Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 23:50

Sorti en 2007, « Protegor, guide pratique de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine » est un ouvrage coécrit entre Guillaume Morel et Frédéric Bouammache, deux spécialistes de la self-défense.
Ouvrage didactique à vocation pratique, « Protegor, guide pratique de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine » propose des conseils pour améliorer sa sécurité personnelle, sa défense personnelle  et sa survie en milieu urbain vis-à-vis d'agressions, de catastrophes naturelles, d’attentats ou d’accidents.
Après une introduction visant à rappeler le besoin essentiel de l’homme vis-à-vis de la sécurité (située dan la hiérarchie juste après la satisfaction des besoins physiologiques de la pyramide de Maslow) même si les sociétés européennes modernes ont tendance à qualifier de paranoïaques les gens s‘intéressant à ces questions, les auteurs laissent la parole à Jean-Michel Leprêtre, spécialiste de self défense qui évoque les différentes techniques corporelles et verbales pour éviter une agression, leitmotiv qui reviendra tout le long du livre, tant la notion de légitime défense « proportionnée à l’attaque » reste délicate juridiquement parlant en France.
Qui dit prévention dit vigilance symbolisée par 5 niveaux graduels suivant les situations courantes de la vie de tous les jours.
On passe ensuite aux techniques de protection de son domicile avec une approche par zones géographiques culminant par la création d’une zone de sécurité ou « panic room » pouvant permettre de se retrancher pour faire face à des agresseurs déterminés.
La résistance des portes, les communications, les réserves énergétiques, les produits de secours et des armes sont à prendre en considération dans l’ameublement de cette chambre.
De la maison on passe ensuite au véhicule avec encore une fois des conseils et techniques pour prévenir ou faire face à une tentative d’agression dans un parking ou lors d’un « car jacking » en pleine rue.
Encore une fois la vigilance prédomine : lieu de localisation du véhicule, observation de l’environnement, coupure du moteur, clés en main et verrouillage à l’intérieur pour plus de protection.
Suivent ensuite de manière plus désordonnée des conseils face au viol, pickpockets ou faux distributeurs bancaires.
Au niveau de l’équipement un compromis est à trouver pour choisir des vêtements à la fois résistants, confortables et agréables.
Le cas des armes de défense est plus délicat compte tenu de la législation française et sera plus développé dans le second chapitre.
Compte tenu de sa létalité, le choix du couteau se limite à des petites lames de type utilitaire, secouriste pouvant éventuellement servir d’armes défensive.
Des armes plus neutres sont privilégiées : stylo en métal, porte clé, lampe de défense plus acceptables d’un point de vue juridiques que des spectaculaires taser, tonfa, nunchaku ou poing américain.
Pour se soigner, une trousse des premiers secours ressemblant à un arsenal de secouriste que l’on conseille de mettre dans sa voiture…
Cet aspect matériel est renforcé par l’avis du policier Scott Brennan, avec d’importances réserves sur la différence de législation entre Etats-Unis et France.
Suit un long chapitre très technique sur la manière de protéger ses données informatiques avec des conseils sans doute pertinents mais compte tenu de leur rigidité à mon avis inapplicables à 80% des gens compte tenue de leur degré d’addiction aux nouvelles technologies.
On retiendra néanmoins l’aspect bancaire et rencontres sur Internet, plutôt bien vu…
Impossible de ne pas parler de la sécurité en voyage avec des conseils aux voyageurs sur la situation globale du pays, les mœurs, les documents les plus utiles, le matériel (vêtements, médicaments) et la gestion de l’argent.
Un passage sur la communication dissuasive (langage, postures) termine ce chapitre
Le second chapitre traite inévitablement des sports de combat utiles dans la confrontation physique mais notoirement insuffisants dans le cadre d’un combat de rue ou l’aspect psychologique (détermination, stress, peur, dissuasion, ruse) prédominent.
Quelques techniques simples et efficaces illustrent néanmoins cette partie avec comme ligne directrice l’atteinte des points faibles corporels adverses au mépris de toute éthique martiale et la fuite immédiatement après le blocage de l’attaque.
Après la défense à poing nus viennent les armes avec o surprise la préconisation d’objets de tous les jours (papier journal, parapluie, ceintures, étui de carte) aux cotés d’armes plus identifiables (bombe au poivre, matraques jusqu’au très controversé flash ball).
Le dernier chapitre dresse une liste de bonne pratique pour faire face à des inondations, sécheresse, incendie, épidémies, accidents (voiture, avions, bateaux), émeutes, attentats sachant que ces sujets demeurent hautement complexes et qu’une part de chance intervient forcément dans pareils cas de figure.
Indispensables sont également les conseils aux premiers secours (malaise, fracture, brulures, plaies, électrocutions) avec Positon Latérale de Sécurité et massages cardiaques.
On termine sur l’aspect psychologique pour gérer le stress pendant mais surtout après le conflit et par l’aspect juridique très bien expliqué pour aider les victimes d’agression ou de catastrophe.
En conclusion, « Protegor, guide pratique de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine » est un ouvrage intéressant et plutôt bien écrit qui ne remplacera  jamais aucune formation de self défense ou de secourisme.
Néanmoins, si l’aspect arme peut dégouter/effrayer certains, certains conseils de bon sens et de prévention sont je le pense parfaitement applicables et utiles pour le citoyen moyen ayant un sens prononcé des responsabilités.
Ce sont ces aspects qui me sont apparus les plus intéressants, la confrontation directe étant par essence incertaine pour quiconque et surtout traumatique quelle que soit l’issue.
Et si les catastrophes ou les attentats de grande ampleur ne nous laissent souvent que le choix de minimiser les dommages (et de prier !), il en est tout autrement sur les questions de sécurité informatiques et de voyages ou nous sommes souvent plus maitres de nos choix !
A lire donc avec intérêt, quitte ensuite à piocher ce qui vous convient le plus !

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens