Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 17:42

devils.jpg

2

 

J’ai découvert The 69 eyes de manière curieuse, lors d’un voyage de jeunesse aux Etats Unis.

L’ami que je venais visiter était en pleine période gothico-dépressive et  écoutait en boucle ce groupe et en particulier l’album « Devils ».

Nuit et jour, nous avons donc fait quelques centaines de kilomètres au son de ce disque qui a fini par me de devenir familier.

Aussi est-ce avec un parfum de nostalgie que vais je chroniquer ce disque de ce groupe finlandais existant depuis le début des années 90.

Malgré sa pochette hideuse mettant en avant le chanteur de charme du groupe Jyrki 69, le disque commence plutôt bien avec un « Devils » morceau fluide aux refrains rythmés.

Tout de suite la voix de Jyrki frappe avec par sa frappante similarité  avec Elvis Presley dont ce coté chaud et enveloppant qui ne laisse personne de marbre.

Après cet échauffement on attaque « Feel berlin » fonctionnant grâce  à la recette combinant claviers d‘accompagnement, chœurs féminins aux guitares rock de Timo-timo et Bazie pour fusionner au groove sensuel de la voix du chanteur.

Plutôt rock, « Nothing on you » passe sans problème avant que n’arrive subitement un titre fort, « Sister of charity » aux refrains à l’irrésistible sensualité nappée dans une ambiance religieuse très prenante.

The 69 eyes accélère la cadence avec « Lost boys » à la dynamique plaisante.

Ensuite, le soufflet retombe, est trop rapide pour une ballade et trop mou pour un titre de rock « Jimmy » ennuie, « August moon » s’englue dans une solennité superflue.

Même le méritant « Beneath the blue » manque de punch et on s’ennuie à mourir sur le long et trop terne « Christian death ».

On lève un sourcil sur les quelques touches mélodiques de « Devioso »  mais même la languissante ballade « Only you can save me » ne parvient pas à récupérer l’attention initiale.

En conclusion, « Devils » est un sacré coup de bluff et peut réussir en plaçant toutes ses meilleures cartouches dans sa première moitié à faire illusion.

Pour autant après les premiers instants de découverte ou on peut se raisonnablement se demander si on ne va pas devenir complètement fan du groupe, l’enthousiasme descend graduellement pour finir à un niveau assez bas.

Trop long, « Devils » se montre incapable de tenir la distance et sa formule de rock gothique lorgnant vers une pop charmeuse finit assez rapidement par trouver ses limites.
Seul intérêt notable, la voix de Jyrki 69, faisant il est vrai figure de curiosité.

A réserver à ceux qui demeurent inconsolables de la mort de Peter Steele, l’autre gigantesque voix du goth-rock de charme.

Pour le reste, mon voyage aux Etats Unis semble avoir un peu perdu de son charme, comme un canada dry au gout finalement assez éventé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Gothique
commenter cet article

commentaires

Sabat 01/08/2011 18:49


Amplement préféré Paris kills à celui ci! Enfin, pour moi, 69 eyes est une ancienne histoire...


Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens