Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 20:01

Dredd.jpg

1

 

L’univers de comics adaptés au cinéma toujours avec « Judge Dredd » de Danny Cannon sorti en 1995.

Adapté d’un comics des années 70 narrant les dérives d’un futur ultra violent et fasciste, « Judge Dredd » prend au premier degré l’histoire et décrit la vie en 2139 ou après un apocalypse atomique, l’humanité survivante survit dans Mega-City une immense ville ou la criminalité explose.

Pour pallier à ce phénomène, le gouvernement a nommé les Juges, qui sont à la fois policier, juges et bourreau, exécutant leur sentence souvent expéditive à même la rue.

Casqués, armés de pistolets intelligents, chevauchant d’énormes motos, les juges constituent un bataillon d’élite redoutable et redouté.

Le juge Dredd (Sylvester Stallone) est réputé comme le plus dur et le plus inflexible de ces nouveaux juges et administre sa célèbre répartie « La loi c’est moi » aux malheureux criminels qu’il a le malheur de croiser sur sa route comme Herman Ferguson (Rob Schneider) insignifiant petit escroc pris par malheur dans une guerre des gangs.

Mais un complot se trame contre Dredd et il se retrouve accusé du meurtre d’un autre juge.

Ce complot est fomenté par le criminel Rico (Armand Assante) qui cherche à créer une nouvelle race de juges en s’appuyant sur des complicités internes

Malgré la défense de son élève la jeune et belle juge Hershey (Diane Lane) et la clémence du juge suprême (Max von Sydow) , Dredd est condamné à la déportation à vie dans une prison d’état situé dans une zone désertique hors de Mega-city.

Dans la navette il rencontre Ferguson qu’il a lui même fait condamner mais contre toute attente les deux hommes sont interceptés par un commando de rebelles mutants vivants dans le désert.

Dredd et Ferguson échappe à leur ravisseurs mutants, reçoivent l’aide du juge suprême qui meurt dans leurs bras en leur révélant le secret du complot et surtout le fait que Dredd et Rico sont des frères issus de manipulations génétiques.

Dredd aidé par Hersey et Ferguson va alors revenir à Mega-City pour arrêter Rico.

En conclusion, « Judge Dredd » est considéré pour beaucoup comme un navet complet.

Il est vrai que le jeu de Stallone, tout en muscle et en premier degré, hyper contracté et rigide prêt malgré lui à rire avec ses épouvantables répliques comme « J’étais sur que vous alliez dire ça » ou « cette pièce est maintenant pacifiée ».

Habillé en coulant moulant Versace, roulant des mécaniques, grimaçant ses répliques de sa bouche tordue, maniant des armes aussi grosses que lui, Stallone est une caricature de Rambo ou de sa marionnette des guignols …

Ferguson sensé adoucir le personnage est un petit marrant tout aussi ridicule, quand au méchant Rico, il tient lui aussi assez peu la route.

Le film a en revanche pour lui ses effets spéciaux, son univers futuriste à la « Blade runner » ou « 5iéme élément » , ses poursuites en moto volantes, ses robots garde du corps, et ses mutants cyborgs particulièrement vicieux.

Mais si ceci suffit pour moi  à passer au dessus du niveau navet, cela n’est pas en revanche suffisant pour échapper à l’étiquette « mauvais film ».


Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens