Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 20:42
Coluche, l'histoire d'un mec (Antoine de Caunes)

Coluche comme Louis de Funès est l’un des comiques français les plus populaires de l’histoire, aussi « Coluche, l’histoire d’un mec » d’Antoine de Caunes était très attendu en 2008.

Le réalisateur se focalise sur une période bien précise de la vie de l’humoriste à la veille des élections de 1981 ou Coluche (François-Xavier Demaison) qui fait salle comble chaque soir au théâtre du gymnase, se sent des velléités de candidats apolitique représentant les couches les plus pauvres de la population.

Soutenu par son manager Jacques Betruger (Olivier Gourmet) et par la bande d’amis avec laquelle il vit 24h/24 dans sa maison près du Parc Montsouris, Coluche décide finalement de jouer les troubles fêtes face aux poids lourds institutionnels de la gauche François Mitterrand et de la droite, Valery Giscard D’Estaing.

Rapidement sa gouaille et ses provocations séduisent les déçus de la politique et Coluche obtient les signatures des maires lui permettant de se présenter officiellement.

En dépit du soutien de ses copains motards qui forment une garde rapprochée autour de lui, la pression est énorme et derrière la carapace du comique commence à se fissurer.

Les dissensions éclatent certains, qui déçus de son alliance avec un mouvement de droite, le quittent mais aussi avec Véronique (Léa Drucker) sa femme qui prend également ses distances.

Placé sous protection policière après des menaces de mort d’un mouvement d’extrême droite et la mort par balles de son régisseur René (Albert Dray), Coluche est approché par Jacques Attali (Denis Podalydès) le conseiller de Mitterrand qui cherche à le rallier au Parti Socialiste.

Malgré les motos, les fêtes et le rock ‘n’ roll, Coluche sent que la situation lui échappe peu à peu lorsqu’il atteint les 17% de popularité et que tous les médias le blacklistent visiblement sous la pression des réseaux politiques de ses adversaires.

Pour protester il entame une grève de la faim en réalité factice et se plonge dans la cocaïne.

Furieux Betruger le pousse alors à se retirer et à assister en spectateur à la victoire historique de François Mitterrand aux élections de 1981.

Amer, le comique a un choc lorsqu’il observe un SDF chercher de la nourriture dans le parc…et décide ensuite de créer l’association des restaurants du cœur.

En conclusion, « Coluche, l’histoire d’un mec » est un film décevant montrant la vacuité d’une entreprise insensée ayant fini par dépasser son créateur.

Concentré sur la partie la plus politisée de la carrière de Coluche, « Coluche, l’histoire d’un mec » laisse de coté les origines, le passé et même le coté le plus intéressant pour moi artistique de Coluche comique inclassable, acteur populaire ou homme plus complexe, fragile et torturé ayant sombré dans la dépression et la drogue…

Peu d’intérêt donc au final pour ce film faible malgré la performance de François- Xavier Demaison métamorphosé pour le rôle…

Coluche, l'histoire d'un mec (Antoine de Caunes)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens