Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 13:10
Battleship (Peter Berg)

Sorti en 2012, « Battleship » est une adaptation cinématographique de Peter Berg d’un jeux vidéo.

Au milieu des années 2000, le gouvernement américain découvre l’existence d’une planète « G » potentiellement similaire à la Terre et établit un programme de communication spatial via l’émission d’un signal sur l’ile de Oahu (Hawai) pour le relayer par un satellite vers « G ».

Sur cette même ile, Alex Hopper (Taylor Kitsch) un turbulent jeune homme de 26 ans se fait arrêter par la police pour avoir voulu voler un burrito afin de séduire Sam (Brooklyn Decker) une jolie jeune femme rencontrée dans un bar.

Alex est alors repris en main par son frère Stone (Alexander Skarsgard), capitaine de frégate dans la Marine américaine qui le pousse à entrer dans la Marine.

Mais alors qu’il noue une relation amoureuse avec Sam, Alex arrive en retard pour le discours de l’amiral Terrance Shane (Liam Neeson) propre père de sa chérie.

Shane achève de lancer une grande parade navale à laquelle va participer le Japon par l’intermédiaire du capitaine de vaisseau Yuki Nagata (Tadanobu Asana) commandant d’un destroyer japonais le Myoko.

Lieutenant de vaisseau spécialisé dans les systèmes d’armes, Alex embarque sur le destroyer John Paul Jones.

Son tempérament explosif lui cause des problèmes, aboutit à une bagarre avec Nagata et à son possible renvoi de la Marine.

Mais une brusque invasion extra-terrestre va changer la donne : des vaisseau surviennent de l’espace et viennent s’enficher près d’Hawai.

Les navires de la parade se rendent sur zone, puis Alex avec le second maitre Cora Raikes (Rihanna) et le maitre d’équipage Ordy (Jesse Plemons) embarquent sur un zodiac pour aller à la rencontre des étranges vaisseaux.

Alex déclenche malgré lui l’attaque des extra terrestres qui envoient une énorme pulse électromagnétique pour paralyser les systèmes de communication des navires et isoler via un champs de force une zone autour d’Oahu, stratégique pour établir un poste de liaison avec le gros de leurs troupes.

Commandant du Samson, un autre destroyer, Stone fait donner du canon contre les aliens mais paye cher son initiative par la destruction de son navire et la mort de son équipage.

La guerre est inévitable et les aliens déploient d’infernales machines rotatives sur terre, capables de détruire une base aéronavale et de paralyser une large part des axes routiers de Los Angeles.


Avec la perte du Myoko et la plupart des officiers supérieurs, Alex devient le chef du dernier destroyer sur zone le John Paul Jones et doit collaborer avec Nagata, seul survivant japonais.

Courageusement, il exploite la découverte d’un aliens retrouvé inconscient et examine la créature vaguement humanoïde qui est finalement secourue par les siens quasi invincibles en raison de leurs exosquelettes de combat.

Le robuste second maitre Beast (John Tui) combat courageusement une des créatures qui voulait détruire le système de propulsion du navire et est aidé par Alex et Raikes.

Mais l’armure de la créature la rend invulnérable aux tirs d’armes automatiques et il faut une courageuse manœuvre d’une pièce d’artillerie par Raikes pour en venir à bout.

Ordy découvre un des points faibles des aliens, une extrême sensibilité à la luminosité, ce qui permet au John Paul Jones grandement aidé par les compétences marines de Nagata de détruire trois vaisseaux aliens à coup de missiles anti navires avant d’être détruit par la férocité des sphères rotatives.

Pour contrer les aliens qui ont investi la station spatiale d’Oahu, Sam qui travaille comme thérapeute avec le lieutenant colonel Mark Canales (Gregory D Gadson), ayant perdu ses deux jambes dans l’explosion d’une mine, lance sa jeep contre leur système de transmission, les perturbant temporairement.

Plein de ressources, Alex fait réarmer le vieux cuirassé le Missouri avec un équipage de 1939-1945 avec propulsion à vapeur et systèmes analogiques pour combattre les aliens.

En un face à face terrible avec le dernier vaisseau mère, le Missouri parvient par une manœuvre audacieuse à le surprendre et à l’endommager gravement en faisant donner à la fois toutes ses armes : canons, missiles, torpilles et même mitrailleuses lourdes.

Se sachant perdu, il tire sa dernière bombe pour détruire la station de communication sur l’ile.

Mais l’US Air Force intervient finalement détruisant les sphères destructrices lâchées sur le vieux cuirassé.

L’invasion alien est repoussée, les décorations pleuvent sur Alex, Stone (à titre posthume), et Canales pour son corps à corps héroïque face aux aliens.

Bourru, Shane consent enfin finalement à ce qu’Alex se marie avec sa fille Sam.

Pourtant en Ecosse, un alien est découvert par des adolescents…

En conclusion, « Battleship » est un film au premier abord basique US navy contre aliens, mais recèle au final une réelle efficacité dans sa réalisation simple, efficace et ses effets spéciaux spectaculaires.

Les personnages sont certes brossés à gros traits mais l’intérêt principal du film est ailleurs : la belle opposition entre des extra-terrestres à l’armement ultra technologique et celui plus primitif mais employé à bon escient de nos frères humains.

On passe donc un très bon moment à son visionnage, découvrant par la même occasion avec plaisir une Rihanna tout à fait à son aise en courageuse sous officière de marine…

Battleship (Peter Berg)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens