Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 22:15

metallic_KO.jpg4.gif

 

 

Continuons d’explorer la face historique et sale du rock ‘n roll avec l’un de mes groupes favoris, les Stooges avec le mythique live « Metallic KO ».

Enregistré sur deux concerts à Detroit en 1973 et 1974 déroulés dans une atmosphère de provocation et de bagarre, « Metallic 2x KO » débute par l’une des bombes du répertoire des Stooges, « Raw power » interprété dans une ambiance de petit club confiné.

Malgré un son faiblard rendant assez peu hommage à la puissance brute des Stooges, le groove hargneux de « Raw power » produit tout de même son effet telle une décharge de chevrotine à bout portant.

La voix nasillarde, éraillée et provocatrice d’Iggy colle parfaitement avec l’ambiance roots de « Head on » qui s’étale sur plus huit minutes de rock expérimental intense.

On pose le tempo sur « Gimme danger » jolie ballade mélancolique sur laquelle Iggy parvient à faire passer le nécessaire frisson émotionnel.

Mais le supersonique « Search and Destroy » vient rappeler quelle terrifiante machine de destruction étaient les Stooges à l’époque.

Les titres s’étalent au gré de l‘inspiration des musiciens et de la gouaille du chanteur, dépassant allégrement les sept minutes.

Si « Heavy liquid » son chant doublé approximatif et ses guitares crachantes, donnent une impression de bruit brut pénible à supporter, Iggy et sa bande adoucissent leur mixture à base de lames de rasoir pour délivrer une nouvelle ballade « Open up and bleed » vibrante d’émotion malgré un son plus que délicat.

Les boys sont également remarquables sur « I got nothing / I got shit » dont la musique douce contraste avec des refrains hauts en couleur.

Sur « Rich bitch », une pincée de piano vient se marier à la guitare d’Asheton et à un Iggy  excellent en mode crooner.

On conclut car il le faut bien par « Cock in my Pocket » sorte de détournement punk n’ roll salement irrévérencieux qui se termine par un long monologue d’Iggy et le classique « Louie Louie » accompagné d’un feeling particulièrement groovy.

En conclusion, « Metallic 2xKO » est un album live totalement sous produit et enregistré dans des conditions de totale improvisation, ce qui ne rend pas du tout hommage à la fantastique qualité des titres ici joués.

Malgré ce handicap (ou plutôt à cause de ?), les Stooges parviennent par la force et la richesse de leur musique à accrocher l’auditeur.

L’impact d’Iggy Pop sur une scène est démentiel et on peut dire que 70% de la réussite du concert repose sur ses maigres mais toniques épaules de sprinter de la défonce et du rock ‘n  roll.

L’Iguane est grandiose dans ses hurlements, ses nombreuses interventions parlées mais se montre aussi capable de vous vriller l’âme dans de splendides ballades acoustiques à cœur ouvert.

« Metallic 2xKO » aurait donc pu être un disque culte autrement que par sa rareté, mais demeure malgré cette production d’amateurisme total, un sacré moment de musique que sauront apprécié les amateurs de rock n’ roll vivant, intense et surtout dépouillé de tout artifice superflu, ce qui demeure en 2014 un rare plaisir …

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Punk Rock
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens