Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 18:51

cours_dennis.jpg

4

 

« Cours toujours Dennis » est une sympathique comédie britanique réalisée par David « Friends » Schwimmer en 2008.

L’histoire est simplissime, Dennis (l’hilarant Simon Pegg) est l’archétype du raté qui n’a jamais vraiment osé affronter la vie.

Minable agent de sécurité bedonnant dans un magasin de lingerie de Londres, il vit dans le souvenir de sa dérobade d’il y a cinq ans à son mariage avec la belle métisse Libby (Thandie Newton) à qui il a fait un enfant nommé Jake.

Par l’intermédiaire de Jake, Dennis voit toujours Libby mais lorsqu’il découvre que son ex petite amie a un nouvel homme dans sa vie, son ego se trouve piqué au vif.

Le rival en question, Whit (Hank Azaria) est l’antithèse de Dennis.

Cadre dans la finance, grand et athlétique, sérieux et responsable, il s’apprête à courir le marathon de Londres pour une œuvre caritative.

Par bravade contre cet agaçant Mister Perfect et pour montrer à Libby qu’il est capable de finir quelque chose dans sa vie, Dennis décide de s’entraîner pour lui aussi courir le marathon.

Tout le film de Schwimmer tourne donc autour de cette trame avec la préparation de Dennis pour cette épreuve réputée impardonnable.

Les gags se succèdent autour de cet antihéros attachant auquel personne ne croit si ce n’est son ami Gordon (Dylan Moran) qui n’hésite pas à parier sur lui et son logeur indien le colérique Monsieur Goshdashtidar (Harish Patel) qui le menace d’expulsion si il ne termine pas son marathon.

Dennis s’entraîne, perd du poids, progresse …et finalement le jour J arrive.

Lors de la course le parfait Whit se révèle sous un tout autre jour et fait un croche pied à Dennis pour l’empêcher de finir sa course.

Mais au cours de son méfait il se casse la jambe et ne peut finir la course.

Blessé à la cheville, Dennis continue à force de volonté et son calvaire relayé par la télévision fait de lui le héros du jour.

Touchée par cette démonstration de courage et déçue par la double personnalité de Whit, Libby change d’avis sur Dennis et le film se termine sur un happy end avec un nouveau départ.

En conclusion, « Cours toujours Dennis » n’est pas un chef d’œuvre du septième art mais plutôt une comédie drôle et touchante dans laquelle beaucoup d’hommes ayant du mal à grandir et à faire face à leurs responsabilités se reconnaîtront.

Dopée par une bande son sympathique (Siouxie and the Banshees, David Bowie ..) , « Cours toujours Dennis » présente une société anglaise multiculturelle moderne et réjouissante ou les races se côtoient et se mélangent naturellement.

Le film repose sur le pur talent comique du petit rouquin Simon Pegg, acteur déjà remarqué dans les pastiches « Shawn of the dead » et « Hot fuzz » .

Un film positif et agréable à recommander pour se mettre du baume au cœur et croire en de belles histoires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Humour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens