Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 20:29

Sorti en 1992, « Piège en haute mer » d’Andrew Davis est LE grand film de la carrière de Steven Seagal.
Nous sommes juste après la fin de la seconde guerre du Golfe et l’énorme cuirassé américain Missouri s’apprête à être démantelé après des années de bon et loyaux services.
Prétextant un cadeau surprise pour l’anniversaire du capitaine Adams (Patrick O‘Neal), le second Peter Krill (Gary Busey) annule les activités des cuisiniers et fait boucler dans le chambre froide le chef Casey Ryback (Steven Seagal), un forte tête mystérieusement protégée par la hiérarchie.
Il fait ensuite monter à bord au moyen d’un hélicoptère des musiciens et des serveurs chargés de faire l’animation.
Parmi eux, une sculpturale playmate, miss juillet Jordan Tate (Erika Eleniak) chargée de sortir du gâteau d’anniversaire.
Rapidement le piège se referme et le groupe révèle sa vraie nature, celui de terroristes déterminés emmenés par Bill Strannix (Tommy Lee Jones).
Avec la complicité de Krill, les terroristes éliminent les marins récalcitrants  et parquent les survivants dans les cales à l’avant du navire.
Mais ils oublient Ryback qui surprend deux des tueurs et les élimine à coup de couteau.
Comprenant la situation, le cuistot en réalité ex membre des forces spéciales retrouve Jordan droguée et la prend sous son aile.
Courageuse, la jeune femme demande une arme et emboite le pas du rebelle Ryan.
Prenant le contrôle du système de combat, Strannix fait abattre un chasseur trop curieux et dicte ses exigences à l’amirauté américaine qui comprend que les terrorists démanteler les têtes nucléaires du Missouri pour les transférer à un sous-marin nord coréen.
A cette occasion, Tom Breaker (Nick Mancuso) le directeur de la CIA explique que Strannix est un ex agent de la CIA devenu fou, même si dans ce domaine Krill ne se montre pas beaucoup plus stable psychologiquement.
Alors que le navire fait dangereusement route vers Hawaï, Ryback avec une curieuse équipe de cuisiniers-mécanos-vétérans fait des ravages, semant des explosifs à bord qui aboutissent à la destruction de l’hélicoptère et à la mort de nombreux terroristes.
Pire, Ryback parvient à couper l’alimentation du système d’armes du Missouri mais le sous marin coréen avec à son bord Krill parvient à détruire un hélicoptère de forces spéciales tentant de prendre d’assaut le navire.
Prenant tous les risques, Ryback plonge sous la coque du sous marin et bloque son système de rétractation des pales afin de l’empêcher de plonger puis réussit à faire tirer un vétéran canonnier du Missouri pour le couler avec à son bord le terrible Krill.
Revenu à bord, Ryback affronte les plus dangereux terroristes et parvient à desintégrer un missile envoyé par Strannix sur Hawaï.
En un ultime face à face, l’expert en arts martiaux triomphe de son ennemi et le tue avec une grande violence.
Une nouvelle fois décoré, Ryback a le triomphe modeste et embrasse sa chère Jordan sur le pont…
En conclusion, « Piège en haute mer » est un classique du film d’action, certes aujourd’hui un peu daté mais malgré tout bigrement efficace.
Jeune et mince, l’inexpressif Seagal se montre impeccable dans un personnage de rebelle marginal triomphant par sa maitrise, son audace et son courage, d’une petite armée de criminels.
Peu importe si Tommy Lee Jones ridiculement accoutré en rocker ou Gary Busey éternelle sale gueule du cinéma en fasse des caisses, peu importe si personne ne se souvienne du nom de la jolie fille de service, spectaculaire et nerveux, « Piège en haute mer » constitue le haut du panier du film d’action pur et dur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Action
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens