Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 20:10


Thor.jpg

2

 

 

En cette année 2011, les adaptations de comics connaissent un succès sans précédent.

Après Spider-Man, Hulk, Iron man et les X-men, c’est au tour d’une autre grande figure de l’univers Marvel d’être adaptée au cinéma avec « Thor » de Kenneth Branagh.

Prenant quelques libertés avec le personnage crée dans les années 60 par l’incontournable tandem Stan Lee-Jack Kirby, « Thor » met en scène un dieu asgardien (le body buildé Chris Hemsworth) envoyé sur terre par son père Odin (Anthony Hopkins quasi méconnaissable) pour avoir commis une incursion dévastatrice dans le royaume des Géants des glaces appelé Jotunheim.

Ayant désobéi à son père, le fougueux Thor est destitué de ses pouvoirs et banni sur terre en guise de représailles ce qui ouvre la voie du trône à son frère cadet le ténébreux magicien Loki (Tom Hiddleston).

Alors qu’Asgard se prépare pour la guerre contre les Géants emmenés par leur roi Laufey (Colm Feore), Odin tombe en catalepsie peut après avoir révélé à Loki qu’il est en réalité un enfant adopté après une razzia contre les Géants.

Seul héritier en mesure de gouverner, Loki prend alors la couronne du royaume d’Asgard et donne libre cours à sa volonté de puissance.

De son coté, redevenu un mortel presque comme les autres, Thor échoue dans le désert du Nouveau Mexique et est recueilli par une équipe d’astrophysiciens dirigée par la belle Jane Foster (Natalie Portman).

Mjolnir, son marteau magique atterrit lui aussi dans le désert et attire rapidement la curiosité des locaux.

Malgré le discours incohérent de son protégé, Jane ne tarde pas à tomber sous le charme de cette montagne de muscles.

Puis le S.H.I.E.L.D intervient, réquisitionne tout le matériel des scientifiques et se met à étudier les propriétés de ce marteau que personne n’arrive à déplacer.

Toujours aussi fougueux, Thor décide de récupérer son bien et attaque frontalement la base du S.H.I.E.L.D.

Il croise Œil de Faucon (Jeremy Renner) en agent spécial du S.H.I.E.L.D , met en échec la sécurité du complexe mais ne parvient finalement pas à soulever son marteau.

Sur Asgard, les amis de Thor composés de la guerrière Sif (Jaimie Alexander), du blond Fandrall (Joshua Dallas), de l’asiatique Hoggun (Tanabu Asano) et du gros Volstagg (Ray Stevenson) comprennent que Loki a en tête un sombre complot visant à assassiner Odin en provoquant la guerre contre les Géants.

Ils se rendent alors sur terre avec la complicité d’Heimdall (Idris Elba) le gardien du pont en arc en ciel Bifrost permettant aux dieux vikings de se déplacer dans les neufs mondes qui composent leur univers.

Furieux de cette trahison, Loki déchaine sur Thor et ses amis, une mystérieuse créature métallique appelée le Destructeur, au rayon facial anéantissant tout sur son passage.

Le Destructeur ravage le Nouveau Mexique, met facilement en déroute les amis de Thor.

Menacé de mort, le dieu reçoit une aide d’Odin qui réactive ses pouvoirs.

Mjolnir le rejoint et lui permet de triompher après une lutte épique de l’invincible créature.

La dernière partie du film se déroule entièrement à Asgard avec l’affrontement entre Thor et Loki pour le trône d’Asgard.

En conclusion, « Thor » est un film assez bancal dont les deux parties, l’une se déroulant sur terre et l’autre dans l’univers des dieux communiquent finalement très peu.

Privé de la double identité qui était la sienne dans le comic book, Thor n’est pas le médecin Donald Blake capable de se transformer en dieu, mais pouvant également redevenir mortel lorsqu’il demeure éloigné de son marteau après une minute.

Sans cette interessant vulnérabilité, le personnage bien que charismatique perd de son intérêt et sa connexion avec le monde terrestre se réduisant à sa pseudo relation amoureuse parait au final bien peu solide.

On oubliera le rôle très décevant de plante verte de Portman qui passe son temps à baver sur les biceps saillant de son chippendale nordique.

Restent ensuite quelques scènes d’actions rehaussées par la 3-D, notamment l’incursion initiale de Thor dans le royaume de Géants, l’affrontement contre l’impitoyable Destructeur puis le combat entre Loki et Thor sur Bifrost.

Mais les scènes de combat demeurent tout de même trop brouillonnes pour être pleinement efficaces.

Avec ce film évoquant une sorte de Superman nordique trop politiquement correct, Branagh déçoit quelques peu et reste loin des réussites d’Iron man ou des X-men.

Impossible également de comprendre à ce stade étant donné son détachement des problèmes terrestres, comment Thor rejoindra le groupe de super héros gouvernementaux américains des Vengeurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens