Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 09:01

Alors qu’on le croyait mort et enterré, classé dans un rayon poussiéreux des archives du heavy metal, Diamond head renait de ses cendres en 2005 avec « All will be reavealed ».
Le légendaire Sean Harris a cette fois passé la main à Nick Tart au chant, le guitariste Brian Tatler étant le garant d’une certaine (?) continuité aux cotés de Karl Wilcox (batterie), Eddie Mohan (basse) et Adrian Mills (guitare).
Dès l’entame, « Mine all mine » frappe fort avec un heavy dur et puissant sur lequel la voix plutôt aigue de Tart fait mouche.
La qualité des riffs de la paire Tatler/Mills se fait également remarquer sur « Git it to me » morceau construit sur le même type mais un ton en dessous au niveau intensité.
On déroule avec « Nightmare » beaucoup moins bon car plus plat et linéaire tout comme « Fallen angel » malgré une légère tentative de nuancer un hard braillard et stéréotypé.
Diamond head remonte d’un cran sur « Alimony » titre majeur aux riffs et refrains très accrocheurs.
Enfin une rupture se produit avec « Lost at sea » sur lequel Tart dévoile enfin des qualités vocales insoupçonnées combinant finesse et puissance explosive.
Mais tout à vrai dire on retombe de haut sur « Dead or living » trapu mais sans âme… Dans la dernière ligne droite, Diamond head appuie sur le champignon atomique avec « Drinkin again », calme le jeu sur « Come alive » et rend un hommage aussi touchant qu’inattendu au bluesmen avec « Muddy waters ».
En conclusion, compte tenu du contexte, « All will be reavealed » est un album méritant de vétérans tentant de relancer une carrière bloquée aux premières lueurs des années 80.
25 ans après, Diamond head s’en sort convenablement avec un heavy compact mais trop balisé et sans réelle prise de risques.
Tart est un bon chanteur et le résultat fait quelques fois penser à du Van Halen période Sammy Hagar, un bon cran si ce n’est deux en dessous.
Il serait cependant mal avisé de ma part de descendre en flammes « All will be reavealed » qui conserve malgré ses limitations une certaine tenue et mérite également un certain respect.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Heavy Metal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens