Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 17:46
Before Watchmen, Minutemen, volume 1 (Darwyn Cooke)

Très belle initiative de DC comics en 2013 de relancer une série de Watchmen la célèbre bande dessinée des années 80 d’Alan Moore et de Dave Gibbons considérée aujourd’hui comme un classique.

Le premier d’entre eux, « Before Watchmen, Minutemen, volume 1 » est l’œuvre de Darwyn Cooke utilise le projet de Hollis Mason, ex Hibou, d’écrire en 1960 ses mémoires de super héros, pour raconter l’histoire des Minutemen, groupe de justiciers des années 40.

Policier, Mason décide d’endosser une carrière de super héros lorsqu’il constate la popularité d’un autre justicier appelé le Juge masqué, individu colossal exécutant sommairement les criminels.

Peu à peu les Minutemen se forment avec Sally Jupiter, une jeune femme sexy au physique de star dont la publicité est entretenue par son agent/amant Larry Schexnayder et le Comédien, jeune homme violent et psychotique.

L’Homme insecte, un riche industriel utilise ses compétences techniques pour se confectionner un costume lui permettant de voler, puis Bill Dollar, défenseur des banques, la Silhouette, ténébreuse jeune femme issue d’Autriche rejoignent le groupe dirigée par Capitaine Metropolis alias Nelson Gardner, un ancien officier de Marine qui leur trouve une base secrète à New-York.

Metropolis, Sally et Larry deviennent les leaders naturels des Minutemen mais leur premier acte d’éclat contre un dépôt d’armes se solde par un fiasco total qu’un plan de communication d’urgence via la presse parvient à masquer.

La Silhouette et le Hibou enquêtent ensuite sur une sombre histoire d’enlèvements d’enfants qui les mènent vers un cirque puis le Comédien se fait exclure du groupe pour ses actes incontrôlés.

Le jeune homme mène sa barque seul et ses capacités de tueurs le font se faire recruter pour servir dans les forces spéciales pendant la guerre entre les Etats-Unis et le Japon.

Malgré d’évidentes qualités de tueur, le Comédien fait preuve d’indiscipline vis-à-vis de la hiérarchie militaire et tue son Capitaine qui avait lui-même abattu une japonaise qui lui avait sauvé la vie.

Après la guerre, la Silhouette qui était en réalité lesbienne est assassinée avec sa compagne dans un horrible crime homophobe.

Les Minutemen traquent le tueur, un psychopathe appelé le Liquidateur mais Sally retrouve seule le meurtrier et le torture avant de le tuer puis démissionner.

En 1947, Bill Dollar qui n’avait lui-même aucune capacité physique surhumaine est abattu dans un hold up, ce qui réduit encore les effectifs des héros.

Aidé de la Tunique bleue et de l’Eclaireur, les Minutemen déjouent un acte terroriste japonais à New-York puis par fidélité envers la Silhouette, très sensibilisée par son histoire personnelle à la cause des maltraitance des enfants, le Hibou reprend l’enquête sur les enfants enlevés pour se heurter à l’énigmatique Juge masqué, principal suspect de l’affaire.

Le Juge est finalement lâché par Capitaine Metropolis et attaqué dans sa tanière par le Hibou et l’Homme insecte.

Après une lutte confuse, le Juge est tuée ce qui provoque la souffrance de Metropolis, qui était son amant.

Mais dans les années 60 le Comédien resurgit et démontre qu’il a manipulé le Hibou pour lui faire croire que le Juge était l’auteur des agressions pour enfants.

Le Comédien fait ensuite chanter le Hibou pour censurer certaines parties compromettantes de son livre, ce qu’il accepte… en partie seulement.

Le livre sort pourtant et le Hollis Mason fatigué de la vie de super héros se range en devenant un petit mécanicien de quartier, tandis que d’autres après lui vont prendre la relève.

En conclusion, « Before Watchmen, Minutemen, volume 1 » ouvre donc le bal de cette nouvelle et passionnante série.

Le procédé narratif adopté par Cooke est brillant et montre les souvenirs d’un ancien super héros ayant fréquenté des personnages peu recommandables, qui derrière leur masques de justiciers cachaient de grand troubles névrotiques.

Le fait marquant est que les Minutemen ressemblent plutôt à une imposture, un coup marketing des années 40 et que la plupart d’entre eux n’avaient aucune faculté particulière tel le ridicule emblème du capitalisme Bill Dollar.

Homosexualité, pédophilie et schizophrénie émaillent donc l’univers des Minutemen.

Parmi les personnages les plus intéressants on retiendra surtout le Comédien qui vole a vedette au Hibou et à un degré moindre le sinistre et mystérieux Juge masqué.

Une critique au travail de Cooke cependant, son style graphique assez pauvre voir à la limite de l’enfantin, qui ne rend pas assez justice selon moi au coté obscur de son œuvre.

Before Watchmen, Minutemen, volume 1 (Darwyn Cooke)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens