Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 19:40

bien_etre.jpg3

 

 

Retour dans le passé avec un brin de nostalgie forcément par rapport à mes jeunes années ou j’ai découvert à la fin des années 90, Mass hysteria que je suis allé voir en concert une fois.

En 1997, ce groupe français composé du chanteur dreadlocké Mouss Kelai, des guitaristes Erwan Disez/Yann Heurtaux, du bassiste Stéphane Jacquet, du batteur Raphael Mercier et d’un programmeur informatique appelé Pascal Jeannet, sort son premier album « Le bien-être et la paix ».

Ce disque à la pochette inhabituellement douce pour un groupe de métal débute par « L’homme qui en savait trop rien » .

Les riffs lourds, puissants et la présence de machines permettent d’affilier Mass hysteria au style industriel, en revanche le chant français saccadé à la limite du rap, fait plutôt osciller vers la fusion.

Le résultat est néanmoins un cocktail survitaminé qui explose en plein visage de l’auditeur.

Sans perdre de temps on enchaine à la même cadence élevée par deux brulots « Knowledge is power » et l‘hymne du groupe « Mass project » qui développent une énergie et un groove fantastiques.

Mais c’est sur « Shine » et son accroche diabolique, que Mass hysteria se surpasse en créant un morceau au fort potentiel commercial malgré sa forte charge métallique.

La vitesse d’exécution se ralentit certes quelques peu sur « L’effet papillon » mais c’est pour mieux laisser le groupe poser les bases de sa musique toujours incroyablement robuste.

Arrive ensuite le morceau maitre, le tube, la bombe fusion imparable packagé avec le clip sexy en diable, « Donnez vous la peine » véritable sommet d’intensité et de fluidité.

Après pareille démonstration, un relâchement est bien compréhensible.

Il se manifeste sur « Hard corps (le fils du vice) » très brutal mais légèrement brouillon et « Gone » beaucoup plus doux et planant.

Le coté « festif » du groupe est ensuite fortement accentué avec « Respect to the dancefloor » sur lequel les machines prennent temporairement le dessus sur les guitares pour un hommage inattendu à la musique des années 80.

On oublie vite le médiocre et peu inspiré « Unique » qui patine sur place pour se ruer sur la dernière ligne droite du disque composée du revivifiant « M H 2 CES » nouvel hymne survitaminé en l’honneur du groupe et de l’inattendu remix de « Knowledge is power ».

En conclusion, le petit garçon a bien raison de rire sur la pochette car « Le bien être et le paix » est une claque phénoménale capable de combler n’importe quel amateur de gros son.

Le style du disque est certes ancré dans son époque mais contient une fusion indus-métal rappisante absolument redoutable.

Groupe éclectique au message positif et festif, Mass hysteria a su avec ce premier disque frapper fort et se faire sa place dans le petit monde du rock français.

Idéal pour vous faire revivre vos jeunes années pleine d’énergie, de générosité et de naïveté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Fusion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens