Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 16:10

memorial_beach.jpg1

 

 

Les années 80 sont à présent bien éloignées et A-ha tente tant bien que mal de survivre dans les années 90 pas forcément favorable pour leur style de musique pop-synthétique et leur image assez galvaudée de boys band avant l’heure.

En 1993 sort « Memorial beach » à la très belle pochette encore fois emplie de sobriété.

L’entrée en matière se fait avec « Dark is the night for all » une belle ballade soignée taillée sur mesure pour la voix incomparable de Morten Harket.

Sur le second titre « Move to Memphis » , la guitare de Pal Waaktaar-Savoy se fait plus présente pour tenter de donner un peu d’épaisseur sur les refrains, sans forcément beaucoup de réussite tant ce morceau se traine laborieusement.

A-ha fait plonger l’auditeur dans l’océan ouaté de « Cold as stone » qui s’étire interminablement sur plus de huit minutes avant d’enchainer sur deux mauvaises ballades de plus sous tranxen « Angel in the snow » et « Locust ».

On continue sur le même rythme atone avec « Lie down in darkness » qui ne saurait être sauvé par ses chœurs en soutien ni même « How sweet it was » avec quelques légères poussées un peu plus dynamiques.

A ce stade, l’auditeur passablement saoulé de patauger dans toute cette mélasse a déjà fortement envie d’éjecter le disque de son boitier mais fait pourtant preuve de courage pour aller au bout de son calvaire.

La fin du chemin se profile avec « Lamb to the slaughter » et ses sonorités étranges lorgnant vers l’oriental, l’abominable ballade « Between your mama and yourself » et enfin « Memorial beach » qui part loin dans la stratosphère des innombrables ballades mollassonnes de la carrière du groupe.

En conclusion, énorme plantage commercial et également artistique, « Memorial beach » est un album aux antipodes de la pop accrocheuse qui fit le succès des Norvégiens au milieu des années 80.

Entièrement composé de mornes ballades interchangeables, le catastrophique « Memorial beach » ne contient aucun relief, aucune aspérité ou variation rythmique, capable de le faire décoller ou simplement de l’agrémenter.

A-ha semble donc perdu, à la dérive au milieu des années 90 et cet ultime album testament marquera la fin du groupe, incapable de renouer avec le succès.

Peu importe si A-ha effectuera un retour tardif au début des années 2000, l’album référence du groupe demeurera pour moi pour l’éternité « Hunting High and low ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Pop
commenter cet article

commentaires

jay 04/02/2014 20:39

Chronique un peu dure. Déçu de ce virage rock? Je trouve au contraire que le groupe a réussi à sortir de la synth-pop pour un nous proposer un album plus "organique" et une évolution intéressante.
S'il est clair qu'un morceau comme Cold As Stone perd en intensité à cause des longueurs, la version courte est juste parfaite. Les ballades sont moins mièvres qu il n y parait, je les trouve
davantage mélancoliques que niaises (sauf le clip d'Angel Of Snow). Il y a bien un ou deux titres convenus(between your mama)et un peu moins réussis, mais globalement, l'écriture est plus mature,
la musique plus posée...Alors oui, ce virage artistique rend la musique moins immédiate et entraînante par rapport aux années 80 , mais l'album n'est pas un ratage pour moi, je lui mets 4 étoiles
et demi.

Par contre, si vous avez décrochez par la suite,les années 2000 méritent définitivement d'être mise en avant, le groupe ayant sorti des albums excellents - le très acoustique ANALOGUE,
l'électronique FOOT OF THE MOUNTAIN. Les très bons LIFELINES (inégal mais avec des perles) et MINOR EARTH MAJOR SKY méritent d'être en bonne place dans toute discothèque(rien que pour les deux
premiers titres et la perle Summer MOved ON)... au côté de ce Memorial Beach

Pour finir, il faut rendre justice à ce groupe qui n'était pas un boy's band de beaux gosses qui dansent et chantent(plus ou moins bien pour certains) mais un groupe de musiciens qui composaient
leurs chansons et savaient créer des mélodies pop entêtantes et superbement arrangées.

Seth 06/02/2014 21:18



Bonjour et merci de cet avis hautement respectable.



Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens