Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 16:56

Greenberg.jpg

4  

Je ne cache pas que Ben Stiller est l’un de mes acteurs favoris aussi suis je allé voir avec intérêt « Greenberg » de Noah Baumbach sorti sur les écrans en 2010.

A 41 ans, Roger Greenberg (Ben Stiller) est après une dépression nerveuse en pleine crise existentielle.

Charpentier par nécessité a New York, sa véritable passion était la musique rock mais il n’a jamais pu faire carrière dans la musique sabordant par une mauvaise décision le groupe dont il faisait  partie dans les années 80.

En plein doute, il décide de revenir dans sa ville natale de Los Angeles pour s’installer pour quelques temps chez son frère Philipp qui part en vacance avec sa famille au Viet Nam et en profiter pour faire le point sur sa vie.

Chez Philipp (Chris Messina), Roger ne fait rien, passe son temps à écouter de la musique, à écrire des lettres de mécontentement, à veiller sur le chien et la piscine de son frère.

Il croise Florence Marr (Greta Gerwig) , jeune fille assistante chez son frère qui s’occupe des enfants, des courses et du chien.

Grande blonde un peu gauche agée de 25 ans, Florence est elle aussi un peu perdue dans sa vie.

Elle sort d’une douloureuse rupture, a une vie dissolue et chante le soir dans des cabarets en revant doucement de changer de vie.

Florence et Roger se sentent vite attirés l’un par l’autre mais entre ces deux paumés tout est décidément chaotique à l’image de leurs maladroites tentatives pour soigner le chien des Greenberg atteint de scoliose.

Le film est centré sur Roger qui fragilisé et à la dérive, tente de renouer avec son passé et ses anciens amis notamment Ivan Schrank (Rhys Ifan)  ex membre du groupe, devenu gérant d’une société informatique.

Ivan accueille Roger chaleureusement mais sa vie ne semble pas être beaucoup plus brillante avec un fils et une séparation avec la mère qui se profile à l’horizon.

Les deux compères discutent beaucoup, se rendent à des fêtes, évoquant le passé, leur amertume et leurs blessures.

Roger et Florence ont peur l’un de l’autre … et de se lancer dans une véritable relation.

Florence annonce à Roger qu’elle est enceinte mais de son ex ami.

Pendant qu’elle accouche, Roger péte les plombs, participe à une fête pour étudiants, ou le décalage est aussi flagrant qu’amusant entre le quadra et les jeunes qui bien entendu ne doutent de rien.

Le passage sur le choix de la musique est assez savoureux et bien vu, avec Roger bloqué sur Duran Duran comme musique pour prendre de la drogue et les jeunes sur Korn ou AC/DC.

Finalement après de nombreux errements, et une tentative avortée de fuite en Australie, Roger retourne voir Florence après son accouchement pour on se doute redémarrer quelque chose.

En conclusion « Greenberg » n’a rien à voir avec les films comiques habituels de et avec Ben Stiller.

Oubliés ici « Mary à tout prix », « Mon beau père et moi » et autre « Une nuit au musée », l’acteur officie ici dans une comédie romantique douce amère ou l’humour est plutôt cynique.

Noah Baumbach filme à merveille la crise de la quarantaine, la perte de repères, le refus de vieillir avec le sentiment qu’on a laissé passer les plus belles années de sa jeunesse tout en échouant dans ses rêves.

Sentiment d’inaccompli, d’échec, d’inutilité.

J’ai adoré Ben Stiller en paumé qui ne veut rien faire, ne pas réussir et qui ne conduit pas.

Dans un rôle de post étudiante entre deux eaux, Greta Gerwig est également une actrice de qualité et donne une belle réplique à l’acteur.

Je recommande donc grandement ce film intelligent et sensible pour découvrir une autre facette du talent de Ben Stiller.


Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens