Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 20:26

cap_2.jpg4.gif

 

 

Très attendu en 2014, voici « Captain america 2, le soldat de l’hiver » des frères Russo Joe et Anthony.

Bien que forcément toujours décalé par rapport au monde contemporain, Captain america (le musculeux Chris Evans), sympathise au cours d’un jogging à vive allure avec Sam Wilson (Anthony Mackie) ex soldat comme lui, ayant servi dans les parachutistes avant de démissionner après la mort d’un de ses camarades en opération.

Flanqué de son alliée, l’ex agent russe, Natasha Roumanov (Scarlett Johansson) plus connue sous le nom de Veuve noire, Captain est chargé par le patron du S.H.I.E.L.D, le colonel Nick Fury (Samuel L Jackson) de secourir un de ses navires pris en otage par le terroriste franco-algérien Batroc (le champion de lutte libre canadien Georges Saint Pierre).

Aidé par la Veuve et des commando du S.H.I.E.L.D, Captain prend d’assaut le navire, met hors de combat les terroristes après avoir vaincu le champion de boxe française qu‘est Batroc, sauve les otages mais réalise que le but réel de la mission était la récupération d’une clé informatique.

Se sentant floué par la Veuve et Fury, Captain exige des explications qu’il n’obtient pas.

Mais Fury paye cher ses cachotterie puisqu’il est victime d’une attaque massive en se rendant à son travail.

Pris sous un feu nourri, il ne doit sa survie qu’aux incroyables capacités de son véhicule doté d’un blindage ultra résistant mais surtout d’un ordinateur central capable d’offrir de multiples reconfigurations pour échapper aux tueurs.

Grièvement blessé, Fury se traine chez Captain, lui transmet la fameuse clé informatique mais est abattu avant de pouvoir en dire plus.

Couvert par Sharon Carter (Emily Vancamp) une agente du S.H.I.E.L.D se faisant passer pour sa voisine, Cap se lance à la poursuite du tueur, un mystérieux individu masqué doté d’un bras métallique capable de bloquer son bouclier.

Impressionné par les capacités de son adversaire, Cap échoue à le coincer et se retrouve avec Natasha au chevet de Fury qui décède sous leurs yeux.

Après avoir caché la clé informatique dans un distributeur de nourriture (!), Cap cherche à obtenir des explications auprès du S.H.I.E.L.D, mais se retrouve lui-même agressé par de musculeux agents qui le suspectent dans la mort de Fury.

Il apparait clairement que le sénateur Alexander Pierce (Robert Redford) pourtant ami de longue date de Fury, le soupçonne ainsi que les membres d’un conseil de sécurité, d’avoir voulu s’enrichir en vendant les secrets des prototypes de 3 porte avions volants dotés d’une gigantesque puissance de feu.

Pierce relance le projet appelé Insight et lance un avis de recherche général pour retrouver Captain america qui s’est échappé de manière spectaculaire en terrassant une dizaine d’hommes dans un ascenseur, en sautant du haut d’un immeuble et en mettant hors de combat un intercepteur aérien.

Se sachant pourchassé, Cap se rapproche de Natasha et vient chercher l’aide de Sam, qui fasciné par celui qui estime être son héros, accepte de les aider sans condition.

Le trio enlève au culot un des ex otage du navire du S.H.I.E.L.D et le force sous la menace à livrer toutes les informations impliquant Pierce dans un complot d’envergure mondiale visant à donner le contrôle des porte avions à l’organisation criminelle appelée l’Hydra afin d’éliminer 20 millions de personnes.

La contre attaque de l’Hydra est alors fulgurante et un commando emmené par le mystérieux soldat masqué surgit en tentant de d’éliminer le trio.

Malgré une résistance courageuse, la Veuve noire est blessée à l’épaule et surclassée par le soldat masqué avant que Captain couvert par Wilson ne parvienne à s’extraire d’un bus, à se défaire de tueurs et finisse par voler au secours de son amie.

Le combat est âpre et intense entre deux adversaires de même force, le bras métallique compensant l’apport défensif/offensif du bouclier.

Avant que le soldat ne quitte les lieux, il révèle à Captain son vrai visage, celui de Bucky Barnes (Sebastian Stan) l’ex partenaire de Cap, qu’il croyait mort pendant la Seconde guerre mondiale.

Paralysé par cette révélation brutale, Captain se laisse capturer ainsi que ses amis sans réaction par les membres de l’Hydra.

Leur détention sera de courte durée, puisque l’agent du S.H.I.E.L.D Maria Hill (Cobie Smulders), leur permet de s’évader.

Guidés par les talents de Maria, Cap et Natasha sont orientés vers un ancien camp d’entrainement de la Seconde guerre mondiale, mais lorsqu’ils enfichent la clé informatique secrète, ils réveillent l’esprit du savant fou suisse de l’Hydra Arnim Zola (Toby Jones) transféré après sa mort dans les systèmes informatiques de la base.

Arnim leur révèle alors la stratégie globale de l’Hydra, qui est de semer le chaos pour ensuite rétablir l’ordre en infiltrant le S.H.I.E.L.D et détournant via un algorithme concocté par son esprit génial les porteurs High tech du projet Insight.

Le savant dément leur apprend également que Bucky a été sauvé par Hydra, qui l’a doté de super pouvoirs, l’a cryogénisé puis manipulé mentalement pour le rendre parfaitement docile.

Se sachant à terme condamné, le savant est tué lors de l’explosion d’un missile lancé par Pierce mais ne peut assister à une nouvelle fuite de Captain et Natasha maintenant au courant des plans de l’Hydra.

La course contre la montre commence alors, et Cap, Natasha, Wilson transformé en Faucon par l’apport d’ailes motorisées, s’appuient sur un Nick Fury miraculeusement ressuscité, pour attaquer les immenses porte avions volants du S.H.I.E.L.D avant leur mise en fonction.

Le combat est grandiose, le Faucon, détruisant les batteries anti aériennes, tandis que Sharon Porter intervient pour empêcher les équipes de l’Hydra emmenée par Brock Rumlow (Frank Grillo) d’insérer la clé contenant le fameux algorithme d’Arnim Zola.

Captain retrouve rapidement Bucky  qui a mis hors combat les ailes du Faucon, sur une des plateformes et engage avec lui une lutte acharnée en altitude.

Blessé et peu enclin à lutter contre son ami, Captain renonce finalement au combat et se laisse frapper …

C’est sans compter sans la Veuve noire et Nick Fury qui contraignent Pierce à annuler le processus et à divulguer des informations sur Hydra sur Internet.

Pierce est finalement tué dans la lutte et les 3 porteurs s’abiment dans les flots du Potomac, laissant un Captain inconscient sombrer dans l’eau.

Le héros à la bannière étoilée est finalement sauvé et remis sur pieds.

Toujours officiellement mort, Fury gagne l’Europe tandis que Cap aidé de Wilson prend comme décision de retrouver Bucky.

L’histoire se termine sur une nouvelle scène prometteuse dans laquelle Von Strucker (Thomas Kretschmann), futur cadre de l’Hydra cultive deux jumeaux qu’on devine être Vif Argent (Aaron Taylor Johnson) et la Sorcière rouge (Elisabeth Olsen) ..

En conclusion, « Captain america 2, le soldat de l’hiver » est une heureuse surprise construite dans sa première partie comme un thriller haletant ou le spectateur est balloté d’une scène à l’autre en tentant de comprendre les ressorts d’une intrigue complexe.

Les scènes réussies abondent, comme la défense héroïque de la voiture automatisée de Fury face à une horde de commando ou l’apparition de l’esprit diabolique de Zola dans un système informatique datant de la Seconde guerre mondiale.

Coté action, malgré le ridicule de Batroc, super héros franco algérien affublé d’un ridicule accent québécois, on en pour son argent avec des scènes de fusillades ultra spectaculaires et un (faux) ennemi plus déstabilisant que réellement dangereux pour Captain.

Le héros se déplace toujours aussi bien, exploitant à merveille ses capacités athlétiques surhumaines et les multiples capacités de son indestructible bouclier.

Si les vieillissants Redford, Jackson et la sexy Johansson tiennent honnêtement leurs rôles, on appréciera également la rencontre avec le Faucon, sympathique acolyte black du héros, sensé le rendre plus proche du monde de la rue dans le comics, mais se révélant ici comme un parfait ami de remplacement en l’absence de l’inutile Bucky.

Plus que par ses scènes d’action, Captain america reste émouvant par le sentiment de nostalgie du héros par rapport  à son passé de soldat de 39-45, ses difficultés face à un monde ou le sens de l’honneur, l’amour de la patrie sont relégués au second plan, et son incapacité à nouer une relation intime avec une femme, même si Sharon Carter rode dans les parages …

Un excellent divertissement donc, très ancré dans son époque qui ravira toute la jeune génération fan de ce type de films.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens