Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2017 7 06 /08 /août /2017 20:20

Je suis généralement plutôt ouvert d’esprit mais dois avouer avoir longuement hésité avant de chroniquer « Home défense & protection personnelle » de DiD-ArT.
DiD-ArT n’est ni un écrivain, ni un spécialiste de self défense, juste un passionné publiant des livres sur des sites grand public.
Sorti en 2012, « Home défense & protection personnelle » donne d’entrée un sentiment assez désagréable : le style est affreusement balourd, les fautes d’orthographe ou de mise en page abondent… tout ceci ne sent pas très bon le professionnalisme.
La première partie de l’ouvrage se veut essentiellement historico-juridique et veut prouver que les lois visant à la restriction de la possession et la circulation des armes ne servent en rien à endiguer le flux de crimes violents.
L’Angleterre est prise en exemple comme le pire, la France n’étant pas loin derrière…
Quant aux Etats-Unis, l’auteur affirme en s’appuyant sur les travaux très controversés de l’avocat pro-armes John Lott, que les états ayant légalisé le port d’armes sont ceux ayant le moins d’homicides, ce qui permet par un tour de passe passe de démonter l’argument comme quoi le taux d’homicides est globalement plus élevé la bas qu’en Europe.
Décortiquant le Code pénal français, DiD-ArT affirme que les notions de légitime défense et de réponse proportionnée sont absurdes, car jamais reconnues par les tribunaux, toujours en faveurs des criminels, réputés victimes de la société.
Ceci encore une fois est une affirmation non démontrée et fait penser à une conversation de bar…
On passera rapidement sur quelques références bien choisies de la Bible justifiant le recours au meurtre en cas d’agression, pour DiD-ArT, le simple fait de se faire agresser dans la rue ou à son domicile justifie pour lui de tuer le criminel, seule manière de stopper définitivement la personne et par la même occasion d’éviter des représailles.
En effet, DiD-ArT estime qu’un criminel endurci n’a pas peur de la police ni de l’emprisonnement et continuera dans l’escalade de la violence si la victime tente de lui résister.
Donc pour lui seule la dissuasion d’une arme feu est capable de le faire hésiter et renoncer à ses idées d’agression, car il n’est pas sur dans ce cas de préserver son intégrité physique.
En France, face à plusieurs agresseurs, armés (couteaux, pistolets) une personne seule n’a aucune chance et si elle tue un de ses adversaires avec une arme devra selon l’auteur être emprisonnée, donc avoir sa vie brisée…
C’est pour ceci que DiD-ArT recommande en France de ne pas offrir de résistance à l’exception du home jacking, ou se soumettre à des criminels n’amènera selon lui qu’à des souffrances terribles sur vous ou votre famille (torture, viols d’enfants).
Rien n’est donc épargné dans l’escalade des horreurs de cambrioleurs psychopathes ou drogués pour arriver à l’essentiel : si protéger les accès de son domicile (volets, barreaux, alarmes, chien de garde) est une option, rien ne remplace l’usage d’une arme à feu : Remington  1858 calibre 44, coach gun, 22 Long rifle, carabine sont donc passés au crible avec avantages et inconvénients de chacun d’entre eux.
DiD-ArT précise que la manipulation d’une arme chez soi reste délicate, notamment par l’entreposage des munitions et que l’effet de surprise joue toujours en faveur des cambrioleurs.
Mais lorsque la victime parvient à abattre son agresseur, il prodigue force de conseils pour communiquer intelligemment avec les forces de l’ordre.
En conclusion, « Home défense & protection personnelle » est une très très grosse déception et un très mauvais livre comparé à Protégor, bien plus professionnel et équilibré.
DiD-ArT est un militant pro-armes à feu et cherche à tout prix à justifier son point de vue, l’autorisation de port d’armes pour tout citoyen en vue de son auto-défense.
Sur la forme le livre est horriblement mal écrit, avec force d’anecdotes véhiculant injures, humour vaseux sur fond de racisme et surtout gros climat anxiogène.
Sur le fond, si on résume le point de vue de DiD-ArT, il faut s’entrainer et se préparer au pire en conservant une arme à feu facilement chargeable et manipulable chez soi, mais dans le même temps une bonne prévention permet selon lui d’éviter 99,99% des problèmes : évitement des zones ou situations dangereuses, fuites, bons systèmes de fermeture ou d’alarmes…
Donc sur le 0,01% restant, les techniques de self-défense à mains nues ou les armes dissuasives (gaz, électrique, pistolet d‘alarmes) jugées inutiles de but en blanc, pour arriver jusqu’à la possession d’armes à feu…même si dans les faits :
-dans la rue, une arme à feu n’est pas efficace à courte distance contre des couteaux et surtout interdit au port et à l’usage, donc parfaitement inutile …
-dans la maison leur maniement est complexe et parfois inutile notamment en raison de l’effet de surprise (attaque la nuit), de plus leur dangerosité est à évaluer vis-à-vis des autres membres de la famille (enfants) augmente le nombre de problèmes à gérer…
Ces contre-arguments rendent pour moi trop lourds, inutiles et trop dangereuses les solutions armées de DiD-ArT en France.
Restent le cas délicat des meurtres de masse (tueurs psychopathes à la Brevnik, terroristes) qui posent eux la question de manière plus aigue de la sécurité des citoyens dans la rue.
Mais malheureusement ceci ne fait pas l’objet de ce livre partisan et un peu trop nauséabond à mes yeux.
Je conseille à ceux qui s’intéresse au sujet plus rationnellement la lecture de Protégor, à mon sens plus pertinente pour la France dans la gestion de la sécurité.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens