Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 21:52

black_ice.jpg

1

 

 

Vous l’avez sans doute compris en lisant mes critiques plutôt sévères à l’encontre d’Ac/Dc période Brian Johnson,  je ne goute pas spécialement ce groupe de boogie-hard-and-roll qui remplit des stades entiers à grands coups de tournées à grand spectacle.

Toujours est il que malgré ces réticences, Ac/Dc est toujours la après trente ans de carrière et ceci en tant que dinosaures du rock force le respect.

Huit longues années après « Stiff upper lip » , les australiens qu’on pensait rangés des voitures a plus de soixante ans remettent le couvert avec un « Black ice » à la pochette sobre et aux volumineux quinze titres.

« Rock’n roll train » ouvre le bal, on est loin des rythmes survoltés de l’autoroute de l’enfer mais sur un mid tempo très chaleureux et au groove extrêmement sympathique.

L’insipide « Skies on fire » passe comme un spectre vite chassé par un « Big jack » aux gros refrains ronflants comme un vieux moteur de pickup fatigué.

Etonnamment « Anything goes » sort des sentiers battus par son aspect plus doux et par le chant de Johnson plus mesuré que d’habitude.

Un peu de testostérone et de punch surgit enfin avec « War machine » aux refrains plus incisifs mais l’embellie est de courte durée et tout s’écroule brutalement avec « Smash N grab » qui fait plutôt office de tapette à mouche que de presse hydraulique.

L’auditeur se prend presque à y croire avec « Spoilin for a fight » un peu plus appuyé mais « Wheels » manque de vitesse, « Décibels » est un blues quelconque, « Stormy may day » un blues franchement insupportable de nullité.

Ac/Dc en pilotage automatique balance sans trop y croire « She likes rock and roll » usé jusqu’à la corde, puis « Money made » d’une lenteur atroce.

On aimerait aimer le plus émouvant « Rock n roll dream »  mais le poussif « Rocking all the way » et même le bien terne « Black ice » n’apporte franchement rien.

En conclusion, malgré ses très bonnes critiques dans une presse trop respectueuse et complaisante pour toute la légende que représente Ac/Dc, « Black ice » est un album long, sans intérêt et complètement insipide.

Privés d’inspirations, de punch, Ac/Dc se recycle en mode petit braquet.

Je laisse les fans à leur adoration béate, mais il y a pour moi beaucoup de groupes plus petits, plus intéressants et moins surestimés que le Ac/Dc de la fin années 2000.

Il serait je pense sage pour ces musiciens vieillissants de songer à la retraite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Hard Rock
commenter cet article

commentaires

lanedreams-is-rock-n-roll 20/07/2011 11:04


Tu devrais lire ce que Angus Young pense des albums de AC/DC .Et la retraite ,on ne peut l'imaginé quand on est passionné par ce que l'on fait .Mais tu est doué pour être critique .Tu as une plume
aigisé comme une lame de rasoir .


Seth 20/07/2011 20:09



Merci du compliment.


Je pense que passé un certain age, on ne peut pratiquer une musique aussi exigeante physiquement que le rock athlétique d'Ac/Dc.


Ils sont donc pour moi contraints de lever inexorablement le pied.



Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens