Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 09:18

Sorti en 1976, « Adèle Blanc-sec, tome 1, Adèle et la bête » est le premier album écrit par Jacques Tardi, grand maitre français de la bande-dessinée.

Dans le Paris de 1911, un évènement inhabituel se produit au Muséum d’histoire naturelle avec l’éclosion d’un œuf de ptérodactyle et de l’arrivée dans la capitale d’un monstre préhistorique.

Face à quelques témoignages, la police reste incrédule jusqu’à ce que la pression exercée par la presse ne pousse les politiques de l’époque à diligenter une enquête qui échoit au commissaire Caponi.

La récompense de 5000 dollars offerte par un journal américain à quiconque photographierait ou capturerait le monstre attise les convoitises et fait monter à Paris, Edith Rabatjoie, qui est suivie par un jeune assistant du Muséum d’histoire naturelle Antoine Zborowsky, tombé amoureux d’elle dans le train.

Antoine suit Edith jusqu’à une maison bourgeoise de Meudon ou elle demeure accompagnée par deux hommes, Joseph et Albert.

Tandis que Ménard, le paléontologue du Muséum fait le lien entre les attaques et l’éclosion d’un œuf, un étudiant parvient à photographier le ptérodactyle mais tombe sur un cadavre sur les toits de Paris.

Envoyé de Lyon par Boutardieu un vieux scientifique en connexion mystique avec l’animal, Espérandieu tente de comprendre pourquoi ces meurtres inexplicables.

Caponi réagit également en fait appel à Justin de Saint-Hubert un chasseur de renommé internationale.

C’est pourtant Adèle Blanc-sec, l’aventurière qui se montre la plus perspicace en prenant la place de la réelle Edith Rabatjoie, dont le père a crée une machine volante tuant à la place du véritable ptérodactyle recrée par Boutardieu.

Sollicitée par Antoine, Adèle accepte un rendez-vous au Jardin des plantes mais évite de peu la mort lorsqu’un homme la jette dans le bassin aux crocodiles.

A son retour à Meudon, Adèle retrouve Albert assommé par Joseph en réalité un traitre venu pour libérer Rabatjoie mais accepte un nouveau rendez-vous d’Antoine qui assure ne rien à voir avec la tentative d’assassinat.

En pleine nuit dans le Jardin des plantes, Adèle et son contact retrouvent Espérandieu et Ménard également sur place ainsi que d’autres hommes armés beaucoup moins amicaux.

Le ptérodactyle surgit, enlevant un des tireurs blessé au bras mais Saint-Hubert l’abat, provoquant la mort à distance de Boutardieu.

Caponi surgit et force les scientifiques à s’expliquer.

L’homme tué est identifié comme Eugène Lobel, un criminel.

Félicité par sa hiérarchie, Caponi rêve de promotion mais déchante lorsque Lucien Ripol, un condamné à mort complice de Lobel dans une affaire de meurtre d‘un banquier, est arraché à la guillotine par une nouvelle attaque du ptérodactyle dans la cour de la prison de la Santé.

L’histoire se complexifie encore lorsqu’Adèle retrouve Ripol qui a caché le butin du meurtre du banquier au Jardin des plantes, mais se fait braquer par Edith et Albert.

Ripol est tué par Albert qui explique ensuite qu’Edith s’est associé à lui pour retrouver l’assassin de son frère sur les toits, en réalité Lobel.

Mais en de nouveaux coups de théâtre, Albert est blessé à l’épaule par Joseph  qui récupère l’argent, et Adèle récupérée par un nouvel inconnu, Simon Flageolet qui lui permet d’échapper à la police.

Edith quant à elle désire toujours récupérer le ptérodactyle mécanique inventé par son père.

En conclusion, « Adèle Blanc-sec, tome 1, Adèle et la bête » plante le décor fascinant d’un Paris du début du Xxième siècle brillamment reconstitué par un travail de recherche minutieux.

L’histoire est à vrai dire complètement délirante, confuse et quasi incompréhensible avec ses multiples rebondissements improbables mais l’ambiance d’enquête policière nimbée de fantastique suffit à elle seule à tenir en haleine.

D’un point de vue graphique, on se régale avec le style soigné de Tardi, inimitable avec son souci du détail et ses personnages inquiétants.

On inaugure donc avec ce premier tome, le début d’un classique de la bande dessinée française !

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens