Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 16:09

creance_sang.jpg

3

 

Après Clint Eastwood acteur, Clint Eastwood réalisateur avec deux de ces films relativement méconnus.

Le premier d’entre eux « Créance de sang » est sorti sur les écrans en 2002.

Comme souvent lorsqu’il passe derrière la caméra, Eastwood s’appuie sur un livre dont il fait l’adaptation en l’occurrence ici un roman de l’auteur de best seller policier Michael Connelly.

L’histoire est somme toute assez classique pour un polar, Terry Mc Caleb (Clint Eastwood) est un agent du FBI de San Diego qui après une course poursuite frénétique pour attraper un tueur en série qui le nargue manque de mourir d’une crise cardiaque.

Il attend deux ans pour recevoir une greffe du cœur qui lui permet de goûter une retraite paisible sur son bateau.

Mais un jour une femme du nom de Graciella Rivers (Wanda de Jésus)  vient le trouver pour lui annoncer qu’elle est la sœur de la donneuse et qu’elle sollicite son aide pour retrouver le meurtrier qui l’a assassiné dans un supermarché.

Se sentant débiteur de la femme, Mc Caleb reprend du service et se lance alors aidé de son voisin glandeur Buddy (Jeff Daniels) dans une enquête pour faire la lumière sur cette sombre histoire.

Dans son enquête, Mc Caleb suit quelques fausses pistes comme celle de l’ouvrier russe Bolotov (Igor Jijikine) avant de trouver finalement un lien entre le meurtre de la sœur de Graciella et d’un dénommé James Cordell assassiné à un distributeur automatique.

Ce lien est le groupe sanguin rarissime des deux victimes et de surcroît similaire au sien.

Malgré ses contacts dans la police notamment auprès de l’inspectrice Jaye Winston (Tina Lifford)  le vieux fonctionnaire doit de plus se heurter à l’hostilité de ses ex collègues de FBI comme le colérique inspecteur Arrango (Paul Rodriguez) qui ne veut pas qu’on lui fasse de l’ombre.

En chemin, Mc Caleb tombe sous le charme de Graciella et de l’enfant de sa sœur.

Il finit par tomber sur la véritable identité du meurtrier, son propre ami Buddy qui est le tueur en série qui le nargue depuis toutes ses années.

Le dénouement final se déroule sur un vieux navire échoué ou sont retenus prisonniers Graciella et son neveu.

En conclusion, « Créance de sang » est un polar américain classique mais de très bonne facture.

Dans une intrigue bien construite avec son lot de revirements et de fausses pistes mais surtout évitant le trop rabaché scénario du tueur semant des indices à tout va, Eastwood en vieux policier têtu bravant sa maladie pour faire justice est comme d’habitude impeccable.

Jeff Daniels, le bon pote parfait de « Dumb and dumber » est véritablement surprenant dans un contre emploi de tueur manipulateur.

Meme si « Créance de sang » ne peut être considéré comme un film majeur dans la carrière d’Eastwood, il n’en demeure pas moins une très bonne réussite qui comblera n’importe quel amateur de polar bien ficelé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens