Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 08:46
Le convoi de la peur (William Friedkin)

Immense réalisateur, William Friedkin sortit en 1977 « Le convoi de la peur » remake d’un film de son mentor le Français Henri Clouzot en 1953 adapté d’un roman de Georges Arnaud.

« Le convoi de la peur » montre la réunion de quatre hommes dans un pays tropical perdu d’Amérique du sud, tous réunis pour fuir leurs vies respectives.

Kassem (Amidou) est un terroriste palestinien qui a quitté Israël pour échapper à la police, Manzon (Bruno Cremer) un hommes d’affaires français véreux qui a fui la France après avoir coulé la société de son beau père, un riche baron du XVI ième arrondissement, Scanlon (Roy Scheider) un minable gangster américain tentant d’échapper à la mafia après un braquage raté et enfin Nilo (Francisco Rabal) un sud américain en cavale arrivé par avion.

Après l’explosion d’une raffinerie de pétrole ayant causé la mort de nombreux ouvriers locaux, Charles Corlett (Ramon Bieri) représentant de la compagnie pétrolière se met en quête de conducteurs de camion chevronnés acceptant de risquer leur vie pour ramener de la jungle des caisses entières de nitroglycérine afin d’étouffer le feu.

Cherchant désespérément un moyen de quitter ce trou à rats insalubre, les quatre hommes tentent leur chance et sont recrutés après un processus de sélection sévère.

Deux antiques camions sont rénovés et améliorés (moteur, transmission, éclairage) pour affronter une jungle hostile pour les hommes et les machines.

Le convoi se met ensuite en marche, charge les caisses sur du sable pour gommer les chocs et affronte ensuite d’innombrables difficultés comme des ponts hors d’usage menaçant de s’écrouler, des tempêtes colossales, des ponts suspendus au dessus d’une rivière démontée enfin un énorme tronc d’arbre bouchant la route.

Manzon et Scanlon s’affronte sur des questions de leadership mais Kassem se montre le plus ingénieux afin d’utiliser une caisse d’explosif capable de détruire l’arbre incriminé.

Lorsque les hommes se relâchent un peu dans une route de montagne ils sont attaqués par des guérilleros qui font exploser la roue d’un des camions et provoquent la mort de Manzon et Kassem.

Mal embarqués à leur tour, Scanlon et Nilo s’en sortent par une sanglante fusillade qui laisse Nilo grièvement blessé.

Scanlon panique seul dans une zone désertique en pleine nuit alors que Nilo rend son dernier souffle.

Il rentre finalement seul empochant les 40000 dollars à lui seul, gagnant une certaine notoriété locale et son billet de sortie du territoire.

Mais malheureusement, deux tueurs américains viennent lui rendre visite au moment ou il désire partir définitivement…
En conclusion, « Le convoi de la peur » est un film d’aventures assez injustement méconnu remarquable sur le plan de la réalisation se déroulant dans de multiples endroits du globe (Israël, France, Etats-Unis, République dominicaine) et culminant dans un face à face viril et vivifiant avec une Nature souveraine.

Porté par des acteurs époustouflants dont les regrettés Roy « Sortez de l’eau » Scheider ou Bruno « Maigret » Cremer et par une musique très 80‘s avant l‘heure, « Le convoi de la peur » ne pourra que séduire les amateurs de spectacle bien balancé.

A ranger à coté des classiques du maitre !

Le convoi de la peur (William Friedkin)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens