Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 19:07

« Avengers, l’intégrale, 1965 » propose de profondes mutations dans les déjà très jeunes Vengeurs crées il y a seulement deux ans.

Jack Kirby a d’hors et déjà cédé les crayons à Don Heck pour une première aventure ou l’Homme taupe, ennemi historique des 4 Fantastiques refait des siennes en voulant ni plus ni moins qu’accélérer la rotation de la Terre à l’aide d’une puissante machine de sa conception.

Alerté par ses fourmis, l’Homme fourmi intervient seul car ses coéquipiers ne prennent pas l’alerte au sérieux et se fait capturer.

Mais lorsque les subterriens attaquent les Vengeurs en surface, ces derniers changent d’opinion et descendent sous terre pour secourir leur ami.

L’Homme taupe ne fait pas le poids longtemps malgré l’aide du Fantôme rouge et sa machine infernale est détruite par le marteau de Thor.

De manière plus originale, les Vengeurs affrontent ensuite le Comte Nefaria, représentant aux Etats-Unis du crime organisé appelé la Maggia.

Le Comte dont les principaux pouvoirs résident dans ses innombrables machines, crée des répliques des Vengeurs pour les discréditer auprès de l’opinion publique mais doit pourtant rapidement battre en retraite une fois ses plans démontés avec l’aide de la Brigade des teens, adolescents auxiliaires dirigés par Rick Jones.

Mais la Guêpe grièvement blessée par balle pendant la bataille devient le principal sujet de préoccupation de son mari Giant-man.

Les Vengeurs comprennent que le seul moyen de la sauver est de chercher un médecin norvégien du nom de Svenson mais la capture de ce dernier par les Kallusiens une race extraterrestre complique grandement la situation.

Après une rude bataille en Antarctique, Svenson est arraché à ses ravisseurs qui livrent bataille dans l’espace face à une race extraterrestre concurrente et la Guêpe soignée.

De nouveau au complet, les Vengeurs repoussent une nouvelle attaque d’envergure du Baron Zemo et de ses Maitres du mal…

Ces derniers finissent pas se faire capturer à l’exception du coriace duo Enchanteresse/Exécuteur tandis qu’en Amazonie, Zemo trouve la mort après un ultime combat face à Captain america.

Une fois ce danger écarté, un remaniement d’importance a lieu avec le départ des membres fondateurs : Thor, Iron-man, Giant-man et la Guêpe partis vaquer à des occupations personnelles.

Resté seul leader, Captain america doit composer avec Œil de Faucon, Vif-argent et la Sorcière rouge, intronisés nouveaux Vengeurs.

L’Homme taupe sert de baptême du feu à l’équipe en lâchant contre elle un énorme monstre sous terrain appelé le Minotaure.

Les Vengeurs sortent vainqueur de ce combat puis défont un super criminel chinois appelé le Commissaire ans une aventure à l’idéologie douteuse rappelant l’intervention américaine pour libérer le Viêt-Nam.

Alors que Œil de Faucon conteste en permanence l’autorité de Captain america et crée des tensions permanentes dans l’équipe, une nouvelle forte tête appelé Swordsman décide à son tour d’intégrer les Vengeurs.

Ancien mentor de Œil de Faucon à la moralité plus que douteuse, Swordsman piège Captain america puis est enlevé par le Mandarin qui l’utilise comme appât pour déposer une bombe et tuer les Vengeurs.

Malgré ses tendances criminelles, Swordsman recule au dernier moment, ne pose pas la bombe et fuit face à la colère des Vengeurs, furieux d’avoir été abusés.

Dans la jungle amazonienne, l’Enchanteresse utilise les machines du Baron Zemo pour créer un seconde Wonder-man appelé Power-man.

Cet ersatz en version méchante domine physiquement ses Vengeurs sous classés avant de lâcher brutalement prise, mystérieusement abandonné par sa créatrice.

Mais les violentes disputes et dissensions internes ont raison du groupe et aboutissent à sa dissolution.

Amer, Captain america se reconvertit comme boxeur de foire tandis que les autres échouent au Cirque du crime, avant de s’en extraire avec difficulté.

Il faudra attendre une nouvelle attaque de Kang le conquérant qui capture Vif argent, la Sorcière rouge et Œil de Faucon pour pousser Captain à secourir ses coéquipiers dans le futur.

Alors que la bataille fait rage, les Vengeurs reçoivent se trouve face à toute une armée à la solde de Kang, bien décidé à annexer un royaume appartenant à la princesse Ravonna.

En conclusion, « Avengers, l’intégrale, 1965 » représente une violente baisse après l’enchantement des premiers numéros.

Sur le fond, la remplacement de Thor, Hulk et Iron-man par des seconds couteaux comme Œil de Faucon, Vif-argent et la Sorcière rouge est une lourde erreur et la qualité de l’opposition s’en ressent fortement avec une flopée d’irritants loosers comme le Minotaure, Swordsman, Power-man ou l’incroyable Commissaire, caricature grossière d’un communiste chinoise obèse et stupide défait par Captain america en personne !

Sur la forme, si Kirby n’était pas un esthète, son style particulier et dynamique surclasse de la tête et des épaules celui de Don Heck au graphisme pauvre et particulièrement laid.

Enfin, les perpétuelles bagarres et insultes au sujet de Captain america sont surprenantes et plutôt déplaisantes, comme si les scénaristes prenaient un malin plaisir à salir la légende de 1939-1945, sans cesse contestée et rabaissée en raison de son âge et de son manque supposé de pouvoir.

En résumé pas grand-chose à sauver dans cet intégrale laide, stupide et vulgaire.

On tombe de haut !

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens