Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 20:00

Plongé dans le passé avec « Hot shots ! » de Jim Abrahams.

Sorti en 1991, « Hot shots ! » est ni plus ni moins qu’une énorme parodie de « Top gun » avec en guest star Charlie Sheen alias Sean Tooper Harley, pilote d’élite retiré dans une communauté indienne après avoir été viré de l’US Navy pour insubordination.

Tooper est cependant recherché par le capitaine James Block  (Kevin Dunn) qui recherche des pilotes hautement qualifiés pour une mission risquée contre les centrales nucléaires de Saddam Hussein.

Après quelques palabres, Tooper accepte et rempile pour faire connaissance avec ses collègues : Pfaffenbach (Jon Cryer) atteint de strabisme divergent ou Pete Thomson (William O‘Leary) dit Pas de bol.

Kent Gregory (Cary Elwes) lui en veut à mort pour la mort de son père pilote Dominic (Ryan Stiles) censée avoir été provoquée par une erreur de pilotage de Buzz Harley (Bill Irvin).

Face à l’agressivité de Kent, Tooper montre des faiblesses criantes à l’évocation de la tragédie de son père, ce qui le pousse à consulter une psychiatre Ramada Thomson (Valeria Golino) dont il est tombe immédiatement amoureux.

Dans l’attente de la préparation de la mission, les sketchs s’accumulent dans tous les sens : véritable numéro de Ramada à la fois exceptionnelle gymnaste et chanteuse glamour de cabaret, gaffes en pagaille de l’Amiral Thomas Benson (Lloyd Briges) responsable de la mission rendu complètement débile et incompétent par ses blessures de guerre…

Block qui travaille pour Wilson (Efrem Zimbalist) un industriel sans scrupule qui souhaite en réalité montrer que les vieux avions de la Navy sont impropres à remplir leur mission, accumule les missions foireuses qui aboutissent à la mort de Thomson.

Mais face au manque de scrupules des industriels, Block se rebelle et redevient fidèle à son pays, tandis que Wilson sabote les appareils.

Le jour de la mission, Topper connait une défaillance spectaculaire mais lorsque Block réhabilite l’honneur de son père, se reprend pour triompher de plusieurs chasseurs ennemis et sauver son escadrille.

Les centrales sont bombardées tout comme leur commanditaire Saddam Hussein et Topper peut finalement apponter malgré les dommages sur son avion.

Blessé, Block est évacué pour être traduit en cours martiale, Wilson poursuivi et torturé par un dentiste (!).

Reconnu pour son acte de bravoure, y compris par Gregory, Topper est réhabilité et libre de connaitre l’amour avec Ramada.

En conclusion, « Hot shots ! » est un classique du film parodique ayant aujourd’hui pris un bon coup de vieux.

Basé sur sa folie et son rythme d’un gag toutes les dix secondes, le film contient pas mal de déchets et ne fait rire qu’en de rares occasions.

Les références aux succès du box office américain sont innombrables, dépassant de loin « Top gun » et permettent à Charlie Sheen de décrocher le rôle le plus rentable de sa carrière.

Mais avec son humour bon enfant et souvent ras la moquette, « Hot shots ! » est à ranger à présent au rayon « vieilleries » aux cotés des « Y-a-t-il un ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Humour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens