Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 14:32

Dans « Luke Cage, saison 1, épisode 5  », Claire Temple (Rosario Dawson) héroïne bien connue de Daredevil revient dans son quartier natal de Harlem et se distingue en courant après un voleur pour récupérer son sac à main.

De son coté, sonné après les lourdes pertes financières occasionnées par l’intervention musclée de Luke Cage (Mike Colter) contre sa réserve centrale, Cornell Cottonmouth Stokes (Mahershala Ali) lance une vaste campagne de racket visant à accuser son ennemi de la détérioration des conditions de vie à Harlem.

Lorsqu’il a vent de l’affaire, Cage qui prépare une cérémonie en l’honneur de Pope (Frankie Faison), décide de riposter et d’agresser à son tour les hommes de Cottonmouth.

Lors d’un face à face tendu avec le parrain local dans son club de Harlem, Cage est reconnu par Shades (Theo Rossi) qui a essayé de le tuer sans succès en prison.

Parfaitement au courant de l’invulnérabilité physique de Cage, Shades oriente Cottonmouth sur une nouvelle arme usant des technologies extra-terrestres pour tenter de percer la peau du super-héros.

Malgré le prix, Cottonmouth accepte de passer un marché avec Diamondback le patron de Shades et fait jouer ses contacts dans la police, notamment le lieutenant de police ripoux Scarfe (Frank Whaley) pour se faire livrer ladite arme.

Lors de la cérémonie hommage à Pope, Cage vole la vedette à Cottonmouth en déclarant vouloir ouvrir Harlem au monde et le débarrasser des criminels de son espèce .

A la sortie, de l’église, Misty (Simone Missick) qui semble au courant des malversations possible de Scarfe, avertit Cage sur le fait que la guerre avec Cottonmouth va ensanglanter le quartier et que le super héros devrait plutôt travailler avec la police.

En conclusion, « Luke Cage, saison 1, épisode 5  » continue de se construire en marquant à présent une opposition plus marquée entre Cage et Cottonmouth avec une police bien dépassée et parfois corrompue faisant office d’arbitre.

Cette lutte à distance semble dessiner le futur de Harlem entre volonté d’ouverture et d’évolution ou repli communautaire gangréné par le crime.

Mais toujours sans opposant réellement à sa hauteur, le balèze black peine encore à trouver son rythme de croisière !

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens