Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 19:51

mighty.jpg

3

 

Beaucoup de gens ont tendance à ne voir Robert Plant que comme l’éternel chanteur du groupe Led Zeppelin mais ce serait oublier que l’anglais a sorti une quinzaine d’albums solo avec une régularité impressionnante dès 1984.

En 2005, le mythique chanteur s’entoure d’un nouveau staff de musiciens regroupés sous le nom de Strange Sensation avec deux guitaristes-bassistes Justin Adams, Skin Tyson, un pur bassiste Billy Fuller, un batteur Clive Deamer et un clavier John Baggott.

Cette collaboration donne lieu à un album nommé « Mighty rearranger » dont la superbe pochette évoquant une curieuse sculpture indienne reflète bien l’orientation ethnique.

Car si Rober Plant fait toujours du rock, celui ci se trouve apaisé et profondément ouvert au métissage culturel issu d’autres musiques principalement orientales.

« Mighty rearranger » débute par « Another tribe » dont le style coulé et gracieux préfigure l’orientation douce et élégante de l'album.

Puis arrive sans nul doute le tube du disque, « Shine it all around » rock planant rehaussé de superbes harmonies vocales du maître qui bercent harmonieusement l’ame de l'auditeur.

On sent une très grosse influence blues sur « Freedom fries » mais un blues à la Led Zeppelin c’est à dire dynamisé et électrifié avant de retourner à une impressionnante ambiance mystique et éthérée parcourue de brefs orages hard rock sur « Tin pan alley ».

Plant propose ensuite « All the kings hordes » une ballade acoustique un peu trop molle pour moi mais dans la lignée de la musique du dirigeable.

Les atmosphères mystérieuses et planantes sont de retour avec « The enchanter » truffé de bruitages étranges assez réussies puis avec « Takamba » plusieurs crans en dessous.

Ballade calme et douce à nouveau sur « Dancing in heaven » puis blues languissant et pénible sur « Somebody knocking ».

Un peu de vie se manifeste timidement sur « Let the Four winds blow » puis sur « The mighty rearranger » .

L’album se termine par « Brother ray » un court hommage rythm’an’blues à Ray Charles mort l’année précédent la sortie du disque.

En conclusion, « Mighty rearranger » est un bon album pour les amateurs de rock calme teinté de sonorités world musique.

La musique pratiquée par Plant et ses Strange Sensation est élégante, cérébrale, planante mais aussi fortement soporifique.

Mais à prêt de soixante ans cette évolution du chanteur vers des atmosphères plus apaisées est somme toute tout à fait logique.

Meme si « Mighty rearranger » ne correspond pas donc à mon absolu en terme de plaisir musical, je reconnais et respecte la qualité de ses compositions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Rock
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens