Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 20:46

Sorti en 2010, « Les aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec » est une adaptation des célèbres bandes dessinées de Tardi par Luc Besson.

La trame de base est la résurrection d’un ptérodactyle du Jurassique, qui dans le Paris de 1912 commet un crime spectaculaire en tuant un préfet.

La journaliste et aventurière Adèle Blanc-Sec (Louise Bourgoin), revenue d’une mission périlleuse en Egypte pour récupérer Patmosis (Regis Royer) la momie d’un médecin de Ramsès II pour soigner sa sœur paralysée Agathe (Laure de Clermont Tonnerre), s’intéresse logiquement à l’affaire tout comme l’inspecteur Capponi (Gilles Lellouche) un policier balourd obsédé par la nourriture.

Lorsque Capponi se rend chez l’Egyptologue Marie-Joseph Espérandieu (Jacky Nercessian) qui a établi une curieuse connexion avec l’animal préhistorique, il échappe de peu à une agression et prend conscience de l’étrangeté de l’affaire.

Espérandieu est alors condamné à mort et il est alors fait appel au chasseur africain Justin de Saint Hubert (Jean-Paul Rouve) un incompétent dangereux et pédant pour chasser le ptérodactyle.

Aidée par Zworboski (Nicolas Giraud) l’assistant d’un scientifique du Jardin des Plantes amoureux d‘elle, Adèle retrouve le ptérodactyle et parvient à l’apprivoiser pour sauver d‘Espérandieu, mais de Saint Hubert intervient et blesse mortellement la bête,

Espérandieu mystiquement connecté à l’animal, meurt peu après mais parvient à ranimer Patmosis de la mort.

Se sentant une dette envers Adèle, Patmosis qui n’est que physicien et non médecin la conduit jusqu’au Louvres ou il ranime les momies des Pharaons et de son médecin personnel qui réussit le miracle de soigner Agathe.

Le miracle se poursuit lorsque Zworboski tombe sous le charme d’Agathe qui accepte ses avances contrairement à la revêche Adèle qui s’embarque sur le Titanic sous le regard cruel de son rival en Egypte, le savant Dieuleveult (Mathieu Almaric).

En conclusion, « Les aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec » est une adaptation se voulant moderne et comique de l’univers étrange, tordu et inquiétant de Tardi.

Besson fait donc du Besson avec un coté enfantin et grand public calqué sur les films d’aventures de Spielberg comme Indiana Jones ce qui dénature à mes yeux l’esprit de l’œuvre originale.

La prestation de Louise Bourgoin se montre également insupportable avec un ton nerveux, agressif et revêche la rendant parfaitement insupportable.

Malgré donc la présence de quelques acteurs par ailleurs respectables et de quelques effets spéciaux dénotant d’un budget conséquent, « Les aventures d’Adèle Blanc-Sec » est un gros plantage que n’aimeront que les plus indécrottables fans du très surestimé enfant terrible du cinéma.

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens