Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 09:51

loco_live.jpg5

 

 

Rien de tel pour poursuivre l’exploration de luxuriante discographie des Ramones que de se plonger dans « Loco live » un double album live fort bien garni.

Sorti en 1991 alors que le groupe certes finissant avait tout de même de beaux restes, « Loco live » enregistré à Barcelone (Espagne) a le bon gout de débuter par « The good, the bad, the ugly », magnifique introduction-hommage à Enio Morricone, amour du western spaghetti partagé par leurs confrères des Metallica et Motorhead.

S’y superpose une seconde introduction ramonesque, « Durango 95 » avant le premier réel titre du disque « Teenage lobotomy » hymne punk-rock nerveux et incisif, donc idéal pour une mise en jambe.

Les Ramones misent d’entrée sur la vitesse et les tubes s’enchainent, « Psycho therapy » mettant sur orbite le légendaire « Blitzkrieg pop » interprété de manière implacable.

La cadence ralentit à peine pour « Rock and roll radio » savoureux hommage au rock ‘n’ roll vintage racine de la musique du groupe enchainé du plus moderne mais tout aussi tubesque « I believe in miracles » aux refrains entrainants.

Après une nouvelle fusée, « Gimme gimme shock treatment » surgit un nouveau titre vintage « Rock and roll High school » joué avec envie et détermination, puis sans doute le meilleur morceau des Ramones (pour moi), « I wanna be sedated ».

Impossible de résister à pareille déferlante et l’auditeur passablement sonné encaisse sans broncher « The KKK took my baby away » rutilant, le formidablement émouvant « I wanna live ».

Même le moins flamboyant en apparence « Bonzo goes to Bitberg » montre un bel impact scénique, avant que « Too tough to die » ne cloue sur place par sa puissance l’auditeur.

Rien ne semble arrêter la tornade punk et le meilleur parti est donc de se laisser emporter en observant la magnificence des forces de la nature tel « Sheena is a punk rocker »  « Rockaway beach » concentré de punk-rock ultra vitaminé, entrecoupés du plus posé mais tout aussi génial « Pet semetary ».

La qualité et l’énergie sont toujours au rendez vous sur le plus calme « Don’t bust my chops » ou le moins tranchant « Palissades park » et que dire du fulgurant « Mama’s boy » si ce n’est qu’il électrise littéralement chaque molécule de notre corps ?

Puissance primaire sur « Wart dog » puis délire punk ‘n roll invraisemblable sur « Surfin’ bird » et « Cretin hop ».

Lancés à fond de train et sans véritable particularités, « I Don’t wanna walk around with you », « Today the world, tomorrow the world » passent trop vite pour être pleinement appréciés.

On parvient à retrouver des appuis stable pour jouir de l’explosif « Pinhead ».
Devant un public espagnol forcément conquis(tador), les Ramones entament la dernière ligne droite de leur show explosif avec un exceptionnel « Somebody put something in my drink » , un fantastiquement intense « Beat on the brat » , l’ultra punk « Judy is a punk », un solide « Chinese rock » et deux dernières flèches conclusives « Love kills » et « Ignorance is a bliss » finalement anecdotiques après pareil empilement de tubes.

En conclusion, si vous aimez le punk rock ou êtes fan des Ramones, « Loco live » est un objet à posséder d’urgence.

Trente trois des meilleurs morceaux du groupe y sont présents, tous interprétés avec énergie, conviction et rage avec un son live d’une puissance gigantesque.

Impossible de résister à pareille leçon administrée par les parrains du punk, qui démontrent que cinq années avant leur disparition, ils tenaient encore une forme olympique sur scène.

Frais, dynamique et indomptable, « Loco live » est pour moi à l’image des Ramones.

Ce must peut aussi servir de best of, tant il brille par sa qualité irréprochable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Punk Rock
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens