Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 20:06

Million_dollar_baby.jpg

3

 

Sorti en 2005 et multi-oscarisé, « Million dollar baby » est sans nul doute le film qui acheva de consacrer Clint Eastwood auprès d’Hollywood en tant que réalisateur de légende.

Pourtant, en regardant les trois premiers quarts du film on est guère impressionné en ayant simplement l’impression d’assister à un beau film de plus sur l’univers tant décrit jusqu’à maintenant de la boxe.

L’histoire est en effet on ne peut plus classique : Maggie Fitzgerald (Hilary Swank) une jeune femme venue de sa campagne harcèle Frankie Dunn (Clint Eastwood) un vieil entraîneur irlandais d’une salle de boxe New Yorkaise pour qu’il accepte de la coacher.

Frankie refuse d’entraîner une femme qui de surcroît a déjà dépassé la trentaine.

A force d’acharnement, Maggie finit par obtenir les bonnes grâces de Eddie (Morgan Freeman) l’homme de ménage de Frankie, lui même ancien boxeur aveugle d’un œil.

Désespérée et à bout de nerfs, la jeune femme finit en racontant son histoire tragique de petite fille paumée par émouvoir le vieux Frankie qui accepte à contre cœur de l’entraîner.

Pourtant au fil du temps entre le vieil homme rejetté par sa fille et la jeune femme déracinée une tendre complicité va progressivement s’instaurer.

Maggie se révèle une excellente boxeuse et gravit pas à pas les échelons vers le professionnalisme.

Avec ses premiers gains elle achète une maison à sa famille qui malgré cela la rejette sèchement.

Un jour Maggie a l’occasion de briguer un titre mondial contre une championne allemande mais le combat se passe mal et Maggie finit tétraplégique.

Commence alors le second film, avec un Frankie qui va se dévouer pour sa protégée, devenant en quelque sorte le père aimant qu’elle n’a jamais eu.

La relation est tellement forte entre eux que Frankie accepte finalement de mettre fin à ses souffrances dans une scène d'euthanasie particulièrement forte.

En conclusion, « Million dollar baby » m’a tout compte fait légèrement déçu.

Malgré la qualité des acteurs, la première partie, trop classique et manquant un peu de rythme a un fort goût de déjà vu avec ces histoires de fraternité et d’humanité dans la souffrance des combats de boxe.

La seconde partie plus émotionnelle touche fatalement plus juste.

Bien entendu Hilary Swank est formidable et mérite largement son oscar, car étant non seulement capable d’incarner la gestuelle et la rudesse d’une femme boxeuse mais également d’émouvoir en tant qu’infirme lors de son hospitalisation.

A travers le destin tragique de cette jeune boxeuse qui finit par périr mais tout en ayant vécu sa vie et forcé le sort en apparence contraire, Eastwood aborde un intéressante réflexion sur le sens de la vie terrestre.

Maggie meurt prématurément mais elle peut au moins être fier d’elle et d’avoir fait quelque chose de sa vie au départ sans avenir.

Par l’intermédiaire d’un prêtre obtus, Eastwood égratigne également la religion qui ne lui est de quasiment d’aucun secours.

Pour moi « Million dollar baby » est un donc bon film intimiste au style un peu trop académique à mon goût et d’une force moins poignante que « Gran Torino » qui traite plus étroitement encore des thèmes chers à l’acteur-réalisateur au crépuscule de sa vie.


Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens