Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 20:18

Déjà plus de vingt ans que « Mars attacks ! » du très créatif Tim Burton est sorti sur les écrans en 1996.

Dans un délire parodique complet autour des vieux films de Science fiction des années 60, « Mars attacks ! » montre l’invasion de Martiens sur le sol américain avec l’atterrissage de soucoupes volantes.

Rapidement, le président des Etats-Unis James Dale (Jack Nicholson) est en alerte et écoute davantage son conseiller scientifique Donald Kessler (Pierce Brosnan) qui l’enjoint au pacifisme plutôt que ses généraux belliqueux.

Lors du premier contact, plusieurs curieux se massent pour écouter ce que va traduire une complexe machine à décrypter le Martiens.

Bien que les Martiens se veulent rassurants dans leurs propos, ils déclenchent une offensive terrible, tuant à coups de rayons lasers les terriens qu’ils rencontrent et en enlevant d’autres pour les étudier/disséquer dans leurs vaisseaux.

La journaliste Nathalie Lake (Sarah Jessica Parker) subit ce triste sort et voit sa tête greffée sur le corps d’un petit chien.

Une terrible bataille s’engage alors dans laquelle le journaliste Jason Stone (Michael J Fox) décède ainsi que Billy Glenn Norris (Jack Black) membre de la réserve opérationnelle pour lutter contre les Martiens.

Tandis que Art Land (Jack Nicholson) un homme d’affaires typique de Las Vegas échafaude de folles idées pour faire fortune en exploitant l’invasion, les Martiens continuent leur invasion et tuent Jerry Ross (Martin Short) le conseiller du président en utilisant son gout prononcé pour les femmes pour approcher Dale.

Le président est sauvé in extremis et le Martien déguisé en femme fatale abattu.

Kessler est malheureusement enlevé et sa tête flottante rejoint sa bien aimée amie journaliste.

Alors qu’aucune réponse militaire y compris le missile nucléaire ne se montre en mesure de contrecarrer l’invasion qui prend ensuite le contrôle des principales capitales mondiales, deux petits garçons noirs Cédric (Ray J) et Neuville (Brandon Hammond )fans de jeux vidéos offrent un sursis supplémentaire au président en abattant les Martiens à coups de rayons laser.

Une autre attaque contre le bunker du président provoque finalement sa mort à l’aide d’une nouvelle ruse des Martiens qui feignent une nouvelle fois une union pacifique.

A Las Vegas, Land est tué ainsi que ses projets pharaoniques mais un petit groupe comportant le chanteur Tom Jones, parvient à s’échapper grâce au sacrifice de Byron Williams (Jim Brown) un ex boxer pro qui abat plusieurs Martiens avec ses poings avant de succomber sans pouvoir revoir ses deux fils Cédric et Neuville ainsi que son ex femme Louise Williams (Pam Grier).

Richie (Lukas Haas) le frère geek de Billy Glenn dont les parents rednecks viennent d’être massacrés, parvient à s’échapper en pickup pour aller secourir sa grand-mère Florence (Sylvia Sydney) restée seule en maison de retraite.

Alors que les Martiens s’apprêtent à la tuer, Richie découvre leur vulnérabilité à la musique de Slim Whitman qui provoque leur mort instantanée.

Richie et Laurence parcourent ensuite les rues avec leur pickup en diffusant de la musique à haut valeur en l’aide de hauts parleurs afin de décimer les envahisseurs.

Quand l’armée prend le relais, on change d’échelle et les Martiens tombent comme des mouches, provoquant le crash du vaisseau ou se trouvent Kessler et Lake et leur mort romantique.

Au final, une émouvante cérémonie est montée sur les ruines de Washington dans laquelle Richie et Florence sont décorés par Taffy (Natalie Portman) la propre fille du président, seule rescapée du gouvernement.

Byron refait miraculeusement surface et retrouve femme et enfants alors que Tom Jones se déchaine…

En conclusion, « Mars attacks ! » est une vaste farce, une grosse bouffonnerie réalisée par un virtuose et fan des vieux films d’invasion des années 60.

Les Martiens sont aussi ridicules qu’agressifs et le pacifisme naïf tourné en dérision cynique.

Les stars s’amusent beaucoup, on est content pour elles, mais à mon sens le film ne dépasse pas le stade de l’anecdote plaisante.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens