Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 21:32

london_boulevard.jpg

2

 

Vu par hasard un dimanche soir de désœuvrement en cet été 2011, « London boulevard » de William Monahan d’après un roman policier de Ken Bruen.

L’histoire est on ne peut plus classique, Mitchell (Colin Farrell) un truand anglais sort de prison après cinq ans, et dans une tentative pour changer de vie se fait embaucher comme garde du corps d’une célèbre actrice londonienne Charlotte (Keira Knightley) harcelée par les paparazzi depuis son divorce récent.

Mais Mitchell est rattrapé par ses anciens acolytes de la pègre, comme son son ami Billy (Ben Chaplin) minable homme de main travaillant pour le puissant parrain Rob Gant (Ray Winstone).

Séduit par le cran de Mitchell qui n’a pas évité une rixe avec cinq noirs musulmans d’un gang rival, Grant lui propose de monter en grade dans la hiérarchie du crime.

Pour s’assurer de sa fidélité, il le rend témoin d’une exécution.

Mais Mitchell temporise puis tient tête au parrain, s’accrochant au fragile espoir de sa nouvelle vie.

Bien entendu il se rapproche sa patronne et a une liaison avec elle.

Gant perd patience et devient menaçant avec Mitchell.

Les morts pleuvent, que ce soit Billy ou sa propre sœur toxicomane.

Mitchell réagit en gangster et reçoit l’aide inattendu du manager de Charlotte, Jordan (David Thewlis) qui lui prête main forte dans sa lutte contre le parrain.

Mitchell parviendra-t-il à se défaire de l’emprise de la mafia et à rejoindre Charlotte dans une nouvelle vie à Los Angeles ?

En conclusion, malgré un air de déjà vu tant les films sur les gangsters sont légions, « London boulevard » est un film noir mineur mais sympathique.

Aidé par une ambiance british, une bande son rock très vintage (The Rolling Stones, Jefferson airplane ) et par le charisme de Colin Farrell magnifique en truand en quête de rédemption, le film parvient à pallier à un scénario rachitique et à faire passer d’agréables moments.

On appréciera également la fin, évoquant « L’impasse »  de Brian de Palma mais si tout cela demeure peu original et insuffisant pour passer la barre d’un honnête divertissement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens