Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 18:58

Iron_man2.jpg

4

 

En salle depuis le mois mai 2010, « Iron Man 2 » de Jon Favreau est la suite logique du premier volet sorti deux ans auparavant.

On retrouve donc le sémillant Tony Stark (Robert Downey Jr) après l’aveu public de sa double identité concernant Iron Man.

En pleine euphorie, Stark parvient à tenir en respect l’Etat américain qui cherche à récupérer Iron Man pour la Défense Nationale.

Il ridiculise même publiquement son principal concurrent Justin Hammer (Sam Rockwell), le directeur de Hammer Industries.

Comme à son habitude l’excentrique milliardaire fourmille de projets avant gardistes et ambitieux, comme le lancement d’une « Stark exposition »  destinée à poursuivre le travail de son père en développant de nouvelles technologies permettant aux gens de mieux vivre.

Mais derrière cette réussite de façade, sa santé se dégrade considérablement, la pile nourrie au capadium lui permettant de rester en vie le tuant à petits feux.

Se sentant condamné, Stark se désintéresse de ses affaires et nomme sa fidèle Virginia Pepper Potts (Gwyneth Paltrow) présidente de Stark Industries.

Dans le même temps, Ivan Vanko (Mickey Rourke) un nouvel ennemi russe se manifeste.

Semblant tenir personnellement Stark pour responsable de la mort de son père qui travaillait avec Howard Stark avant d’être limogé, Vanko se confectionne une armure et des fouets électromagnétiques surpuissants avant de tenter sous l’identité de Whiplash de l’assassiner au grand prix de formule 1 de Monaco.

Vaincu par Iron Man, Vanko est récupéré par Hammer pour créer une armure capable de rivaliser avec celle de son rival.

Stark se fatigue et perd les pédales, ce qui provoque l’irritation de son ami, le colonel James Rhodes (Don Cheadle) qui endosse une des armures de Tony pour essayer de le ramener sur le droit chemin.

Jugeant Stark irresponsable, Rhodes livre son armure à l’armée américaine et permet à Hammer de la récupérer pour la surarmer et faire de lui War Machine.

Mais Hammer a des difficultés à contrôler Vanko qui s’avère trop brillant et malin pour lui.

Vanko crée une armée de drones d’Iron Man et prend le contrôle de l’armure de James.

Désespéré, Stark reçoit l’aide fortuite de Nick Fury (Samuel L Jackson) , le directeur de l’organisation secrète du S.H.I.E.L.D qui utilise un agent infiltré Natasha Romanoff (Scarlett Johansson) alias la Veuve Noire pour espionner Stark Industries.

La Veuve Noire est une redoutable et séduisante espionne, experte en arts martiaux et dotée de gadgets mortels comme la projection de  capsules de gaz ou de rafales électriques.

Fury permet à Stark de mettre au point un nouveau matériau capable de remplacer le capadium et de le guérir.

Iron Man peut donc se lancer contre Vanko et ses drones tueurs.

La lutte finale est alors épique entre War Machine, Iron Man et Vanko qui utilise ses drones aériens, navals, terrestres et une version améliorée de son armure de Whiplash.

En résumé, on peut considérer cet « Iron Man 2 » comme un bon cru.

L’action est certes un peu longue à démarrer, Favreau prenant son temps pour bâtir son histoire mais on ne sent à vrai dire pas le temps passer tant Robert Downey Jr incarne à la perfection le personnage de Stark play boy flambeur, scientifique surdoué, narcissique,  charismatique, excentrique, amateur de voitures rapides et de belles femmes.

Je ne suis pas un fan absolu d’Iron Man mais ce pilier de l’univers Marvel est un personnage intéressant, l’aspect génial de ses dons technologiques étant compensé par une certaine faiblesse (cardiaque ou mentale) qui le mine inexorablement.

Stark est un créateur et le voir dialoguer avec ses robots et son ordinateur personnel (Jarvis) dans son laboratoire secret est toujours un régal.

De l’autre coté, Mickey Rourke constitue un ennemi charismatique alliant animalité et dangerosité absolue.

Si l’idée d’introduire un Nick Fury noir semble bien ridicule, on reconnaîtra également la remarquable prestation de Scarlett Johansson aussi belle qu’athlétique en Veuve Noire.

Coté effet spéciaux outre la spectaculaire rencontre entre Whiplash et Iron Man à Monaco on notera le final éblouissant entre les trois super héros entourés de dizaines de drones en armure.

Coté bande son, peu d’innovations, on reste dans le vieux rock-hard rustique mais efficace (AC/DC Queen et The Clash).

Comme lors du premier numéro, « Iron Man 2 » se termine sur un teasing … avec la montée en puissance tant attendue des fameux « Vengeurs »,  avec un James Rhodes prenant de plus en plus goût au costume de War Machine ...

Et le Mandarin ? Et la Dynamo Pourpre ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens