Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 14:12

Cinéaste réputé fou mais génial, Werner Herzog sort en 1982 « Fitzcarraldo ».
Le film se déroule en Amazonie pendant l’âge d’or de l’exploitation de caoutchouc.
A Manaus, Brian Fitzgerald (Klaus Kinski) dit Fitzcarraldo est un industriel ayant fait faillite en tenant d’ouvrir une ligne de chemin de fer en Amazonie.
Personnage excentrique, Fitz parcourt la ville en essayant de convaincre les puissants fazendeiros locaux de l’aider à construire un opéra dans la ville d’Iquitos au Pérou, peuplée d’Indiens vivants sur des cabanes flottantes.
Malgré l’appui de sa compagne Molly (Claudia Cardinale) assez influente localement, Fitz est ignoré voir tourné en dérision par les fazendeiros.
Irrité par ces refus, le bouillant entrepreneur reçoit néanmoins le soutien de Don Aquilino (José Legwoy) qui lui indique ou trouver un bateau à vapeur puis une terre encore vierge d’exploitation.
En réalité, outre ses impossibles prétentions artistiques, Fitz a également des projets industriels et cherche également sous les conseils de Molly a s’établir comme fazendeiro en délaissant son actuel commerce de vendeur de glace.
Le navire à vapeur est finalement trouvé, retapé à l’aide de la main d’œuvre locale puis un équipage embauché avec un capitaine hollandais Paul Orinico (Paul Hittscher).
Outre le mécanicien, un géant taciturne nommé Cholo (Miguel Angel Fuentes) et le cuisinier alcoolique Huerqueque (Huerqueque Enrique Bohorquez), tous les autres membres de l’équipage sont des indiens sédentarisés sans expérience de navigation à vapeur.
Laissant Molly sur place à Manaus, Fitz et son équipe remontent l’Amazone puis le Pachitea à la recherche de la mystérieuse terre perdue au milieu de le foret.
Au passage,Fitz récupère une partie des rails de son précédent chantier.
Outre les bagarres, Fitz doit faire face aux Indiens jivaros dont la réputation de terrible guerrier effraie l’équipage qui déserte.
Le navire investi par les Indiens continue finalement sa route avec seuls à son bord, Fitz, Orinico, Cholo et Huerqueque…
Contre toute attente, les Indiens qui croie le navire est un "char" désigné pour apaiser leur dieu collaborent et aident même Fitz dans sa folle expédition qui lui impose de tracter le navire au dessus d’une montagne pour accéder à la terre promise par Aquilino.
L’entreprise est d’une difficulté hallucinante et demande des travaux titanesques réalisés à mains nues par les Indiens dont certains perdent la vie.
Après plusieurs morts, moment de découragements et de peur d’une révolte, le navire est finalement hissé de l’autre coté…Mais les Indiens brisent le lendemain les amarres du navire qui glisse vers les rapides du fleuve Ucayali.
Etant revenu à son point de départ, Fitz revient à Iquitos en héros, acclamé par une foule en délire au milieu de laquelle figure Molly.
Même Aquilino, beau joueur reconnait le succès de cette expédition folle. Si lune nouvelle concession ne sera pas ouverte, un opera sera bel et bien donné à Iquitos.
En conclusion, « Fitzcarraldo » est un nouveau film de la démesure du duo cinglé Kinski/Herzog et évoque fortement « Aguirre la colère de dieu » le mysticisme en moins.
Paysage hallucinants, personnages « larger than life » animés par une passion dévorante les poussant à atteindre leur but coute que coute quitte à renverser des montagnes, « Fitzcarraldo » reste une aventure hors norme atténuée par une certaine longueur et lenteur dans sa réalisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens