Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 19:48

Adapté d’un roman du génial écrivain américain Hubert Shelby Jr, « Requiem for a dream » est un film de Darren Aronofosky.
Sorti en 2000, « Requiem for a dream » raconte la vie de deux jeunes toxicomanes New-yorkais Harry Goldfarb (Jared Leto squelettique) et Tyron C Love (Marlon Wayans) en perpétuelle recherche de cocaïne.
Suivant leur rêves de revente pour amasser suffisamment d’argent pour ne plus avoir de souci d’argent, les deux compères achètent de plus grosses quantités.
Harry fréquente Marianne Silver (Jennifer Connelly) et rêve de lui acheter un magasin pour exposer ses galeries de dessins.
Ensemble les trois amis se défoncent pourtant le plus souvent en écoutant de la musique techno.
Sara (Ellen Burstyn), la mère de Harry est une veuve malheureuse et prématurément vieillie qui se donne comme objectif de perdre beaucoup de poids pour assister à son talk show favori.
Se tournant vers la médecine, Sara ingère des médicaments à hautes doses, maigrissant de manière spectaculaire.
Elle n’écoute pas les mises en garde de son fils qui a décelé la prise d’amphétamines coupe faim et continue à perdre du poids et s’enfonçant chaque jour dans la folie.
Comme on pouvait s’y attendre le plan dope/fortune tourne court et Tyrone qui a voulu fréquenté les gros bonnets blacks de son quartier est serré par la police après un règlement de comptes sanglant.
Harry dépense tout son pécule pour payer la caution de son ami mais réalise qu’il n’a plus rien en réserve ni argent ni drogue.
Les fournisseurs habituels ayant fermé les vannes des circuits d’alimentation, Harry a besoin d’une grosse somme d’argent pour se fournir et pousse Marianne à coucher avec un type vieux et moche pour trouver la somme manquante.
Mais le deal dans un entrepôt tourne court et les revendeurs filent vers la Floride.
Désespérés, Harry et Tyrone prennent leur voiture pour filer vers la Floride laissant Marianne de plus en plus en manque seule…
La jeune femme se tourne alors vers Big Tim (Keith David) un dealer black et couche avec lui pour se payer sa dose.
Dans la dernière ligne droite du film tout s’accélère dans l’horreur et la descente aux enfers : malade après un mauvais shoot, Harry doit aller à l’hôpital et se faire amputer d’un bras, Tyrone termine dans une prison à faire de travaux humiliants, quand à Sarah, devenu squelettique et démente, elle est internée dans un hôpital psychiatrique et subit de violentes lobotomies qui la déshumanisent.
Après des promesses délirantes de Harry, Marianne bascule franchement dans la prostitution en participant aux soirées partouzes de Big Tim.
En conclusion, a écrivain exceptionnel réalisateur exceptionnel, aussi « Requiem for a dream » est l’un des films les plus intenses et les plus durs qu’il m’ait été donné de voir sur la drogue.
Impitoyable, sans échappatoire, il détruit ses protagonistes s’enfermant dans une descente aux enfers sans fin.
Les acteurs tous fantastiques, (mention spéciale à Ellen Burstyn vraimment impressionnante), transcendent le roman pour réaliser une performance cinématographique inoubliable laissant le spectateur passablement amoché par ce rude voyage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens