Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 20:52

Ennemi_intime.jpg4

 

« L’ennemi intime » est un film français réalisé par Florent Emilio Siri en 2007 qui aborde courageusement l'un des sujets les plus délicats et les plus tabou de l’histoire de France : la guerre d’Algérie.

Dans ce film,  au plus fort de la guerre d’Algérie, Terrien (Benoît Magimel), jeune lieutenant français arrive dans une région reculée de la Kabylie ou l’armée française essuie une forte résistance de la part des maquisards du FLN.

Beau garçon, intelligent et pétri de bons sentiments Terrien est volontaire pour cette affectation mais manque cruellement d’expérience de terrain.

Sous l’autorité du commandant Vesoul (Aurélien Recoing) il fait équipe avec le sergent Dougnac (Albert Dupontel) qui est lui un militaire aguerri maîtrisant toutes les ficelles de la guérilla dans les montagnes kabyles.

La toile de fond du film est la traque d’un insaisissable chef de guerre du FLN qui se cache dans le maquis kabyle et se ravitaille auprès des villages de montagnards.

Pour mener à bien leur mission, Terrien et Dougnac commandent un bataillon de jeunes soldats français qui s’appuie sur des militaires harkis comme Said (Lounès Tazairt) pour la connaissance du terrain et le recueil d’informations.

Très rapidement le spectateur est happé à travers le regard de Terrien dans l’univers infernal et chaotique de cette guerre complexe et sauvage ou les embuscades succèdent aux massacres les plus inhumains.

La caméra de Siri filme tout avec une maestria hors du commun et une élégance rendant la violence quasiment irréelle dans des paysages aussi majestueux.

Les scènes de bataille brèves mais ultra violentes, sont filmées avec un réalisme comparable à celui de Spielberg dans « Il faut sauver le soldat Ryan »  et rendent parfaitement compte du sentiment de confusion et de tension paroxysmique qui règnent sur les esprits en ces moments la.

L’affrontement psychologique entre Terrien et Dougnac est passionnant et petit à petit au fil des horreurs de la guerre les beaux idéaux du lieutenant vacillent, sa volonté s’émousse, il s’endurcit, se déshumanise selon un processus bien connu dans les conflits armés qui durent dans le temps.

Mais Siri ne traite pas que le point de vue français, celui des villageois algériens pris entre deux formes de violence celle extérieure des militaires français qui pratiquent la torture et celle intérieure, fratricide des membres du FLN qui mutilent et égorgent est également abordée.

A travers les personnages de Rachid et ou du vétéran Said, tous deux harkis pour de respectables raisons puisque leurs familles ont été massacrées par le FLN, on comprend ce qui a pu motiver certains algériens à choisir de rester fidèles à la France.

Le film n’évite aucun tabou et atteint son point culminant lors du bombardement d’insurgés au napalm par l’armée française après un accrochage d’une violence extrême.

Quelques scènes terriblement émouvantes parviennent à se glisser subrepticement comme lors du visionnage d’un film tourné par un jeune soldat abattu ou de l’exécution d’un prisonnier jouée magnifiquement par l’humoriste Fellag, que Dougnac décide d’épargner en raison de son passé de soldat.

 « L’ennemi intime » allie donc à la fois la forme et le fond avec un film superbe visuellement, âpre, intense tout  en narrant une guerre abominable ou personne ne gagne au final.

Mais plus que l’aspect historique et éducatif, le film de Siri touche à travers la lente dégradation de Terrien quelque chose de plus profond, de plus intime et de plus universel : l’effet déshumanisant de la guerre sur l’homme.

Sur un thème a priori impossible qui en a fait reculer plus d’un, Florent Emilio Siri réussit donc en s’appuyant sur des comédiens fantastiques un film qu’on peut qualifier de parfaite réussite.

Infiniment plus audacieux et subtil que le très manichéen et lourdingue « Indigènes », « L’ennemi intime » aurait pour moi assurément mérité quelques césars ...


Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens