épisodes 11 et 12 », connait une première partie fulgurante dans laquelle l’action se déchaine avec la découverte du poste avancé de communication des Autres ou se trouvent le russe Bakunin et sa compagne Klugh, tous deux finalement tués après une période de tension intense avec le trio de choc des Autres.

Comme toujours, les flash back sur Sayid confronté à une de ses ex victimes qui le pardonne à Paris avec dignité et émotion est terriblement prenant.

Seule ombre au tableau, le personnage de Claire, toujours plus difficile à m’intéresser avec sa construction laborieuse, douloureuse et la (non) relation avec un Charlie qu’on devine aisément condamné à mort.

Quand aux autres stars, Jake et Sawyer, elles prennent pour le moment un repos bien mérité !

Lost saison 3, épisodes 11 et 12 (Jeffrey Jacobs Abrams)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 09:37
L'homme de Rio (Philippe de Broca)

Nous sommes toujours dans le vieux cinéma avec « L’homme de Rio » films ultra populaire de Philippe de Broca.

Sorti en 1964, « L’homme de Rio » marque une nouvelle collaboration entre le réalisateur et son acteur fétiche, Jean-Paul Belmondo alors jeune et pétant de santé.

Cette histoire de course poursuite invraisemblable commence à Paris ou une statuette maltèque est dérobée au Musée de l’Homme.

Appelé sur les lieux, l’inspecteur de police (Daniel Ceccaldi) chargé de l’enquête interroge le professeur Catalan (Jean Servais), qui a participé avec deux autres scientifiques à l’expédition en Amazonie ayant ramené trois statues maltèques extrêmement rares.

Il tombe également sur Adrien Dufourquet (Jean-Paul Belmondo), soldat de seconde classe affecté à Besançon, qui fréquente Agnès Villermosa (Françoise Dorléac), la fille d’un des trois explorateurs, décédé depuis.

Après une certaine confusion, Agnès est enlevé par deux hommes en bas du Musée.

N’écoutant que son courage, Adrien se lance à leur poursuite, arrive à l’aéroport, et s’embarque dans un vol pour Rio de Janeiro.

Une fois sur place, il perd bien entendu dans l’immensité de la ville, la trace des ravisseurs et commence à errer.

Il rencontre Sir Winston (Ubiracy de Oliveira), un petit cireur de chaussures avec qui il sympathise et qui le renseigne aussi …

Adrien échappe à un des tueurs, qui tente de lui décocher une flèche empoisonnée puis le file jusqu’à un hôtel face aux plages dans lequel est séquestrée Agnès.

Il grimpe à la façade, entre par la fenêtre, arrache par force une Agnès droguée aux ravisseurs, deux Brésiliens patibulaires et s’enfuie avec elle.

Le couple bénéficie de l’aide de Winston qui appelle quelques gros bras de la rue pour le protéger les héberge dans sa modeste cabane près de la plage.

Agnès conduit Adrien jusqu’à la maison de son père et le guide pour creuser et trouver le seconde statue jusqu’ici soigneusement cachée.

Mais leur joie est de courte durée, puisque de nouveaux les Brésiliens les attaquent, l’un d’entre eux Tupac (Milton Ribeiro) semblant pratiquement invulnérable physiquement.

Une fois la seconde statue dérobée, le couple décide de trouver le troisième homme, le Brésilien De Castro (Adolfo Celi), qui finançait l’expédition en Amazonie.

L’homme mène grand train à Brasilia, ville nouvelle alors en pleine construction, et sortie du cerveau du génial architecte Oscar Niemeyer.

De Castro les reçoit dans sa somptueuse demeure au design futuriste mais est tué peu après par Catalan, qui est en réalité derrière toute cette machination dans le but de récupérer les trois statues.

Catalan dérobe la troisième statue de De Castro, kidnappe de nouveau Agnès à l’aide des gorilles et s’enfuie en avion jusqu’en Amazonie.

Fidèle à lui-même, Adrien se lance à sa poursuite, échappant aux tueurs à coups d’acrobaties dans les buildings de Brasilia, dérobant un petit avion à hélice et se posant en catastrophe en pleine jungle amazonienne (!).

Aidé par un baroudeur français, Adrien se sort des pièges de la jungle et échoue dans bar à voyou ou chante la dénommée Lola (Simone Renant).

Maitresse de Catalan, Lola tente de faire exécuter Adrien mais se trompe de cible en choisissant le baroudeur.

Adrien intervient sauvant in extremis la vie de son ami et déclenche un bagarre générale dans le bar, ce qui leur permet de s’enfuir.

L’aventure se termine en pleine jungle, après que Catalan qui ait tenté d’aligner les trois statues dans une grotte pour trouver un trésor soit mort enseveli et que le couple Adrien-Agnès ne parvienne à s’extirper de la jungle déjà à l’époque en pleine déforestation.

En conclusion, « L’homme de Rio » est sans doute le parfait film d’aventures, avec un scénario de bandes dessinées à la Tintin, un rythme trépidant ne laissant aucunement souffler le spectateur et un exotisme débridé permettant de voyager de Rio de Janeiro à l’Amazonie en passant par Brasilia, alors objet de fascination pour le monde entier.

Belmondo est idéal dans ce type de rôle, mettant parfaitement à profit son courage, ses performances physiques et son coté hâbleur, baroudeur et séducteur.

Parfait produit divertissement pour l‘époque, « L’homme de Rio » ne serait malgré son dynamisme et son bon esprit, faire tout à fait oublier la faiblesse de son scénario et de ses dialogues souvent consternants de bétise.

L'homme de Rio (Philippe de Broca)
Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens