Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 19:54

liaison_fatale.jpg3.gif

 

Je n’avais, je l’avoue jamais entendu parler de « Liaison fatale » d’Adrian Lyne.

Sorti en 1987, « Liaison fatale » est un thriller d’apparence ultra classique dans lequel Dan Gallagher (Michael Douglas), un riche avocat new yorkais père de famille, commet un adultère avec une éditrice rencontrée à une soirée, Alex Forrest (Glenn Close).

Blonde, séductrice et du même âge que lui, Alex se montre trop tentante pour Dan, resté seul à New-York tandis que sa femme Beth (Ann Archer) est allé visiter leur nouvelle maison en banlieue.

Après un week end de pure passion physique, Dan pense en avoir fini avec une aventure qu’il considère comme sans lendemain mais comprend à son grand désarroi que Alex s’est considérablement attachée à lui.

Désemparé face aux réactions violentes de son amante, Dan panique lorsque celle-ci s’ouvre les veines devant lui pour le forcer à rester avec elle.

Le retour à la vie normale se trouve donc plus compliqué que prévu lorsque Alex lui apprend être enceinte de lui, vouloir garder le bébé mais surtout qu’il assume son rôle de père.

Devant le refus de Dan de rentrer dans cette logique infernale, Alex ne tarde pas à prendre une place toujours plus importante dans son existence avec des visites imprévues à son bureau et surtout des appels téléphoniques à son domicile, quelques fois en pleine nuit.

Le passage sur liste rouge ne suffit pas car Alex s’arrange pour rencontrer Beth en prétextant vouloir acheter leur appartement.

Pris au piège, Dan tente de trouver de l’aide auprès d’un ami avocat et de ses contacts dans la police, mais sans réel succès puisque Alex va jusqu’à détériorer son véhicule.

Tremblant pour son ménage, Dan pousse sa famille à déménager plus tôt que prévu en banlieue mais ne peut échapper pour autant à Alex qui tue dans un grand accès de cruauté le lapin de sa fille Ellen (Ellen Hamilton Latzen).

Acculé, Dan n’a d’autres possibilité que d’avouer sa faute à sa femme, ce qui provoque un drame familial et son déménagement forcé.

Malheureusement les révélations à Beth ne suffisent pas à apaiser Alex qui s’en prend à Ellen en l’enlevant à la sortie de l’école.

La mère est tellement paniquée qu’elle a un accident de voiture, heureusement non mortel.

Rendu lui aussi fou par les dégâts occasionnés sur sa femme et sa fille, Dan s’en prend directement à Alex en l’agressant dans son appartement.

La lutte est violente, confuse et pleine de rage.

Dan se retient de l’étrangler et a bien du mal à ne pas prendre un coup de couteau en retour.

Le retour de Beth de l’hôpital à la maison n’est pas pour rassurer la famille car Alex continue son entreprise de destruction aveugle.

L’affrontement final a lieu dans la maison après que Alex tente de tuer Beth à coup de couteau.

Dan surgit dans la salle de bain pour aider sa femme et lutte pied à pied avec la tueuse.

Après avoir été noyée, Alex surgit encore, toujours menaçante et seule une balle dans la poitrine tirée par Beth a raison d’elle.

En conclusion, « Liaison fatale » est thriller dans la veine des « Basic instinct » et autres « Harcèlement » avec ce même Michael Douglas décidément victime idéale pour la gente féminine.

Même si filmé antérieurement et donc forcément un peu daté après 27 ans, « Liaison fatale » recèle un fort gout de déjà vu par sa trame classique et d’une manière prévisible.

Malgré cela, l’intensité du suspens, la violence de certaine scène et la qualité des acteurs, même si la maigrichonne Glenn Close manque singulièrement de sex appeal comparé à Sharon Stone ou Demi Moore, font le spectateur passe un très bon moment.

Sans grande surprise ou originalité donc, mais de bonne facture.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Psychologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens