Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 23:35

women_children_first.jpg2

 

 

Rock fort toujours mais dans un registre beaucoup moins violent avec « Women and children first » de Van Halen.

Nous sommes en 1980, les californiens ont déjà marqué de leur empreinte l’histoire du rock par deux premiers albums de haute volée, mettant en exergue les qualités de guitariste hors norme de Eddy Van Halen, aussi ce troisième album est il attendu au tournant par les fans.

On débute par « And the cradle will rock » mid tempo gentillet qui ondule sans forcer puis enchaine avec « Everybody wants some » légèrement plus nerveux.

Le mariage entre la guitare ultra véloce de Eddy et les vocaux explosifs de Dave Lee Roth opère sur « Fools » vif et entrainant.

Le groupe accélère nettement le rythme pour le plus grand plaisir de l’auditeur qui s’éclate sur le puissant « Romeo delight ».

Après l’interlude instrumental « Tora ! Tora ! » vient le bien nommé « Lost control » tout en riffs et en vivacité.

Etourdi par autant de versatilité, l’auditeur est dérouté par un « Take your whiskey home » à la structure tortueuse et se fait cueillir par un « Could this be magic » léger et acoustique.

Au final, Van Halen remet le jus pour un ultime tour de piste :  « In a simple rhyme » aux agréables parties mélodiques.

En conclusion, avec « Women and children first » Van Halen ne parvient pas à rééditer l’exploit du premier album et délivre un disque inventif mais plutôt difficile d’accès.

Les musiciens de Van Halen continuent de montrer leur belle dextérité mais ne parviennent pas pour mois à faire plus que faire passer un agréable moment.

Pas de bouleversement ici mais un rock plutôt sage, vif et léger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Hard Rock
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens