Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 22:44

abattoir blues

4

 

En 2004, un an seulement après l’ultra décevant « Nocturama », Nick Cave and the Bad Seeds corrigent le tir en sortant un double album intitulé « Abattoir Blues/The Lyre of Orpheus ».

Avec sa pochette volontairement minimaliste et à dire vrai assez minable, « Abattoir Blues » démarre avec l’entraînant et musclé « Get ready for love » qui soutenu par des chœurs gospels féminins surpuissants produit une entrée en matière fracassante.

Plus calme et sinueuse, on trouve ensuite la ballade « Cannibal’s hymn » qui maintient l’intention grâce à une ligne de basse entetante avant que « Hiding all away » ne vienne surprendre avec son alternance de froids couplets robotisés et de refrains intenses traversés de déchaînements électriques brutaux.

L’emploi habile des chœurs gospels insuffle un véritable souffle épique à la splendide ballade « Messiah ward » et un supplément d’énergie sur les refrains du puissant « There she goes, my beautiful world ».

Cave et ses mauvaises graines déroulent ensuite un rock souple et efficace à la Iggy Pop sur « Nature boy » .

Arrive ensuite le meilleur titre du disque, « Abattoir blues » ballade sèche, sombre et inspirée utilisant encore une fois à merveille la chorale du Seigneur.

En comparaison « Let the bells ring » parait plus fade malgré la belle voix cassée de rockeur malheureux de l’australien,

L’album se termine sur un titre hors du commun « Fable of the brown ape » jouant sur l’alternance de couplets calmes joués presque en pointillés et de féroces éruptions volcaniques déclenchées par les même chœurs religieux.

Alléché par la très bonne impression du premier cd, on se rue alors sur « The Lyre of Orpheus » ayant pour thème une libre adaptation du mythe d’Orphée.

Le premier titre « The Lyre of Orpheus » plutôt blues fait figure d’introduction un brin poussive avant que le groupe ne surprenne avec « Breathless » morceau acoustique presque sautillant et joyeux avec ses flûtes en soutien.

Nouvelle ballade déchirante sur « Babe, you turn me on » gavée d’émotion à fleur de peau qui introduit le magistral « Easy money » à la beauté fragile et désespérée.

On bascule ensuite avec un égal bonheur dans du rock plus soutenu avec « Supernaturally » rafraîchissant à souhait pour enchaîner sur le meilleur titre du disque « Spell » dont l’irrésistible charme vénéneux une fois entré dans votre esprit ne vous quittera plus, possédant votre ame damnée à jamais.

L’auditeur contenté de temps de talent pourrait alors avec raison se sentir rassasié mais le groupe décidément très en verve termine sa marche triomphale en apothéose avec « Carry me » et « O Children » à la beauté aérienne illuminée des fameux chœurs gospels, ce dernier s’avérant d’une majesté à en pleurer d’émotion.

En conclusion, si j’avais pu être très critique (car déçu !) sur les très plat « Nocturama » voir même sur le « Murder ballads » (malgré le concept alléchant et le fameux tube avec Kylie ) , je ne peux qu’avouer toute mon admiration sur le double album « Abattoir blues/the Lyre of Orpheus » particulièrement réussi.

Si bien entendu les compositions sont sublimes, et tout particulièrement les ballades tristes, émouvantes et soignées, la véritable idée de génie de Cave et de sa bande demeure pour moi l’adjonction de ces chœurs gospels féminins qui viennent apporter une dimension supérieure larger than life à la musique du groupe.

Loin de perdre son ame avec cette alliance qui pourrait sembler contre nature entre le sombre australien et les solaires chœurs chrétiens, Nick Cave trouve ici un formidable souffle d’air frais pour venir raviver une musique qui semblait un peu tourner sur elle même auparavant.

« Abattoir blues/the Lyre of Orpheus » sont donc deux grands disques qui combleront les amateurs de rock sombre, élégant et inspiré.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Rock
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens