Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 19:15

Les super héros ne sont jamais loin de ces chroniques, aussi voici « Hancock » de Peter Berg.
Sorti en 2008, « Hancock » est une création originale racontant la vie de John Hancock (Will Smith) super héros dépressif et clochard vivant dans la ville de Los Angeles.
Doté d’une force invraisemblable et d’une invulnérabilité digne de Superman, Hancock peut en outre faire des bonds dignes de Hulk le propulsant à des kilomètres de hauteur au dessus des gratte-ciels de la ville.
Mais son tempérament autodestructeur et son penchant pour la bouteille rendent chacune de ses interventions catastrophiques pour la municipalité.
Après avoir sauvé la vie de Ray Embrey (Jason Bateman) en bloquant un train fou d’une seule main, Hancock est pris en main par ce publicitaire qui entend redorer son image catastrophique à grands coups de plans communication.
Bon an mal an Hancock qui a été pris en sympathie par Aaron (Jae Head) et Mary (Charlize Theron) le fils et la femme de Ray, accepte de se plier au jeu et se rend en prison pour payer sa dette à la société.
Là il retrouve tous les criminels qu’il a fait arrêté et en humilie deux taulards, un géant blanc (David Mattey) et un petit noir (Mars Crain).
Red Parker (Eddie Marsan) un ancien braqueur à qui Hancock a sectionné la main propose aux deux malfrats de prendre leur revanche…
Lassé par la prison, Hancock finit par sortir d’un bond gigantesque et reprend ses pérégrinations.
Il se sait attiré par Mary qui repousse farouchement ses avances puis comprend qu’elle appartient à la dernière de sa race, des anges immortels aux pouvoirs surhumains traversant les âges.
Mais lorsque les deux finissent par se rapprocher, les pouvoirs d’Hancock faiblissent brusquement et le laissent se faire toucher par balle au cours d’un braquage raté.
Hospitalisé, il se sait vulnérable face aux hommes de Red qui débarquent pour régler leurs comptes.
Devenue elle aussi mystérieusement vulnérable, Mary est grièvement blessée dans la fusillade, mais Hancock parvient à surmonter ses blessures pour tuer à l’aide de Ray, Red et ses hommes.
Hancock prend alors la subite décision de monter dans l’espace, provoquant par son éloignement la guérison miraculeuse de Mary.
Alors que la jeune femme reprend sa vie de couple quasi normale, Hancock refait parler de lui en revenant sur Terre, cette fois en tant que super-héros responsable.
En conclusion, « Hancock » est un très mauvais film de super héros pensant à tort pallier son absence de scénario par des effets spéciaux à l’esbroufe et la présence de deux super stars, dont le très surestimé Will Smith.
Sans trame, sans épaisseur, sans ennemi valable que des pauvres cloches de faire valoirs, cet antihéros en forme de double négatif Superman, ne contient aucun ingrédient lui permettant de mériter plus qu’un oubli rapide…
Et dire lorsqu’on sait qu’un second opus est prévu en 2017 on ne peut que mesurer l’extrême rentabilité du filon des super héros pour les majors hollywoodiennes !

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens