Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 19:25

Souvent moqué en France, Christophe Lambert a pourtant poursuivi une carrière étrangère pas si ininteressante en jouant notamment dans « Fortress » de Stuart Gordon.

Sorti en 1993, « Fortress » se situe dans un futur lointain 2018 mais aujourd’hui proche…et montre l’incarcération d’un couple les Brennick, John (Christophe Lambert) et Karen (Loryn Locklin) qui à la suite de la mort de leur premier enfant se trouve incarcéré pour avoir enfreint les lois strictes d’eugénisme dans une prison de haute technologie au Kansas composée d’ordinateurs et de systèmes automatiques.

Séparé de sa femme enceinte, John se fait implanter une puce dans le foi capable de le faire souffrir ou de le tuer si il tente de s’enfuir et doit rapidement survivre dans un monde sans foi ni loi de taulards.

Il se rapproche de Nino Gomez (Clifton Collins Jr) un jeune latino ayant besoin de protection et se heurte très tôt à Stiggs (Tom Towles) un homme du main de Maddox (Vernon Wells) colossal criminel rackettant les plus faibles.

Après une première bagarre, Mr Poe (Kurtwood Smith) le directeur de la prison privée de la société Men-tel organise un combat singulier entre les deux hommes tout en espérant voir le beau spectacle de la mise à mort de Brennick.

La victoire de celui-ci contrarie le patron qui fait exécuter Maddox en activant la puce capable de lui exploser la cage thoracique.

Respecté par les autres dont Stiggs, Brennick n’en paye pas moins le prix fort en ayant droit à un puissant lavage de cerveau administré par Zed-10 (Carolyn Purdy Gordon) l’intelligence artificielle gérant la prison.

Alors que Karen se rapproche de Poe qui lui fait des avances et lui propose d’élever son fils comme le sien, Brennick ressort complètement lobotomisé de son traitement et met longtemps à surmonter le choc.

Une fois ses esprits repris, il échafaude un moyen d’évasion avec la complicité d’Abraham (Lincoln Kilpatrick) qui dérobe une pierre contenant les plans de la prison et D-Day (Jeffrey Combs) l’informaticien de la bande qui prête ses lunettes pour le lire.

Lorsque D-Day découvre un moyen d’extraire les puces de leur ventre, les hommes se lancent dans l’aventure et tentent une audacieuse évasion par les conduits d’aération.

Mais ils se heurtent à d’affreux gardes cyborgs en exosquelettes qui tuent Stiggs et D-Day.

John décide de passer par la salle de contrôle de la prison pour récupérer sa femme sur le point d’accoucher sous les yeux avides de Poe.

Poe qui été renvoyé par Medtel en raison de son incapacité à empêcher l’évasion, joue son vatout, tue le malheureux Abraham, résiste aux coups avant d’être éliminé par Zed-10, ce qui révèle sa véritable nature androïde.

John, Karyn et Nino fuient ensuite jusqu’au Mexique dans un camion blindé de Men-tel mais au moment d’accoucher dans une grange, le camion piloté à distance par sa société se rebelle et fonce droit sur ses anciens conducteurs.

Nino est tué et le camion en flammes touché par un fusil d’assaut volé aux gardes explose finalement dans la grange, laissant heureusement Karyn saine et sauve qui peut donner naissance au bébé tant attendu…

En conclusion, « Fortress » est un honnête film de Science fiction à budget limité qui a aujourd’hui pris un bon coup de vieux au niveau des effets spéciaux.

Sans être révolutionnaire, « Fortress » contient malgré tout sur le fond beaucoup d‘idées intéressantes pour le futur: contrôle des naissances, intelligence artificielle, androïdes, cyborgs et même camions autonomes…

Rythmé comme un film de taulards à la « Haute sécurité », il présente également des scènes d’actions bien gore ou le choix de Lambert se montre des plus passables dans cet exercice…

Pour les plus fans, une suite est sortie en 1999 avec ce même Lambert !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens