Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 21:32


Second livre coup sur coup lu sur l'Histoire romaine : un roman historique consacré à Caligula.

Ce n'est pas un Max Gallo mais le fruit d'une collaboration entre un universitaire Pierre Lunel et Paul Jean Franseschini ex directeur des pages littéraires de l'Express.

Caligula, ce nom résonne encore maintenant tant cet empereur aura marqué son temps.

Il inspirera des pièces de théâtre, des ballets et sans doute l'un des meilleurs films X de l'histoire : Caligula de Tinto Brass.

Pourtant le régne de Caligula fut très bref, 4 ans contre 14 par exemple pour Néron.

Caius Caligula est fils de Germanicus, l'un des plus illustres généraux romains.

Il a donc entière légitimité de par le sang pour prendre la succession de Tibère.

Caligula signifie "petite botte" en latin, surnom qui lui a été donné alors qu'enfant il avait été élevé dans les camps militaires du Rhin ou vivait son Père.

Grand et maigre, blond affublé d'une calvitie précoce il est très complexé par son physique.

En revanche c'est un esprit vif, un fin lettré et un amoureux de théâtre

Son adolescence est marquée par un inceste avec sa sœur Drusilla qu'il aima passionnément.

Pour le punir, il est exilé à Capri, ou Tibère en personne le surveille.

Tibère, vieux et malade est usé par le pouvoir.

Pourtant il décèle quelque chose d'anormal chez le jeune Caius et tente d'établir si oui ou non il est fou.

Mais Caius qui étudie le théâtre donne le change et Tibère ne perce pas le secret.

Craignant d'être assassiné avant de régner, Caligula prend les devants et étouffe Tibère dans son sommeil alors qu'il était déjà très malade.

Le régne du nouvel empereur peut donc commencer.

Celui ci sera marqué dans un premier temps par a clémence et la générosité.

Mais la mort de sa soeur Drusilla provoque un déclic qui enclenchera un engrenage fatal.

Caligula sombre alors dans la folie.

Il déifie sa propre soeur et exige qu'on lui érige des temples.

Il se prend pour un dieu, se déguise avec des tenues extravagantes et déclare que rien ne doit lui être impossible du fait de sa divinité.

Il fait jouer de mauvaises pièces de théâtre ou ceux qui n'apprécient pas sont condamnés à mort.
 
Il adore humilier les riches romains et se fait beaucoup d'ennemis parmi les nobles et les sénateurs.

Caligula aime aussi mettre en scène des jeux pervers ou sa cousine la sulfureuse Messaline s'accouple avec plusieurs gladiateurs ou militaires lors de "gang bangs" antiques.

Mégalomane, il décide d'aller  en Gaule à Lyon marcher sur les traces de Jules César.

Il en profite pour faire exécuter Getulicus l'un de ses plus brillants généraux commandant les armées du Rhin et suspecté de complot.

L'exécution de ce général populaire et respecté provoque un vif émoi parmi les militaires.

Caligula a pour projet de raser les montagnes ou de détourner les fleuves ...

Il demande à ce qu'on lui construise un pont depuis la Gaule jusqu'à la Grande-Bretagne.

Lorsqu'on lui explique que cela prendra des mois il change d'avis et fait ramasser des galets à ses soldats pour construire des pyramides sur la plage ...

Les militaires vivent mal cette humiliation et la colère gronde au sein de l'armée.

D'autre part, Rome se trouve rapidement ruinée.

Caligula a alors l'idée de faire se prostituer les femmes des sénateurs en les offrant à la plèbe dans un gigantesque bateau qu'il aura fait venir dans ses jardins.

(C'est la scène de partouze dans le film de Tinto Brass )

Cette fois s'en est trop

Chaera un militaire de sa garde, humilié par l'Empereur en raison de sa voix fluette  décide de participer à une conjuration.

Caligula est assassiné par sa propre garde prétorienne.

Lardé de coups de glaives, il ne comprendra pas comment lui un dieu pouvait mourir ..

Son oncle Claude, bègue, boiteux et faible sera nommé presque à son corps défendant assurant l'intérim en Caligula et le petit Néron grognant déjà dans ses langes.

J'ai trouvé le livre moins prenant que celui de Max Gallo, l'écriture de qualité mais moins fluide.

Les anecdotes du règne du Terrible me sont presque parues atténuées par instant.

Il y a des nombreuses allusions à la montée du Christianisme, Caligula reçoit en effet Pierre  et Agrippa le prince juif marié à Salomé joue un rôle mineur dont on ne comprend trop l'intérêt.

Au final si Néron semble avoir été traumatisé par sa mère, Caligula semble avoir subi un terrible choc par la perte de sa soeur.

Privé d'un Sénèque à ses cotés pour tenter de le canaliser,  il semble avoir été plus malade et moins habile que Néron , perdant rapidement l'appui des militaires et de la plèbe

Resteront bien évidemment les fantasmes autour de sa personne ...

De manière générale, je pense que les hommes seront toujours fascinés par ceux ayant voulu se prendre pour des Dieux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Jean-Louis 04/10/2008 18:18

puisque tu te lances dans la littérature, je me permets de te conseiller une pièce de théâtre portant sur le même sujet, Caligula d'Albert Camus, ce n'est pas franchement historique (en tout cas ce n'est pas le but rechercher mais philosophiquement c'est intéressant ) ^^ cordialement

Seth 06/10/2008 20:36


Merci pour cett information ...précieuse.

Il est fort probable que je lise ce livre !


Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens