Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 16:55
Chaos (Luca Tahtieazym)

L’auto édition à l’honneur avec « Chaos » de Luca Tahtieazym.

ATTENTION CE QUI SUIT CONSTITUE UN SPOILER

Sorti en 2016, « Chaos » est un roman d’anticipation décrivant la survie d’une poignée d’humains sur une Terre retournée à l’âge glaciaire après un dérèglement climatique majeur appelé le Blanc, qui aboutit à des chutes de neiges ininterrompues.

Scindée en deux parties, « Chaos » débute par un récit à la première personne, du point d’une vue d’une femme appelée Blanche, qui tente de survivre seule sur de vastes étendues enneigées pour retrouver un groupe commandé par un certain Varech cherchant à gagner le sud de la France.

Traquée et blessée par les meutes de loups qui infestent la France, Blanche échappe de peu à la mort et tombe par hasard sur Serge, un homme d’âge mur mieux équipé accompagné d’un chien sobrement appelé le Chien.

Mus par un réflexe naturel, les deux survivants unissent leurs solitudes.

Face à la curiosité de ce nouveau compagnon, Blanche se livre succinctement sur son passé et décrit l’autorité de Varech, un Lituanien fort et dur devenant le leader du groupe de vingt personnes auquel elle appartenait avant que les multiples attaques des loups ne les dispersent.

Mais elle reste ses gardes jusqu’à ce que les véritables intentions de l’homme se manifeste par une brutale tentative de viol.

Après une lutte désespérée, Blanche tue Serge et prend ses provisions, son équipement et son chien, sans aucun remord compte tenu du caractère impitoyable de leur environnement.

Au cours de ses monologues intérieurs, on comprend peu à peu la rapide déchéance d’une humanité incapable de comprendre et de contrôler ce froid souverain qui a détruit la sécurité et le confort que la civilisation avait mis des siècles à bâtir.

Après une halte réparatrice dans un trou aménagé par un ermite s’étant finalement laissé mourir, Blanche et le Chien continuent leur progression à travers le blizzard, avant de tomber sur un nouveau groupe composé de cinq adultes et quatre enfants.

Toujours méfiante, Blanche écoute le discours du leader du groupe, Pietro qui la supplie presque de les rejoindre pour devenir la compagne d’un des leurs, Roberto, un beau jeune homme italien.

Si Pietro et Roberto se font plutôt amicaux, en revanche un couple composé d’une femme acariâtre appelé Ilda et d’un colosse effrayant Étienne, est plutôt de nature à l’inquiéter.

Peu à peu, Blanche comprend qu’elle n’a pas le choix : soit elle accepte l’offre soit elle est tuée et mangée comme les enfants qui servent, comble de l’horreur de garde manger à ce groupe cannibale.

Prise au piège par ce groupe disposant d‘une pistolet, elle obtient un délai de réflexion et est mise sous la surveillance hargneuse d’Ilda qui ne souhaite pas s’encombrer de sa présence.

Une petite fille est sacrifiée pour nourrir le groupe mais Blanche est sauvée de cet atroce supplice par une grosse attaque de loups qui occasionne la mort de son promis Roberto.

Se sachant inexorablement condamnée à mort, Blanche parvient à fléchir Sarah, la belle compagne de Pietro, au cœur plus sensible que les brutes qui l’entourent pour lui donner l’occasion de fuir.

Mais au cours d’une lutte confuse, Blanche tue sa bienfaitrice rendue folle par la mort de son compagnon et se débarrasse d’Étienne en utilisant le pistolet avant de curieusement épargner Ilda, la plus teigneuse du groupe.

Restée seule avec le dernier garçon Lulu, Blanche décide de faire route avec lui.

La cohabitation est pénible car Lulu comme les autres enfants est résigné à se faire dévorer et ne comprend pas ce nouveau mode de fonctionnement.

L’enfant disparait un petit matin

Blanche continue sa route jusqu’à Marseille ou elle découvre la mer non gelée ainsi que des traces de la proximité du groupe de Varech.

Affaiblie par une nouvelle attaque pratiquement mortelle des loups, Blanche parvient à se rapprocher de l’homme qu’elle cherche pour on le découvre le tuer.

Mais elle ne peut accomplir sa vengeance et est tuée après une lutte à mort dans la neige.

Dans la seconde partie, le récit bascule dans le quotidien du groupe de Varech, tyran despotique et brutal qui fait régner une discipline de fer pour maintenir la cohésion.

Se dirigeant vers l’Espagne pour tenter de passer en Afrique et de rencontrer des températures plus douces afin d’échapper aux glaces, le groupe doit lutter en plus des loups contre d’autres groupes extrêmement belliqueux.

Véritable chef de guerre, Varech est secondé par le Polonais Mikolaj, un colosse redoutable chasseur et par ses fils Luka et David.

Seule Archie, une allemande athlétique experte en tir à l’arc, vient de temps à autre faire contrepoids à son autorité.

Au sein de ce groupe se distinguent également Gordon, intellectuel anglais méprise de tous sauf d’Archie, Angus et son fils Nagib ainsi que Marie Christine, une chrétienne exaltée.

Le manque de nourriture, la maladie et les périls divers rendent la progression du groupe pénible dans les montagnes espagnoles.

Les tensions éclatent, une haine mortelle se déclare entre Mikolaj et Archie, tandis que Gordon incapable de contenir la sienne face au dégout brutal de Varech commet l’irréparable en tentant d’assassiner maladroitement le leader, ce qu’il paye de sa vie.

Une terrible avalanche fauche une bonne partie du groupe et Varech, ayant perdu d’un seul coup ses deux fils perd la tête, restant prostré.

Il met à profit cet état mental instable pour commettre un acte fou face à une terrible attaque de loups qui aggrave encore davantage le terrible état de faiblesse du groupe.

Le mythique Varech se laisse glisser dans sa dépression et meurt seul et nu dans la neige, ce qui donne à Mikolaj une envie de fuir en solo une foi récupéré le précieux et le carquois d’Archie.

Sentant le groupe sur le point d’exploser, Angus conseille à son fils de fuir tous les deux lorsque la situation sera hors de tout contrôle.

Angus semble faire de la lâcheté la vertu la plus importante de la survie et met en application ce principe après que Mikolaj ait tuée Archie, non sans une farouche résistance de cette dernière.

Restés seuls, le père et le fils discutent… mais Angus ignore que Nagib a rencontré le petit Lulu qui lui a révélé l’histoire de Blanche, sa mère qu’il croyait morte, dévorée par les loups.

Nagib comprend que son père est un menteur et qu’il a délibérément sacrifié son frère Frédéric et sa mère pour sauver sa propre peau.

Sa vengeance sera implacable…

En conclusion, basé sur un thème post-apocalyptique pourtant mainte fois rabâché, « Chaos » est une œuvre haletante à la construction parfaitement maitrisée tout comme le style sobre et puissant de l’auteur, Luca Tahtieazym.

Impeccable donc autant comme survivor épuré autant que comme western vengeur lénonien, « Chaos » laisse pourtant le lecteur sur sa faim quant au manque d’explications sur l’origine de la situation et de perspectives…

La présence d’herbivores de grandes taille avec les presque 145 mètres supposés d’épaisseur de neige reste également un mystère non élucidé… mais ces quelques petites limitations demeurent bien insignifiantes comparées au plaisir pur de ce récit âpre et intense !

Chaos (Luca Tahtieazym)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens