Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 23:13

 « X-men, l’intégrale, 1992, tome 1» consacre le nouveau duo fort de la franchise avec Chris Claremont (scénario) et Jim Lee (dessins).

Ici on découvre un Magneto plus misanthrope que jamais fonder une communauté sur l’astéroïde M en orbite autour de la planète terre.

Le charisme du maitre du magnétisme est tel que d’autres mutants prennent tous les risques pour le rejoindre dans l’espace dont leur chef un certain Fabian Cortez…

Lorsque Magnéto revient sur terre récupérer les missiles nucléaires du sous-marin russe qu’il avait coulé, les X-men (Malicia, Wolverine, le Fauve, Psylocke, Gambit) tentent de le bloquer, sans succès.

De retour sur son astéroïde, Magnéto blessé par les griffes de Wolverine accepte de se faire soigner par l’étrange pouvoir de Cortez.

Sans attendre l’aval de son chef, Cortez et son équipe de mutants débarquent sur terre et affrontent les X-men à Genosha, la ville mutante martyr.

Magneto intervient alors dans un décor de guerre pour protéger ses acolytes responsables de la destruction d’un hôpital.

Sous les yeux des gouvernements russes et américains de plus en plus inquiets sur l’évolution de la situation, le vicieux Cortez dérègle les pouvoirs télépathiques de Psylocke pour la rendre folle mais le sexy mutante asiatique retourne la situation en profitant du coup de boost pour planter sa dague psychique dans le cerveau de Magneto.

Un des Acolytes appelé Chrome intervient alors et fige les X-men à l’état de statues pour les emmener jusqu’à l’astéroïde M.

De plus en plus fatigué, Magneto détecte une altération de son ADN et se rend au manoir de Charles Xavier interroger brutalement Moira Mac Taggert, qui finit par lui avouer sous la contrainte avoir procédé à des manipulations génétique lorsque l’Etranger l’avait fait régresser à l’état de nourrisson.

Furieux d’avoir été manipulé, Magneto emmène Xavier et Moira sur son astéroïde et pour la pousser à traiter de la même façon ses amis déjà prisonniers.

Les autres X-men (Tornade, Colossus, Iceberg, Archangel, Jean Grey, Forge, Hurleur) se rendent alors sur l’astéroïde pour les secourir.

Un combat fratricide s’engage alors avec les X-men convertis et les Acolytes contre les autres X-men.

Lorsque les X-men traités reprennent leurs esprits, Magnéto s’effondre car en réalité rendu malade par Cortez qui prétend le soigner.

Un tir de plasma concentré russe vient mettre un terme à l’histoire, détruisant l’astéroïde et tuant on le pense un Magnéto affaibli et malade, qui préfére abandonner la lutte.

Avec John Byrne au scénario, on bascule ensuite dans une autre aventure très complexe ou le mutant russe nommé Omega red est ressuscité par Matsuo et les jumeaux Fenris pour régler ses comptes avec Wolverine.

Le trio infernal envoie des mercenaires surarmés capturer le Fauve, Jubilé et Gambit tandis qu’Omega red en personne sort vainqueur du combat contre Wolverine.

Forge localise ses collègues et Cyclope/Colossus/Malicia les extraient sans trop de difficultés.

Wolverine est amené inconscient dans le laboratoire des commanditaires pour subir une batterie de tests psychiques visant à lui faire revivre son passé et à révéler ou se trouve un flacon de synthèse de carbonadium caché depuis près de 30 ans.

Il apparait que Red, mutant capable de générer un fluide mortel qui a un besoin vital de synthétiseur de carbonadium pour maitriser son pouvoir, a déjà eu affaire à Wolverine en tant que mercenaire et que celui-ci lui a échappé comme ses deux collègues de l’époque Dents de sabre et un troisième homme masqué appelé Maverick.

Comme prévu, tous les X-men viennent au secours de Wolverine que Maverick extrait de sa détention.

Mais Omega red est virtuellement invincible et se débarrasse sans coup férir de Jubilé, le Fauve et Cyclope.

Dents de sabre se joint alors à la fête pour le compte du camp adverse et ramène un Wolverine en piteux état pour subir à nouveaux ses horribles traitements psychiques.

Psylocke jusqu’alors sous contrôle mentale de Matsuo brise son étreinte et attaque Omega red en combinant physique et psychique pour le blesser au sabre.

Déchainée, Psylocke contrôle mentalement Dents de sabre qu’elle rend inoffensif et plante sa dague psychique dans la jumelle du duo Fenris.

Le baroud de Psylocke permet aux X-men de se libérer et à Malicia d’en terminer avec Red dans une énorme explosion.

Au final, Wolverine retrouve le synthétiseur et le confie à son allié Maverick.

Howard Mackie (scénario) et Ron Wagner (dessins) changent ainsi brusquement de cadre et de style pour mettre en scène Ghost rider, contrôlé par une troupe de Broods ayant également pris l’apparence des ennemis de la femme de Gambit.

Les X-men combattent tout d’abord le Rider victime d’une horrible mutation avant qu’il parvienne à briser l’emprise des aliens pour se retourner contre eux.
Le Rider finit par se faire justice et à tuer la reine Blood qui l’avait persécuté.

En guise de bouquet final, Mojo, l’étrange et obèse créature ennemie jurée de Longshot attaque les X-men, prend le contrôle d’une partie d’entre eux pour provoquer une lutte fratricide afin de divertir le peuple de sa planète natale.

Après une lutte acharnée, Malicia et Wolverine brise l’écran protecteur de Mojo et Longshot plante son épée dans corps flasque du monstre qui disparait, laissant l’administration de son monde à un opposant plus modéré.

En conclusion,  malgré sa pléiade d’artistes top niveau, l‘intérêt « X-men, l’intégrale, 1992, tome 1» reste inégal.

Comme souvent, Magnéto est un ennemi sublime et pathétique dans sa fausse mort grandiose et même si Omega red se montre un adversaire aussi effrayant que redoutable, cette histoire trop complexe, chargée et emberlificotée peine à séduire.

Pour le reste on s’ennuie ferme avec Ghost rider dans une aventure au scénario faiblard peu mis en valeur avec le style graphique assez faible de Wagner, l’excentrique Mojo restant assez anecdotique.

Mais heureusement pour sauver le tout, surnage le style graphique génial de Jim Lee, figurant pour moi dans sur le podium de mes dessinateurs Marvel préférés juste derrière John Byrne et rien que pour cela, ces X-men athlétiques, sexy et pétant de forme valent pour moi le coup d’œil !

Ah cette délicieuse Psylocke…

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens